Accueil / T Y P E S / Articles / Quand le bourreau porte soutane

Quand le bourreau porte soutane

On va canoniser PIE ?XII ? ? On se demande qui sera l’Avocat du Diable dans ce proc?s. Avec un pape ex-jeunesse hitl?rienne, Il ne faudrait pas de conflits d’int?r?ts…

Les relations entre Hitler et l’Eglise doivent s’analyser dans le cadre de la politique g?n?rale de cette derni?re dont le th?ologien j?suite Michaele Schamaus qui publia en 1933 ? L’Empire et l’?glise », ?tait une r?f?rence :

? L’Empire et l’?glise est une s?rie d’?crits qui devrait aider l’?rection du Troisi?me Reich car il r?unit un ?tat national-socialiste au christianisme catholique (…) Le mouvement socialiste est une protestation des plus vigoureuses et massives contre l’esprit des 19e et 20 si?cles (…) Un compromis entre la foi catholique et la pens?e lib?rale est impossible (…) Rien n’est plus contraire au catholicisme que la d?mocratie (…) Le r?veil de la signification de la ?stricte autorit?? ouvre ? nouveau le chemin ? la v?ritable interpr?tation de l’autorit? eccl?siastique (…) La d?fiance contre la libert? se trouve dans la doctrine catholique du p?ch? originel (…) Les national-commandements du national-socialisme et ceux de l’?glise catholique ont les m?mes vis?es. ?

Cette doctrine illustre bien le combat au sein de l’Eglise entre un pouvoir temporel et un pouvoir spirituel.
En effet, l’Eglise a toujours favoris? des pouvoirs forts chr?tiens oppos?s au communisme et ? la la?cit?. Tout s’?claire lorsque l’on prend en compte cet axe directeur qui permet de comprendre le soutien aux dictatures de Franco en Espagne, de Salazar au Portugal, puis plus tard de Peron en Argentine et de Pinochet au Chili.

Mgr Diaz Gomara ?v?que de Carthag?ne, dans le droit fil de cette doctrine, d?clara en pleine guerre civile espagnole: ? B?nis soient les canons si, dans les br?ches qu’ils ouvrent, fleurit l’?vangile. ?

Le pape Pie XII affirma, en effet, le 16 avril 1939, une fois la victoire de Franco acquise, que ? l’Espagne franquiste est la patrie ?lue de Dieu ?.

En avril 1941, les allemands envahirent la Yougoslavie et mirent au pouvoir un illumin? catholique Ante Pavelic que m?me Himmler trouvait d?mesur?ment cruel.?Ante Pavelic, proclama l’ind?pendance de la Croatie, dans le but d’en faire un ?tat catholique mod?le, avec une milice ? au service du Christ ?, obtenant le soutien de l’Eglise dans la droite ligne de la politique du Vatican d?crite par l’historienne Annie Lacroix-Riz.

Ante Pavelic cr?a alors en 1929 un mouvement nationaliste et fasciste croate : les oustachis (en croate, les Insurg?s). Ce mouvement avait comme objectif de renverser la monarchie et de contrer la pr?dominance serbe sur le Royaume des Serbes, Croates et Slov?nes fond? en 1918. Or, ? partir du printemps 1941, les oustachis pratiqu?rent une violente politique de g?nocide caract?ris?e par une purification ethnique, religieuse et politique.

Monseigneur Stepinac, l’Archev?que de Zagreb, b?atifi? par le pape Jean-Paul II en 1998, donna d’ailleurs la b?n?diction de l’?glise.?De nombreuses photos et t?moignages apportent les preuves irr?futables de l’implication directe de St?pinac aupr?s du gouvernement oustachi.

Palevic fit ouvrir des camps de concentration pour les orthodoxes qui refusaient de se convertir au catholicisme. Ces camps de concentration ?taient plac?s sous la responsabilit? de moines franciscains comme celui de Jasenovac o? p?rirent plus de 40 000 hommes, femmes et enfants.

Jasenovac est en effet le camp de la mort le plus m?connu de l’histoire, or, il fut le troisi?me plus important camp de la mort apr?s Auschwitz et Tr?blinka.?De plus, il fut le seul camp d’extermination qui ne fut pas g?r? par les Allemands.
Jasenovac ne poss?dait pas de chambres ? gaz et la plupart des d?tenus mouraient d’?puisement au travail et surtout ? l’arme blanche. Dinko Sakic, un ancien commandant du camp de concentration de Jasenovac prot?g? et exfiltr? par le Vatican, d?clara en 1994 ? la revue croate ? Magazin ? qu’il avait ?gorg? personnellement de nombreuses victimes et qu’ ? il ?tait fier de ce qu’il avait fait et le ferait ? nouveau ?.

