Accueil / A C T U A L I T É / QUEL EST L?AGENDA DU GOUVERNEMENT DU QU?BEC?
     ?Cette question devrait normalement nous conduire aux grandes attentes et priorit?s du Peuple Qu?b?cois ainsi qu?aux moyens les plus efficaces et les mieux adapt?s pour y r?pondre.? Un agenda enti?rement orient? tout ? la fois ? la satisfaction … Lire la suite

QUEL EST L?AGENDA DU GOUVERNEMENT DU QU?BEC?

?Cette question devrait normalement nous conduire aux grandes attentes et priorit?s du Peuple Qu?b?cois ainsi qu?aux moyens les plus efficaces et les mieux adapt?s pour y r?pondre.? Un agenda enti?rement orient? tout ? la fois ? la satisfaction des besoins en sant?, en ?ducation, en environnement, en transport, en alimentation, en habitation ainsi qu?? la mise en valeur maximale de toutes les richesses en ressources naturelles et en solidarit? fiscale pour r?pondre ? ces attentes. ? toute fin pratique, un agenda fond? et d?fini par les besoins et les attentes du peuple, fondement de toute d?mocratie. En d?autres mots l?agenda d?un gouvernement, ?lu par le peuple pour assurer la g?rance de l??tat en fonction des exigences du Bien commun.

Mais voil? que tout n?est pas aussi limpide et transparent. Je termine pr?sentement la lecture d?un livre que tous les Qu?b?cois et Qu?b?coises devraient lire. Ceux et celles qui fr?quentent assidument Vigile.net en auront lu plusieurs extraits. Il s?agit du dernier n? de Richard Le Hir, ? Desmarais, La d?possession tranquille?? (2012).

Ce qu?on y d?couvre c?est que l?agenda de nos gouvernants ne s?appuie plus sur les imp?ratifs du bien commun, mais sur les int?r?ts de cette super puissance financi?re aux mille tentacules et dont le nom qui en couvre toute la r?alit? est nul autre que Paul Desmarais, p?re.? On y d?couvre que le glissement progressif de nos richesses et de nos soci?t?s d??tat vers le priv? est subtilement planifi? et ex?cut? par des acteurs et actrices aux doubles visages qui ont pris place aux endroits les plus strat?giques et d?cisionnels de l??tat et de ses Soci?t?s. On y d?couvre ?galement, ? travers ces mouvements, que le peuple y perd au change et que les d?ficits accumul?s lui sont refil?s par le moyen de coupures dans les services et par l?augmentation des co?ts dans certains autres, comme c?est actuellement le cas avec la hausse des frais de scolarit?. Nous r?alisons que nos gouvernements ne font pas de la g?rance des biens du peuple pour le peuple, mais, plut?t, de la ??r?gence?? de ces biens en fonction des int?r?ts de cette super puissance financi?re.

Cette r?alit? n?est plus une vision de l?esprit, inspir?e par des id?ologies de gauche ou des suppositions d?esprits en mal de publicit?, mais elle surgit de faits bien document?s et la mise ? nue de ceux et celles qui se pr?tent ? cette trahison.

Lorsque les ?tudiants demandent, dans la situation actuelle, une tr?ve pour permettre, d?une part, le retour aux classes et d?autre part, pour prendre le temps de regarder l?ensemble du probl?me du financement de l??ducation, ils se fondent finalement sur le fait qu?ils sont partis de ce peuple et que les dirigeants politiques se doivent d?analyser avec eux les diverses alternatives qui permettraient de r?soudre les probl?mes en suspens. Supposons un seul instant que ce soit Paul Desmarais, p?re, qui demande cela ? Jean Charest.? Ce dernier s?empresserait d?y acquiescer.

R?cemment, Lucien Bouchard a pris la parole pour appuyer de tout son prestige de ?lucide? et d?ancien Premier ministre la position du gouvernement Charest portant sur l?augmentation des frais de scolarit?. Voici le commentaire que cette sortie m?a inspir?.

