Accueil / A C T U A L I T É / Renoyauter les c?urs

Renoyauter les c?urs

Quand les forces naturelles se d?cha?nent, il n?y a plus qu?? s?incliner. Tous les calculs, les ?tudes et les raisonnements ?clatent comme des bulles de savon emball?es sous vide et rien ne sert de rebondir sur d?autres tremplins, on atterrit fatalement, penaud et d?gris?, sur le ciment froid. Personne n?avait pr?vu si grand, si haut, si fort. Personne ne pr?voit vraiment rien d?ailleurs, car dans l?absolu, personne n?a jamais conscience des amplitudes possibles. Le chaos brut est d?mesur? et insaisissable, comme l?harmonie, la beaut? ou le plaisir. Une abstraction puissante aussi aimant?e qu?un p?le, qui excite l?esprit jusqu?? en brouiller la fr?quence. C?est pour cela qu?on ne va jamais si loin. On le sait sans le savoir, c?est inscrit dans nos corps, nos data g?n?tiques. Il y a toujours un seuil au-del? duquel nous sommes totalement largu?s.

Un gros s?isme, un tsunami, du feu, des ruines, un nuage atomique. Sc?nario banal de la Metro-Goldwyn-Mayer ? des millions d?entr?es avec l?US Military en super messie. Tout p?te et l?on applaudit en grignotant des chips. Et puis arrive le jour o? les studios d?Hollywood et d?ailleurs ne ma?trisent plus rien, o? les figurants ne se rel?vent plus apr?s la derni?re prise, o? ils viennent s??chouer par paquets le lendemain sur les rivages d?vast?s. Recrach?es par la mer, nos fragiles petites vies se d?gonflent et s??vaporent dans les limbes.

 

Quand il n?y en a plus, il y en a encore. Apr?s le vrai cataclysme surgit le vrai cauchemar. L?aboutissement de nos d?lires les plus improbables. Avec de vrais survivants paralys?s dans l??il d?une vraie calamit?. Dans une production gore, des mutants n?crophages constitueraient une suite logique, s?il restait encore un peu de mouvement et de c?ur ? l?ouvrage. Puis le bouquet final, photog?nique?: l?engloutissement d?finitif de l?archipel dans un liquide bouillonnant vert fluo.

Pendus ? nos radios, nos t?l?visions, nous suivons en direct la catastrophe, ahuris par l??tendue des d?g?ts et de leurs cons?quences. La tectonique des plaques comme ma?tre d??uvre et le monde s??croule telle une ligne de dominos. La nature infiniment r?gl?e domine avec une morgue frondeuse la pr?tention humaine dans ses ivresses de bricolo. Elle rase tout sur son passage selon son bon plaisir et d?veloppe des processus, factoriellement monstrueux, que nous avons nous-m?mes enclench?s. Le coup de l?alerte atomique et le spectre de la contamination g?n?rale, la nu?e toxique qui se prom?ne autour du globe, les particules mortelles se dispersant dans nos circuits veineux? Qu?avions-nous r?v? de plus abominable, de plus terrifiant?? Le must. Chaque jour apporte son nouveau frisson?: d?autres secousses aussi violentes, d?autres vagues destructrices, des barres de combustibles en surchauffe, puis en fusion, dans des r?acteurs nucl?aires incontr?lables, rien en magasin pour les refroidir et cet expert de marteler?: ??il faut absolument renoyauter les c?urs?!??, formule po?tique dans un contexte atroce, pour stabiliser et neutraliser la partance en vrille avant la fin, la toute fin des haricots. Prochaine ?tape?: les radio-?l?ments en vadrouille, sans structure et sans cadres, en roue libre. Dans cette ambiance eschatologique, il semblerait pourtant que le sang-froid l?emporte. Pas de panique, pas de pillages, pas de sc?nes d?empoignades pour une tranche de tofu (contrairement aux march?s financiers qui, eux, ont d?viss?). Le spectacle de ces gens retenus et disciplin?s force l?admiration. Ici, le deuil serait ? coup s?r plus d?monstratif?: ?tripage et concerts de pleureuses hyst?riques en dolby st?r?o. L?-bas, les larmes sont pudiques, la douleur sur les visages ne se lit pas, ou du moins pas encore, elle d?serte la surface des choses et se niche en profondeur, l? o? l??tranger n?a pas de prise. D?o? vient ce masque impassible qui permet ? ces braves de rester dignes en d?blayant les cadavres et les gravats sous la neige et les radiations?? Le pays en quarantaine focalise l?int?r?t plan?taire, son peuple attend sto?quement de se faire irradier en victime expiatoire et le reste du monde, impuissant, attend avec lui.

Une cha?ne ouvre et ferme ses ?ditions en boucle par un?La catastrophe au Japon, vous l?avez v?cue sur BFM.TV. ?tre les premiers ? rabattre du scoop?: ??Avez-vous peur?? ?tes-vous pessimiste?? Qu?allez-vous faire???? et l?on rougit de honte devant l?inanit? des questions et des commentaires o? tout signe d?horreur et de souffrance ferait exploser l?audimat. ?La tradition nippone r?pond poliment, pos?ment, l? o? notre main aurait sans doute fus? dans leur face obsc?ne mais comment rendre compte d?une catastrophe au long cours qui a un d?but mais pas encore de fin?? Nous ne connaissons pas l?issue de cet enfer mais avons la certitude du pire, le chronom?tre tournant vers quelque chose d?in?luctable. Le shinto s?est exprim? par les humeurs de dame Nature – la terre, l?eau, le feu et l?air – les kami redoutables par l?esprit de violence d?ploy? sur les hommes imprudents. Ces ?preuves sont l? pour mieux admettre la sacro-sainte (ou satan?e) impermanence des choses, notion bouddhique superpos?e au terreau animiste, le n?ant de nos vies provisoires et de nos idoles en papier, un reste confuc?en moral et collectif servant de liant ? la profusion spirite. La religiosit? japonaise est syncr?tiste et r?pond ? toutes les questions par les faits, m?me si ceux-l? d?passent la mesure. Petit homme press? au c?ur de l?univers, organisme d?risoire an?anti par des ?l?ments voraces. On ne joue pas impun?ment avec le feu, c?est la le?on de ce d?but d?ann?e. En tirerons-nous les cons?quences??

