Accueil / A C T U A L I T É / Priorit?: Guerre contre l?Iran ou Isra?l?

Priorit?: Guerre contre l?Iran ou Isra?l?

Le mois dernier, l?Iran a commenc? ? enrichir de l?uranium ? sa nouvelle centrale nucl?aire, Boushehr, construite en coop?ration avec la Russie. Isra?l s?est aussit?t d?p?ch? ? d?clarer que l?utilisation du r?acteur nucl?aire est ??totalement inacceptable??. Apr?s que les ?tats-Unis aient affirm? que le r?acteur nucl?aire iranien ne pr?sentait aucun risque de prolif?ration, le ministre isra?lien des affaires ?trang?res tout de m?me soutenu publiquement que l?Iran ??violait de fa?on flagrante?? les r?solutions de l?ONU, les d?cisions de l?Agence internationale de l??nergie atomique (AIEA) et que donc, elle devrait pas profiter des fruits de l?utilisation de l??nergie nucl?aire.

Pourtant, l?Iran a sign? le Trait? sur la non-prolif?ration nucl?aire et admet les inspecteurs sur ses installations alors qu?Isra?l, qui est largement reconnue pour ?tre la seule puissance nucl?aire militaire du Moyen-Orient, refuse non seulement de signer le Trait?, mais aussi de permettre toute inspection internationale de ses centrales nucl?aires et ce, jusqu?? tout r?cemment. Si Isra?l se permet d?accuser l?Iran de ??flagrantes violations?? de r?solutions de l?ONU, qu?en est-il de l?impunit? hypocrite de l??tat d?Isra?l?

R?solutions de l?Onu non respect?es par Isra?l
Au m?pris du droit. 1947-2009 : une impunit? qui perdure

Assembl?e g?n?rale (ayant alors fonction d?organe d?cisionnaire)

(Source: Le Monde Diplomatique)

R?solution 181 (29 novembre 1947). Adoption du plan de partage : la Palestine est divis?e en deux Etats ind?pendants, l?un arabe, l?autre juif, et J?rusalem est plac?e sous administration des Nations unies.

R?solution 194 (11 d?cembre 1948). Les r?fugi?s qui le souhaitent doivent pouvoir ? rentrer dans leurs foyers le plus t?t possible et vivre en paix avec leurs voisins ? ; les autres doivent ?tre indemnis?s de leurs biens ? ? titre de compensation ?. Cr?ation de la commission de conciliation des Nations unies pour la Palestine.

R?solution 302 (8 d?cembre 1949). Cr?ation de l?Office de secours et de travaux des Nations unies pour les r?fugi?s de Palestine (UNRWA).
Conseil de s?curit?

R?solution 236 (11 juin 1967). Au lendemain de la guerre de juin 1967, le Conseil de s?curit? exige un cessez-le-feu et un arr?t imm?diat de toutes les activit?s militaires dans le conflit opposant l?Egypte, la Jordanie et la Syrie ? Isra?l.

R?solution 237 (14 juin 1967). Le Conseil de s?curit? demande ? Isra?l d?assurer ? la s?ret?, le bien-?tre et la s?curit? des habitants des zones o? des op?rations militaires ont eu lieu ? et de faciliter le retour des r?fugi?s.

R?solution 242 (22 novembre 1967). Le Conseil de s?curit? condamne l?? acquisition de territoire par la guerre ? et demande le ? retrait des forces arm?es isra?liennes des territoires occup?s ?. Il affirme ? l?inviolabilit? territoriale et l?ind?pendance politique ? de chaque Etat de la r?gion.

R?solution 250 (27 avril 1968). Isra?l est invit? ? ne pas organiser le d?fil? militaire pr?vu ? J?rusalem le 2 mai 1968 consid?rant que cela aggraverait les ? tensions dans la r?gion ?.

R?solution 251 (2 mai 1968). Le Conseil de s?curit? d?plore la tenue du d?fil? militaire de J?rusalem ? au m?pris ? de la r?solution 250.

R?solution 252 (21 mai 1968). Le Conseil de s?curit? d?clare ? non valides ? les mesures prises par Isra?l, y compris l?? expropriation de terres et de biens immobiliers ?, qui visent ? ? modifier le statut de J?rusalem ?, et demande ? celui-ci de s?abstenir de prendre de telles mesures.

R?solution 267 (3 juillet 1969). Le Conseil de s?curit? censure ? toutes les mesures prises [par Isra?l] pour modifier le statut de J?rusalem ?.

