Accueil / A C T U A L I T É / Ségolène Royale est-elle un clone ?

Ségolène Royale est-elle un clone ?

Politique en solde!

Kim jong-un semble pratiquer la gouvernance par hologramme, Obama celle par présidentielles alambiquées, Hollande celle par parfums de femmes, Harper celle par marchandisation du Canada, Poutine celle par mesures incontournables, Sarkozy celle par intérêts et…  Ségolène Royale est-elle l’un des clones qui sévissent à plusieurs endroits sur la planète lorsqu’il est question d’environnement, de développement durable et de bavures de procédés?

Madame Royal il faudra se contenter de mon coup de gueule et ne pas rechigner. La politique est un grand théâtre mondialement accessible et n’en déplaise à l’actrice son jeu est mauvais!

Elle se défend de ne pas être à l’origine de la suspension des travaux du barrage de Sivens afin de plaire au maître d’oeuvre, tandis que pour plaire à l’opinion publique elle mentionne que si cette région avait été la sienne, il y a longtemps qu’elle aurait arrêté la situation et mis tout le monde autour de la table…. Autant comprendre qu’elle se sent ministre d’une seule région: la sienne. Ah oui j’oubliais: autant comprendre qu’elle ménage le chou et la chèvre.  Il reste à la population le choix épineux de s’identifier à une chèvre ou à un chou?

Elle ajoute qu’elle ne se substituera pas au maître d’oeuvre car chacun doit prendre ses responsabilités… Autant comprendre qu’elle agit délibérément de façon irresponsable et que ses responsabilités se limitent au choix qu’elle fait de ne pas intervenir. Pour calmer l’opinion publique elle se distance de son inaction en rejetant la faute sur la durée… de la réalisation … de l’obtention des autorisations et … des délais, lesquels selon elle  » seraient beaucoup trop longs sur ce type d’équipement, ce qui fait qu’au moment où les travaux commencent, souvent, les ouvrages sont périmés…  »

Que ne s’en était-elle pas souciée avant, ce qui aurait évité qu’un tel projet s’enlise pour devenir de son propre aveu périmé? Absence de compétences?  Étonnamment elle s’appuie maintenant sur un rapport pour déclarer qu’il y a eu … manifestement (tiens ce mot a une consonance bien particulière vu les circonstances)… erreur d’appréciation.  Personne n’a lu ce rapport avant d’accorder les permis et de rouler sur l’opinion publique?

A la question d’un journaliste qui lui demandait: erreur commise par qui?  la vidéo fait un saut pixel triple boucle piquée et la réponse, si tant est qu’il y en eut une, demeure un mystère.

C’est ainsi que parfois les journalistes, au lieu de secouer leurs invités comme des cocotiers pour obtenir des réponses, finissent par les laisser se raconter. On peut d’ailleurs excuser qu’ils hissent un drapeau blanc, car étant humains on ne saurait les obliger à se transformer en secoueurs de cocotiers (surtout lorsque l’invité offre de se raconter en conférence de presse puisqu’il y a toujours un amusant personnage présent qui intervient pour couper court aux questions gênantes).

Mais leur travail est tout de même pénible, bien que depuis quelques années on note qu’ils ne sont plus obligés de sourire quand ils ont envie de vomir. Certaines entrevues prennent vite les allures d’une conversation avec une personne en état d’ébriété: elle abreuve de tout ce qu’on n’a pas envie d’entendre et il faudrait la dégazer pour avoir une réponse claire. Peut-être y a-t-il un parallèle à faire avec le pouvoir qui monte à la tête?

Revenons à nos moutons… lesquels déjà? ah oui Ségolaine Royal!

Qui a part elle (Ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie) a la responsabilité de veiller à la pertinence de tels travaux tout en évaluant leur faisabilité avant de donner son aval aux budgets nécessaires pour qu’ils soient mis en oeuvre et ainsi lancer l’argent des contribuables dans la marre où s’abreuvent les éléphants blancs?

Et si les budgets étaient votés avant qu’elle occupe les fonctions de ministre, comment peut-elle faire croire qu’une fois élue elle n’avait pas le devoir de prendre ses responsabilités avant que son gouvernement ne s’enlise à poursuivre un projet périmé? Une ministre du développement durable qui déclare qu’un projet qui doit voir le jour est périmé …. C’est une blague?

