Accueil / A C T U A L I T É / Rouge et vert, couleur de la terre

Rouge et vert, couleur de la terre

Interrogé sur l’antenne de France-Inter, le leader des verts français a été malmené, mais a bien résisté, prouvant indubitablement que les paroles présidentielles étaient très éloignées de la réalité.

Alors que Léa Salamé tentait de l’éloigner du débat essentiel, le titillant sur les alliances politiques : gauche ou droite ?…Yannick Jadot s’est positionné sur une logique de rassemblement, ciblant ceux qui sont vraiment portés par la réussite des projets écolos, et pas avec ceux qui arborent des étiquettes de gauche, ajoutant : « moi je me suis toujours senti de gauche, mais plus personne ne croit que le camp de la gauche suffit. S’ouvrir, ça n’est pas se ramollir, c’est grandir  ».

S’il apprécie le bilan d’Anne Hidalgo, il martèle « nous on veut que ça aille plus vite, plus fort…  », et il accuse les Républicains de « déni écologique », en s’en prenant aussi à Macron, lorsque, par exemple, celui-ci décide que « 738 millions d’euros soient affectés à la recherche nucléaire », déplorant que ces millions ne soient pas plutôt investis dans les énergies propres et renouvelables, dans l’hydrogène, l’isolation des logements, etc…évoquant même « une faute politique ». lien

En effet, le duo qui est à la tête de l’état est un ardent défenseur de cette énergie mortifère dont, après Tchernobyl et Fukushima, on connait les limites.

Entre les plus de 11 milliards gaspillés pour un EPR qui accumule les défaillances avant même d’avoir été inauguré…inauguration prévue pour 2012… reportée régulièrement « à plus tard »… pour l’instant 2023EPR qui ne devait couter que 3 milliards… et les autres projets d’EPR soigneusement dissimulés aujourd’hui, on découvre qu’avec le président français, il y a loin de la coupe aux lèvres. lien

Les français ont-ils déjà oublié qu’il avait annoncé la couleur, un an et demi après son élection, renvoyant à ses successeurs la réduction de la part nucléaire. lien

Finalement, Macron, c’est « Monsieur « on verra plus tard » », un « procrastinateur » professionnel, reportant régulièrement les décisions essentielles.

Tant pour l’interdiction des pesticides, que pour la suppression de la taxe d’habitation…et tant d’autres sujets, pourtant urgents.

La suppression de ces plastiques qui bouleversent la vie des océans, et de ses habitants, est reportée à 2021… pour l’instant.

Sous la pression des gilets jaunes, la présidence a décidé que, bientôt, (mais quand ?) il ne faudra plus qu’un million de signatures pour qu’une demande soit prise en compte… mais jusqu’à preuve du contraire, il en faut toujours aujourd’hui 4,5 millions.

Alors bien sûr, comme un certain Sarkozy, (lien) il affirme maintenant « j’ai changé », (lien) et se dit avoir la fibre écolo…mais les actes ne suivent pas les paroles.

Comme le suggère Jadot, il y a pourtant une décision qui pourrait être prise tout de suite, unilatéralement : lancer un embargo sur le soja brésilien, qui est, ne l’oublions pas, en grande partie OGM…et Jadot d’ajouter : « la France est complice du massacre de la forêt brésilienne »… d’autant qu’elle pratique aussi la déforestation en Guyane. lien

Il est probable que les 4,5 millions de signatures, récoltées au niveau mondial, qui vont être remise au Congrès n’y changeront pas grand-chose. lien

Et puis dans sa posture « on verra plus tard », Macron semble oublier que son mandat présidentiel se termine en 2022, et il parait prématuré, voire présomptueux, de faire des promesses pour les mois qui suivront l’élection, d’autant que la popularité du président qui avait tant promis, a du plomb dans l’aile, et depuis longtemps.

La gouvernance Macron tient finalement sur un concept : lancer des « Grenelles »… de longs débats pour « faire participer » le bon peuple…c’est toujours du temps de gagné. lien

Clémenceau aimait à dire « si vous voulez enterrer un problème, nommez une commission ». lien 

Macron, quant à lui, il lance des grands débats.

On se souvient du « grand débat » du début d’année, lequel n’a finalement pas changé grand-chose, accouchant d’une souris, si l’on se souvient des désidératas « Gilets Jaunes », pour lesquels finalement, ce « grand débat » n’a pas servi à grand chose..

Macron lance aujourd’hui un nouveau « grand débat » sur les violences faites aux femmes… alors que l’on sait bien ce qu’il faudrait faire maintenant pour endiguer ces insupportables violences.

Nombreuses et nombreux sont ceux qui s’étonnent de la disparition du ministère du droit des femmes, et comme l’ont écrit Catherine Mallaval et Johanna Luysse dans les colonnes de « Libération », « sous Macron, les femmes baissent d’un cran et la famille disparait ». lien

D’ailleurs, les féministes ne s’y sont pas trompées, et viennent de lancer une pétition dénonçant le fait d’avoir été black-listées par le secrétariat d’état chargé de l’égalité Femmes-Hommes, et contre les discriminations. lien

Sauf qu’il semble que la « machine en marche » commence à se gripper, à preuve ces députés marcheurs qui, à l’instar de Aina Kuric, quittent la République eMarche, disant « sa honte » et sa « déception ». lien

Hélas pour la présidence, elle n’est pas seule dans ce cas, puisque Guillaume Gibouin, référent LREM Haute-Savoie, déçu lui aussi, vient d’annoncer sa démission à la tête du mouvement départemental. Lien

Mais revenons aux Rouges et Verts.

Le mélange de ces 2 couleurs donne le brun…couleur qui a une mauvaise réputation, si l’on se réfère aux chemises de la même couleur, de triste mémoire…

Mais c’est aussi la couleur de l’humus, de la terre.

Cette Terre que certains veulent sauver !

Sauf que la Terre n’a pas besoin d’être sauvée…il est certain que lorsque l’espèce humaine en aura quitté sa surface, ce qui pourrait arriver bientôt, la Terre mettra quelques milliers d’années pour réparer les dommages que nous lui avons fait subir, mais elle s’en sortira.

Hélas nous ne serons probablement plus là pour le constater.

Car comme dit mon vieil ami africain : « l’homme a inventé la montre mais Dieu a inventé le temps ».

L’image illustrant l’article vient de regards sur le monde.fr

Merci aux internautes pour leur aide précieuse

Olivier Cabanel

Articles anciens

Commentaires

commentaires

A propos de olivier cabanel

avatar

Check Also

“ What’s in a name ? ”

“ What’s in a name ? ” ou : Shakespeare branlait-il son dard ?   ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.