Accueil / T Y P E S / Articles / S?nat fran?ais – Qui sera ?lu sur un plateau ?

S?nat fran?ais – Qui sera ?lu sur un plateau ?

Dans moins d’une semaine, c’est l’une des manifestations politiques les plus importantes de l’ann?e, l’?lection du dernier tiers du S?nat. Dernier, car ? partir de 2011, ce sera tous les six ans le renouvellement de la moiti?.

Vraisemblablement, la cuv?e 2008 verra le retour de revenants de la politique, comme Charles Million dans l’Ain (apr?s ses ?checs lyonnais depuis 2001) ou Jean-Pierre Chev?nement dans le Territoire de Belfort. Dominique Paill?, ancien d?put? sarkozyste d’origine UDF, rattrap? comme conseiller ? l’?lys?e apr?s son ?chec en juin 2007, tentera sa chance pour repr?senter les Fran?ais de l’?tranger.

Le S?nat de droite va pencher un peu plus vers sa gauche

Avec le r?sultat des ?lections municipales et cantonales de mars 2008 essentiellement favorables ? la gauche (et en particulier au Parti socialiste), il est fort probable que la gauche gagne du terrain sur le terrain s?natorial sans pour autant ?tre en mesure d’atteindre la majorit?.

En revanche, en 2011, rien ne l’en emp?cherait en th?orie, puisque les grands ?lecteurs seront encore issus de m?mes ?lections municipales qu’en 2008, ce qui d?mentirait ceux qui pensent impossible une alternance au S?nat. D’autres pensent que l’alternance pourrait avoir lieu en 2014, mais cela d?pendra alors des ?lections municipales de mars 2014.

Le groupe UMP au S?nat devrait donc diminuer en nombre, alors qu’il n’avait d?j? pas la majorit? absolue. Il pourrait perdre une vingtaine de si?ges en raison aussi de dissidences (le groupe compte 159 s?nateurs, y compris les apparent?s et les rattach?s).

L’enjeu du num?ro deux de l’?tat

Or, en ce d?but automne 2008, le 1er octobre 2008 exactement, l’un des enjeux majeurs se porte sur la succession du Pr?sident du S?nat Christian Poncelet. S’il a d?cid? de ne pas encore prendre sa retraite (il est s?nateur jusqu’en 2014 et il vient d’?tre r??lu ? la pr?sidence du Conseil g?n?ral des Vosges ? 80 ans), tout porte ? croire qu’il ne se repr?sentera plus ? sa succession.

L’?t? avait connu quelques frayeurs avec l’hospitalisation dans un ?tat grave du pr?d?cesseur de Christian Poncelet, Ren? Monory, 85 ans et ancien Pr?sident du S?nat de 1992 ? 1998.

Mais c’?tait surtout l’occasion de d?marrer cette campagne souterraine du plateau.

La bataille se m?ne en soft, mais le r?sultat est tout aussi cruel pour ses victimes. Selon un s?nateur, « il ne faut pas s’y tromper. Mes coups de couteau sont ici aussi meurtriers qu’ailleurs. Mais au S?nat, les corps tombent sur la moquette, c’est moins bruyant. ».

D?but de la campagne du plateau durant l’?t?

La situation entre les groupes est tr?s in?gale, et il est certain que ce sera le candidat d?sign? par l’UMP qui aura le plus de chance de gagner l’?lection de la Pr?sidence du S?nat. Cela n?cessitera cependant quelques soutiens du c?t? des s?nateurs de l’Union centriste et aussi des s?nateurs radicaux du RDSE (ancienne Gauche d?mocratique).

Sans surprise, c’est Jean-Pierre Bel, 56 ans, le pr?sident du groupe PS au S?nat, qui sera le candidat socialiste.

Mais au sein de l’UMP, plusieurs personnalit?s sont en piste, et parfois depuis de nombreux mois. Une primaire est pr?vue le 24 septembre 2008. Toute la question ?tait de savoir dans quelle cadre aurait lieu cette primaire : uniquement UMP ou tous les s?nateurs de la majorit? ? Il semblerait que ce serait l’UMP seule.

G?rard Larcher

Premier ? annoncer officiellement sa candidature, l’ancien Ministre du Travail et s?nateur-maire de Rambouillet, G?rard Larcher, le 31 juillet 2008 dans un entretien ? Paris-Match. Ce n’est une surprise pour personne : « J’ai r?fl?chi et m?ri mon projet. Mon choix est fait ». Il demande un large rassemblement et laisse planer aupr?s de ses amis UMP le risque d’une alternance s?natoriale d?s 2011.

Selon G?rard Larcher, « le S?nat souffre d’un proc?s en l?gitimit?. Il existe une incroyable distorsion entre la r?alit? de son travail et sa perception par l’opinion ». Il milite pour donner plus d’autonomie ? la majorit? s?natoriale face au gouvernement.