Ministre du développement durable des projets périmés! Celle-la les français la savaient. C’est pour cette raison d’ailleurs qu’ils multiplient les pétitions et les manifestations… Que ne voit-on rien en haut d’une tour par-delà les nuages et les drones!

Son inaction a fait en sorte qu’une population soit laissée à elle-même face à ce qu’elle qualifie, de son propre aveu, d’ouvrage périmé et sa non intervention à appuyer cette même population pour réclamer cette fameuse rencontre à la table, et ce avant que la situation ne dégénère (même s’il ne s’agissait pas de sa région!!!!), n’ont fait que renforcer la position hostile du maître d’oeuvre face aux opposants au projet. Elle lui laissait un chèque en blanc pour faire n’importe quoi… de son propre aveu…. Malheureusement ce n’importe quoi a fini par tuer quelqu’un. Personne ne sera responsable…  Pas même la ministre de l’inaction.

Les manifestations n’ont pas eu un effet de surprise puisque le projet est contesté depuis plusieurs mois et qu’il a déjà été le théâtre d’autres débordements. S’en dissocier et s’en remettre à la responsabilité du maître d’oeuvre est faire preuve d’un manque incroyable de jugement et de respect pour les citoyens qui allaient devoir faire tous les compromis qu’un projet dans les faits périmé avant de voir le jour leur imposerait mais pire encore cela soulève un doute sur sa capacité d’assumer l’ensemble des fonctions pour lesquelles elle est rémunérée.

L’écologie allait être bafouée, le développement durable totalement compromis… Il ne reste que l’énergie qu’elle aura peut-être de se traîner à des rencontres bidons visant à étendre un peu de pommade sur l’opinion publique meurtrie…

Segolene Royal

You fail !

On peut faire ce qu’on veut, on peut dire ce qu’on veut. On cultive les mots en série et on les déverse comme un tsunami sur chaque opinion et chaque tollé.  On couvre de mots l’odieux et le tour est joué.

Précisons qu’à ce stade on comprend que si elle n’a pas agi en vertu des responsabilités qui reviennent à chacun selon elle, la partie adverse peut avoir la même vision qu’elle… et on arrive au syndrome des deux voitures qui tentent de démarrer en même temps à un arrêt…. la valse de l’accélérateur et du frein et il arrive souvent qu’elles finissent par se tamponner.

Et pourquoi pas Dupond et Dupont:  » Je te laisse décider.  »

Le partage des responsabilités qu’elle invoque constitue un jeu de billard où chaque ministère et instance concernée (théoriquement imputables) renverront par la bande leur inaction, jusqu’à ce qu’il n’y ait plus aucune boule à laquelle on puisse administrer un coup de baguette.  Une fois les boules hors de vue, elles sont considérées comme des affaires classées (elles sont toujours là dans les sacs mais on ne les ressort qu’au prochain billard).

Ségolène Royal déclarait:

…qu’il y a eu «une erreur d’appréciation» dans la décision de construire le barrage de Sivens (Tarn) et «un tel ouvrage ne serait plus possible aujourd’hui», a estimé dimanche la ministre de l’Ecologie Ségolène Royal.

«La durée de la réalisation, d’obtention d’autorisations, des délais, est beaucoup trop longue sur ce type d’équipement, ce qui fait qu’au moment où les travaux commencent, souvent, les ouvrages sont périmés», a-t-elle expliqué.

«Je ne me substituerai pas au maitre d’ouvrage chargé de prendre la décision de construire; chacun doit prendre ses responsabilités mais je peux aider», a t-elle encore indiqué précisant que ce n’était pas elle qui avait «décidé de suspendre le projet mais le Conseil général du Tarn : «Le conseil général a bien fait d’ailleurs de suspendre le projet car les entreprises ne veulent plus venir et on comprend. Aujourd’hui, la décision de ce type de construction ne serait plus possible car j’ai changé la politique de gestion de l’eau. D’ailleurs, je l’ai changée dans ma région de Poitou-Charentes. C’est un travail collectif avec les agriculteurs, les associations environnementales…etc. On ne peut plus construire de barrage sans projet territorial.»
« si c’était ma région, il y a longtemps que j’aurais arrêté la situation et mis tout le monde autour de la table ».

