Accueil / A C T U A L I T É / Quelque 150 millions de personnes menac?es de pauvret? en Europe

Quelque 150 millions de personnes menac?es de pauvret? en Europe

pauvret?

 

Par Stefan Steinberg
18 septembre 2013
Dans un rapport publi? le 12 septembre, l’ONG Oxfam a pr?venu que le pi?ge de la pauvret? en Europe, dans lequel sont d?j? pris plus de 120 millions de personnes, pourrait en inclure 25 millions suppl?mentaires si la politique d’aust?rit? continuait.

Un rapport intitul?,?Une mise en garde: La crise am?re d’aust?rit? et d’in?galit? de l’Europe, pr?cise?: ??L’Union europ?enne se trouve dans une crise am?re de ch?mage et d’in?galit? qui pousse ? l’instabilit? ?conomique et au d?sespoir social,?? en ajoutant qu’??une famille sur deux a ?t? directement touch?e par la perte d’un emploi ou une r?duction du temps de travail.??

Le rapport poursuit: ??A la fin de l’ann?e derni?re d?j?, plus de 24 pour cent de la population europ?enne, 121 millions de personnes, vivaient expos?s au risque de la pauvret?. Nous pr?disons que ce nombre pourrait augmenter de jusqu’? 25 millions d’ici 2025 ? moins que la politique d’aust?rit? ne soit ?limin?e et qu’une autre direction ne soit prise.??

Le rapport compare la politique d’aust?rit? introduite apr?s le krach de Lehman Brothers en 2008 par l’Union europ?enne (UE) et le Fonds mon?taire international (FMI) ? ??un rem?de qui cherche ? gu?rir la maladie en tuant le patient.??

Le rapport d’Oxfam poursuit en identifiant la mani?re dont la politique d’aust?rit? a r?sult? ces cinq derni?res ann?es en une massive redistribution de la richesse. Les couches les plus riches de l’?lite europ?enne et du monde de la finance ont pu consid?rablement b?n?ficier de la m?me crise qui a plong? des dizaines de millions de personnes dans la pauvret?.

??La Gr?ce, l’Irlande, l’Italie, le Portugal, l’Espagne et le Royaume-Uni – pays qui ont le plus agressivement appliqu? les r?ductions budg?taires – vont bient?t venir se ranger parmi les pays les plus in?gaux du monde,?? a remarqu? le rapport. Selon Natalia Alonso, la directrice du bureau europ?en d’Oxfam?: ??L’?cart entre les riches et les pauvres au Royaume-Uni et en Espagne pourrait bient?t ?tre le m?me qu’au Soudan du Sud ou au Paraguay.??

L’effet de la politique d’aust?rit? a ?t? de ravager les ?conomies de nombreux pays partout sur le continent, et en particulier ceux situ?s en Europe m?ridionale. Une ?tude distincte a constat? que la part relative de l’Europe m?ridionale dans l’?conomie mondiale se r?duira de moiti? pour s’?lever ? environ 6 pour cent d’ici 2018 contre environ 12 pour cent en 1980.

Parall?lement au processus de la flamb?e des b?n?fices des banques et des march?s boursiers, les salaires et le pouvoir d’achat des familles ouvri?res ont ?t? drastiquement r?duits en Europe.

Durant la p?riode de 2010 ? 2012, les salaires r?els ont chut? de plus de 3,2 pour cent au Royaume-Uni et au Portugal?; la valeur r?elle des salaires a ?t? ramen?e au Royaume-Uni au niveau enregistr? en 2003. Au cours de cette p?riode, l’Italie, l’Espagne et l’Irlande ont aussi accus? une baisse des salaires r?els, et la Gr?ce occupe la premi?re place avec une chute des salaires r?els de plus de 10 pour cent.

Le corollaire d’une telle attaque contre les revenus et les emplois a ?t? une augmentation dramatique de la pauvret? infantile et aussi l’extension de la pauvret? ? ceux qui travaillent et qui ne gagnent pas assez pour couvrir les frais de subsistance de base.