G?rard Larcher, 59 ans depuis dimanche dernier, aurait d’ailleurs renonc? ? devenir Ministre de l’Agriculture dans le gouvernement de Fran?ois Fillon pour se consacrer au S?nat. On dit qu’il aurait l’appui de l’?lys?e mais Nicolas Sarkozy semble ne pas vouloir se m?ler de trop pr?s au choix. G?rard Larcher n’est pas un sarkozyste d’origine. Il se r?clame du gaullisme social.

Nicolas Sarkozy aurait quand m?me laiss? entendre que G?rard Larcher ferait un excellent Premier Ministre et G?rard Larcher a annonc? ? ses coll?gues s?nateurs qu’il remettrait le 18 septembre 2008 au Pr?sident de la R?publique ses conclusions d?finitives de sa mission de r?flexion sur l’h?pital (il lui avait pourtant d?j? remis officiellement son rapport le 11 avril 2008).

Beaucoup d’observateurs le donnent favoris car il repr?senterait l’aile RPR de l’UMP, bien mieux garnie que l’aile UDF qui n’a pas compl?tement suivie l’UMP. Mais il est fort probable qu’apr?s six ans et demi de fusion UDF-RPR et deux renouvellement, ces vieux clivages pourraient ?tre obsol?tes. D’ailleurs, le pr?sident du groupe UMP est Henri de Raincourt, ancien UDF-PR qui a succ?d? ? l’ancien RPR Josselin de Rohan.

Autre raison d’?tre donn? favori, G?rard Larcher conna?t tr?s bien le S?nat, y a ?t? ?lu depuis longtemps (1986) ? un ?ge tr?s jeune (? 37 ans) et y a occup? beaucoup de postes ? responsabilit? (notamment vice-pr?sident du S?nat et pr?sident de la Commission des affaires ?conomiques).

Philippe Marini

Le second ? annoncer sa candidature, le 6 ao?t 2008, est aussi un ancien RPR, le s?nateur-maire de Compi?gne Philippe Marini. ?narque de 58 ans, Philippe Marini est rapporteur g?n?ral du budget, l’un des postes clefs de la chambre haute (Jean Arthuis et Alain Lambert l’ont occup? et se sont retrouv?s ensuite au gouvernement, ? Bercy).

Il n’a rien ? envier ? G?rard Larcher question sarkozysme, puisque Philippe Marini a soutenu Nicolas Sarkozy d?s 2002. Il pourrait devenir le candidat du compromis dans un duel Larcher contre Raffarin incapable ? d?partager. Il a d?j? fait travailler ensemble soixante-dix s?nateurs de toutes tendances dans un projet pour r?nover le S?nat (Un nouvel ?lan pour le S?nat, projet avec Jean Arthuis, Hubert Haenel, Alain Lambert et Dominique Leclerc).

Son manque de notori?t? nationale, l’absence d’exp?rience minist?rielle et le faible poids s?natorial qu’il comptabiliserait actuellement ne devraient pas en faire un favori.

Jean-Pierre Raffarin

Le principal concurrent de G?rard Larcher est d’origine UDF. Il s’agit de l’ancien Premier Ministre Jean-Pierre Raffarin qu’on ne pr?sente plus depuis sa nomination ? Matignon en mai 2002. Il n’a pas annonc? encore officiellement sa candidature mais poursuit son travail de r?flexion et de rassemblement depuis le d?but de l’?t?.

Selon Jean-Pierre Raffarin, l’ind?pendance du S?nat est une priorit? : « Autant dire qu’il ne doit pas h?siter ? d?plaire. Dans une soci?t? qui cultive volontiers le “politiquement correct”, un certain unanimisme et rechigne ? accepter la complexit?, il n’est donc pas rare que le S?nat se retrouve dans le r?le ingrat consistant ? contredire l’ex?cutif ou ? se d?marquer de l’opinion suppos?e “majoritaire”. (…) N’est-ce pas le S?nat qui, depuis le d?but de la IIIe R?publique, a marqu? avec le plus de constance son attachement jaloux aux libert?s publiques et aux traditions r?publicaines ? ».

Et Jean-Pierre Raffarin rejette la critique de course aux honneurs : « La responsabilit? particuli?re de pr?sident du S?nat, second personnage de l’?tat, ne s’inscrit pas, ? mes yeux, dans un “cursus honorum”. Ce n’est pas une ?tape dans une carri?re. ?lu par ses pairs en toute libert?, il ne doit pas avoir d’autre ambition que de promouvoir et de garantir ? la Haute assembl?e cette ind?pendance qui est un combat de chaque jour ».

? 60 ans, Jean-Pierre Raffarin a toutes les qualit?s pour occuper ce poste, mais s’il y parvient, ce ne sera pas sans difficult? car il n’est plus donn? comme favori depuis le retour au S?nat de G?rard Larcher le 1er octobre 2007.

