Accueil / A C T U A L I T É / Propagande guerri?re de l’Otan

Propagande guerri?re de l’Otan

Le gouvernement syrien accus? des atrocit?s commises par les escadrons de la mort !

Le coup d’Houla en Syrie le prouve?: les vieilles combines sont les meilleures

par Tony Cartalucci

Alors que les informations nous arrivent en provenance d’Houla en Syrie, tout pr?s de Homs et de la fronti?re avec le Liban, il est de plus en plus ?vident que le gouvernement syrien n’est pas responsable des tirs d’artillerie qui ont tu? 32 enfants et leurs parents, comme le clament haut et fort les m?dias occidentaux et jusqu’? l’ONU elle-m?me. Tout semble indiquer au contraire que c’est l’oeuvre d’escadrons de la mort op?rant en combats rapproch?s – ces escadrons ?tant accus?s par les ??activistes?? anti-gouvernementaux d’?tre des ??sbires du r?gime [d’Assad]?? ou des ??milices??, et par le gouvernement syrien d’entre des terroristes d’al-Qa?da li?s ? des espions ?trangers.

Au moment o? l’on rapportait ces meurtres, les repr?sentants des gouvernements am?ricain, britannique et fran?ais se pr?paraient d?j? ? accuser, ? condamner, et ? demander des sanctions contre le gouvernement syrien, appelant ? une r?union imm?diate du Conseil de S?curit? de l’ONU, et ? l’?tablissement d’un cadre de soutien aux ??Amis de la Syrie?? au moyen de livraison d’armes et d’aide aux militants. Il ?tait urgent pour l’Occident, que ce soit par opportunit? ou de fa?on d?lib?r?e, de faire avancer son vieux projet de renversement du r?gime d’Assad.

Pendant ce temps, l’OTAN massacrait une famille de 8 personnes, dont 6 enfants en Afghanistan. Et donc, si l’on affirme que ce sont l’aide humanitaire et la justice qui guident les int?r?ts ?trangers, alors l’Afghanistan devrait ?tre mis sur le m?me plan qu’Houla. Malheureusement, ce n’est pas le cas.

Image?: avant et apr?s le journalisme trompeur – ou imprudent – de la BBC. (Cliquer pour agrandir) notez que l’image sur la gauche est ??non v?rifi?e?? comme la plupart des comptes-rendus des m?dias occidentaux sur la Syrie, et que cette photo a ?t? fournie par des ??activistes?? qui se sont r?v?l?s ?tre des menteurs en s?rie (voir ici et ici).

 

Visitez le site de Syd Walker pour voir les photos originales et leur histoire.

C’est avec cette m?me h?te ? attirer l’attention et ? d?former la violence en l’amplifiant au maximum que la BBC a ?t? amen?e ? diffuser la photo d’un massacre en Irak vieille de plusieurs ann?es, expliquant comme pour l’ensemble de leurs ??preuves?? qu’elle provenait des ??activistes pro-d?mocratiques??, arguant encore une fois de la v?racit? de ces affirmations qui nous arrivent en permanence depuis un an de ces sources [pourtant] plus que douteuses.

Nous savons bien qu’en g?n?ral, apr?s n’importe quel crime commis dans une nation occidentale, la police ne parvient pas ? examiner la sc?ne de crime et ? dresser des conclusions aussi rapidement que cela, ? moins qu’elle ne soit dans le coup et ne connaisse d?j? les d?tails du crime simplement du fait qu’elle y est elle-m?me impliqu?e.

Il est tout aussi clair que ce qui s’est pass? ? Houla, quelle qu’en soit la nature, a ?t? utilis? d?lib?r?ment comme un levier pour faire avancer un peu plus les objectifs cach?s des Occidentaux, que Seymour Hersh avait tr?s bien expliqu?s dans son article de 2007 paru dans le New Yorker ??The Redirection??, o? il d?crivait un complot ??am?ricano-isra?lo-saoudien?? visant ? armer des extr?mistes brutaux et sectaires, et ? les ??l?cher?? contre la Syrie. En fait, dans son article, Hersh interrogeait plusieurs personnes qui toutes s’inqui?taient du caract?re in?vitable de la violence que nous constatons aujourd’hui ? Houla.