?Le vrai Lucien Bouchard ? Dommage, mon cher Lucien??! Tu sais que la ??cr?dibilit? est un bien pr?cieux qui permet de faire beaucoup avec l?appui d?un peuple. Tu sais aussi que pour durer dans le temps il faut que celui qui en est gratifi? fasse preuve de fid?lit? aux valeurs qui en ont ?t? le fondement. Ton engagement au c?t? du Peuple qu?b?cois, ton peuple, en a fait r?ver plusieurs. Ce Peuple est toujours l?, mais tu n?y es plus comme celui qui croit en lui, en sa capacit? de s?assumer et de tirer tout le profit possible des immenses ressources dont il est le propri?taire et le ma?tre. Tu sais que ces ressources, exploit?es et d?velopp?es au profit de ce dernier, permettraient, entre autres, de financer des soins de sant? de qualit?, une ?ducation gratuite, accessible ? tous et ? toutes, des soins adapt?s pour nos personnes ?g?es et des opportunit?s de travail ? tous les niveaux du d?veloppement du Qu?bec.

Mais voil? que tes revenus de pension, comme ancien ministre f?d?ral et ancien Premier ministre du Qu?bec, n?auront pas ?t? suffisants pour entretenir ta passion pour un Qu?bec ind?pendant. Des offres, sans doute plus all?chantes, t?ont transform? en n?gociateur de premier plan pour soutirer le maximum des richesses de ce peuple, ton peuple, aux prix les plus bas, afin d?assurer ? tes nouveaux employeurs les profits les plus ?lev?s.

Voil? pourquoi, mon cher Lucien, ta cr?dibilit? n?y est plus. Tu peux toujours t?adresser au peuple, en tant que lucide ou ?brillant? ou encore en tant qu?ancien Premier ministre, mais le peuple n?y est plus, il ne croit plus en toi. Tu as choisi de servir les int?r?ts des grandes oligarchies, c?est ton droit, mais ne viens plus raconter des histoires que tu travailles pour les int?r?ts du peuple qu?b?cois et que ton souhait le plus cher est son bien. L?illusion a assez dur?. Il te faut maintenant marcher ? visage d?couvert et, comme nous disaient nos parents, t?assumer pleinement dans ce que tu es vraiment, sans le peuple.? Oscar Fortin ? commentaire ? 3 m

Lorsque nous parlons de d?mocratie oligarchique, nous parlons de cette d?mocratie o? ceux qui ont v?ritablement le pouvoir n?ont pas besoin de se rendre aux urnes pour voter. Ils savent ? l?avance sur qui compter, tout simplement parce qu?ils les y ont plac?s par des moyens autres que les votes.

Il en va diff?remment avec la v?ritable d?mocratie qui se fonde sur la volont? et le pouvoir du peuple. Ce dernier n?est pas l? seulement pour voter, mais ?galement pour participer ? la gouvernance et ? suivre ce qui s?y passe. Cette d?mocratie ne pla?t pas aux premiers et l?on comprend pourquoi. Ils veulent occuper toute la place.

Merci ?? M. Richard Le Hir pour son excellent livre.

Oscar Fortin

Qu?bec, le 6?mai 2012

http://humanisme.blogspot.com

.

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

L’arrêt pression

La seule réponse civile Les transgressions se multiplient dans l’indifférence générale. Les braves gens constatent, ...

2 Commentaire

  1. avatar

    Hier soir, coup sur coup, deux films : « les hommes en noir » et « les hommes en noir II ».

    Votre photos : trois hommes en noir ?

    Point commun : ils effacent la mémoire à l’aide de « flash » :-O

  2. avatar

    La photo n’est déjà plus d’actualité.

    Un des « parvenus » est passé à l’abattoir vers 14:00 HAE.

    Qui le remplacera sur le « trium vers rats » ?

    Un autre « Rousseau » a-t-il été mis en place ?

    Pourquoi est-ce que je pense à la parabole du contremaître congédié qui remettait quittances ?(H)