Accueil / T Y P E S / Articles / R?gionales : Nicolas pr?s de la sortie mais Martine a-t-elle r?ellement gagn? ?

R?gionales : Nicolas pr?s de la sortie mais Martine a-t-elle r?ellement gagn? ?

Pas besoin d??tre politologue pour tirer la le?on essentielle du scrutin des derni?res ?lections r?gionales : les Fran?ais ont inflig? une s?v?re d?faite ? Nicolas Sarkozy.

Mais la lucidit? nous oblige ? voir que partout, toutes les forces en pr?sence font moins de voix qu?aux derni?res ?lections r?gionales et que le refus de vote est particuli?rement fort dans les quartiers les plus populaires?

De l??chec des listes UMP d?coule presque m?caniquement tout le reste : un vote PS majoritairement par d?faut, un retour sur la sc?ne politique du Front national (un temps dissous dans le ?sarkozysme bessonnien?), un bon score d?Europe ?cologie et un r?sultat honorable du Front de gauche, le tout sur fond d?abstention massive (48,79%) et de nombreux bulletins blancs ou nuls (4,54%).

Quelles sont les raisons de cet ?chec historique, sans doute le plus bas score de la droite lors d??lections locales sous la 5?me R?publique ?

Le pi?ge de la formation unique tout d?abord. Ce fourre-tout id?ologique qu?est devenue l?UMP, d?vou?e ? un seul chef s?est referm? sur sa figure de proue. Fond? en 2002 pour rassembler toutes les tendances de la droite, des gaullistes aux n?olib?raux, en passant par les d?mocrates-chr?tiens, l?UMP pensait gagner haut la main tous les premiers tours des ?lections pour vivre ensuite sur son avance en sp?culant sur les divisions de l?adversaire.

Puis le mensonge car Nicolas Sarkozy a d?cr?dibilis? sa parole politique ? force de promesses non tenues, de double langage, de discours au gr? des circonstances et des publics qui ont d?pass? les limites de la d?magogie ordinaire.

Il y faut ajouter enfin un rapport pu?ril ? l?argent et aux attributs clinquants du pouvoir, qui ne pla?t gu?re aux ?lecteurs. Car le ?sarkozysme? vise deux client?les : les riches, les rentiers et les financiers d?une part et une partie des classes populaires d?autre part sur laquelle le discours moralisateur de la ?revalorisation? du travail et l?id?ologie s?curitaire avaient produit le meilleur effet en 2007. Au fil du temps, Sarkozy s?est r?v?l? le fond? de pouvoir exclusif des premiers au d?triment des seconds qui ne sont gu?re d?plac?s lors du vote ou qui ont vot? pour le Front national ou d?pos? un bulletin nul ou blanc.

Tout le monde se souvient ?galement de ses frasques, de la premi?re soir?e au Fouquet?s au yacht de Bollor?, en passant par les dispendieuses vacances am?ricaines et l??pisode du prince Jean ? l?EPAD…

Quant au Parti socialiste, il est en quelque sorte le t?moin passif de sa propre victoire. Le vote en sa faveur n?est en rien un vote d?adh?sion ? son projet que d’ailleurs personne ne conna?t? Ce n?est qu?un vote de rejet de la droite et l?abstention massive ne laisse d?ailleurs planer aucun doute ? ce sujet.

Pour l?instant donc, pas de programme pr?cis sur les r?formes prioritaires que ferait un gouvernement de gauche domin? par le PS. Les conventions ? th?me que va tenir le PS dans les prochains mois risquent ? nouveau d??tre suffisamment g?n?ralistes et assez vagues pour laisser toute latitude au candidat socialiste en 2012 de mettre en avant son propre programme?

Les autres partenaires potentiels ? gauche, Europe ?cologie et le Front de gauche, chacun ? leur niveau, confirment leur enracinement dans le nouveau paysage politique. Un enracinement qui pourrait se r?v?ler toutefois fragile car ces deux coalitions sont travers?s par des courants divers. Des ?cologistes de gauche, du centre et de droite sont r?unis au sein d’Europe-Ecologie… Des alliances ? g?om?trie variable ont ?t? faites par le PC (tant?t avec le PG au sein du Font de Gauche, tant?t avec le PS d?s le premier tour dans cinq r?gions…)

Le NPA, quant ? lui, paie le prix de sa strat?gie plut?t solitaire et du d?bat destructeur sur le port du voile affich? par une de ses candidates en Vaucluse. M?ler religion et politique ? l?occasion d??lections est d?j? une contradiction en soi mais pr?senter de surplus une candidate qui arbore un signe ostentatoire d?une interpr?tation sexiste et d?valorisante de sa religion est une sorte de trahison ? l??gard de notre R?publique la?que et des ?lecteurs de gauche?

Mais qu?est-ce que ce scrutin va changer dans la vie de nos concitoyens ? On est tent? de r?pondre : rien ! Car sous la 5?me R?publique, on peut parfaitement ne tenir aucun compte d?un d?sastre ? des ?lections interm?diaires puisque, dans ce syst?me, seule importe l??lection pr?sidentielle?

Photo Flick-cc : carte des r?gions (http://www.flickr.com/photos/campagne_regionale/4369569099/)

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Notre covid et nous

Ça nous est tombé dessus, ma femme et moi, alors que nous ne nous y ...

2 Commentaire

  1. avatar

    Car sous la 5ème République, on peut parfaitement ne tenir aucun compte d’un désastre à des élections intermédiaires puisque, dans ce système, seule importe l’élection présidentielle…

    certes, mais comme on vient de sanctionner davantage un individu qu’une politique, il a du souci à faire, le Conducator de la France.

    http://dictionnaire.reverso.net/francais-definition/conducator

  2. avatar

    Salut Momo,

    On vient de sanctionner sans doute un individu mais également sa politique en faveur des plus riches.

    C’est pourquoi, il a un DOUBLE souci à se faire pour 2012…