Accueil / T Y P E S / Articles / Prostitution de luxe : les hauts et les bas d’une escorte

Prostitution de luxe : les hauts et les bas d’une escorte

Apr?s avoir entendu l?histoire de Sonia (nom fictif), j?ai h?sit? entre ?crire ce t?moignage ou ?crire un livre complet. Adoption, inceste, prostitution, consommation? Sonia a finalement quitt? ce tourbillon pour reprendre une nouvelle vie. Ses ?tudes universitaire sera cependant un r?ve qui ne se r?alisera pas.

Je suis une enfant de la guerre. N?e en pays arabe, je suis abandonn?e vers l??ge d?un an. Je n?ai jamais su ni mon ?ge exact, ni ma date de naissance. Mise en adoption internationale, une famille du Qu?bec m?adopte. Cette journ?e deviendra ma journ?e de f?te.

Dans cette famille, se retrouve un p?re qui travaille toujours, deux fr?res qui sont les seigneurs de la famille et une m?re qui s?occupe de tout ce monde. Devenant une femme, j?ai aid? ma m?re ? prendre soin de la famille. Mais ? la fin, ?tais-je devenue la servante de mes fr?res?? Bonne question. Est-ce que je faisais vraiment partie de la famille ou n??tais-je que cette petite fille adopt?e d?un pays lointain??

Sous l?aile de mon fr?re

Au d?but de l?adolescence, mon fr?re Michael, de 8 ans mon a?n?, me porte une attention toute particuli?re. Il me prot?ge, me fait sentir importante, me complimente. Je n??tais pas habitu?e ? cela. J??tais ravie d?avoir enfin quelqu?un qui veillait sur moi.

Le soir, il venait m?aider ? faire mes devoirs dans ma chambre. Il passait sa main dans mes cheveux et ne cessait de me complimenter sur la femme que je devenais. D?un soir ? l?autre, ses caresses passaient des cheveux pour doucement devenir des massages. Je me sentais bien et ?panouie sous le charme de sa pr?sence.

Il a pris le temps de m?apprivoiser et de me faire sentir femme. Il m?a fait d?couvrir ma sexualit? sous tous ses angles. Avec douceur et tendresse, je lui appartenais. Il pouvait me demander tout ce qu?il voulait. Il ?tait mon prince charmant.

Une princesse abandonn?e

Pendant un souper, juste avant mes 18 ans, j?apprends que Michael va se marier ? l??t? et qu?il va quitter la maison. Comment un homme qui disait m?aimer pouvait me quitter pour une autre femme?? Pourquoi ce n??tait pas avec moi qu?il se mariait?? Je n??tais plus sa princesse?? Il ne me soufflerait plus cette douce parole ? l?oreille?? J?ai fait une s?rie de crises sans fin. J??tais dans tous mes ?tats, incapable de comprendre ce qui se passait. Incapable d?accepter de perdre l?homme de ma vie, ce fr?re qui m?avait tant aim?e.

Je ne pouvais plus demeurer dans cette famille. Personne ne me comprenait. Personne ne voulait entendre ou croire ce que j?essayais de dire, d?expliquer. J?ai quitt? la maison pour me d?brouiller seule.

Faire face ? la r?alit?

Impossible cependant d?en arriver ? payer un appartement, de vivre ma vie et, surtout, de ne pas quitter l??cole. J??tais d?termin?e ? terminer mes ?tudes, c??tait le r?ve de ma vie. Une amie, Claudia, voyant mes difficult?s, me propose de m?h?berger quelques temps.

Elle aussi ?tudiante ? l?universit?, Claudia avait un train de vie que je ne r?ussissais pas ? m?expliquer. De belles robes, un bel appartement. Toujours sortie pour faire la f?te. Elle n?avait pas d?emploi. Mais comment faisait-elle pour payer tout cela??

Claudia, m?explique qu?elle est escorte. Surprise, choqu?e, d?rang?e, je me suis exclam?e?: ??Tu es une pute?!??. Elle me r?pond que non. ??Je suis une escorte. Une escorte de luxe. J?accompagne des gens biens et qui payent cher pour le service. On fait la f?te, toutes d?penses pay?es, de belles grandes sorties. Et surtout, c?est payant. Tr?s payant. Je suis pay?e pour m?amuser.??

Avec un boulot au salaire minimum et les ?tudes qui prennent beaucoup de place, je n?ai ni l?argent, ni le temps pour m?amuser. La vie commence ? ?tre lourde. L?objectif de r?ussir mon cours m?appara?t de plus en plus lointain.

On s??clate

Claudia m?invite ? une f?te. Elle m?explique qu?un de ses bons clients veut avoir plusieurs filles autour de lui. Pas de sexe. Juste ma pr?sence. ?tre belle et m?amuser, un point c?est tout. L?offre est tentante. J?ai le go?t de sortir, de faire la f?te, mais je n?ai pas l?argent n?cessaire. La pr?sence de Claudia me rassure, alors j?accepte.