Les pauvres gens cherchent leurs enfants, leurs parents, leurs amis morts dans les d?combres glac?s pendant que des corpuscules radioactifs s?engouffrent dans les syst?mes respiratoires et se d?posent sur les peaux. Les pauvres gens, nos semblables. Et nous ne pouvons rien faire sinon pleurer avec eux avant que n??merge l?inexorable fureur trop longtemps contenue.

Renoyauter les c?urs, disait l?expert. Les c?urs ont fondu, le feu s?est ?teint, la mer s?est calm?e et la terre vibre encore. Un paysage cr?pusculaire et fig? va remplacer la fourmili?re. Renoyauter les c?urs est une priorit?.

 

HOKUSAI, K., Bush? Tamagawa, estampe en couleur, v. 1831, tir?e des Trente-Six Vues du mont Fuji, Victoria and Albert Museum, Londres.

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

A propos des grandes générosités

Les grandes générosités   Mon grand-père faisait partie de ces gens qui aiment à déclarer ...

22 Commentaire

  1. avatar

    Marie Curie : «Rien est craindre, tout est à comprendre»

    Je ne sais pas si vous croyez votre propre délire, mais il est dommage qu’une telle verve poétique s’accorde avec autant de catastrophisme aigu, de manque complet de proportion, d’un fanatisme religieux anti-science basé sur une argumentation complètement infondée, d’une haine exécrable de la nature à travers votre haine de l’humanité et sa raison créatrice.

    D’abord la cause du cataclysme n’a absolument rien avoir avec aucune activité humaine, encore moins avec la centrale nucléaire elle-même.«Elle» ne puni pas les hommes (vous très croyante j’imagine…), elle ne fait que suivre son court sans pitié pour les créatures, humains ou animales… D’ailleurs, des enquêtes se font sur l’hypothèse d’une corrélation, et d’une cause à effet, entre l’augmentation de l’activité solaire (magnétisme) et l’augmentation de l’intensité des tremblements et l’augmentation de l’activité volcanique (et soi-dit en passant, n’importe quel volcan en éruption émet plus de particule de toutes sortes contaminant plus que toute l’activité des hommes.. qu’ils sont méchants méchants avec la ‘nature’ ces volcans, on devrait les interdire).

    Et puis sur le réacteur nucléaire : pas croyable votre ignorance crasse (êtes- vous de Greenpeace, si non, allez-y, ils vont vous engagez tout de suite!). Le réacteur à Three Miles Isle a fondu et puis quoi, ZÉRO mort, ZÉRO blessé car le réacteur à fondu dans le contener de béton… Par contre, combien de ligne écrite, de salive gaspillé à de la propagande de peur…

    Ici, argumentez donc votre argument sur du vrai : vous proclamez une radiation qui irait partout sur la planète répandant la mort partout : du délire! Doit-on modestement rappeler qu’une seul bombe nucléaire émet bien plus de radioactivité et que jamais une seule bombe n’a pu effectuer un tel désastre de mort? En plus des deux bombes lancées sur le Japon (lamentable en effet, et stupide, mais allez voir une photo d’Hiroshima aujoud’hui, ça grouille de vie… Le point ici, c’est de montrer qu’il ne s’agit pas de l’Apocalypse biblique…et juste en Union Soviétique il y a eu plus de 20 millions de morts par des armes conventionnelles, mais c’est moins spectaculaire semble-t-il, on ne peut pas jouer au marchand de la peur… Ici, c’est simplement pour mettre des proportions : comment éviter la mort et les maladies, n’est-ce pas là votre inquiétude? Ah moins que vous haïssez tellement les hommes mauvais, mais dans ce ca, pourquoi autant délirer : vivre la destruction faite par Dame Nature… Avez-vous tous oublié HAITI aujourd’hui ou quoi???????? 270 000 morts!!!!!!!!!!!!!!!! 270 000 morts !!!! Et aucune centrale avec ça! Pourquoi? Car il n’y avait aucun développement, rien de technologie moderne comme le béton et des édifices solide. Combien de mort au tremblement de terre d’égale intensité à San Francisco dans les années 80? Moins d’une centaine!!!! Ce qui tua au Japon, c’est surtout le Tsunami. Mais c’est aussi un Tsunami qui tua par millier aussi il y quelque année au Sri Lanka et autre : mais ici pas de délire anti technique humain : simplement ça rappelle qu’il a certaine grande force de la nature avec de grand effets, et qu’il faille non pas revenir à l’âge de pierre (ce qui tue bien plus!!!!!), mais au contraire, redoubler d’ardeur dans la découverte et dans le développement si on veut survire à long terme)

