Accueil / T Y P E S / Articles / Retournement int?rieur

Retournement int?rieur

Pourquoi s?examine-t-on ? Pour s?am?liorer, pour se modifier, pour changer. Vous vous livrez ? l?introspection afin de devenir quelque chose, sans quoi vous n?y passeriez pas tant de temps. Vous ne vous examineriez pas si vous n?aviez pas le d?sir de vous modifier, de changer, de devenir autre chose que ce que vous ?tes. Ce d?sir est la raison ?vidente de l?introspection. Je suis col?reux et je m?examine afin de me d?barrasser de la col?re, ou de la modifier, ou de la changer. L?introspection est l?expression du d?sir de modifier ou de changer les r?actions et les r?ponses du moi ; elle a donc toujours un but en vue, et lorsque ce but n?est pas atteint, l?on est de mauvaise humeur et d?prim?.
Il en r?sulte que l?introspection s?accompagne invariablement d?un ?tat d?pressif. Je ne sais pas si vous avez remarqu? que lorsque vous ?tes d?humeur ? vous livrer ? l?introspection, vous subissez toujours une vague de d?pression. Il y a toujours cette vague d?humeur chagrine contre laquelle vous bataillez de sorte que vous devez vous r?examiner afin de surmonter cette humeur, et ainsi de suite.

La lucidit? est l?observation sans condamnation. La lucidit? engendre la compr?hension, car elle ne comporte ni condamnation ni identification, mais une observation silencieuse. Si je veux comprendre quelque chose, je dois ?videmment l?observer, je ne dois pas critiquer, je ne dois pas condamner, je ne dois pas le poursuivre comme ?tant un plaisir ou l??viter comme ?tant un d?plaisir. Il faut qu?il y ait simplement la silencieuse observation d?un fait. Il n?y a pas de but en vue, mais une perception de tout ce qui survient. Cette observation, et la compr?hension de cette observation cessent lorsqu?il y a condamnation, identification ou justification. L?introspection est une am?lioration de soi, et par cons?quent l?introspection est ?gocentrique.
La lucidit? n?est pas une am?lioration de soi. Au contraire, c?est la fin du moi, du je avec toutes ses idiosyncrasies, ses particularit?s, ses souvenirs, ses exigences, ses poursuites. Dans l?introspection, il y a identification et condamnation. Dans la lucidit?, il n?y a ni condamnation ni identification ; par cons?quent, il n?y a pas d?am?lioration du soi : il y a une immense diff?rence entre les deux.

?tre lucide c?est comprendre les activit?s du moi, du ? je ? dans ses rapports avec les gens, avec les id?es, avec les choses. Cette lucidit? est d?instant en instant et, par cons?quent, n?est pas obtenue par des exercices. Lorsque vous vous exercez ? une chose, elle devient une habitude ; et la lucidit? n?est pas une habitude. Un esprit routinier n?est plus sensitif, un esprit qui fonctionne dans l?orni?re d?une action particuli?re est obtus, n?a pas de souplesse ; tandis que la lucidit? exige une continuelle souplesse, une grande vivacit?.

Krishnamurti -?De la connaissance de soi

http://au-bout-de-la-route.blogspot.ca/2013/06/retournement-interieur.html

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

La retraite « à points » sera saignante

    Le gouvernement sur le grill Le Bon Freluquet, envoyé spécial des maîtres queux ...