Accueil / T Y P E S / Chroniques / R??dition d’une oeuvre historique : Voyage au Canada de Joseph-Charles Bonin
Grande premi?re ? la Fondation litt?raire Fleur de Lys, pionnier qu?b?cois de l??dition en ligne avec impression ? la demande : l??dition d?une premi?re ?uvre historique du domaine public. L?honneur revient au journal d?un soldat de la Compagnie de canonniers-bombardiers du Canada, Joseph-Charles Bonin, publi? pour la premi?re fois en 1887 par l??diteur imprimeur L?ger Brousseau de Qu?bec, sous le titre ?Voyage au Canada dans le nord de l?Am?rique septentrionale depuis l?an 1751 ? 1761?.

R??dition d’une oeuvre historique : Voyage au Canada de Joseph-Charles Bonin

Grande premi?re ? la Fondation litt?raire Fleur de Lys, pionnier qu?b?cois de l??dition en ligne avec impression ? la demande : l??dition d?une premi?re ?uvre historique du domaine public. L?honneur revient au journal d?un soldat de la Compagnie de canonniers-bombardiers du Canada, Joseph-Charles Bonin, publi? pour la premi?re fois en 1887 par l??diteur imprimeur L?ger Brousseau de Qu?bec, sous le titre ?Voyage au Canada dans le nord de l?Am?rique septentrionale depuis l?an 1751 ? 1761?. Le document est exceptionnel car il s?agit ?du seul exemple connu de m?moires ?crits par un simple soldat stationn? en Nouvelle-France? selon l?historien militaire Ren? Chartrand, auteur du patrimoine militaire canadien, D?hier ? aujourd?hui, Tome 1, (1000-1754).

La r??dition de la Fondation litt?raire Fleur de Lys a le m?rite d??tre la premi?re de cette ?uvre publi?e sous le nom v?ritable de l?auteur, Joseph-Charles Bonin. En effet, dans l??Avertissement? int?gr? ? l??dition originale et sign? par l?abb? H.R. Casgrain, celui-ci ?crit : ?Cette derni?re circonstance fait supposer que l’auteur pourrait bien ?tre M. Bonnefons, qui servit sous Pouchot et para?t avoir eu sa confiance ; c’est l’opinion de nos ?rudits, particuli?rement de l’abb? Verreault.? L?historien militaire Ren? Chartrand r?v?lera que l?auteur v?ritable est Joseph-Charles Bonin, dit Jolicoeur, dont le nom est inscrit sur une liste nominative dans les Papiers Contrecoeur, conserv?s ? l?universit? Laval, ? Qu?bec. Quant ? M. de Bonnefous et non de Bonnefons, officier au Royal-Artillerie, l?auteur pr?sum?, il ne vint au Canada qu?en 1757 alors que le voyage au Canada dont il est question dans cet ouvrage a commenc? en 1751.

? la fin de la premi?re ?dition, l??diteur sert une mise en garde aux lecteurs : ?Ce manuscrit a ?t? imprim? d’abord dans le Courrier du Canada avant d’?tre mis en volume. Son impression n’a pu, en cons?quence, ?tre surveill?e avec autant de soin que s’il avait ?t? publi? plus ? loisir. Il s’y est gliss? un certain nombre de fautes typographiques qui auraient pu ?tre ?vit?es sous de meilleures circonstances ; mais il y en a peu d’assez importantes pour que le lecteur intelligent ne puisse y suppl?er.? Une mission tr?s difficile compte tenu de la multitude de coquilles typographiques et orthographiques, selon le r?viseur et directeur de cette nouvelle ?dition pour la Fondation litt?raire Fleur de Lys, monsieur Pierre Bonin. La densit? du texte dans sa mise en page initiale et les nombreuses notes augmentent ?galement la difficult? de lecture. Enfin, ces difficult?s sont amplifi?es ? la lecture du document ? l??cran d?ordinateur ou en ligne sur Internet, comme c?est le cas de la num?risation de l??dition originale de ce livre sur le site Google Books. Pierre Bonin a donc profit? de cette r??dition pour ?purer cet ouvrage de ses multiples coquilles et reporter les notes dans une section appropri?e ? la fin du r?cit, l?exercice ayant pour but d?all?ger la lecture du texte. Il a pr?serv? le style original de l?auteur dans son enti?ret?, respectant ainsi l?authenticit? du manuscrit tel que r?dig? en son temps. Il a modernis? l?orthographe tout en conservant certains mots obsol?tes en s?assurant qu?ils ne constituaient pas une entrave ? la compr?hension du texte.

La r??dition de cet ouvrage s?av?re d?autant plus d?actualit? que les mois de septembre de cette ann?e et de l?an prochain ?voquent ? la fois le 250e anniversaire de la bataille des plaines d?Abraham ? Qu?bec et la capitulation de Montr?al, deux ?v?nements majeurs ayant chang? le cours de l?Histoire de la nation canadienne-fran?aise. Publier ce livre constitue un devoir de m?moire, d?autant plus qu?il s?agit d?un t?moignage exceptionnel sur les derni?res ann?es de la Nouvelle-France, durant la guerre de Sept Ans, avant la conqu?te du Canada par les Britanniques.

Pour en savoir plus et t?l?charger votre exemplaire num?rique (PDF) gratuit, visitez cette page du site Internet de la Fondation litt?raire Fleur de Lys:

http://manuscritdepot.com/a.pierre-bonin.4.htm

Serge-Andr? Guay, pr?sident ?diteur
Fondation litt?raire Fleur de Lys

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

La lente évolution de l’espèce

Converser avec ses semblables , c’est prendre le risque de tourner en rond, d’aller d’une ...