Home » A C T U A L I T É » Richard Stallman avait raison depuis le d?but
Richard

Richard Stallman avait raison depuis le d?but

Source : Frama Blog

 

? la fin de l?ann?e derni?re, le pr?sident Obama a?sign??une loi qui permet de maintenir ind?finiment en d?tention des gens soup?onn?s de terrorisme sans la moindre forme de proc?s ou de jugement en bonne et due forme. Les manifestants pacifiques des?mouvements Occupy?du monde entier ont ?t? qualifi?s de terroristes par les autorit?s. Des initiatives comme?SOPA?promeuvent une surveillance constante de tous les canaux de communication.

Il y a trente ans, lorsque?Richard Stallman?a lanc? le projet GNU, et pendant les trois d?cennie qui ont suivi, ses vues radicales et parfois extr?mes ont ?t? raill?es et m?pris?es comme ?tant de la parano?a ? mais nous y voici, en 2012, et ses suppositions parano?aques sont devenues r?alit?.

 

Jusqu?? r?cemment, il ?tait facile d??carter Richard Stallman en le qualifiant de fanatique parano?aque, quelqu?un qui avait depuis longtemps perdu le contact avec la r?alit?. Une sorte d??ternel hippie des ordinateurs, la personnification parfaite de l?arch?type du?nerd?vivant retir? du monde dans le garage d?une maison. Sa barbe, ses cheveux, sa tenue ? dans notre monde d?apparences, il ?tait tr?s facile de l??carter.

Ses positions ont toujours ?t? extr?mes. Son unique ordinateur est un netbook?Lemote Yeelong, car c?est le seul ordinateur qui n?utilise que des logiciels libres ? pas de binaires dans le firmware, pas de BIOS propri?taire; il est compl?tement libre. Il refuse ?galement de poss?der un t?l?phone portable, car ils sont trop simples ? pister. En attendant qu?il existe un t?l?phone mobile ?quivalent au Yeelong, Stallman ne veut pas en poss?der.

En r?gle g?n?rale, tous les logiciels devraient ?tre libres. Ou,?comme le dit?la Free Software Foundation?:

? mesure que notre soci?t? devient plus d?pendantes des ordinateurs, les logiciels que nous utilisons sont d?une importance critique pour s?curiser l?avenir d?une soci?t? libre. Le logiciel libre permet d?avoir le contr?le de la technologie que nous utilisons dans nos maisons, nos ?coles, nos entreprises, l? o? les ordinateurs travaillent ? notre service et au service du bien commun, et non pour des entreprises de logiciels propri?taires ou des gouvernements qui pourraient essayer de restreindre nos libert?s et de nous surveiller.

J?ai, moi aussi, ignor? Richard Stallman que je jugeais trop extr?me. Le logiciel libre pour combattre les gouvernements qui contr?lent et espionnent?? Des entreprises d?moniaques pr?tes ? prendre le contr?le du monde?? Le logiciel comme outil pour surveiller les canaux de communication priv?s?? Ok, je suis d?accord, le logiciel libre est important, et je le choisis ? chaque fois qu?il impl?mente les m?mes fonctionnalit?s que les solutions propri?taires, mais de l? ? croire et adh?rer aux sornettes de Stallman et de la FSF?

Or nous y voici.

Nous sommes au d?but de 2012 et Obama a sign? le?NDAA, qui autorise la r?tention ind?finie de citoyens am?ricains sans aucune forme de jugement ou de proc?s, simplement parce qu?ils sont suspect?s de terrorisme. Au m?me moment, nous avons la loi?SOPA, qui, si elle passe, mettrait en place un syst?me dans lequel les sites peuvent ?tre d?branch?s du Web, une fois encore sans la moindre forme de jugement ou de proc?s, tout en autorisant ?galement la surveillance du traffic Internet. Combinez cela avec la fa?on dont les autorit?s ont qualifi? de?terroristes?les mouvements Occupy et vous pouvez voir o? cela nous am?ne.

Au cas o? ?a vous rappelle la Chine et des r?gimes totalitaires similaires, vous n??tes pas le seul. M?me l?Association du Cin?ma d?Am?rique, la?MPAA,?clame fi?rement?que ce qui fonctionne en Chine, Syrie, Iran et dans d?autres pays devrait fonctionner aux ?tats-Unis. La Grande Muraille pare-feu de Chine et les syst?mes de filtrage similaires sont glorifi?s et cit?s en exemple dans ce qui est suppos? ?tre?le monde libre.

