Accueil / T Y P E S / Articles / Qu?est-ce que le libertarianisme?

Qu?est-ce que le libertarianisme?

PHILIPPE DAVID

Le 3 octobre dernier, Steve Martineau et ses comparses m?ont? re?u ? leur ?mission de radio ??T?te ? Queue??, diffus?e sur Radioshock.fm et nous avons discut? de la philosophie ? laquelle j?adh?re: le libertarianisme. Je vous invite ? ?couter cette entrevue, mais si vous n?avez pas 48 minutes de libre, je vais aussi vous en livrer un r?sum? par ?crit. Puisque cette philosophie politique commence ? ?merger dans les m?dias de masse, j?ai pens? que ce serait une bonne id?e de la d?finir pour nos lecteurs.

1???D?finition

Les mots ?libertarianisme? ou ?libertarien? n?apparaissent pas dans les dictionnaires fran?ais. Ce sont des anglicismes qui n?ont pas ?t? accept?s par l?acad?mie de la langue fran?aise et qui ne sont utilis?s dans la r?alit? qu?en Am?rique du nord. Ce que nous appelons le libertarianisme ici est en fait le lib?ralisme classique. D?ailleurs, en France, on utilise encore le terme ??lib?ral? plut?t que ??libertarien??. Mais ici, le terme ??lib?ral?? n?a plus la m?me signification qu?en France. Un lib?ral au Qu?bec est un social-d?mocrate, alors qu?un lib?ral en France est un disciple du lib?ralisme classique sur lequel est fond?e la civilisation occidentale. C?est le lib?ralisme issu de penseurs comme John Locke, Alexis de Tocqueville, Fr?d?ric Bastiat ou Thomas Jefferson. C?est la doctrine ? l?origine de la d?claration d?ind?pendance des ?tats-Unis? et de sa constitution. Incidemment, ce sont aussi? ces principes qui ont guid? les p?res de la constitution canadienne de 1867. On pourrait donc dire que le libertarianisme est en quelque sorte un retour aux sources de la civilisation occidentale. Le lib?ralisme classique est fond? sur dix grands principes.

2???Dix principes du lib?ralisme classique

  • La vie d?un individu est une valeur morale universelle et absolue. La vie, libert? et propri?t? d?un individu non-agressif ne saurait ?tre sacrifi?e ? aucun but.
  • Chaque individu est propri?taire de son propre corps, son esprit et de son labeur, incluant les objets physiques qui sont le fruit l?gitime de ce labeur. (Le droit de propri?t?)
  • Tout individu a le droit de poursuivre des activit?s n?cessaires ? l?am?lioration de sa vie ? incluant ses aspects mat?riels, intellectuels et ?motionnels ? en utilisant son propre corps et sa propri?t?, ainsi que la propri?t? d?autres personnes consentantes.
  • Les droits d?un individu ? la vie, la libert? et la propri?t? sont inh?rents ? la nature de cet individu. Ils ne sont octroy?s par d?autres? ?tres humains et ne peuvent ?tre enlev?s par aucune entit?. (Le concept de droits naturels)
  • L?initiation de la force physique ou la menace de l?usage de celle-ci ou la fraude contre tout individu n?est jamais permise ? Peu importe le caract?re ou la position de l?instigateur. Cependant, une force proportionnelle peut ?tre utilis?e pour se d?fendre de ou en r?ponse ? une agression. (Le principe de non-agression)
  • Le seul r?le fondamental d?un gouvernement est de prot?ger les droits individuels en prenant des actions sp?cifiquement d?l?gu?es ? ce gouvernement par ses citoyens. Le gouvernement n?est pas l??gal de la soci?t? et n?a pas le droit de sacrifier des individus non-agressifs pour avancer le bien-?tre des autres. (L??tat de droit)
  • Chaque individu a le droit absolu de penser ou exprimer toute id?e qu?il veut. La pens?e ou la parole ne seront jamais l??quivalent de la force ou de la violence et ne devraient jamais ?tre restreintes ou ?tre sujettes ? des p?nalit?s coercitives. Sp?cifiquement la contrainte et la censure sur la base de religion ou d?id?es politiques sont inacceptables en toute circonstance. (La libert? de conscience et d?expression)
  • Le commerce, la technologie et la science sont des forces lib?ralisantes d?sirables qui sont capables de soulager les maux historiques, d?am?liorer la qualit? de vie humaine et l??lever moralement l??tre humain. La libert? compl?te d??change, d?innovation et de pens?e doivent ?tre pr?serv?s et soutenus pour tous les ?tres humains. (Capitalisme)
  • Les accidents de naissance, de g?ographie ou de g?n?alogie ne d?finissent pas un individu et ne devraient jamais g?n?rer de restrictions impos?es par autrui sur les droits ou les opportunit?s de cet individu. Chaque individu doit ?tre jug? strictement selon ses qualit?s personnelles, incluant ses accomplissements, son caract?re et ses connaissances. (L??galit? devant la loi)
  • Il n?existe aucune limite ??naturelle?? ou d?sirable au potentiel humain de faire le bien, et il n?existe aucun probl?me substantiel qui ne puisse ?tre r?solu par la connaissance humaine pr?sente ou future, l?effort et la technologie. Il tient d?un imp?ratif moral ? tous les humains d??tendre leur maitrise de l?univers ind?finiment et de telle fa?on ? assurer la survie et l??panouissement de tous les individus non-agressifs.