L’un des indicateurs les plus r?v?lateurs de l’augmentation de la pauvret? en Europe est la baisse du nombre des naissances. La hausse du ch?mage et l’assaut contre les salaires ont ?t? accompagn?s par la destruction des programmes de d?penses publiques et l’abolition de nombreuses prestations de protection sociale et de soins de sant?, dont ceux concernant les familles jeunes et les enfants, et qui avaient ?t? mis en place durant la p?riode d’apr?s-guerre. Les couples craignent de plus en plus pour leur avenir et le taux de naissance est en chute libre en Europe.

Fin ao?t, l’Office statistique de l’UE, Eurostat, avait publi? un rapport pr?disant une soi-disant ‘r?cession des nouveaux-n?s’ en Europe. Le rapport pr?sentait des graphiques montrant une baisse prononc?e du taux de naissances partout en Europe depuis le d?marrage de la politique d’aust?rit?.

Selon les chiffres les plus r?cents publi?s par le minist?re grec de la Sant?, le taux de naissance en Gr?ce a d?gringol? de plus de 10 pour cent depuis le d?but de la crise de la dette en 2009. Il se situe actuellement ? environ 1,3 enfant par femme et continue de baisser. L’on estime qu’un taux de naissance d’environ 2 enfants est n?cessaire pour maintenir une population stable et la croissance ?conomique.

Des ?tudes suppl?mentaires publi?es la semaine pass?e ont confirm? la tendance ? la r?cession sur tout le continent. Des chiffres publi?s vendredi dernier ont r?v?l? une hausse de 1 pour cent du nombre des personnes sans emploi au second trimestre de cette ann?e par rapport au premier trimestre dans la zone euro, et une augmentation de 0,5 pour cent du niveau du ch?mage dans l’UE. Des statistiques distinctes montrent que la production industrielle continue de chuter aussi bien dans la zone euro que dans l’UE.

Tout en mettant en garde contre une explosion de la pauvret?, le rapport Oxfam montre clairement que les programmes d’aust?rit? mis en avant par l’UE – pour r?duire l’endettement des Etats nationaux – ont un effet inverse. Des ?conomiques qui implosent, le ch?mage de masse et une diminution des recettes fiscales combin?s aux forts taux d’int?r?t pour le remboursement des pr?ts de l’UE et du FMI tout cela a entra?n? un accroissement de la dette nationale dans de nombreux pays. L’on s’attend ? ce que le niveau de la dette grecque atteigne 180 pour cent du PIB d’ici la fin de l’ann?e?; ce niveau se situe autour de 120 pour cent en Italie et au Portugal. La semaine pass?e, des responsables ont annonc? que la dette espagnole avait atteint un niveau record absolu.

A la fin, le document d’Oxfam avance une s?rie de propositions dont un investissement dans l’emploi et un r?gime fiscal plus ?quitable dont il affirme qu’il pourrait inverser la tendance ? l’aggravation de la pauvret?.

 

Des propositions identiques ont ?t? faites ces derni?res ann?es en de nombreuses occasions par les NGO et les organisations li?es aux syndicats et ont toutes fini dans la corbeille ? papier des bureaucrates de l’UE, ? Bruxelles ou ? Berlin. Les ?lites europ?ennes n’ont nullement l’intention d’inverser la contrer?volution sociale qui s’est av?r?e tellement profitable pour leur base sociale – les riches et les ultra-riches.

Le rapport d’Oxfam a ?t? publi? un jour avant une r?union de deux jours des ministres europ?ens des Finances ? Vilnius. Les ministres rassembl?s n’ont nullement consacr? leur temps au sort des dizaines de millions de gens qui vivent dans la pauvret? en Europe. Au lieu de cela, ils ont d?battu de nouveaux m?canismes pour prot?ger les banques et la communaut? financi?re en cas de nouvelle crise.

(Article original paru le 17 septembre 2013)

wsws.org

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Macron va-t-il battre en retraite ?

  La manif du 5 décembre, au-delà des guerres de chiffre, a laissé des traces ...