Accueil / A C T U A L I T É / R?am?nagement dans la francisation
? (?) nous nous contentons de peu sans nous rendre compte que notre devoir est ailleurs. Notre style de vie est incapable d’engendrer des hommes braves, au c?ur fougueux. J’ai honte et je suis vraiment inquiet pour notre avenir. ? Lao She Lorsque le gouvernement du Qu?bec coupe dans la francisation, il proc?de ? un ? [...]

___________________________________ Politicoblogue.com \ Parce que la politique est partout!

R?am?nagement dans la francisation

R?am?nagement dans la francisation

? (?) nous nous contentons de peu sans nous rendre compte que notre devoir est ailleurs. Notre style de vie est incapable d?engendrer des hommes braves, au c?ur fougueux. J?ai honte et je suis vraiment inquiet pour notre avenir. ? Lao She

Lorsque le gouvernement du Qu?bec coupe dans la francisation, il proc?de ? un ? r?am?nagement ? ? son avis sans cons?quence. Apr?s tout, cela permet d??conomiser quelque 5 millions de dollars. C?est ce m?me gouvernement qui a d?cid? que le Qu?bec devait chaque ann?e accueillir 55 000 immigrants auxquels il offre des fermetures de classes, des listes d?attente pour les cours de fran?ais, des d?lais de six mois et plus pour l?obtention des ?quivalences de dipl?mes et des cours d?anglais.

Le 12 avril dernier plus de 2000 personnes se sont r?unies devant les bureaux montr?alais de la ministre Yolanda James afin de r?clamer le maintien des cours de fran?ais ?crits. La majorit? d?entre elles ?taient immigrantes. Cette manifestation n??tait pas sans rappeler celle tenue en avril 2004 alors que, ? peine ?lu, le gouvernement Charest sabrait dans l?immigration.

Pourquoi, est-on en droit de se demander, cet acharnement ? priver les immigrants de cours de fran?ais et d?int?gration ? la soci?t? qu?b?coise ? Quel but Jean Charest vise-t-il en ouvrant les portes de l?immigration mais en fermant celles de la francisation ?

La nouvelle des coupures survient, rappelons-le, au lendemain de la publication des r?centes statistiques r?v?lant la d?gringolade historique du fran?ais au Qu?bec et au Canada. Au-del? des chiffres, il y a des faits : ainsi, ? la librairie L??cume des Jours du Mile-End, la propri?taire constate une baisse de la client?le qu?elle attribue ? la crise ?conomique mais aussi ? l?anglicisation du quartier. Ne nous leurrons pas. La m?tropole du Qu?bec est anglaise. Et quand le Qu?bec entier sera anglais, c?est-?-dire canadien, qui s?int?ressera ? sa litt?rature, sa po?sie, son th??tre, son cin?ma, ses spectacles d?humour, ses chansons, ses ?missions de t?l? et de radio ? Comme dans le Canada et en Nouvelle-Angleterre, nos noms se prononceront ? l?anglaise. Nous enfants et nos petits-enfants expliqueront, en anglais, qu?ils les doivent ? leurs anc?tres qui ?taient Fran?ais. Ils liront la version anglaise des Belles-s?urs et chanteront PEOPLE OF THE COUNTRY plut?t que Gens du pays.

? En ce d?but du XXIe si?cle, au Qu?bec, l?anglais avance et le fran?ais recule comme jamais ? nous met en garde Charles Castonguay ? (L?Aut?Journal ? www.lautjournal.info)

? la suite du rassemblement du 12 avril 2010, lors duquel des centaines d?individus ont exprim? leur attachement ? la langue fran?aise, une p?tition a ?t? mise en ligne. Les commentaires qu?on peut y lire, expriment leur fiert? de parler fran?ais et leur col?re ? l??gard de l?irresponsabilit? du gouvernement Charest. En voici quelques-uns :

- M?me ? Rosemont, on entend de plus en plus parler anglais dans les rues, ce qui n?existait pas il y a ? peine 5 ans. Soyons fiers de notre langue, n?acceptons pas de compromis d?un gouvernement vendu aux int?r?ts des plus riches.

- Notre langue, c?est l??me de notre culture, le c?ur de notre identit? et c?est ce qui nous rassemble en une nation !

- Si les immigrants ne peuvent pas apprendre le fran?ais ils vont donc apprendre l?anglais et la province se retrouvera avec une majorit? d?anglophones dans un avenir trop proche. Prot?gez notre patrimoine francophone.

- Si ?a continue, je vais commencer de parler l?anglais dans tous les endroits publics de Qu?bec !

- On ne peut pas inviter des gens ? venir vivre chez nous et ne pas les accueillir convenablement et leur permettre des s?int?grer ? notre soci?t?.

- Il faudrait au contraire renforcer la formation linguistique des nouveaux arrivants : LA seule fa?on de les int?grer, de faire d?eux de nouveaux citoyens ? part enti?re, productifs et heureux. C?est une question de bon sens et m?me de sens ?conomique pour s?exprimer comme les technocrates dont la myopie ne cesse de me sid?rer !

- On ne peut bl?mer Jean Charest, moins les immigrants seront francis?s, plus ils seront lib?raux. C?est l? qu?est le gros de sa client?le la plus fid?le.

- Un peuple qui n?a pas la fiert? de sa langue manque de patriotisme. Notre langue c?est notre couleur, notre odeur, et la fa?on de faire parler notre c?ur. Si toutes les ethnies qui arrivent apprennent d?abord l?anglais ils auraient pu en faire autant ailleurs. Mais le fran?ais notre langue, seulement qu?au Qu?bec qu?ils peuvent l?apprendre avec fiert?. Si on sacrifie notre langue et nos autres traditions nous deviendrons un d?barcad?re pour toutes les nations mais pas un pays qui se respecte.

- Quel manque de coh?rence ! D?un c?t?, nous souhaitons que les nouveaux venus utilisent la langue fran?aise et d?un autre c?t?, on ? coupe ? dans les moyens qui leur permettraient d?apprendre notre langue ! Le plus insultant, c?est que cela s?est fait sans d?bat !

___________________________________
Politicoblogue.com \ Parce que la politique est partout!

R?am?nagement dans la francisation

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Macron va-t-il battre en retraite ?

  La manif du 5 décembre, au-delà des guerres de chiffre, a laissé des traces ...