Il y a toutefois un élu qui fait l’effort d’exprimer les attentes de la population:

«J’espère qu’on va pouvoir entrer dans l’expression des alternatives au projet de Sivens», a ajouté M. Bové. «Je crois que ce processus doit déboucher sur l’annulation de la déclaration d’utilité publique pour ce projet invraisemblable», a précisé l’élu, qui est venu à plusieurs reprises ces trois dernières années sur le site de ce projet de barrage-réservoir destiné à sécuriser l’irrigation des cultures.

Les forces de l’ordre (motus et bouche cousue):

Quant aux services de l’ordre, il appert qu’ils se soient embourbés en protégeant un projet qui en est encore aux premières pelletées de terre, sans même prendre en compte leur premier devoir qui est de protéger la vie humaine. Vrai qu’une fois déguisés en Robocop les humains autour d’eux paraissent bien petits. C’est comme tenter de faire un câlin à un éléphant (fut-il blanc).  Il a beau avoir bon caractère, il risque cependant de devenir agressif s’il nous confond avec une souris:  Réaction animale.  La peur aussi est mauvaise conseillère. Elle le dit toujours d’ailleurs. Que dire de plus? … Ah si peut-être qu’en enfilant le costume et l’attirail du parfait-préparé-pour-résister-à-tout on bascule dans la sensation que s’ils sont nécessaires c’est qu’il y a nécessité et puisqu’il y a nécessité il devient nécessaire de les utiliser? Ça ressemble à un cercle vicieux:

policiers-sievens

Ségolène Royal aura bientôt l’occasion de commettre d’autres erreurs d’appréciation avec les moustiques d’automne qui se baladent près des centrales nucléaires.

Peu rassurant de savoir que Ségolène Royal se fait porte-parole des concertations qui auraient eu lieu entre le ministre de l’intérieur, celui de la défense et elle-même et qu’elle annonçait innocemment aux français l’absence ou l’insuffisance de mesures d’alerte près des centrales nucléaires (ne pensons même pas plus loin):

« Nous ne prenons pas à la légère (ces faits), nous avons eu dès hier des réunions de concertation avec le ministère de l’Intérieur et le ministère de la Défense (…), nous avons mis en place des moyens d’alerte pour identifier la source de ces survols ».

Et qu’avec aplomb elle retourne l’opinion publique à son carré de sable:

« Nous n’avons aucune piste. Nous le saurons rapidement. Je ne vais faire aucune supputation ni hypothèse. »

Dormez tranquille… il n’y a rien eu… heureusement.

On comprend qu’avec si peu de responsabilités pour les ministres, si peu de mesures et de préparation, la sécurité des individus, quelle que soit la menace, est affaire de chance et de débats ultérieurs.

Et l’Ebola Madame Royale? Quel ministre se charge de ne pas être responsable des mesures, si tant est qu’il ait songé en prendre?

Toc toc… avant de terminer: et l’EI Madame Royale? fait-il partie des éléments de développement durable ou relève-t-il du ministre chargé d’assurer la sécurité comme dans le cas des drones?

A propos des moustiques qui survolent les centrales, Ségolène Royal déclarait:

« En aucun cas, je ne laisserai quiconque, parce que j’entends déjà les déclarations d’un certain nombre d’associations, porter atteinte à la crédibilité et à la réputation de sûreté de nos centrales nucléaires« , a déclaré dimanche la ministre lors du Grand Rendez-vous Le Monde/Télé/Europe1. « Il faut savoir raison garder : ne pas minimiser, mais ne pas dramatiser non plus », a-t-elle ajouté.

