Accueil / T Y P E S / Articles / Rouler sur les jantes en sens inverse

Rouler sur les jantes en sens inverse

 

Depuis quelques jours, Martine Desjardins (pr?sidente de la F?d?ration ?tudiante universitaire du Qu?bec, la FEUQ, jusqu?au 30 avril dernier) est devenue collaboratrice-commentatrice pour l??mission de t?l?vision Franchement Martineau. Interrog?e par Richard Martineau au sujet de la conduite du maire de Toronto, Rob Ford, apr?s qu?ait circul? la nouvelle de l?existence d?une bande-vid?o dans laquelle il serait film? fumant du crack et qu?ait ?t? publi?e une autre bande-vid?o le montrant dans son plus simple appareil pour des fins publicitaires, Martine Desjardins a fait deux d?clarations qui m?ritent qu?on s?ancre ? notre fauteuil pour ne pas tomber par terre et qu?on tente de r?pondre ? cette question que ses d?clarations suscitent: a-t-on le droit de se planter de telle sorte (l?inexp?rience n??tant pas en cause)?

Ses commentaires, en tant que collaboratrice ? l??mission, m?ont sid?r?e. La derni?re fois o? j?ai assist? ? semblable volte-face de la part de quelqu?un, j?ai quitt? l?emploi que j?occupais, devant une ?vidence de mauvaise foi inqualifiable. Je suspectais qu?on avait op?r? sur cette personne un pratique implant de conscience. Par crainte d??tre la suivante sur la liste, il me fallait fuir ? toutes jambes le monde des beiges.

Martine Desjardins a comment? les frasques de Rob Ford et l?impact que celles-ci risquent d?avoir sur la ville de Toronto en mentionnant qu?une personne publique qui repr?sente des citoyens nuit ? sa ville par ses agissements controvers?s lorsque que ceux-ci sont d?rangeants et, comme si ce n??tait pas suffisant, que lorsqu?une personne agit ill?galement, il ne faut pas le tol?rer.

C?est le moment id?al pour se questionner sur l?utilit? de tenir une commission d?enqu?te sur le printemps-?rable. ?Que reste-t-il qu?on n?ait pu aplanir? ?Comment donner un sens???ce printemps? ?Quelle message retenir?

Somme toute, le film se termine. ?C?est le genre de film captivant qui n?aurait pas d? d?cevoir. ?Un thriller qui se termine en queue de poisson. ?Je vous souffle la fin: ?Robocop sort vainqueur. ?La commission nous fera voir les coulisses du montage, pour ceux que ?a int?resse.

PRINTEMPS-ERABLE:?

Les symboles doivent pouvoir prendre racines pour faire fleurir la l?gende. ?Les fleurs qu?ils produisent perdent cependant leurs racines d?s qu?elles sont cueillies??

C??tait pourtant tout un printemps?

Fin de l??poque printemps ?rable, telle la l?gendaire trahison d?hippies embourgeois?s. Ces derniers ont cependant d?vi?s plus lentement de leurs positions, sur les routes de l?argent-conscience. Il ne fait pas de doute, qu?un Boris Vian aurait pu puiser la m?me inspiration dans ces controverses de soci?t?.

On range les pancartes, le noble combat et surtout on se distance des id?aux qui ne portent pas int?r?ts. Il est difficile de m?nager l?argent et l?honneur, bien qu?il ne soit pas ?cart? que l?on puisse survivre en ?tant digne.

Piti? pour ceux qui n?empochent rien du spectacle?

ELYAN

 

 

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Le gardien de toutes insomnies

  L’enchanteur des ténèbres Il était une fois Yves, un homme perdu parmi ses semblables. ...

2 Commentaire

  1. avatar
    Carolle Anne Dessureault

    Bonjour Elyan,

    Félicitations pour cet article.

    Déjà, au printemps 2012, j’avais écrit quelques réserves sur les «mobiles profonds» de nos trois protagonistes, surtout celle dont vous traitez dans l’article.

    «Hier soir, les deux parties du conflit (étudiants et gouvernement) se sont largement éloignées l’une de l’autre. Le gouvernement s’est montré très ferme en annonçant le dépôt d’une loi spéciale, annonce à laquelle les étudiants ont riposté ave force et colère. Il y a définitivement un désir de la part de ces derniers de faire triompher de nouvelles valeurs, ce qui est louable en soi. Mais, espérons que la fascination du «mouvement historique» qu’ils viennent de créer selon leurs dires, ne les fera pas tomber dans l’attraction d’exercer un pouvoir abusif.»

    Tout de même, je reste le souffle court devant les propos de Martine Desjardins.

    Carolle Anne

    • avatar

      Bonjour,

      En cherchant sur internet pour trouver un extrait de l’émission en question au moment de rédiger l’article, je suis plutôt tombée sur une autre vidéo que l’on peut aussi consulter sur le site de Télé-Québec (Emission Francs-Tireurs) et qui date de février 2013:
      http://www.youtube.com/watch?v=To27EFyfts0

      Dès le début il est permis de tirer plusieurs conclusions navrantes (au sujet des propos concernant les possibles manipulations, les changements de revendications et les pelleteurs de nuages), en n’omettant aucune gestuelle éloquente.

      Vers 4:15, non seulement on se croirait en classe à la petite école, on assiste à un troublant prélude, considérant le fait que l’entrevue fut réalisée trois mois à peine avant que Martine Desjardins joigne l’équipe de Franchement Martineau.

      Je ne suis pas sûre que plusieurs personnes marquées par les luttes de ce printemps-érable (qu’on pense aux arrestations, aux contraventions, aux blessures, et aussi aux commerçants, aux automobilistes, aux citoyens qui furent impliqués) se réjouissent rétrospectivement qu’on les laisse décanter seules, à toutes fins utiles. Il semble bien que vos appréhensions trouvent écho ici. D’autres qui ont cru en ce long printemps capable de fleurir demeureront anonymes.

      L’histoire peut en faire ce qu’elle veut. Elle doit parfois s’exposer à devoir broder quelque peu. Il en faudra de l’imagination pour expliquer tout ça. Bref, certains scénarios poignants ne survivent pas aux acteurs. Bien des couples divorcés le savent.