    La radioactivité émise actuellement n’est pas mortelle et émise avec plus forte intensité dans un périmètre restreint (c’est partout…) où on a évacué les gens (donc vous risquez rien derrière votre écran en Amérique…) Vous semblez, tel les ignorants qui ne savaient rien des éclaires, croire que la radioactivité est dotée de pouvoir magique, pénétrant partout sans jamais être arrêtée : c’est tellement dangereux, on ne la voie pas… et quoi, voit-on l’effet de la fumée de cigarette détruire les poumons? Non, mais personne panique : on sait que c’est dangereux, mais ne panique pas, car SAVENT de quoi ils retournent. Mais vous, vous faites dans la mystification, comme si on ne connaissait pas ce qu’était la radioactivité et les différentes radiations (dont les fameux rayon X qui ont sauvé des MILLIONS de vie, bien plus que tout décès lié à cette branque de la science que découvrirent Marie Curie et Röntgen). Allez donc faire un lecture, rencontrez des scientifiques de Polytechnique (ou autre), faite même de petite expérience, vous verrez qu’on sait énormément du domaine et que même un des pires scénarios aujourd’hui, en rien n’amène la catastrophe ultime : il en est des biens pires, comme la faille du barrage en Chine qui tua 270 000 personnes en Banquio dans les années 70s : mais où sont les délires «écologistes» contre les barrages d’hydro?? Les centrales ne sont pas des monstres de Frankenstein dont on sait pas comment ils fonctionnent (ayez donc la modestie de votre ignorance et ne la confondez pas avec tout le genre humain) et ne sont pas hors contrôles comme vous le dite (et même dans les pires scénarios possible, ce n’est jamais une catastrophe finale pour l’humanité : le pire pour un réacteur, c’est comme Tchernobyl, et ce fut grave, mais ils SAVAIENT qu’était instable, savaient qui manquaient une enceinte de béton, mais le firent fonctionner (ie régime soviet : c’était un réacteur militaro-civil) : mais le nombre de mort, moins de 10 000, très grave, n’est pas plus pire que toutes les autres formes de production énergétiques : 100 000 mineurs morts seulement aux USA au 20e siècle, ou encore de manière régulière en Chine : pourquoi personne capote là-dessus??? Et pourquoi personne capote sur les MILIONS de morts de la maléria en Afrique à chaque décennie? Sur les millions de mort sur la famine, l’intoxication dans des huttes qui chauffent au bois, sur le manque de développement technologique?? Mais c’est vrai, la technologie est toujours mauvaise (évidemment, c’est la moralité qui détermine si bon usage ou non; mais sans elle, vivre les famines à répitions, vivre la mortalité des bébés, vivre la mort à 30-40 ans, vivre allez chercher de l’eau pendant plus de 2 à 4 par jours, vivre etc.) Car au cas où vous l’avez oublié, la Nature (très forte soit-dit en passant, elle repousse très vite même après les pires destructions et puis la radioactivité est très naturelle, oui, oui, il y en a actuellement sur la terre à différente intensité,dont dans vos bananes (Potassium 47), aussi des plages avec très forte dose (plus que proche que n’importe quel centrale nucléaire ou hôpital sur la planète) à Kerala en Iran ou dans des plages brésillienes , même qu’il y a eu des époques avec beaucoup plus de radioactivité sur la terre et la vie pouvait très bien y vivre) n’est pas gentille gentille avec la «vie» : des maladies aux sécheresses, au surplus d’eau, des froids et des trop chauds complètement hostile à la vie des humains : pas convaincu? Allez donc dans certains coin reculé d’Afrique avec rien, mais rien de rien (incluant la médecine), vous verrez si vous survivrez et si ‘Dame Nature’ si bonne vous parait si bonne qu’à une Bobo de la ville…

    Et puis, en lieu de prendre leçon de cette catastrophe naturelle pour condamner le nucléaire, qui après tout est la manière même que le soleil produit l’énergie (et oui E=MC2, en fissionnant un atome, une partie de la masse de la matière ‘disparait’ et se transforme en énergie, c’est de là qu’il vient temps d’énergie en si peu de matière : 1 g d’Uranium équivaut à 3 tonnes de charbons : c’est 3 millions de fois plus puissant!!), au contraire, il faut voir avec les yeux du future et voir comment on peut améliorer cette technologie fort intéressante (et pas démoniaque comme vous essayer de la faire croire au lecteur, comme disait Marie Curie : «rien est craindre, tout est à comprendre»), déjà on connaît les réacteurs de 4e génération qui physiquement ne peuvent pas exploser (quand la réaction en chaîne s’emballe, physiquement la température descent) et mieux, ça sera d’aller vers les réacteurs de fusion nucléaire avec laser. Les Chinois l’on comprit, et contrairement à la presse occidentale, ils ne font pas qu’un moratoire temporaire, mais accélèrent le lancement de ce nouveau type de réacteur. Mais nous ici, en occident, nous stagnons, nous vivons d’un nucléaire comme d’un réacteur limite, en lieu de voir une science en continu, en développement. Mais la civilisation occidentale tire à sa fin si elle plonge plus avant dans ce délire de mysticisme écologique anti-science irrationnelle lancé par l’oligarchie anglo-américaine dans les années 60-70s avec la contre-culture. Au moment même où nous mettions les pieds sur la Lune, nous préparions l’idéologie, ou plutôt la «nouvelle religion» de la mort contre la vie, contre les hommes…
    La flamme se déplace vers l’Asie!!

    • avatar

      Merci pour votre article Sandrine Lagorce.
      Vous êtes bien indulgente pour ASIQ.

      Marie Curie : «Rien est craindre, tout est à comprendre» ASIQ

      Suite à une trop grande exposition aux éléments radioactifs Marie Curie se rend au sanatorium de Sancellemoz en Haute-Savoie en 1934 où elle décède le 4 juillet atteinte d’une leucémie.

      DG

  2. avatar

    Les pauvres gens cherchent leurs enfants, leurs parents, leurs amis morts dans les décombres glacés pendant que des corpuscules radioactifs s’engouffrent dans les systèmes respiratoires et se déposent sur les peaux.

    J’ai fait la même réflection image à l’appui:

    Un texte d’une grande sensibilité et d’un humanisme qui appelle la réflection. Merci

  3. avatar

    La prémisse de l’article est que ceci est un phénomène naturel, alors qu’il existe un engin pour provoquer un tel phénomène et qu’il est possible que cet engin ait été utilisé pour créer ce séisme et tsunami au Japon.

    La réalité n’est pas toujours telle que vous la percevez. Faites des recherches.

    http://www.youtube.com/watch?v=xn2aKu42mAo

    • avatar

      Tiens, voici quelques informations concernant le séisme de Christchurch N-Z survenu quelques semaines auparavant. Vous l’aviez probablement oublié.

      Une délégations des É-U a quitté la N-Z quelques heures avant le séisme, mais ils ont pris soin de laisser derrière le directeur de FEMA qui a pris en charge les opérations de secours après le séisme, comme au Japon, alors que le Japon a demandé l’aide des 50 000 militaires des USA de la base militaire voisine.