R?solution 340 (25 octobre 1973). A la suite de la guerre de Ramadan ou de Kippour, cr?ation de la deuxi?me Force d?urgence des Nations unies (FUNU-II) qui vise ? ? superviser le cessez-le-feu entre les forces ?gyptiennes et isra?liennes ? et ? assurer le ? red?ploiement ? de ces m?mes forces.

R?solution 446 (22 mars 1979). Le Conseil de s?curit? exige l?arr?t des ? pratiques isra?liennes visant ? ?tablir des colonies de peuplement dans les territoires palestiniens et autres territoires arabes occup?s depuis 1967 ?, d?clare que ces pratiques ? n?ont aucune validit? en droit ? et demande ? Isra?l de respecter la convention de Gen?ve relative ? la protection des personnes civiles en temps de guerre.

R?solution 468 (8 mai 1980). Le Conseil de s?curit? d?clare ? ill?gales ? les expulsions ? l??tranger de notables palestiniens de H?bron et de Halhoul par les autorit?s militaires isra?liennes et demande ? Isra?l de les annuler.

R?solution 592 (8 d?cembre 1986). Le Conseil de s?curit? rappelle que la convention de Gen?ve relative ? la protection des civils en temps de guerre ? est applicable aux territoires palestiniens et autres territoires arabes occup?s par Isra?l depuis 1967 ?. Il condamne ? l?arm?e isra?lienne qui, ayant ouvert le feu, a tu? ou bless? des ?tudiants ? de l?universit? Bir Zeit.

R?solution 605 (22 d?cembre 1987). Apr?s le d?clenchement de la premi?re Intifada, le Conseil de s?curit? condamne les pratiques d?Isra?l ? qui violent les droits de l?homme du peuple palestinien dans les territoires occup?s, en particulier le fait que l?arm?e isra?lienne a ouvert le feu, tuant ou blessant des civils palestiniens ?.

R?solution 607 (5 janvier 1988). Isra?l doit ? s?abstenir d?expulser des civils palestiniens des territoires occup?s ? et respecter les obligations que lui impose la convention de Gen?ve.

R?solution 608 (14 janvier 1988). Le Conseil de s?curit? demande ? Isra?l ? d?annuler l?ordre d?expulsion des civils palestiniens et d?assurer le retour imm?diat et en toute s?curit? ? de tous ceux d?j? expuls?s.

R?solution 636 (6 juillet 1989). Le Conseil de s?curit? demande ? Isra?l, en conformit? avec ses pr?c?dentes r?solutions et avec la convention de Gen?ve, de ? cesser imm?diatement d?expulser d?autres civils palestiniens ? et d?assurer le retour en toute s?curit? de ceux d?j? expuls?s.

R?solution 641 (30 ao?t 1989). Le Conseil de s?curit? ? d?plore qu?Isra?l, puissance occupante, continue d?expulser des civils palestiniens ? et lui demande d?assurer le retour de tous les expuls?s.

R?solution 672 (12 octobre 1990). Apr?s les violences de l?esplanade des Mosqu?es ? le mont du Temple, le Conseil de s?curit? condamne ? les actes de violence commis par les forces de s?curit? isra?liennes ? ? Al-Haram Al-Charif et dans d?autres lieux saints de J?rusalem et demande ? Isra?l de ? s?acquitter scrupuleusement des obligations juridiques et des responsabilit?s qui lui incombent ? vis-?-vis des civils des territoires occup?s.

R?solution 673 (24 octobre 1990). Le Conseil de s?curit? condamne le refus d?Isra?l d?appliquer la r?solution 672.

R?solution 681 (20 d?cembre 1990). Isra?l est somm? d?appliquer la convention de Gen?ve.

R?solution 694 (24 mai 1991). Le Conseil de s?curit? d?clare que l?expulsion de quatre nouveaux civils palestiniens en mai 1991 par les forces isra?liennes constitue une violation de la convention de Gen?ve.

R?solution 799 (18 d?cembre 1992). Le Conseil de s?curit? condamne les quatre cents expulsions de d?cembre 1992, soulignant qu?elle est contraire aux obligations internationales impos?es ? Isra?l par la convention de Gen?ve. Le Conseil r?affirme l?ind?pendance et l?int?grit? territoriale du Liban.

R?solution 904 (18 mars 1994). A la suite du massacre de la mosqu?e de H?bron, le Conseil de s?curit? demande ? Isra?l de prendre les mesures n?cessaires ? afin de pr?venir des actes de violence ill?gaux de la part des colons isra?liens ? envers les civils palestiniens.