Bien que certains aient peine ? croire que l’Occident puisse organiser, promouvoir et exploiter les actes violents commis ? Houla, la vraie question ? se poser est?: ??Existe-t-il des pr?c?dents historiques qui pourraient nous fournir un ?clairage suffisant et r?pondre aux questions en « si » et en « pourquoi »???? En fait, de tels pr?c?dents existent bel et bien.

Image?: ?t? 1939, apr?s avoir organis? des incidents ? la fronti?re pour pouvoir accuser la Pologne d’agression unilat?rale, Hitler ordonna l’invasion de ce pays par les nazis. Ce ne fut ni la premi?re ni la derni?re fois qu’une nation occidentale fabriquait de toutes pi?ces un ??casus belli?? et l’utilisait pour lancer une guerre d’agression [m?me si cela] fut qualifi? d’offense par le tribunal de Nuremberg et de Crime contre la Paix.

 

Il faut se rappeler de l’?t? 1939, lorsque les nazis, cherchant ? tout prix ? se faire passer pour les pauvres victimes et ? justifier leur agression militaire, organis?rent un incident de fronti?re et en attribu?rent la faute au voisin polonais. Il en est ressorti que des troupes allemandes avaient attaqu? une station de radio allemande, et tout cela s’est termin? par l’invasion de la Pologne par l’Allemagne nazie. L’ironie veut que ce soit le mus?e du M?morial de l’holocauste aux ?tats-Unis qui non seulement nous relate ces ?v?nements, mais l’assortit d’une v?ritable le?on sur comment ??tromper le peuple???:

Tout au long de la Seconde Guerre mondiale, les propagandistes nazis ont fait passer leurs agressions militaires destin?es ? la conqu?te de territoires, pour des actes justes et n?cessaires de l?gitime d?fense. Ils ont d?crit l’Allemagne comme une victime effective ou potentielle d’agresseurs ?trangers, comme une nation attach?e ? la paix, mais oblig?e de prendre les armes pour prot?ger sa population et d?fendre la civilisation europ?enne contre le Communisme. Les objectifs de la guerre affich?s pratiquement ? chaque ?tape des hostilit?s camouflaient presque syst?matiquement les v?ritables intentions d’expansion territoriales nazies et leurs luttes raciales.

Durant l’?t? 1939, alors qu’Hitler et ses assistants finalisaient les plans d’invasion de la Pologne, le peuple allemand ?tait en proie ? la tension et ? la peur. Les Allemands ?taient encourag?s par la r?cente extension des fronti?res de leur pays [qui englobait d?sormais] les voisins autrichiens et tch?coslovaques, et ce, sans avoir eu ? tirer un seul coup de feu. Mais pour autant, ils ne manifestaient pas dans les rues en appelant ? la guerre comme l’avait fait la g?n?ration de 1914.

Avant que l’Allemagne n’attaque la Pologne le 1er septembre 1939, le r?gime nazi avait lanc? une campagne m?diatique extr?mement agressive destin?e ? s’assurer le soutien du peuple pour une guerre que peu d’Allemands d?siraient. Pour pouvoir pr?senter l’invasion comme moralement justifi?e, et comme une action d?fensive, la presse allemande s’employa ? rapporter les ??atrocit?s commises par les Polonais??, se r?f?rant ? des cas de violences physiques ou de discrimination r?els ou invent?s, touchant des Allemands r?sidant en Pologne. D?plorant l’esprit ??belliqueux?? et le ??chauvinisme?? polonais, la presse s’attaqua ?galement aux Britanniques, leur reprochant d’encourager la guerre en promettant de d?fendre la Pologne dans le cas d’une invasion allemande.