      Il y a beaucoup d’information qui confirment que plusieurs séismes ont été provoqués par HAARP ou un autre engin similaire. La télé n’est pas la réalité!

      http://www.chicagotribune.com/news/local/breaking/chibrknews-exsen-bayh-rep-marzullo-ok-after-new-zealand-quake-20110222,0,1794483.story

    • avatar

      En ce qui concerne la présence du directeur de FEMA en Nouvelle-Zélande avant le séisme, voici ce que dit le communiqué de FEMA à ce sujet :

      ‘FEMA Deputy Administrator for Protection and National Preparedness, Tim Manning, was in Christchurch at the time of the quake, as part of a trip to New Zealand and Australia to discuss a broad range of emergency management issues, as part of ongoing international cooperation efforts. Tim is safe and is in close contact with the U.S. Embassy.’

      http://www.fema.gov/news/newsrelease.fema?id=53742

  4. avatar

    Denis: Marie Curie est morte à l’âge vénérable de 67 ans!! (plus que l’espérance de vie en Afrique et sensiblement pareil à celle de son époque, où plusieurs ouvriers n’ont pas eu la même chance qu’elle et moururent bien plus jeune; parler en à des mineurs en Lorraine…) , après avoir travailler des DÉCENNIES DIRECTEMENT en contact avec la radioactivité, ce qu’AUCUNE personne actuellement, dans la recherche, dans les hôpitaux(et oui, au cas où vous ne le sauriez pas, dans les traitements de cancer de radiothérapie, il y a de la radioactivité, plus qu’autour d’une centrale ; il faudrait effectivement les abolir ces pavillons d’hôpitaux, mais peut-être que les cancéreux s’y faisant guérir, trouverons absurde que vous voulez les sauvez en ôtant les substances qui les sauves… sans compter les 18 millions de déplacements annuels d’isotopes radioactifs médicales sans aucun incident ) ou d’autre ne font! Car aujourd’hui on connait les doses qui sont mortelles, de celles nocives, de celles qui ne sont pas du tout grave.

    Personne ne remet en cause le fait que la radioactivité peut être mortelle à de très haute dose. Pour qu’une dose soit mortelle il faut absorber 10 Sieverts d’un coup (par contre, on peut mourir d’une lame de couteau avec une force humain minimale, demander aux millions de rwandais mort à coup de machettes : doit-on interdire les couteaux ?).

    Par contre, on sait que même 10 Sieverts en dose chronique sur un an n’est pas mortelle (mais pas conseillé !). Il faut distinguer les doses ‘d’un coup’ et celle chronique annuelle (potentiellement les aspirines sont très dangereuses : si on en prend 100 d’un coup, la mort est proche, par contre en prendre 100 sur cents jours, absolument aucun problème). Il y a des mécanismes réparateurs dans le corps humain (et les risques de déformation sont nuls, car pour des mutations pathologiques chez les humains, il faut des doses mortelles…).

    Pour donner une idée, aucun effet observer à en dessous de 200 mS (S pour sievert) d’un coup.
    Les doses de radiation annuelle sont entre 2 et 5 mS annuelle (et comme on verra, beaucoup élevé que dans certaines zones où vivent les hommes sans problème, et même souvent moins de cancer, depuis des milliers d’années). Il y a aussi les doses absorbées du monde médical : en générale, 75% vient du background naturel de radiation, 25% du monde médical et 0.1% des centrales nucléaires (mais bien sûr, certains accuseront se 0.1% de tous les malheurs, bien que soit en dessous des valeurs de variation naturelle… mais la peur, ça vend bien et les bon vieux babyboomers qui vivent dans une société qui n’a jamais vécu aussi vieux et santé, doivent bien sûr se révolté contre la méchante société industrielle : il y a de vrai problème et place à amélioration, c’est sûr, mais c’est plus de science et non avec moins qu’on règle les problèmes de pollutions (ie beaucoup plus pollué dans les pays pauvres sans moyen technique) : mais les causes de mortalité sont connues dans nos sociétés et la grande partie aujourd’hui, vient de comportement individuel comme de mal mangé, de boire trop, de fumer, exposition trop longue au soleil (cancer de la peau), etc. Et l’autre aspect, bien sûr, sont les injustices économiques : là où on a privé le développement avec le FMI et les thèses malthusiennes (comme en Afrique, partie d’Amérique latine, partie d’Asie, c’est là qu’on vit le moins longtemps, le moins bien ; bien sûr moins de cancer, mais la proportion de mort par cancer augment plus une société peut vivre vieux ). Chaque patient, comme il y en a des milliers au Canada qui sortent de nos hôpitaux après avoir reçu un traitement d’I-131 pour le cancer de la thyroïde, sorte en émettant plus d’iodine 131 radioactif en quelques jours qu’un opérateur d’une centrale nucléaire en 1 an…
    Au dentiste, un rayon X donne environ 2 mS en une seule dose dans deux dans la bouche, sans problème.
    Si vous allez dans un spa «santé» naturel par exemple dans une plage du Brésil, bonne Dame Nature vous donnera 2 mS chaque semaine !!!! Et dans ces zones, loin d’être des ‘no mans land’, il n’y a aucun signe que les gens meurent plutôt, mais au contraire, vivre très bien et même parfois plus longtemps que d’en d’autre parti du pays.

    Pour vous donnez une idée, le background naturelle de radiation, il y a à chaque heure 500 000 rayons cosmiques (c’est de l’irradiation) qui passent en nous, 15 000 000 atomes de Potassiums qui se fissionnes en nous (une banane est une bonne source de radioactivité naturelle : vous devriez arrêter d’en manger…).
    En mS, la moyenne aux US est de 2.6 mS. Mais des lieux comme Ramasari en Iran en a 243 mS (1 mS les limites légales dans beaucoup de pays !!! il faudrait évacuer la planète et vite… oups, mais aussi de la radiation dans l’espace !!). C’est 35 mS à Araxi au Brésil : où sont les compteurs Geiger de Greenpeace pour interdire cette plage ? Il est à noter, que pour Tchernobyl, on déplaça tout le monde où il y avait plus de 5 mS année !!! (il aurait fallu sortir tout le monde du massif central en France !!). En comparaison, à Point Lepreau, la centrale nucléaire au NB, la dose typique venant de la centrale est de 1 uS ( et certains essaient de faire capoter les gens là-dessus).