Jean-Claude Gaudin

Autre candidat potentiel issu de l’UDF, le s?nateur-maire de Marseille, Jean-Claude Gaudin. ? presque 69 ans (le 8 octobre), Jean-Claude Gaudin, qui avait pr?sid? le groupe UDF de l’Assembl?e Nationale ? l’?poque de l’union de la gauche en 1981, a toutefois convenu avec Jean-Pierre Raffarin qu’ils ne seront pas tous les deux candidats ? la candidature face aux candidats d’origine RPR. Cette accord pourrait handicaper G?rard Larcher si le clivage restait encore UDF-RPR.

Alain Lambert

Enfin, il y aura aussi l’ancien Ministre UMP du Budget, le s?nateur d’Alen?on (ancien maire UDF) Alain Lambert, blogueur comme Jean-Pierre Raffarin et p?re de la LOLF (loi organique relative aux lois de finances) avec le d?put? socialiste Didier Migaud.

Alain Lambert avait pr?sent? un projet de r?novation du S?nat le 30 ao?t 2008 dans le Figaro, o? il avait expos? quelques id?es simples : ind?pendance du S?nat par rapport au gouvernement, simplification administrative du droit, implication du S?nat dans les directives europ?ennes, reconnaissance de l’expertise du S?nat dans la valorisation du territoire, mise en place d’un travail intergroupe faisant travailler la plus large majorit? (concept d’ouverture que ne renierait pas Fran?ois Bayrou).

Apr?s quelques h?sitations, Alain Lambert, ? 62 ans, a d?cid? le 9 septembre 2008 de se lancer dans la bataille du plateau en candidat libre, c’est-?-dire sans passer par les fourches de la primaire interne ? l’UMP. Il avait r?ussi ? rassembler un peu moins de quatre-vingts s?nateurs UMP lors de la derni?re ?lection face au Pr?sident sortant Christian Poncelet, un tour de piste remarquable pour un combat perdu d’avance ? l’?poque.

Un plateau rajeuni

Tout se jouera bien s?r entre le 21 et le 24 septembre 2008, puisqu’il faut attendre les r?sultats des ?lections s?natoriales pour conna?tre le rapport de force r?el des diff?rents groupes et tendances.

Ce qui est positif, c’est qu’apr?s Alain Poher, Ren? Monory et Christian Poncelet qui, depuis quarante ans, ont occup? le poste en septuag?naires, c’est une nouvelle g?n?ration, plus jeune, qui sera bient?t aux commandes, qui tournera autour de 60 ans.

Le plateau ne sera peut-?tre plus ce plateau d’argent d’une retraite en or, mais le quartier g?n?ral d’une v?ritable r?novation d?mocratique, celle du fonctionnement du S?nat au moment m?me o? il faudra mettre en œuvre la nouvelle r?forme des institutions.

Le S?nat et les Fran?ais

C’est d’autant plus urgent, l’arriv?e de cette nouvelle g?n?ration ? la t?te du S?nat, que selon un sondage, les Fran?ois ne sont que 24% ? se pr?occuper de l’issue de ces ?lections s?natoriales. Score curieusement incoh?rent avec les 61% qui estiment que le S?nat joue quand m?me un r?le important dans la vie politique.

Important ? C’est souvent en contradiction, comme le rel?ve le journal d’un assistant parlementaire, avec ce qu’on lit g?n?ralement sur les forums internet ou dans les r?actions des gens dans la rue, laissant entendre que le S?nat, qui a pondu de plusieurs lois tr?s r?fl?chies (comme sur la bio?thique), n’?tait qu’une maison de retraite et de privil?ges, dor?e et inutile.

Au prochain Pr?sident du S?nat de prouver le contraire.

Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (16 septembre 2008)

Pour aller plus loin :

Qui succ?dera ? Christian Poncelet ? (13 mars 2008).

S?nat, le temps des id?es et des choix (Alain Lambert, 30 ao?t 2008).

L’ind?pendance du S?nat, premier devoir de son Pr?sident (Jean-Pierre Raffarin, 11 septembre 2008).

Le S?nat de la r?forme (Philippe Marini, 2 septembre 2008).

Pour suivre la campagne, le meilleur site :

Le journal d’un assistant parlementaire.

Ainsi que le site des candidats :

Blog de Jean-Pierre Raffarin.

Blog de G?rard Larcher.

Blog d’Alain Lambert.

Site de Philippe Marini.

Site de Jean-Claude Gaudin.

Fiche de Jean-Pierre Bel.

NB : La r?sidence du Pr?sident du S?nat est le Petit Luxembourg qui peut ?tre visit? pendant les journ?es du Patrimoine.

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Amnon Weinstein et les « Violons de l’Espoir »

Les « Violons de l’Espoir » sont un ensemble d’instruments à cordes (violons, altos et violoncelles) qui ...