R?solution 1322 (7 octobre 2000). A la suite du d?but de la seconde Intifada, le Conseil de s?curit? d?plore les violences et condamne le ? recours ? la force excessif contre les Palestiniens ?. Il demande ? Isra?l de respecter ses obligations relatives ? la convention de Gen?ve.

R?solution 1397 (12 mars 2002). Le Conseil de s?curit? demande la ? cessation imm?diate de tous les actes de violence, y compris tous les actes de terreur et toutes provocations, incitations et destructions ?, et r?clame la coop?ration des Isra?liens et des Palestiniens visant ? la reprise des n?gociations.

R?solution 1402 (30 mars 2002). Apr?s la r?occupation totale de la Cisjordanie, le Conseil de s?curit? demande un cessez-le-feu imm?diat et le ? retrait des troupes isra?liennes des villes palestiniennes ?.

R?solution 1405 (19 avril 2002). Le Conseil de s?curit? d?clare qu?? il est urgent que les organismes m?dicaux et humanitaires aient acc?s ? la population civile palestinienne ?.

R?solution 1435 (24 septembre 2002). Le Conseil de s?curit? exige ? le retrait rapide des forces d?occupation isra?liennes des villes palestiniennes ?. Il demande ? l?Autorit? palestinienne de ? faire traduire en justice les auteurs d?actes terroristes ?.

R?solution 1515 (19 novembre 2003). Le Conseil de s?curit? se d?clare ? attach? ? la vision d?une r?gion dans laquelle deux Etats, Isra?l et la Palestine, vivent c?te ? c?te, ? l?int?rieur de fronti?res s?res et reconnues ?, et demande en cons?quence aux parties en conflit de s?acquitter des obligations relatives ? la ? feuille de route ? du Quartet.

R?solution 1544 (19 mai 2004). Le Conseil de s?curit? demande qu?Isra?l respecte ? les obligations que lui impose le droit humanitaire international ? et ? l?obligation qui lui est faite de ne pas se livrer aux destructions d?habitations ?.

R?solution 1850 (16 d?cembre 2008). Le Conseil de s?curit? soutient le processus d?Annapolis, et demande aux parties de ? s?abstenir de toute mesure suceptible d?entamer la confiance ? et de ne pas ? remettre en cause l?issue des n?gociations ?.

R?solution 1860 (8 janvier 2009). Apr?s l?incursion de l?arm?e isra?lienne dans la bande de Gaza, le Conseil de s?curit? exige ? l?instauration imm?diate d?un cessez-le-feu durable et pleinement respect? menant au retrait total des forces isra?liennes de la bande de Gaza ?. Il demande de ne pas entraver l?entr?e des organisations m?dicales dans Gaza et d?emp?cher le trafic ill?gal d?armes.

Pour une liste compl?te de toutes les r?solutions de l?ONU contre Isra?l, consulter: Les r?solutions de l?ONU qu?Isra?l ne respecte pas, ainsi que ces r?f?rences:

[1] ONU, R?solutions du Conseil de s?curit?, http://www.un.org/french/documents/?

[2] Israel Law Resource Center, http://israellawresourcecenter.org/

Ce comportement d??tat voyou, combin? au fait qu?Isra?l poss?de un des plus importants arsenal nucl?aire du monde, ne fait-il pas d?Isra?l une menace nucl?aire globale encore plus inqui?tante que le programme nucl?aire civil de l?Iran? Si une guerre est pour ?tre lanc?e contre l?Iran, bas?e sur des accusations sans fondement de vouloir d?velopper des armes nucl?aires, ne faudrait-il pas alors lancer une guerre contre Isra?l aussi?

Une r?alit? orwellienne

Comme cette perspective de la r?alit? ne cadre pas avec l?agenda isra?lien de domination du Moyen-Orient, le Novlangue sioniste est appliqu? g?n?reusement pour d?tourner l?attention et les m?dias se font acheter (et manipuler) ? coups de millions de dollars pour diffuser de la propagande pro-Isra?l.

En fait, il n?est pas difficile d??tre une presstitu? d?Isra?l et ainsi obtenir sa part des millions de dollars d?pens?s en d?sinformation et propagande.

Voici ce qu?il faut faire:

1. Ne jamais mentionner qu?Isra?l n?a jamais ratifi? le Trait? sur la non-prolif?ration nucl?aire et qu?elle ne permet pas ? l?AIEA d?inspecter ses installations nucl?aires.