    Il n’y aucune activité humaine qui ne va pas sans risque, mais si on peut identifier les risques de ce qui peut tuer et comment le fait, on peut rationnellement changer un état de fait. Il ne sert à rien de penser au nucléaire en soi, sans mesure de comparaison. Par énergie produite, l’hydroélectricité tue plus de gens que la filiale nucléaire, toutes les catastrophes incluses : vous voulez bannir les barrages hydroélectriques ? Car l’eau peut être mortel, vous ne saviez pas ? Faut-il interdire l’eau et les océans ?

    La contamination dû au pétrole et au charbon peut tuer aussi (et en fait, tue beaucoup plus que toute la filière pacifique du nucléaire ; vous pouvez aller en Chine pour confirmer ces problèmes. Du mercure est relâché dans l’atmosphère quand on brûle du charbon, mais on en fait peut de cas… et on devrait, mais sans paniquer).
    L’activité sexuelle tue (ie Sida), mais voilà une activité qu’on ne voudrait absolument pas se privée, mais tue plus que toute la filière nucléaire : ne faudrait-il pas des supers campagnes de publicité contre le sexe avec répétition à longueur de journée contre la pratique sexuelle car elle peut tuer ???
    L’auto tue. (vous avez besoin de chiffres annuels? pourquoi n’êtes vous pas indigner contre les voitures qui sont plus mortel? Pourquoi pas de cri? Roger: mort à 20 ans. Pierre, mort à 3 ans. Rosalie morte à 55 ans. Jonathan, mort à 18 ans (en moto celui-là). Je pourrais continuer, mais bien plus que toute autre moyen de transport et de production énergétique.
    L’avion tue.
    Boire trop d’alcool tue.
    Le tabac tue.
    L’arsenic tue.
    Le cyanure tue.
    Des composantes de panneau solaire sont très toxique, surtout s’il brulent: ça peut tuer.
    Les explosions de gaz dans des usines peuvent (et le font) tuer.
    Mon grand père est mort de cancer dans les 60 ans pour avoir travailler dans une fabrique de toilette à cause de la poussière : doit-on arrêter de produire des toilettes ? J’espère qu’ils ont améliorer les conditions de travail dans les usines ; mais je vous rassure, pour les chercheurs du domaine nucléaire, absolument personne ne travaille plus dans les mêmes conditions que Marie Curie.

    Donc cette mort est loin d’être un argument massue pour éliminer une source d’énergie très grande (et qui s’améliore et peu encore mieux faire, à moins bien sûr que des fanatiques irrationnels n’empêchent tout développement ), où d’arrêter toutes les manipulations avec les substances radioactives : sinon, je vous mets au défi de ne jamais passer aucun scan de votre vie, ni rayon X (et on devrait allonger vite la liste, car plein d’application fort intéressante). Comme toutes choses, il y a des avantages et des désavantages, des risques CONNUES, et en toute proportion, moindre que dans d’autres domaines de la vie courante, donne une électricité pas cher, qui permet l’indépendance énergétique de bien des pays (plus difficile à contrôler que le pétrole; par pour rien que la campagne du nucléaire émane des cercles anglo-américains contre les pays du tiers-monde: dans les années 70, des programmes nucléaire en Argentine, Brézil, Pakistan, Iran, Bangladesh, Philipine, Mexique, etc.: tous arrêter par coup d’état, crise de la dette, etc. Mais revient fin 90 et évidemment, cet évènement triste est un parfait objet de manipulation mentale pour lancer l’irrationalité; mais au moins les chinois tirent les conséquences qu’ils faillent aller vers les réacteurs de 4e ) et comme je le répète, déjà aujourd’hui on connait des technos du nucléaire mieux qui se fait aujourd’hui (réacteur de 4 e génération, recyclage à 95% des soi disant déchets, transmutation des atomes radioactifs en atomes moins stable, donc non radioactif (et la radioactivité en soi n’est pas mal, dépend de doses, etc.).

    Et je répète FORTEMENT avec Marie Curie qui eut été horrifié de la propagande médiatique et ahurie devant tant d’ignorance qui s’assume, ‘Rien est à craindre, tout est à comprendre’. Mais comme dit Marc Twain, «A lie can race its way around the world while the truth is tying its shoelace».

    • avatar

      @ASIQ

      ‘…il faudrait effectivement les abolir ces pavillons d’hôpitaux, mais peut-être que les cancéreux s’y faisant guérir, trouverons absurde que vous voulez les sauvez en ôtant les substances qui les sauves…’

      De quoi parlez vous au juste? C’est la propagande de l’establishment médical qui vous fait dire des trucs comme ça.

      Comme vous dites, il y a de la radioactivité partout dans l’environnement, et pour les mêmes raisons votre corps contient toujours des cellules cancéreuses, lesquelles sont constamment éliminées par votre système immunitaire.

      Le problème avec la médecine moderne est qu’elle traite les symptômes et non la cause des symptômes et favorise une approche chimique et pharmacologique au détriment de l’approche naturelle ou homéopathique.

      Prenes les mamographies par exemple, une étude en Suède à adémontré que celles qui les subissent sont plus à risque de développer un cancer que celles qui ne les subissent pas.

      http://blog.canceractive.com/2010/06/screening-mammograms-increase-risk-of-breast-cancer/

      Il y a plusieurs autres exemples ou l’approche médicale cause plus de problème qu’autre chose, mais les médecins n’ont pas le droit de le dire, car c’est un club, une clique, une secte. Voilà!

  5. avatar

    Des gens comme ASIQ écrivent que vous pouvez cesser de vous en faire à propos du désastre nucléaire au Japon.

    Ceci est un ramassis de désinformation et de jargon technique, masqué comme une expertise scientifique dans le but de confondre, mêler et impressionner scientifiquement les lecteurs (inquiets) démunis de connaissances techniques. Ces commentateurs ne s’identifient pas et cela est une tactique que plusieurs utilisent pour éviter d’être responsable pour ce qu’ils disent, ou d’être inquiétés d’être tenus responsables.