3????Un monde libertarien

? quoi ressemblerait une soci?t? libertarienne? Certains vous diront que puisque nous voulons minimiser, voire ?liminer l??tat, qu?un monde libertarien serait la loi de la jungle et au plus fort la poche. Ce n?est pas du tout ?a.

3.1??Le r?le de l??tat

Pour le libertariens, l??tat est la seule entit? ayant le droit l?gal d?utiliser la force et son r?le est d?abord et avant tout de prot?ger les citoyens contre les agressions ext?rieures par la force militaire et int?rieures par les forces polici?res et de r?soudre les disputes en offrant un syst?me l?gal. Pour les autres services, les libertariens consid?rent que le secteur priv? est g?n?ralement plus efficace que le gouvernement (ce que notre gouvernement est en train de prouver).

3.2??L??conomie

Les libertariens croient que le gouvernement n?a pas ? s?ing?rer dans la vie ?conomique des citoyens autrement que de punir la fraude et le vol. Le syst?me l?gal normal devrait donc suffire ? r?glementer les march?s et pr?venir que des gens soient flou?s dans leurs transactions. Les gens auraient donc le droit de transiger avec qui ils veulent, selon des termes mutuellement acceptables.

3.3??Le filet social

Les libertariens pr?nent la responsabilit? sociale. Ce qui veut dire que nous sommes responsables d?abord et avant tout de nous-m?mes et de nos familles. Prendre soin de nos enfants et de nos ain?s, par exemple, est notre responsabilit?, pas celle de la soci?t?.? Il a ?t? g?n?ralement d?montr? que plus une soci?t? est libre sur le plan ?conomique et plus elle est prosp?re. Dans une soci?t? prosp?re, l?extr?me pauvret? est un ph?nom?ne marginal et rel?ve de la charit? priv?e. Il est impensable d?utiliser l??tat pour forcer les gens ? ?tre charitables contre leur gr?. L?id?e de faire une redistribution forc?e de la richesse, comme nous le faisons pr?sentement, est moralement ?inacceptable pour un libertarien. Utiliser la force pour saisir la propri?t? d?autrui est un vol, m?me si c?est le gouvernement qui le fait avec la b?n?diction de la majorit? de ces citoyens. Si un citoyen n?a pas le droit d?utiliser la force pour saisir la propri?t? d?un autre, il ne peut pas d?l?guer ce pouvoir ? son gouvernement, peu importe le nombre de citoyens qui seraient d?accord avec l?acte. La d?mocratie ne peut servir ? violer les droits, seulement les pr?server.

3.4??La vie sociale et la vertu

L??tat n?a aucune place dans la chambre ? coucher. Ce n?est donc pas sa place de dicter ce qui peut se faire ou ne pas se faire entre deux individus consentants. Ce n?est pas sa place ?galement de dicter comment un individu dispose de son propre corps, tant que celui-ci en subit les cons?quences et ne nuit pas ? autrui. Ce n?est pas ? l??tat d?imposer une certaine moralit? ou une id?ologie ? l?ensemble de la soci?t? par la force. Ce n?est pas ? l??tat d?imposer une langue d?usage. Sur un territoire, la langue s?impose d?elle-m?me quand une majorit? des citoyens la parlent et transigent avec. L?usage de la force est donc inutile et superflue.

4? Conclusion

Le libertarianisme est l?incarnation nord-am?ricaine du lib?ralisme classique et adh?re ? ses principes. C?est une vision de soci?t? qui est centr?e autour du principe de non-agression et du? respect des droits individuels et de propri?t?. Le libertarianisme n?est en r?alit? ni ? gauche et ni ? droite. C?est la seule philosophie qui est coh?rente vis-?-vis l?usage de la force de l??tat. La gauche pr?ne l?usage de la force de l??tat pour promouvoir l??galit? sociale et la droite pr?ne l?usage de la force pour promouvoir la vertu et la moralit? Le libertarianisme condamne l?usage de la force universellement. Les libertariens choisissent de promouvoir le bien collectif par la responsabilit? individuelle et la charit? et la coop?ration volontaire.

En bonus, je vous offre aussi la vid?o que je mentionne ? la fin de l?entrevue: La Philosophie de la Libert?.

Ecrit par : Philippe David le 5 octobre 2012.

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Les 55 jours du pékin

Ce pékin n’a pas été assiégé par une horde de boxers hurlants mais confiné en ...