Accueil / T Y P E S / Articles / Russie-G?orgie : La Strat?gie du coup de marteau

Russie-G?orgie : La Strat?gie du coup de marteau

L’assassinat de la journaliste Anna Politkovskaya le jour de l’anniversaire de Vladimir Poutine tombe ? point pour le pr?sident g?orgien Mikha?l Saakachvili, qui tente de convaincre l’ensemble de la communaut? internationale de la dangerosit? de la Russie sur le plan r?gional. Sans faire de lien ?troit entre le meurtre d’une journaliste r?put?e pour ses propos critiques ? l’?gard des politiques du Kremlin au Caucase, et la mont?e des tensions entre la Russie et la G?orgie, ces deux ?v?nements ont tout de m?me un effet n?gatif sur l’image d’?tat pacifique, m?diateur et d?mocratique que la Russie tente de projeter sur la sc?ne internationale. En effet, le meurtre de Madame Politkovskaya relance le d?bat sur la fragilit? de la libert? d’opinion des journalistes et m?dias russes post-sovi?tiques, et montre l’instabilit? politique dans laquelle les ?lections de 2008 plongent la Russie. Pour leur part, l’arr?t des liaisons de la Russie avec la G?orgie et l’offensive russe contre la diaspora g?orgienne laissent entrevoir une Russie plus agressive que souhait?e par certains ?tats occidentaux. Alors que les Etats-Unis ont proclam? leur d?ception face aux sanctions impos?es par la Russie ? l’?gard de la G?orgie, la France, quant ? elle, a d?clar? craindre qu’un tel comportement ne d?stabilise l’ensemble de la r?gion et accroisse les tensions en Abkhazie et en Oss?tie du Sud.

Les ?v?nements r?cents sont une preuve flagrante de la complexit? des relations russo-g?orgiennes qui se sont particuli?rement d?t?rior?es depuis l’arriv?e au pouvoir de M. Saakachvili en 2003. Saakachvili, le leader de la R?volution des Roses, n’a jamais cach? son d?sir de rapprochement avec l’Occident par l’adh?sion de son pays ? l’OTAN. Certes, un tel d?sir a toujours suscit? de vives r?actions chez les autorit?s russes. Ces derni?res ne peuvent permettre ? leur voisin de rejoindre l’Organisation du Trait? Atlantique Nord (OTAN) qui, cr??e ? l’?poque de la guerre froide afin de contrer la puissance de l’URSS et bloquer l’expansion du Pacte de Varsovie, chercherait maintenant ? encercler et affaiblir strat?giquement la Russie.

Pour le ministre russe des Affaires ?trang?res Sergue? Lavrov, « il est clair que le principal objectif de M. Saakachvili est l’adh?sion ? l’OTAN, car il esp?re par ce moyen r?gler tous les autres probl?mes » [41], dont celui de la d?sint?gration territoriale de la G?orgie caus?e par la s?cession de l’Abkhazie et de l’Oss?tie du Sud, deux r?gions qui ?chappent au contr?le de Tbilissi au profit de Moscou. En effet, les tensions entre ces deux r?gions s?cessionnistes o? sont d?ploy?es des troupes russes de maintien de la paix et la capitale g?orgienne, donnent ? la Russie un point d’ancrage g?ostrat?gique non n?gligeable au Caucase. Gr?ce ? sa pr?sence en Oss?tie du Sud et en Abkhazie, elle garde un oeil sur les troupes am?ricaines pr?sentes dans la gorge de Pankisi pour contrer le terrorisme [42] et elle jouit d’un plus grand acc?s ? la Mer Noire. Le pouvoir central g?orgien cherche bien s?r ? reprendre autorit? sur ces deux r?gions et accuse la Russie d’alimenter les tensions en sa faveur. La Russie refuse de telles accusations en disant que sans sa pr?sence en Abkhazie et en Oss?tie du Sud, la situation politique g?orgienne serait encore plus instable. Toutefois, il est clair que la pr?sence russe emp?che la red?finition du territoire g?orgien en une seule autorit? et emp?che par le fait m?me la stabilisation de ce territoire o? passe le pipeline Bakou-Tbilissi-Ceyhan, pipeline qui, rappelons-le, a une importance strat?gique pour les Etats-Unis.

Les enjeux de la Russie en G?orgie sont donc nombreux et c’est pourquoi, selon le politologue et chercheur ? l’Institut Carnegie de Moscou Alexei Malashenko, la strat?gie adopt?e par Moscou pour emp?cher ses voisins d’?tre trop ambitieux est celle du coup de marteau [43] : elle consiste tout simplement ? assommer un adversaire qui met en jeu les int?r?ts nationaux et la s?curit? de la Russie. Cette strat?gie du marteau ayant fonctionn? avec l’Ukraine et la Moldavie en coupant la distribution du gaz ou encore, en interdisant l’importation de vins moldaves, Moscou a donc d?cid? d’attribuer la m?me recette ? la G?orgie. Cette fois-ci, c’est l’arr?t de toutes les liaisons de transport et la chasse aux ressortissants g?orgiens qui assomment la population. La tactique est simple : une population g?orgienne m?contente est une population qui votera pour un parti moins agressif ? l’?gard de la Russie. Cette tactique peut toutefois jouer contre Moscou. En effet, si Saakachvili se montre habile et sait aller chercher les appuis n?cessaires, il peut profiter de ce m?contentement populaire pour mobiliser les foules contre l’ennemi russe.

Bref, qui entre Poutine et Saakachvili profitera des tensions ? Saakachvili saura-t-il convaincre la population g?orgienne de la responsabilit? de Moscou dans le non respect de ses propres promesses ?lectorales ? Trouvera-t-il l’appui occidental n?cessaire ? la r?unification de son territoire ou du moins, n?cessaire pour insuffler un vent d’espoir chez une population g?orgienne qui lui donnera une seconde chance lors des prochaines ?lections pr?sidentielles ? Ou au contraire, se verra-t-il ?vinc? du pouvoir et contraint d’admettre l’impossibilit? d’une n?gation totale de la Russie ?

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

MH370 (40) : les humanitaires détournés, un jeu dangereux

Nota : à ceux qui pourraient penser récupérateur l’association de la catastrophe du vol MH-370 ...