Pour l?occasion, elle me pr?te quelques v?tements de sa garde-robe. Les plus beaux, les plus sexy. Je me pomponne, je me fais belle. Je suis tout excit?e et anxieuse. Je me sens femme. Je me sens revivre.

La soir?e se d?roule tel que promis par Claudia. J?ai fait la f?te, mang? et bu. Rien de vraiment d?plac?. J?ai cependant senti quelques regards p?n?trants. Claudia avait choisi des v?tements qui attiraient l??il. Les gens m?approchaient, avaient tendance ? se coller tr?s pr?s de moi. Je sentais leurs corps qui trouvaient toutes les occasions pour m?effleurer. ? quelques reprises, des mains se sont un peu trop aventur?es.

Le lendemain, je remercie Claudia. J?ai eu du plaisir et cela m?a fait du bien. Elle me sourit et me tend 1 000$. Je suis toute surprise. Elle me f?licite d?avoir eu mon premier contrat comme escorte de luxe.

Je vais demeurer en ?tat de choc pendant plusieurs jours. D?un c?t?, j?ai fait la f?te et je me suis amus?e. De l?autre, j?ai fait de l?argent facile et vite gagn? pour m?aider ? payer mes ?tudes. Un d?chirement m?agace ? l?int?rieur de moi?: je ne cesse de me r?p?ter que je ne suis pas une prostitu?e. Je suis une escorte. Une escorte de luxe.

Finalement, je demande ? Claudia d?avoir d?autres contrats. Des contrats o? le client ne veut pas de sexe, mais juste la pr?sence de belles filles. Claudia m?explique que les contrats comme la derni?re fois sont tout de m?me rares. Il faut accepter d?en donner un peu plus pour avoir des contrats plus r?guliers.

?tudes de luxe

Petit ? petit, je vais participer et devenir officiellement une escorte. Je bois comme une d?fonc?e. La coca?ne fait partie de la f?te et des habitudes de vie. Nous sommes 5 ?tudiantes qu?b?coises. Pour ?tudier et nous reposer, nous avons achet? un condo dans un pays chaud. Nos ?tudes de luxe se font sans casse-t?te financier. Entre deux examens, nos soir?es nous permettent de rencontrer des hommes d?affaires, certains connus dans diff?rents milieux.

Claudia m?offre un contrat pour tout un week-end?: 4 000$ pour faire la f?te. J?accepte sans h?siter. C?est pour un homme bien en vue. La consommation roule ? son maximum toute la fin de semaine. Je ne me sens pas ? l?aise. Il loue mes services, mais j?ai l?impression qu?il veut me poss?der, se venger, se d?fouler. Un manque de respect total. J?ai tent? de mettre des limites, de me faire respecter, mais il avait lou? mes services et consid?rait que j??tais son esclave, qu?il pouvait faire ce qu?il voulait de moi. Je suis sortie de ce week-end, d?truite. Autant physiquement que psychologiquement.

Au retour, au volant de ma voiture, je pleurais. J?avais l?impression que toute ma vie sortait par mes tripes. J?ai arr?t? l?auto sur l?accotement. Mon maquillage coulait de partout. Je me sentais affreuse. D?gueulasse. Je suis sortie de la voiture en direction du champ. J?ai enlev? la bague que je m??tais achet?e pour me g?ter et je l?ai tir?e au bout de mes bras. Toute ce luxe ne valait pas les souffran-ces que je subissais. Je suis retourn?e chez moi. J?ai pris des douches pendant des heures et des heures. Mon corps avait besoin de se purifier de tout ce qu?il avait subi. J?avais beau me laver, rien ne semblait partir. J?ai soign? ce corps que je ne reconnaissais plus et qui ?tait ab?m?.

J?avais abandonn? mon cours. Les f?tes et la consommation avait pris toute la place dans ma vie. J?ai fait beaucoup d?argent. J??tais devenue une acheteuse compulsive. Je manquais de garde-robes pour y entasser tous les souliers et les v?tements que j?avais achet?s. La majorit? de ces habits, je ne les avais m?me pas port?s.

Une vie de luxe mal acquise. Une cage dor?e o? j??tais prisonni?re.

Une nouvelle garde-robe

J?ai tout arr?t?. Fini la f?te. Fini la consommation vide de sens. J?ai repris contact avec de bonnes personnes qui m?ont aid?e ? reprendre une vie normale. Une vie dans laquelle je me sens moi-m?me. J?ai d? r?apprendre ? faire du m?nage, ? faire la cuisine, ? laver la vaisselle. Je remercie toutes ces personnes qui m?ont soutenue. Je n?aurais jamais r?ussi ? faire tout cela seule.

Autres textes sur la Prostitution.

Les joies de la?prostitution?
Avons-nous l?argent n?cessaire pour l?galiser la prostitution?
Doit-on l?galiser la prostitution?
Les effets pervers de la l?galisation de la prostitution.

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Les milices au Michigan, une vieille histoire… d’extrême droite (5)

Alors que les groupes de milices se sont répandus aus USA, et notamment au Michigan ...