Le n?ud du probl?me ici est qu?? la diff?rence de jadis, ? l??poque o? les r?gimes r?pressifs avaient besoin de r?seaux compliqu?s de police secr?te et d?informateurs pour surveiller les communications, tout ce dont ils ont besoin ? pr?sent est de contr?le sur le logiciel et le mat?riel que nous utilisons. Nos ordinateurs de bureau, nos portables, nos tablettes, nos smartphones, et toute sortes de terminaux jouent un r?le dans pratiquement toutes nos communications. Vous pensez ?tre ? l?abri lorsque vous communiquez en face-?-face?? R?fl?chissez-y ? deux fois. Comment avez-vous pr?par? la rencontre?? Au t?l?phone?? Via le Web?? Et qu?est-ce que vous avez dans votre poche ou votre sac, toujours connect? au r?seau??

C?est contre cela que Stallman nous a mis en garde pendant toutes ces ann?es ? et la plupart d?entre nous, moi compris, ne l?ont jamais r?ellement pris au s?rieux. Cependant, ? mesure que le monde change, l?importance de la possibilit? de v?rifier ce que fait le code dans vos terminaux ? ou de le faire faire par quelqu?un d?autre si vous n?en avez pas les comp?tences ? devient de plus en plus ?vidente. Si nous perdons la possibilit? de v?rifier ce que font nos ordinateurs, nous sommes foutus.

C?est au c?ur de ce que croient la Free Software Foundation et Stallman?: que le logiciel propri?taire enl?ve ? l?utilisateur le contr?le sur la machine, ce qui peut avoir des cons?quences d?sastreuses, en particulier ? pr?sent que nous d?pendons des ordinateurs pour ? peu pr?s tout ce que nous faisons. Le fait que Stallman l?ait pr?vu il y a pr?s de trois d?cennies est remarquable, et donne raison ? son activisme.

Et en 2012, nous allons avoir plus que jamais besoin de logiciels libres. Au r?cent?Chaos Computer Congress?de Berlin,?Cory Doctorow?a donn? une conf?rence intitul?e?La guerre ? venir sur la computation ? but g?n?ral?(NdT?: The Coming War on General Purpose Computation). ? cette occasion, Doctorow nous informa que l?ordinateur dont le contr?le complet est accessible ? l?utilisateur est per?u comme une menace pour l?ordre ?tabli actuel. La guerre du copyright?? Rien de plus qu?un pr?lude ? la vraie guerre.

??En tant que membre de la g?n?ration?Walkman, j?ai accept? le fait que j?aurai s?rement bient?t besoin d?implants auditifs, et, bien s?r, il ne s?agira pas de proth?ses au sens classique, mais bien d?un ordinateur implant? dans mon corps??, explique Doctorow. ??Donc, lorsque je rentre dans ma voiture (un ordinateur dans lequel j?ins?re mon corps) avec mes?audioproth?ses?(un ordinateur que j?ins?re dans mon corps), je veux ?tre certain que ces technologies n?ont pas ?t? con?ues de mani?re ? me cacher des choses, ni ? m?emp?cher de mettre fin ? des processus qu?elles ex?cutent et qui nuiraient ? mes int?r?ts??.

Et ceci est vraiment le coeur de la probl?matique. ? partir du moment o? les ordinateurs s?occupent de choses comme l?audition, la conduite automobile, et bien d?autres choses encore, nous ne pouvons plus nous permettre d??tre priv?s d?acc?s ? leur code. Nous devons avoir un droit de regard sur leur fonctionnement interne et pouvoir comprendre ce qu?ils font, afin de nous assurer que nous ne sommes pas surveill?s, filtr?s ou manipul?s. Il y a peu, j?aurais encore affirm? que tout ceci n?est que pure parano?a, mais avec tout ce qui se passe ces derniers temps, ce n?est plus de la parano?a.?C?est la r?alit?.

??? l?avenir, la libert? exigera de nous que nous ayons la capacit? de surveiller nos appareils, de leur imposer ce que nous voulons qu?ils fassent, de d?finir une politique ?thique et sens?e pour leur utilisation, d?examiner et de pouvoir choisir et mettre fin aux processus qu?ils ex?cutent, afin qu?ils restent nos fid?les serviteurs, et non des tra?tres et des espions ? la solde de criminels, de voyous et d?obs?d?s du contr?le, qu?ils soient individus, ?tats ou multinationales??, nous avertit Doctorow, ??Nous n?avons pas encore perdu, mais il nous faut gagner la guerre du Copyright afin de garder Internet et nos ordinateurs libres et ouverts.Parce que ces derniers sont les armes des guerres ? venir, nous serons incapables de nous battre sans eux.??

Voil? pourquoi vous devriez soutenir Android (pas Google, mais Android), m?me si vous pr?f?rez l?iPhone. Voil? pourquoi vous devriez soutenir Linux, m?me si vous utilisez Windows. Voil? pourquoi vous devriez soutenir le serveur Web Apache, m?me si vous utilisez?Microsoft IIS. Il va arriver un moment o? ?tre libre et ouvert ne sera plus seulement un avantage amusant, mais une n?cessit?.