    Un exemple, rapidement:

    « Les Chinois l’on comprit, et contrairement à la presse occidentale, ils ne font pas qu’un moratoire temporaire, mais accélèrent le lancement de ce nouveau type de réacteur. » – ASIQ

    Faux!

    – China suspends nuclear building plans
    http://www.bbc.co.uk/news/world-asia-pacific-12769392

    China has suspended approval for new nuclear power stations following the accident at Japan’s Fukushima Daiichi plant.
    It will also carry out checks at existing reactors and those under construction.
    China is currently building 27 new reactors – about 40% of the total number being built around the world.
    The news comes as China grows increasingly worried about the nuclear accident in Japan.

    • avatar

      Salut François,

      Cela ne me surprend pas. Hier, le directeur de Fukushima Daiichi s’est mis à pleurer durant une conférence de presse, alors qu’il a dû admettre que le taux de radiation est plus élevé que ce qui avaient été annoncée précédemment, à un point tel que la santé et même la vie humaine pourraient être compromise.

      Cela ne veut pas dire pour autant que nous allons mourir de cela ici en Amérique du Nord demain matin, mais cela sera un autre facteur contributeur pour augmenter encore plus le taux de cancer dans la population en général et chez les groupes à risque.

      C’est vraiment dégeulasse. Et ceci se produit parce que, fondamentalement, le monde est dirigé par des satanistes. Au bout du compte, c’est ça le problème.

    • avatar

      Je prédis qu’une large zone autour de Fukushima sera condamnée à jamais où l’on retrouvera des villes fantômes, désertes. Cela va avoir des répercussions importantes sur la santé des Japonais.

      Peut-être devrait-on y envoyer ASIQ pour faire le nettoyage et aussi sceller les réacteurs ayant fusionné, puisqu’il croit que c’est naturel et qu’il n’y a rien à craindre…

    • avatar

      Cher François: sur ce point, dans votre hâte de vouloir contredire pour contredire, vous allez vite. D’un côté un arrêt temporaire pour s’assurer des mesures de construction,et c’est très bien ainsi (je n’ai pas dit le contraire), mais sans aucune intention d’arrêter, mais de l’autre, lance un nouveau type de réacteur de 4 génération, les premiers au monde.
      http://www.lesechos.fr/economie-politique/monde/dossier/0201230470708.htm (voir ce site pour l’arrêt temporaire et le lancement d’un nouveau réacteur; les français surveillent ça de près, car sont restés cantonné dans un vieux types de réacteurs et n’aiment pas voir du nouveau dans leur platebande…)
      http://cnbusinessnews.com/cnnc-may-make-record-bond-issue-for-expansion/
      (ce site, un Chinois, pour arrêt temporaire et absolument aucune intention d’arrêter: ie le charbon coûte cher, encombre 40% du réseau ferroviaire en Chine, et pollue énormément) Je reviens pour des sources que j’avais déjà mise dans un autre commentaire sur ce site.
      Mais c’est au contraire les marchands de la peur qui joue sur l’ignorance des gens sans jamais expliqué les types de radiation (alpha, béta, gamma) qui ont tous des pouvoir de pénétration différents, qui n’expliquent jamais les mesures de radioactivité, les doses dangereuses pour la vie et les comparaisons avec les radioactivités naturelles (comme si toute radiation était mauvaise en soi: c’est l’intensité et le temps d’absorption qui est important).
      Ici, l’accident au Japon est grave, mais vu en proportion de tout autre accident dans le même secteur et en proportion avec les autres secteurs de production énergétiques ou autre accident industriels (comme à Bopal en Inde), n’est pas à mettre comme la fin du monde…
      Combien de mort à cause de la central jusqu’à maintenant? vous avez un chiffre précis?
      Le tsunami a tué beaucoup, je n’ai pas les derniers chiffres, mais on parlait de 10 000 jusqu’à maintenant (Haiti: 270 000 par comparaison).

    • avatar

      Désolé, Asiq, il n’y a pas de doses minimales sécuritaires. Que ce soit un type ou un autre, elles sont tous bio-cumulatives et irréversibles. Certains types de radiation sont évidemment beaucoup moins dommageables et d’autres extrêmement dangereux, mais les effets sont là, que ce soit à court ou à long terme. C’est pourquoi lorsque vous demandez une question comme « Combien de mort à cause de la central jusqu’à maintenant? vous avez un chiffre précis?« , honnêtement, je trouve ça très hypocrite et malhonnête car les effets peuvent se faire sentir des décennies plus tard et causer des maladies dégénératives, leucémie ou cancer des années plus tard avoir subi une exposition. Le cas de Tchernobyl est bien documenté en ce sens.
      Imaginez si vous aviez posé cette question malhonnête la semaine d’après que l’accident de Tchernobyl se soit produit! On vous aurait répondu qu’il n’y a pas de problème, personne n’est mort, tout est beau, c’est un accident mineur sans grande conséquence.

      Que vous compariez le problème du nucléaire à la pollution causé par le charbon est aussi insignifiant que de comparer un problème avec le pot d’échappement de votre voiture avec un problème du radiateur. Les deux sont importants à régler pour des raisons différentes et la gravité de l’un n’enlève rien à l’autre qui demeure tout entier. Le charbon ET le nucléaire sont des solutions ridicules et dangereuses pour notre présent et futur.

      Les centrales nucléaires auraient pu fonctionner au thorium depuis des années. On aurait pu utiliser l’énergie libre de Nikola Tesla depuis 100 ans, mais les cartels de l’énergie nous poussent leur fausses solutions comme le pétrole, le charbon et le nucléaire.

      La charbon, c’est bad, mais des sites comme Fukushima qui devront être enterrés sous une chape de béton qui fuira toujours de la radioactivité dans la nature pendant des MILLIERS d’années, désolé ASIQ, mais je trouve ça tout aussi – sinon bien plus – inacceptable que du charbon. Vous êtes libre de penser ce que vous voulez, mais moi aussi et ce n’est pas votre dangereux positivisme qui va me faire changer d’idée sur ça!

