Accueil / T Y P E S / Articles / Rumilly : un engagement pointu

Rumilly : un engagement pointu

Le nom de Robert Rumily n’?voque pas autant d’admiration que pourrait l’?tre Garneau, Groulx ou Trudel. La quantit? de travail qu’un homme peut s’imposer tout au long de sa vie n’est pas un gage d’un quelconque h?ritage posthume.

L’historiographie qu?b?coise ne peut passer sous silence la contribution de cet homme politis?.
Nous pouvons constater, au travers les commentaires de ses contemportains, la critique et une certaine forme de m?pris envers l’auteur Rumilly. Ses textes historiques sont accessibles ? un vaste public. Lle contenu de ses fameux ouvrages (L’histoire de la province de Qu?bec) est vulgaris? et offert par th?me. La tendance politique de droite semble un ?l?ment essentiel pour comprendre l’?volution de Rumilly comme objet d’?tude.

N? ? l’?tranger, ?duqu? dans une colonie fran?aise o? il obtient deux baccalaur?ats, Rumilly se d?marque des autres auteurs qu?b?cois par sa participation ? la Grande Guerre et aussi par ses convictions politiques de droite engag?e. R?actionnaire, il ne m?che pas ses mots envers ceux qui nuisent ? son id?al. En fait, il va tout quitter et il va venir au Qu?bec pour recommencer une nouvelle vie. Les lettres et l’action ?tant ses principaux int?r?ts, il va parvenir ? s’ins?rer dans sa communaut? d’accueil et devenir un membre de plus en plus influent de celle-ci. On peut deviner les influences de Maurras (L’Action fran?aise) dans le parcours de Rumilly. L’auteur n’a jamais tent? de dissimuler ses convictions. En effet, il produisait ? la fois des ouvrages scientifiques tout comme des pamphlets politiques.

Suite ? une recherche dans le Dictionnaire Biographique du Canada (Internet), nous pouvons constater que Rumilly est cit? plus de deux cents cinquante fois. Cela peut donner un indice favorable tant qu’? la qualit? du travail de l’historien. De plus, une th?se de Gonzalo Arriaga ?nonce l’engagement positif du personnage aupr?s de sa communaut?. Ensuite, nous pouvons aussi citer Marcel Trudel et Pierre Tr?panier qui ? leur tour ont tent? de d?mystifier la contribution de Rumilly.

L’opinion ultra conservatrice de Rumilly et sa grande complicit? avec le ma?tre de l’Union Nationale, Duplessis, auront marqu? l’imaginaire de ses d?tracteurs. Il ne fera pas l’unanimit? aupr?s de la communaut? historienne de l’?poque. Son style d’?criture simple sera tax? d’amateur, on lui reproche essentiellement de ne pas citer ses sources. Faits ? partir de t?moignage et d’article de journaux, Rumilly r?ussit n?anmoins ? b?tir une œuvre imposante qui ne sera jamais ?gal?.

Il est int?ressant de constater qu’au moment ou le conservatisme ?tait ? son apog?e au Qu?bec, un personnage comme Rumilly soit trait? avec un certain d?dain. Finalement, l’opinion mitig?e ? son ?gard concernant ses opinions et aussi son manque de recul dans l’?laboration de l’histoire fera ombrage sur sa contribution historienne.

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

« Le temps de parole des gilets jaunes » sera-t-il décompté pour une part à Le Pen et l’autre part à Mélenchon ? »

  Un grand merci au « brillant » internaute anonyme, auteur involontaire du titre époustouflant de pertinence de ...

2 Commentaire

  1. avatar

    Vous passez sous silence le rôle CRUCIAL de Rumilly dans la préparation et la convocation de la réunion de Morin Heights de septembre 1960 où une ’union sacrée » entre Gauche et Droite indépendantistes permit la fondation du Rassemblement pour l’Indépendance Nationale (RIN). Est-ce voulu ?

    Pierre JC Allard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.