Le r?gime nazi organisa m?me un incident de fronti?re destin? ? faire comme si la Pologne avait entam? les hostilit?s contre l’Allemagne. Le 31 ao?t 1939, des soldats SS d?guis?s en Polonais attaqu?rent une station radio allemande ? Gleiwitz. Le lendemain, Hitler annon?ait ? la nation allemande et au monde sa d?cision d’envoyer des troupes en Pologne en r?ponse aux ??incursions?? polonaises ? l’int?rieur du Reich. Le service de presse du parti nazi du Reich demanda aux m?dias d’?viter le terme de ??guerre mondiale??. Ils devaient seulement dire que les troupes allemandes avaient simplement repouss? les attaques polonaises, une tactique destin?e ? pr?senter l’Allemagne comme la victime de l’agression. La responsabilit? de d?clarer la guerre ?tait laiss?e aux Britanniques et au Fran?ais.

Nous qui en Occident, apr?s les terribles pertes de la Seconde Guerre mondiale, avions jur? que des actes d’agression caract?ris?e ne seraient plus jamais tol?r?s, nous avons permis aux pouvoirs de Wall Street et de Londres et de tous ceux qui orbitent autour, de tracer leur chemin d’une conqu?te militaire ? l’autre, de l’Afghanistan ? l’Irak, en passant par la Libye, le Y?men, la Somalie et maintenant, la Syrie. Nous sommes au bord du conflit avec l’Iran, et exactement comme l’avait fait l’Allemagne nazie, ceux qui nous y emm?nent utilisent un m?lange de menaces, de terreur, de promesses et d’excuses ind?fendables, pour encore une fois franchir les fronti?res d’une nation souveraine, d?clencher une guerre contre son peuple et lui imposer notre syst?me et nos institutions que nous d?clarons ??sup?rieures??.

Depuis les ann?es 1990, selon le G?n?ral US Wesley Clark, l’Occident s’est lanc? dans la conqu?te de l’ensemble du Moyen-Orient ? travers l’installation de r?gimes ??partenaires??. Depuis 2002, l’Occident a cherch? ? renverser le gouvernement syrien. Et de fa?on ?vidente, depuis 2007, l’Occident conspire contre la Syrie. Bien des ann?es avant que le terme de ??Printemps arabe?? ne soit utilis? par les m?dias occidentaux, la violence qui ravage actuellement la Syrie ?tait d?j? planifi?e, les militants ?taient arm?s, financ?s et organis?s. Le d?sir de l’Occident d’intervenir en Syrie aujourd’hui ne doit rien ? la volont? de sauver le peuple syrien de la violence que l’Occident a lui-m?me foment?e, mais bien ? la volont? d’utiliser cette violence pour s’?tendre, exactement comme Hitler l’avait fait, ? travers des conqu?tes militaires.

Si l’ONU commet l’erreur dramatique de permettre aux forces du fascisme global, si mal d?guis?es en ??d?fenseurs de la civilisation?? de gagner en Syrie, ne tombez pas dans le m?me panneau que les Allemands [en 1939], ne croyez pas que cela soit justifi?. Houla, tout comme Gleiwitz est un pr?texte ind?fendable, et non un imp?ratif moral. L’Allemagne a finalement pay? tr?s cher ses transgressions continuelles contre l’humanit? avec des millions de morts, des d?cennies d’opportunit?s perdues, une division du pays et son occupation apr?s avoir ?t? battue, et l’obligation de devoir porter ? jamais ce lourd pass?. Quelle r?compense osons-nous attendre aujourd’hui de l’ignorance et de l’apathie??

Tony Cartalucci
landdestroyer.blogspot.com

Article original en anglais?:
NATO’S « MEDIA WARFARE »: Syrian Government Blamed for Atrocities Committed by US Sponsored Deaths Squads, Houla, Syria Stunt Proves: Old Tricks are the Best Tricks, publi? le 28 mai 2012.

Traduction GV pour ReopenNews

mondialisation.ca

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Les milices au Michigan, une vieille histoire… d’extrême droite (5)

Alors que les groupes de milices se sont répandus aus USA, et notamment au Michigan ...