Et ce moment approche beaucoup plus rapidement que vous ne le pensez.

Source

Commentaires

commentaires

About

avatar

Check Also

mappe OTAN

La France doit ressortir de l’OTAN !


Carte de l'OTAN
Carte de l'OTAN.
La réintégration de la France dans l’Organisation du traité de l’Atlantique nord par Nicolas Sarkozy en mars 2009 a mis fin à un choix stratégique décidé en 1966 par le Général De Gaulle et maintenu jusqu’à cette date par tous les présidents de la République. Depuis 2012, François Hollande, fidèle à la stratégie de la social-démocratie européenne, a confirmé ce choix.
 
Aujourd’hui, un appel pluraliste a été lancé pour la dénonciation par la France de l’OTAN et le retrait de ses armées du commandement intégré...

 

 

Lorsque le président Nicolas Sarkozy a décidé le retour de la France dans le commandement milliaire intégré de l’Organisation du traité de l’Atlantique nord (OTAN), les Etats-Unis se sont déclarés « ravis »de ce retour. Cette réintégration marquait une rupture avec la politique traditionnelle de la France et était l’aboutissement d’un infléchissement de la stratégie commencé il y a plusieurs années ayant amené Paris à participer à des opérations de l’Alliance atlantique hors du mandat des Nations unies, comme au Kosovo, ou à se raccrocher à la stratégie américaine, comme en Afghanistan.
 
En mai dernier à l’Assemblée nationale, lors du colloque intitulé « La France peut-elle retrouver une diplomatie indépendante ? », un ancien ambassadeur de France et ancien secrétaire général du Quai d’Orsay a déclaré que l’OTAN n’aurait pas dû survivre à la disparition de l’URSS et à la dissolution du Pacte de Varsovie. Les initiateurs, de sensibilités républicaines et patriotiques diverses, ayant dans le passé, approuvé ou non l’existence de l’OTAN affirment unanimement que cette organisation n’a plus de raison d’être. 
 
L’OTAN s’est élargie en intégrant, contrairement aux engagements pris envers Gorbatchev, nombre de pays anciennement socialistes, avançant ainsi méthodiquement dans un processus d’encerclement de la Russie en multipliant les bases militaires étasuniennes dans ces pays. 

Cette politique ouvertement agressive s’est accompagnée de l’installation d’un bouclier de missiles anti-missiles à proximité de la Russie éventuellement destiné à permettre une première frappe nucléaire sur ce pays, en stérilisant ou en limitant de façon drastique ses possibilités de réplique. 

C’est dans ce contexte géopolitique que l’Ukraine a vécu la « révolution orange », téléguidée par les États-Unis et soutenue par l’Union européenne, qui a permis la mise en place par la force d’un gouvernement avec la participation de néonazis notoires. Il est temps que la France se dissocie de cette politique provocatrice qui risque de déboucher sur une troisième guerre mondiale. 

Organisation politique et militaire, l’OTAN est tout à la fois l’instrument diplomatique et le bras armé qu’utilisent les États-Unis avec la complicité des États vassaux au premier rang desquels se trouvent la France, la Grande-Bretagne et l’Allemagne. 

Le gouvernement américain, fort d’une doctrine militaire incluant la guerre préventive, doté de plus de 700 bases militaires réparties sur l'ensemble du globe, et décidé à combattre la menace terroriste sans la volonté d’en rechercher les causes, conduit l’OTAN et donc la France à participer, dans un chaos organisé, à une guerre permanente au mépris de nos intérêts et de notre propre sécurité. De la Yougoslavie à l’Irak, de la Syrie à la Libye, la France use son potentiel militaire et son crédit diplomatique et oublie les valeurs de son peuple, au profit d’une politique définie à Washington. 

En réalité, les États-Unis mènent avec l’OTAN une politique d’agression et de guerre généralisée qui ne saurait demeurer plus longtemps celle de notre Nation. Il est grand temps que la France recouvre la souveraineté de ses décisions et la liberté de choisir ses partenaires en conformité avec sa philosophie et les intérêts du peuple français. 

Il est tout à fait possible que la France renonce à son appartenance au traité de l’Atlantique nord et retire ses armées du commandement intégré. La France en redevenant libre devra exiger la dissolution de l’OTAN qui n’a plus de raison d’être.

 

 

Cette proposition de résolution visant à sortir la France de l’OTAN a été enregistrée à la Présidence de l’Assemblée nationale le 7 juillet 2015. Elle est présentée par Messieurs Jean-Jacques CANDELIER, Patrice CARVALHO et Gaby CHARROU.
 
 
 

Lire la suite du blog :
 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>