  6. avatar

    Voici un article qui résume un ensemble de preuves qui démontrent de façon plutôt convaincante que le séisme et le tsunami du Japon sont des événements qui ont été créés avec l’aide de HAARP et non un phénomène naturel.

    http://presscore.ca/2011/?p=1624

  7. avatar

    François: sur votre prédiction que le site sera à jamais abandonné, car invivable: aller sur google earth, et regarder Hiroshima, Nagasaki qui ont reçu des doses d’un niveau de grandeur bien plus élevé: la vie y a repris depuis longtemps et se porte très bien. L’espérance de vie y est bien plus grande que sur tout le continent Africain et plus qu’au Québec. Si un accident produit moins d’effet (ie moins de radioactivité que la bombe), comment les conséquences pourraient t’elle être pire? Expliquer moi, car comme vous avez la science incarnée et suivez les bons experts, j’aimerai savoir, car je suis peut-être têtue, mais en dernière analyse, je changerai d’opinion si on me montre que j’ai tord; mais est-ce votre cas? ou d’avance tout ce qui sonne ‘radiation’ ou ‘nucléaire’ est condamné? Si c’est le cas, nous n’avons plus affaire à de la science, mais à la foi, à une croyance religieuse basé sur une métaphysique, mais évidemment ici, on ne peu plus rien discuter et je vous laisserai à votre fanatisme…
    Je tiens votre mot et on suit votre prédiction (basé sur quoi? la science? si oui, laquelle? ou est-ce votre ‘feeling’??? Donc, on se reparle dans 25 ans, dans 50 ans et on voit si votre prédiction est bonne (et peut-être même dans 5 ou 10 ans seulement… Pari tenu?)

    Vous pouvez dès aujourd’hui aller à Tchernobyl, car c’est réouvert et vous pourrez vous mêmes regarder de visu le lieu, examiner la nature (qui y fut mieux préserver qu’ailleurs qu’en Russie, car moins d’activité humaine dans le coin!!!).

    Ici, comme tout accident impliquant des contaminants (chimiques, radioactifs, etc.), il faut prendre toutes les précautions nécessaires et assurer qu’aucune vie ne soit perdu. Et s’assurer de faire encore mieux la prochaine fois.

    Dans le prochain, je vous envoie des sources, mais plus pour vos lecteurs qui n’ont pas jugé d’avance et qui sont prêtes à écouter plusieurs bords comme tout bon juge, plutôt que d’être inlassablement bombardé par la pensée unique médiatique. Tient, pourquoi n’organisez-vous pas un débat contradictoire avec un ingénieur de Polytechnique (ou un John Sutherland, mais devra être en anglais) avec un type de greenpeace ou de Sortir du Nucléaire? Mais avec des temps de réponses bien claire (pas de technique de coupure de parole souvent utilisé par ces messieurs qui ont recours à des mensonges et des demi vérités continuels).

    • avatar

      Vous êtes déjà en train de délirer cher ASIQ en plus de m’affubler fanatiquement de fausses intentions en faisant votre jeu de passe-passe pour tenter de discréditer, mais aurez-vous l’honnêteté intellectuelle de réexaminer votre point de vue? Là est la question.

      Vous dites:

      « aller sur google earth, et regarder Hiroshima, Nagasaki qui ont reçu des doses d’un niveau de grandeur bien plus élevé: la vie y a repris depuis longtemps et se porte très bien. »

      Je présume que vous lisez l’anglais, donc voici cet extrait:

      Amongst the most troubling and most deeply underplayed questions of the entire crisis concern the Fukushima Spent Fuel Pools. These basin are packed with tons of irradiated fuel rods that need to be cooled. One of the major postulated accident scenarios involves a Loss-of-Coolant Accident (LOCA) to the reactor core, but a LOCA event can also occur with a spent fuel pool. It has. Fires and explosions in Japan. The Spent Fuel Pools at the six Fukushima reactors are NOT inside primary containment. They are exposed. Burning. About to burn.

      How much disaster are we talking about? The atomic bomb that exploded at Hiroshima created about 2000 curies of radioactivity. The spent fuel pools at Vermont Yankee Nuclear Plant (U.S.) are said to hold about 75 million curies. There are six spent fuel pools at Fukushima, but the numbers of tons of fuel rods in each have not been made public.

      The Nuclear Information and Resource Service (NIRS) did the math: If Fukushima’s Reactor No. 4 operated for 35 years and produced 30 tons of irradiated fuel per year and each ton is equivalent to 24 times the amount of cesium-137 produced by the Hiroshima bomb, then each fuel pool could contain on the order of 24,000 times the amount of cesium-137 produced by the Hiroshima bomb, if all the produced irradiated fuel remains in the fuel pool.

      Si vous pensez qu’il fait bon vivre à Tchernobyl, je vais tenir mon bout du pari que vous m’avez proposé concernant ma prédiction, et je vous en lance un deuxième: allez vivre là-bas pendant quelques années et revenez nous voir après avec votre bilan de santé pour nous prouver que c’est sain et sans danger de vivre parmi des éléments radioactifs en peu partout dans l’environnement à des niveaux peu ordinaires!

      Of course, technology gurus and corporate executives and financial consultants are hysterical, claiming there were no deaths from Three Mile Island and that deaths at Chernobyl are exaggerated by the mass media. These claims are false. The new book, Chernobyl: Consequences of the Catastrophe for People and the Environment provides irrefutable evidence of massive loss of life.

      « The book is solidly based — on health data, radiological surveys and scientific reports — some 5,000 in al, » says journalist Karl Grossman. « It concludes that based on records now available, some 985,000 people died, mainly of cancer, as a result of the Chernobyl accident. That is between when the accident occurred in 1986 and 2004. More deaths, it projects, will follow. »

      En passant, je ne fais pas plus confiance à Greenpeace qu’aux scientifiques ayant des liens avec l’industrie nucléaire ou le gouvernement. Donc, votre débat ne m’intéresse pas vraiment. Je consulte une variété de gens compétents et INDÉPENDANTS pour mes informations et ce, depuis dix ans maintenant.