Elle fera taire ceux qui dénoncent la menace! Quant à la menace elle ignore encore ce qu’il en est mais ne tient pas à la dramatiser à cause de la réputation de sûreté probablement.  Elles sont à l’épreuve de tout… sauf du ridicule.  Elle pourrait peut-être se concentrer à voir les dangers potentiels qu’une telle situation représente au lieu de supputer les intentions des opérateurs de ces drones (fussent-ils de vulgaires moustiques) et des associations et elle arriverait probablement au constat qu’il ne faut pas lâcher la proie pour l’ombre.  Cette attitude rappelle étrangement la même mentalité, pour ne pas dire le modus operandi des événements de la manifestation qui s’est soldée par la mise au silence d’une personne qui portait atteinte à la crédibilité et à la réputation d’un barrage… inexistant.

On serait porté à croire qu’elle a pour mandat de batifoler avec l’environnement (elle ne serait pas la seule d’ailleurs) mais force est de constater qu’elle est poussée sur la scène pour amuser les spectateurs lorsque la sécurité des citoyens est en jeu. Evidemment, même s’il lui est possible d’occuper l’écran, sa tâche consiste à ne pas intervenir directement dans les événements. Peut-être serait-il plus efficace que les acteurs principaux (s’il en existe) viennent eux-mêmes débattre de sécurité?

Peut-être serait-il judicieux que Ségolène Royal consulte dès maintenant les rapports qui assurément ne manquent pas et font état de solutions efficaces pour éloigner les moustiques. Cela lui éviterait d’avoir à s’y référer trop tard.

Il en existe:

1.  Attaque de moustiques:

moustique-dengue

2.  Objets délictuels présumés sécuritaires:

centrale-nucléaire

3.  Ventilateurs pour éloigner les moustiques:

eolienne

Bon courage la France!

Sievens-grenades

Image:  LeParisien.fr

La violence ne pourra pas stopper des « travaux indispensables »

Des travaux qui en quelques heures sont passés d’indispensables à périmés…

Une soirée comme une autre chez Ségolène:

– Maman t’as vu? Y a un homme qui rôde autour de la maison ce soir! J’ai peur.

– Jeune homme ne dis pas de sottises puisque nous ne savons pas s’il représente une menace. Demain maman ira acheter un détecteur de mouvements. Allez rendors-toi et ne vas pas raconter cet incident en classes: les autres élèves pourraient partir la rumeur qu’il s’agissait d’un malfaiteur. Tu sais comment sont les gens… Non? Tu demanderas à ton père, il a une solide opinion sur les gens.

– Dis maman… un détecteur de mouvements c’est fait pour deviner si l’homme est mauvais?

– Tu dis encore des sottises! Là je te confirme que tu tiens de ton père cette manie qu’il a de me ridiculiser pour me faire taire! Si maintenant une femme n’a pas droit au respect de ses propos, à force l’Elysée va ressembler à un harem. Les femmes n’auront droit à leur intégrité que dans les livres! Tu vois un peu à quoi ça ressemblerait le sois belle, tais-toi et exprime-toi en cachette?

– Ecoute maman, fais comme tu le sens avec papa, le détecteur, le harem, les bouquins et les malfaiteurs, tu es assez grande pour prendre des décisions responsables.

– Va dormir avant que je m’énerve…

– Oh maman je ne t’ai pas dit… avant d’aller dormir: à mon cour de piano aujourd’hui, j’ai été dispensé de solfège. J’ai débuté: Do, Ré et le prof m’a dit on arrête tout car les murs ont des oreilles et certains ont la langue sale. Dis-donc il ne serait pas un peu schizo le prof?

– Va dormir, cette fois je garderai le silence

Elyan

CentPapiers

http://www.leparisien.fr/environnement/construction-du-barrage-de-sivens-une-erreur-d-appreciation-selon-royal-02-11-2014-4259563.php
http://www.leparisien.fr/environnement/construction-du-barrage-de-sivens-une-erreur-d-appreciation-selon-royal-02-11-2014-4259563.php
http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/visuel/2014/10/31/barrage-de-sivens-cartographie-de-la-contestation_4515923_4355770.html
http://www.leparisien.fr/faits-divers/en-direct-les-hommages-a-remi-fraisse-degenerent-7-blesses-a-nantes-01-11-2014-4258183.php

 

 

 

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Napoléon

  Napoléon:  Pour ou contre ?   « Du sublime au ridicule, il n’y a qu’un ...