Accueil / T Y P E S / Chroniques / Sexualit? apr?s 20 ans de prison

Sexualit? apr?s 20 ans de prison

Flirt et s?duction

Mon Dieu, s?il y a un domaine o? j?aurai bien aim? exceller au jour de ma lib?ration, c?est bien celui-l?.

Jean-Pierre Bellemare?Dossier?Prison,?Sexualit?

prison-prisonniers-systeme-carceral-penitencier-sexe-sexualite-flirt-seductionPlusieurs ann?es renferm?es entre quatre murs avec une meute de loups affam?s nous rendent semblables ? eux. Sans m?me m?en rendre compte, j?ai des canines de loup tr?s aiguis?es qui sont sorties ? travers mes gencives. Pas ?tonnant de voir les jolies cr?atures (temps d?une paix) courir dans le sens oppos? d?o? je viens. Dur, dur, dur pour l??go (maudit que vous pensez mal). J?ai d? ajuster mon tir et j?avoue que ma pr?cision reste encore si floue que je n?arrive pas ? faire mouche la majorit? du temps (je sais, un peu macho sur les bords). J?ai espoir que j?arriverai un jour ? d?cortiquer le langage corporel et m?me verbal des femmes, et ce, avant ma mort.

Sexualit? en prison

prison-prisonniers-systeme-carceral-penitencier-sexe-sexualite-flirt-seductionSi je suis arriv? ? maitriser relativement bien les relations interdites au p?nitencier, c?est tout le contraire qui s?est produit lorsque tout m?est devenu permis. On dirait que le fait que les cam?ras ont cess? de me surveiller? ma libido est devenu un peu moins grandiose. Qui sait? J?ai 46 ans et le nombre de distractions qui est d?cupl? lorsqu?on est libre dilue ces envies charnelles sur lesquelles j?avais tant fantasm?.

Donc, me revoil? d?sabus?, la chose qui paraissait aussi facile s?av?re d?une complexit? d?sarmante, d?routante. Un gigantesque sourire peut seulement vouloir dire qu?on nous trouve pas mal ?tarlais? (idiot) ou distrayant, mais de l? ? poser une main sur le m?me matelas? il y a toute une literie qui nous s?pare.

J?ai beau regarder les autres pour saisir la technique, cela ne me renseigne pas plus. Il me manque trop souvent de temps et de proximit? pour bien ?valuer leur approche. Qui sait? Les demoiselles d?tectent possiblement trop ais?ment?ma volont? d?une relation sexuelle sans engagement? Je ressens parfois que seul le sexe pourrait me permettre d??vacuer ce trop-plein de tendresse qui sommeille en moi. Je dois faire fausse route, mon envie d?aimer d?passe ma capacit? de?raisonner?ce qui me transforme en sorte de ?bibitte? nuisible. Cette attente aussi longue me rend d?une impatiente presque animale.

Domination sexuelle

prison-prisonniers-systeme-carceral-penitencier-sexe-sexualite-flirt-seductionDans mon lugubre pass?, il manque cruellement d?exemples sains ? suivre pour atteindre une relation sereine et surtout apaisante. Au p?nitencier, les couples, si on peut les d?crire ainsi, basent leurs relations sur la domination totale (domination ou exploitation pure et simple). Parfois, un ?norme endettement transformera un jeune en gonzesse pour un trafiquant de drogue. Voil? ? quoi ressemblent mes r?f?rences, incarc?r? ? 19 ans et lib?r? ? 46 ans. Non pas parce que j??tais le plus dangereux, mais parce qu?une aussi longue p?riode de s?questration occasionne de s?rieuses s?quelles. Personne ne sort de l? indemne, moi le premier. Incapable de combler mes aspirations, je me suis laiss? tenter par les sites pornos et, par la suite, par les agences de rencontre sur le net.

flirter prison prisonnier syst?me carc?ral p?nitencierSi l?exploration s?est av?r?e excitante au tout d?but, on r?alise rapidement que le c?t? magique n?existe plus. Le plaisir de d?couvrir, d?apprivoiser est devenu secondaire? L?attente qui alimentait l?excitation n?est plus. C?est maintenant de l?instantan? uniquement. Ce qui me fait r?aliser que j?ai toujours ?t? un grand na?f hyperromantique et que cela n?a plus sa place. Comme les machos Camaro ou les hommes roses, la culture s?est tellement transform?e que je ne sais vraiment plus o? donner de la t?te. En sommes-nous tous rendus l? o? personne ne voulait aller? une soci?t? jetable: briquets, appareils photo, crayons, t?l?phones et maintenant m?me les relations affectives!

Je n?aime vraiment pas ?a. Je ne me sens plus ? ma place la plupart du temps. La peur d?indisposer en vient ? me faire sentir de trop. Les femmes, de plus en plus autonomes ?conomiquement, d?veloppent ce que nous les hommes avions avant elles: une insouciance, une pr?tention et une nonchalance qui fr?lent parfois le m?pris dans les ?changes. Est-ce qu?on pourrait appeler cela une p?riode d?acculturation, un moment de r?ajustement o? tout le monde ne sait plus sur quel pied danser?

Autres textes sur?Prison

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Coke en stock (CCXXXII) : la découverte et la chute des fournisseurs d’avions (58)

Retour au Paraguay  Le monde de la Banque, pas beaucoup mieux que celui des trafiquants. ...