  8. avatar

    Personnellement, j’évite au maximum la radioactivité et j’avoue que c’est causé par un « feeling »; même si je connais les ondes Alpha-Beta-Gamma.

    Évidemment qu’il y a de la radiocativité dans la nature autour de moi; mais si j’en avais besoin de plus, je serais né avec une boule radioactive dans le front. La nature fait bien les chose.

    Et ce n’est pas l’homme qui va la contrôler. Il est mieux de se contenter de l’étudier et de s’y adapter.

    Justement au niveau de la santé, la nature nous démontre la marche à suivre: les pissenlits mangent du chimique, les vaches mangent les pissenlits et les carnivores mangent les vaches. Les omnivores mangent les vaches avec une salade de pissenlits.

    Donc ne donnez pas de chimique, ni aux carnivores, ni aux omnivores; vous détruisez leur santé.

    Tous le reste est des « demi vérités ». 😉

    Amicalement

    Elie l’Artiste

  9. avatar

    Vous voulez des sources? En voilà!!! Découvrez cette belle science, comprenez les unités de mesures (et bien sûr les phénomènes mêmes qu’on mesurent!!), découvrez la radioactivité naturelle, découvrez les différentes applications, les débats, les questions de sécurité et comment on les traites, les ‘déchets’, les nouveautés dans le domaine, etc. Ne restez pas ignorant et aisément manipulable!

    http://www.nuclearfaq.ca/
    Tout sur le nucléaire au Canada, des mines à un réacteur, comment ça marche, etc. Aller dans Liens pour une panoplie de site sur tous les sujets : de l’histoire du nucléaire à comment ça marche, les groupes pour, les groupes contre, etc. (très peu de français..)

    http://www.journaliste-enqueteur.com/
    Le site de Vincent Crousier, journaliste enquêteur, un anti-nucléaire qui mit au défi de prouver ses dire, trouva des conclusions étonnantes. Et l’auteur vous donnes aussi les sites écolos pour le nucléaire ou contre le nucléaire.

    http://www.ecolo.org/documents/documents_in_english/VariousNuc.infos.Sutherl.EN.pdf
    Meilleur introduction au sujet avec complète sur la question du risque pour toutes les activités sur le risque, et le cas du nucléaire en particulier : les radiations, les déchets, etc. Fait par le Dr John Sutherland, expert en la matière. Mais pour un texte plus officielle et plus complet (mais long).
    http://www.nwmo.ca/health_and_safety

    Ici, vous cherchez le document 3.2, intitulé
    3-2 Human Health Aspects of High-level Radioactive Waste (et d’autre textes pour qui ça intéresse; ça vient de la société de gestion des déchets nucléaires)

    On ne manquera pas de lire le livre : Les 10 plus gros mensonges sur le nucléaire (http://www.journaliste-enqueteur.com/nucleaire.php)

    http://www.ecolo.org/base/basefr.htm
    Cliquer à gauche dans document, une compilation de nombreux documents sur la question dans différentes langues, dont beaucoup en français venant de différente source.

    Livre :
    Nucléaire, pas de panique! De Pierre Tanguy, disponible en magasin (j’ai pas trouvé de version scan sur internet…)
    L’énergie nucléaire et ses enjeux racontés en termes simples par un scientifique qui, pendant plus de 30 ans, a étudié les risques d’accidents nucléaires. Leçons du passé et menaces du présent, le jugement personnel et les convictions profondes de l’auteur.

    Une radioactivité de tous les diables de Gerard Lambert.
    http://www.manicore.com/documentation/serre/ouvrages/radioactivite.html
    pour une courte revue du livre.

    On pourra consulter le site d’EPS Science, section nucléaire pour avoir plus d’une 40 de livres sur le sujet, de la vulgarisation à des livres très techniques, même un livre complet sur le fameux plutonium. Il faut fouiller et probablement disponible à la bibliothèque :
    http://www.edition-sciences.com/nucleaire.htm

    Vous ne connaissez rien du nucléaire? Un livre d’introduction au cégep, qui s’appelle Chimie Nucléaire écrit par Michèle Tournier, Centre Éducatif et Culturel, Inc. Permet de connaître les concepts de base pour connaître le minimum pour comprendre le débat et ne pas être mener en bateau par des charlatans.

    Radiation and Modern Life, d’Alan E.Walter : toutes les applications vastes des nouvelles découvertes.

    Vous en voulez plus? Plein de livre d’introduction sur le nucléaire et plus avancé dans les bibliothèques de Montréal. Et pourquoi ne pas aller faire un tour chez des profs à Polytechnique de Montréal? Et sur internet aussi pour trouverez beaucoup, du pour et du contre, mais de grâce, soyez bon juge, lisez des deux côtés, c’est le minimum qu’un esprit critique doit faire.

  10. avatar

    Sandrine

    Votre article est excellent parce qu’il écrit sur un ton modéré et qui expose les faits sans démagogie.

    Asiq

    Si nous nous mettions à citer les études contraires à celles que vous proposez sur la sécurité nucléaire, quels en seraient les résultats? Une guerre de mots et de statistiques comme nous en trouvons beaucoup trop de nos jours.

    Ce qui m’interpelle est d’apprendre que l’industrie nucléaire et la gestion des centrales japonaises sont privées. De ce fait, les informations sont livrées au gouvernement au compte-goutte. Pire. Le gouvernement japonais peine à trouver dans les secrets de l’industrie la situation réelle pour l’exposer en toute franchise à sa population.

    Il y a le nucléaire et il y a la politique. Les deux parfois ne font pas bon ménage. « Angela Merkel » l’a appris à ses dépens.

    Je vous préviens. Je me classe dans le groupe anti-nucléaire.

    Il suffit de regarder ce qui se passe ici même au Canada, voire au Québec. Gentilly II doit mourir de sa belle mort et le gouvernement du Québec doit éviter d’engloutir des millions à sa réfection.

    Pierre R. Chantelois

  11. avatar

    Beau texte, merci Sandrine