Accueil / A C T U A L I T É / Québec versus Madrid

Québec versus Madrid

 Selon l’ambassadeur d’Espagne en France, cette dame, qui allait voter lors du référendum, s’est blessée en tombant dans l’escalier; je cherche toujours cet escalier.

Espérons que l’escalier en question n’a subi aucun dommage sinon, il semble bien que le roi d’Espagne puisse la poursuivre en justice.

Il y a quelques années, dans les rues de Montréal, des jeunes gens masqués, qui n’étaient pas des étudiants, brisaient des vitrines lors de manifestations étudiantes.

Notre gouvernement libéral, appuyé par une majorité de la population et par la totalité des journalistes, a insisté pendant des mois pour exiger que Gabriel Nadeau-Dubois, porte parole des étudiants, CONDAMNE publiquement cette violence (faite aux vitrines). Ce qui a beaucoup terni la réputation du jeune leader étudiant qui est actuellement député d’opposition à l’Assemblée Nationale.

Aujourd’hui, 4 octobre 2017, ce même gouvernement libéral a émis officiellement un communiqué par le biais de la ministre des relations internationales, la journaliste Christine St-Pierre, affirmant avec la plus grande énergie qu’il DÉPLORE L’ATTITUDE AUTORITAIRE adoptée par le gouvernement espagnol face au référendum catalan.

Vous avez bien lu; IL DÉPLORE « L’ATTITUDE » qui nous a fait voir à la télévision des personnes de tout âge se faire tabasser par les autorités policières sous les ordres du gouvernement espagnol.

Il semble évident que notre remarquable gouvernement du Québec n’a reçu aucun rapport au sujet de vitrines fracassées; sinon, il est certain qu’il n’aurait pas hésité une seule seconde pour CONDAMNER de tels comportements des autorités. Nous savons tous que ce gouvernement a toujours démontré du COURAGE face à ses opinions;…

…du moins envers des jeunes étudiants de CEGEP qui manifestent, sans oublier le courage nécessaire pour bouffer la nourriture donnée aux vieillards parqués dans les centres pour personnes âgées. Nos concitoyens qui, à une certaine époque de notre histoire, étaient les plus courageux d’Amérique du Nord acceptent, aujourd’hui, de se faire représenter en élisant des  « moumounes » au pouvoir. J’imagine que c’est la preuve qu’on obtient toujours les dirigeants que l’on mérite.

La politique n’est pas une chose dégoûtante en soi; ce sont les politiciens qui lui donnent cette remarquable « saveur ». Il faut cependant spécifier que ce sont les électeurs qui les choississent. Les goûts (et dégoûts) sont difficilement discutables, paraît-il.

André Lefebvre

Auteur de:

L’Histoire… de l’univers

Les Hommes d’avant le Déluge (Trilogie – Tome 1:  La Science Secrète)

Les Hommes d’avant le Déluge (Trilogie – Tome 2: Le Mystère Sumérien

Le tout dernier livre, paru en novembre 2016 (version gratuite):

Histoire de ma nation

Commentaires

commentaires

A propos de Andre lefebvre

avatar

Check Also

Le premier cercle de l’enfer

4H15 du matin, dans cette cuisine formica couleur neige sale à la tristesse matinale, j’écoute ...

One comment

  1. avatar

    Bonjour André,

    Le gouvernement du Québec déplorant l’attitude autoritaire de l’Espagne? Hum… on sent que les élections approchent au Québec… Ça ne coûtait rien de se montrer quelque peu indigné, sachant que les partis indépendantistes n’attendaient qu’un faux pas des libéraux sur ce sujet pour ressortir les squelettes du placard et compter des points pour les élections à venir.

    J’ai sursauté en lisant que le pm, P. Couillard, avait été jusqu’à offrir l’aide du Québec pour résoudre le conflit en Espagne… Le gouvernement du Québec est plutôt mal placé pour donner des leçons.

    « En mêlée de presse à Rimouski, M. Couillard a affirmé que son gouvernement a contacté les autorités autant espagnoles que catalanes pour offrir l’assistance du Québec, disant que l’expérience de la province « de ces situations et de ces débats » lui permettrait de jouer un rôle constructif. »

    http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1059060/couillard-aide-quebec-conflit-catalogne-referendum-independance-reactions

    C’est ici que l’expression « a beau mentir qui vient de loin » prend tout son sens.

    Les manifestations de 2012 ont montré le renoncement du peuple québécois, à vouloir changer quoi que ce soit. L’occasion était belle pour emboîter le pas aux étudiants et reprendre du pouvoir sur de nombreux dossiers qui étaient imposés aux québécois, et avec lesquels ceux-ci se disaient sans cesse en désaccord. Il y avait à ce moment-là le lourd dossier contesté (sic) du plan nord, des gaz de schiste, de même que les audiences de la Commission Charbonneau sur les fraudes, la collusion etc. qui ont privé les québécois de sommes astronomiques. On ne pouvait pas trouver moment plus propice pour faire entendre les voix… Et pourtant, les étudiants ont été très peu appuyés par le public.

    Tel que vous le mentionnez, on a les gouvernements que l’on choisit et il faut constater que le peuple québécois est toujours confortable avec le modèle d’alternance libérale – péquiste. Plus ça change, plus c’est pareil. Il regarde passer le train rouge, bleu, rouge, bleu. On a fini par colorer tous les trains en bleu (les libéraux ont adopté un logo bleu), mais malgré cela, il n’a pas encore compris:)

    De toute manière il est bien tard maintenant pour réagir, si jamais l’idée leur venait de le faire. Les PPP ont pignon sur rue, les projets controversés sont en place, des réformes importantes sont passées et des traités ont été signés. C’est surtout le moment de serrer les dents pour éviter de se mordre les doigts.

    Et maintenant, il faudrait croire aux châteaux en Espagne… Ohlalalala.

    Il y a quelques mois, la vérificatrice avait découvert un surplus budgétaire de près de 2 milliards dans les coffres de l’état, alors que les libéraux étaient à serrer la vis en forcenés encore, pleurant le déficit et martelant l’austérité. On a dû sermonner le comptable qui n’avait pas correctement fait dévier ce surplus dans des projections ou autres paravents, mais peu importe, le gouvernement a dû réagir à cette annonce et a fait part qu’il affecterait ce surplus au remboursement des échographies en cliniques privées. Euh… cliniques privées alors que les échographies peuvent être faites dans les hôpitaux publics qui sont sous-financés? On pouvait presqu’entendre rire et applaudir les compagnies d’assurances privées et les gestionnaires de cliniques privées… Non seulement, les contribuables financent le secteur public, mais ils financent aussi le secteur privé… Mais ça c’était prévisible… Et c’est passé comme lettre à la poste.

    http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1008294/echographies-gratuites-cliniques-medicales-ramq-radiologistes-barrette

    Il est clair que les priorités ne vont pas vers les personnes précaires: les personnes âgées, handicapées ou pauvres et bien souvent les trois en même temps. En fait les personnes qui ont très peu de chances d’être en mesure de pouvoir revendiquer quoi que ce soit.

    Bonne journée!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *