Accueil / T Y P E S / Articles / Quand le pouvoir panique?

Quand le pouvoir panique?

DEMIAN WEST:

Depuis quelques semaines et quand on s?informe aupr?s des m?dias, on en vient ? s?interroger si la gauche n?est pas en train de perdre toute possibilit? de revenir au pouvoir pour les vingt ans ? venir, au moins. Tellement elle a su construire un conflit autour de rien. Et juste pour confronter les Fran?ais en deux camps factices. Pourvu qu?il y ait des ?v?nements passionn?s ? donner ? moudre aux m?dias. Afin de bien d?tourner l?attention de l??chec permanent des actions du gouvernement contre le ch?mage et contre la paup?risation de la population due au remboursement de la dette.

Certes, la premi?re faute fut de ne pas prendre en compte des foules de manifestants, qui sont l?expression-m?me et imm?diate du Peuple. Les pouvoirs y ont ajout? ce jeu m?diatique malsain, qui consiste ? assimiler des familles inoffensives ? des casseurs d?extr?me-droite. Le gouvernement a d?sign? la classe qui constitue la France profonde, assez centriste, comme une cible des m?dias. Et, c?est la plus ?norme faute politique qu?un pouvoir de gauche pouvait commettre. Car, il s?est probablement et instantan?ment ali?n? toute possibilit? de se maintenir au pouvoir ou m?me de le regagner dans les d?cennies ? venir. Puisqu?il a profond?ment vex? ou meurtri cette classe traditionnellement peu prompte aux manifestations. Il en fallait donc beaucoup pour qu?elle sorte ? la rue.

Toutefois, en agissant ainsi, le gouvernement de gauche cause, tout d?abord, un pr?judice incalculable au Peuple de gauche, lequel se verra priv? de d?cisions et pour longtemps. Et, il ne faut pas ?tre grand analyste politique, pour d?duire que Fran?ois Hollande n?a pas ?t? ?lu pour ce projet-l?. En tous les cas, c?est l?antique sagesse des Peuples qui se confirme ? nouveau. Laquelle dirait que lorsqu?on a rassembl? tous les pouvoirs, on est aussit?t enclin ? agir de mani?re si arrogante qu?on le perd. Bien s?r, le pouvoir n?est pas assez cruel pour imposer une dictature en France. Mais le seul fait de montrer des intentions h?g?moniques et autoritaires, d?une ?lite ou d?un groupe, suffit ? s?ali?ner la masse rendue tr?s sensible et ?duqu?e par la sur-information due aux nouvelles technologies.

Plus encore : nous avons un Ministre de l?int?rieur, qui d?ploie sa police pour affronter des manifestants, et pis encore contre des familles. En tant qu?homme de gauche, il sait le pouvoir d?un Peuple qui manifeste. Et, tous ont vu qu?il a perdu son flegme. C?est un peu bricol? pour une telle fonction. Surtout, lorsqu?il donne des consignes d?mobilisatrices en mani?re de pressions faites sur les manifestants qui ne sont pas de son camp. Ce qui revenait ? nuire au droit fondamental de manifester, ? tout le moins dans l?esprit des opposants. On n?a jamais vu ?a, depuis les actions ??coups de poings?? de Giscard. Le gouvernement montre sa faiblesse et ses h?sitations, car il ne pr?voit plus l?avenir, il n?anticipe plus, et finalement il ne le construit plus. Ce qui fait pourtant la raison m?me et la l?gitimit? de la ??Polit?ia?? selon Aristote.

Les plus r?centes tentatives de r?cup?rations politiques, d?une rixe mortelle entre extr?mistes, a sonn? le glas de cette propagande paniqu?e. Car m?me les intellectuels autoris?s, je veux dire les plus outrageusement en vu dans les m?dias, expriment d?sormais leur retenue et leur d?saccord face au grotesque de cette communication gouvernementale dirigiste. M?me le Pr?sident a d?clar? qu?il s?agissait d?un crime politique, quand l?affaire M?ric n?a pas encore ?t? jug?e ou examin?e. D?s le lendemain, le soutien du Pr?sident a ?t? fermement repouss? par l?extr?me-gauche proche de la victime. Finalement, la manifestation d?extr?me gauche a violemment rejet? toute participation d?un quelconque repr?sentant du pouvoir de gauche. Puisque, la tentative de r?cup?ration est si ?vidente qu?elle est d?nonc?e par la gauche la plus ? gauche?

Dans le m?me temps, Valls rappelait ses origines Espagnoles qui manifesteraient, selon lui, sa connaissance intime des guerres anti-fascistes. Par cet anachronisme grandiloquent, le Ministre de l?int?rieur exprimait une posture teint?e de ??romantisme noir?? et litt?raire en forme de s?duction morbide, quand la situation n?a certainement rien en commun avec la guerre civile Espagnole.

Car, c?est bien un climat de confrontation voire de pr?-guerre civile qui para?t syst?matiquement construit et amplifi? par des discours aventureux, et contre la volont? profonde et large du Peuple. Comme si les autorit?s voulaient entretenir ou allumer des feux, que nul ne saurait plus ?teindre. On mesure l?ampleur de la panique, qui pousserait des autorit?s vers de telles fautes historiques. D?autant que la raison voudrait que ces responsables ne pourraient imaginer que leurs errances ne seraient pas vues ni ?tudi?es, aujourd?hui et dans les d?cennies ? venir.

Nous vivons ? l??re des bulles dues ? la sur-information prodigu?e par les techno-sciences. Selon la th?orie de Mac Luhan, les m?dias se communiquent eux-m?mes dans le m?me temps qu?ils communiquent les informations. Et d?sormais, les m?dias forment des ??bulles?? qui communiquent la ??bulle??. Et ce qui ?tait la propagande, dans le si?cle pass?, se diffuse aujourd?hui de la m?me fa?on que les bulles immobili?res ou financi?res enflent et se brisent sur la r?alit?. Elles ?clatent finalement en exposant la vacuit? de leurs discours et constructions factices mais sp?culatifs. Malheureusement, elles produisent d?innombrables victimes en errance et jamais impliqu?es dans ces processus manipulatoires.

Le gouvernement semble construire une telle bulle sp?culative qui s?ach?vera dans un Krach politique. Comme s?il craignait d?j? la vision d?une sanction dramatique par les urnes. Et, qu?avant cet ?chec annonc?, il se l?chait pour programmer la casse g?n?rale. Puisque vous ne voudrez plus de nous, alors nous allons casser toute la boutique. Et personne n?aura ce que nous devrons laisser et abandonner ? nos adversaires. Quand d?autre part, le Peuple ne dit plus rien. Cependant qu?il observe ces strat?gies et chaque jour gr?ce ? ces m?dias-m?mes, qui diffusent cette propagande grossi?re au nouveau style exalt? qu?on pourrait qualifier de soft-Nord-Cor?en. Cette opinion du Peuple est ais?e ? deviner, puisque chacun de nous en est une part. Il suffit de regarder en soi-m?me et d??couter sa voix int?rieure.

Le Peuple a horreur des contraintes, qui limiteraient son choix d?opinions. Il est prompt a dire le contraire de ce que la le?on officielle voudrait lui imprimer par force. Il est la contestation la plus large et la plus radicale. Puisqu?il sanctionne et d?un seul coup lors d??lections. Et, il ne fait aucun doute que l??lecteur se d?placera en familles pour manifester; et cette fois sans aucun risque de sanctions ou d?arrestations vexatoires dans l?isoloir. C?est ? nouveau le plus grand nombre de personnes de la foule qui dira la loi ; et non plus quelques r?seaux d?hommes et de femmes de pouvoir si d?tach?s de la r?alit? quotidienne du Peuple.

M?me s?il n?est pas exclu que Fran?ois Hollande ait tent? une strat?gie mitterrandienne ? sans toutefois en avoir les moyens et l?ampleur personnels ? les ?lecteurs savent qu?il est peu probable que ces comportements incitant aux confrontations seraient d?cid?s ou mesur?s au moins dans leurs prolongements. Ce qui serait encore plus grave, si l?on consid?re que, sans aucun doute, le gouvernement a jet? de l?huile sur le feu avec le concours servile de tous les m?dias quasi uniformis?s. On y sent plut?t une forme du z?le qui entourait les dictateurs. Et z?le qui est lui-m?me une forme ultime de la peur, qui avait pour vocation de s??tendre ? tout le Peuple pour l?asservir d?finitivement. Cette peur n?incitait-elle pas chacun ? faire plus fort et plus radical, pour se garantir les faveurs du chef ?

Et ceci est la vraie raison d?avoir peur. Car, ces jeux dangereux laissent augurer d?un avenir tr?s incertain. Quand les gouvernements ne gouvernent plus, mais se laissent corrompre par les peurs les plus pu?riles. Alors, qu?ils tiennent en main le marteau, qui peut casser toute la machine de nos vies, que nous leur avons confi?es, souvent bien malgr? nous. Heureusement, le Peuple veut la stabilit?, et il a certainement d?j? d?cid? d?une issue plus favorable. Tout d?abord, en gardant le silence pour calmer le jeu. Et, pour d?cider ensuite, en un temps plus efficace, de la sortie des apprentis sorciers, qui s?imposerait par les urnes plus vite qu?on saurait le penser.

DEMIAN WEST

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Coke en stock (CCCVII) : de la coke, des hélicos, des machines à sous… et Bolsonaro !

Les arrestations se sont donc succédées au Brésil durant l’année 2019, avec en vedette les ...