D’apr?s le croate Vladimir ?erjavi? et le Serbe Bogoljub Kocovic, ? Gubici stanovnistva Jugoslavije u drugom svjetskom ratu ? le nombre r?el de victimes ? Jasenovac serait de 85 000, dont 50 000 Serbes, 13 000 Juifs, 12 000 Croates et 10 000 Tsiganes.

Leur ?tude qui date de la fin des ann?es 1980 est devenue la r?f?rence des historiens. Elle estime ? 550 000 Serbes, 20 000 Croates, 90 000 Bosniaques (Musulmans), 60 000 Juifs, 50 000 Mont?n?grins et 30 000 Slov?nes le nombre de victimes du r?gime oustachis. De plus, il faut ajouter 40 000 tziganes soit : 840 000 morts.

Efraim Zuroff du Centre Simon Wiesenthal ? J?rusalem, adressa une lettre au pr?sident croate Stjepan Mesic dans laquelle il ?crivit en parlant de Dinko Sakic : ? L’id?e que l’ancien commandant de Jasenovac, incontestablement l’un des plus terribles camps de concentration en Europe ? l’?poque de la Seconde Guerre mondiale, dans lequel ont ?t? syst?matiquement assassin?s de nombreux Serbes, Juifs, Croates antifascistes et Roms innocents, puisse ?tre enterr? dans son uniforme oustachi, et que ce faisant le pr?tre le loue comme exemple pour tous les Croates, est une lourde injure ? tous ceux qui ont ?t? victimes des Oustachis, de m?me que pour les personnes de par le monde qui ont une conscience. ?

Le Fr?re Mirosav Filipovic, deviendra ainsi le commandant du camp de Jasenovac, il fut d’ailleurs surnomm? Fra Sotona (Fr?re Diable), un camp qui sera consid?r? comme celui dans lequel seront commises les plus terribles exactions de la seconde guerre mondiale.

Le Fr?re Dragutin Kamber, ordonna lui aussi le massacre de pr?s de 300 Serbes orthodoxes.
Le p?re Ivan Raguz avait quant ? lui lanc? un appel public demandant de tuer tous les Serbes orthodoxes, femmes et enfants y compris ? afin que m?me la semence de ces b?tes ne reste. ??L’?v?que catholique Zimonitch dans ? Le Peuple croate ? du 25 d?cembre 1941 osa m?me faire publier une ode ? Pavelic :

? Ode ? Pavelitch:
Docteur Ant? Pavelitch , nom ch?ri,
La Croatie poss?de en lui le bonheur du Ciel.
Que le Seigneur du Ciel t’accompagne toujours
O toi, notre guide ador?. ?

? Katolicki List ?, le Journal catholique (no.3, 1943) envoya un message de remerciements de Pie XII ? Ante Pavelic :
? Pour tout ce que vous Nous avez exprim? en votre nom et au nom des Croates catholiques, Nous vous remercions et adressons avec joie la b?n?diction apostolique ? vous et au peuple croate. ?

Il faut pr?ciser que la plupart des catholiques s’oppos?rent ? ce g?nocide comme J. Loncar, pr?tre catholique de Zagreb, qui le 23 ao?t 1941, dans un sermon, d?non?a les crimes du gouvernement d’Ante Pavelic et fut condamn? ? mort. Les opposants, m?me catholiques furent syst?matiquement ?limin?s. Seront-ils canonis?s ?

Gilles Bonafi

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Election 2020 (VII) : les branquignols en action, le château de cartes s’écroule

Tout le cirque Trump n’aurait pu tourner comme il l’a fait dans des relais médiatiques, ...

One comment

  1. avatar

    Souvenez-vous du film The Mission de 1986.
    En des temps lointains, en Amérique du Sud, les conquérants espagnols et portugais se partagent la gestion de ces terres et ses habitants, en vue de les asservir.
    Les Guaranis furent victimes, comme bien d’autres, de décisions politiques prises en Europe.
    Le Saint-Siège arbitre ces conflits sans toutefois y porter grand intérêt.
    Pourquoi parler de nos jours des ancêtres de ces marioles en soutane qui de plus assassinent psychologiquement des enfants en les violant ?