2. Ignorer le fait qu?Isra?l produit clandestinement des armes nucl?aires sous Dimona.

3. Ignorer le fait qu?Isra?l poss?de un arsenal nucl?aire depuis le d?but des ann?es 1960 et que des tentatives de les vendre ? l?Afrique du Sud au moment de l?apartheid ont eu lieu.

4. Ignorer le fait qu?au printemps dernier, Rose Gottemoeller, assistante secr?taire d??tat, aussi nomm?e par Washington comme responsable des n?gociations sur l?armement nucl?aire avec Moscou, a officiellement demand? ? Isra?l de signer le Trait? sur la non-prolif?ration nucl?aire. Chose qu?Isra?l a refus?.

5. Ignorer le fait que les Nations Unies ont pass? une r?solution demandant qu?Isra?l signe le Trait? sur la non-prolif?ration nucl?aire et de se soumettre ? des inspections. Choses qu?Isra?l a refus? de faire.

6. Ignorer le fait que l?AIEA a demand? ? Isra?l signe le Trait? sur la non-prolif?ration nucl?aire et de se soumettre ? des inspections. Choses qu?Isra?l a aussi refus? de faire.

7. Ignorer le fait que l?Iran avait formellement averti l?AIEA de la construction planifi?e de la centrale nucl?aire, ce qui souligne le fait que l?Iran suit les r?gles du Trait? sur la non-prolif?ration nucl?aire qu?elle a sign?.

8. Ignorer le fait que l?Iran permet l?inspection de toutes ses installations nucl?aires par l?AIEA. Ceci, c??tait jusqu?? maintenant, car malheureusement, l?ayatollah Ali Khamenei vient tout juste de refuser l?acc?s aux inspecteurs d?sign?s de l?AIEA suite ? des doutes survenus de la part de l?Iran. Ce d?veloppement ne pouvait pas se produire au plus mauvais moment parce que les ?tats-Unis et Isra?l ne demandent pas mieux d?utiliser cette excuse pour tenter de prouver que l?Iran poss?de un programme d?armement nucl?aire. Ce qui n?est pas n?cessairement le cas. D?ailleurs, tout juste avant le d?but de la guerre en Irak men? par les Am?ricains, l?Irak avait expuls? les inspecteurs de l?AIEA qui ?taient alors accus?s d?espionnage. Ultimement, apr?s toutes les effusions de sang et l?argent d?pens?, il ?tait clair que l?Irak n?avait jamais, ? aucun moment, poss?d? une bombe nucl?aire.

Si l?Iran a des probl?mes avec les inspecteurs auxquels elle a retir? sa d?signation, le monde a besoin de savoir quels sont les probl?mes qu?a le gouvernement iranien avec ces inspecteurs, et ce, d?s maintenant.

9. En 1981, Isra?l avait pareillement accus? l?Irak des m?mes accusations qu?elle porte pr?sentement contre l?Iran alors qu?elle se pr?parait ? attaquer la station d??lectricit? ? Osirak. Suivant l?invasion de 2003, des experts internationaux ont examin? les ruines de la station d?Osirak et n?ont trouv? aucune ?vidence de manufacture clandestine d?armement dans les d?bris.

10. Ignorer le fait que l?AIEA ainsi que toutes les 16 agences du renseignement des ?tats-Unis, d?un rare accord unanime, ont d?clar? que l?Iran ne poss?dait pas d?armes nucl?aires.

11. Ignorer le fait qu?en 1965, Isra?l a vol? plus de 90 ? 275kg d?uranium de qualit? militaire.

L?occident a besoin d?un nouveau bouclier anti-missile contre la menace nucl?aire iranienne, d?clare l?OTAN

Anders Fogh Rasmussen a d?clar? au journal britannique The Sunday Telegraph qu?il avait le total soutient des Am?ricains pour mettre en place un ??bouclier?? d?fensif qu?il esp?re voir accept? lors de la prochaine rencontre des membres de l?OTAN en novembre, ? Lisbonne. C?est le d?lire. Le gouvernement iranien est peut-?tre plusieurs choses, mais il n?est pas stupide. Le Parlement iranien comprend tr?s bien, sans aucune question, que d?attaquer n?importe quel membre de l?OTAN signifierait un suicide instantan?.

Selon un rapport de l?AIEA datant du 6 septembre 2010:

??Un rapport de l?AIEA indique que les scientifiques nucl?aires iraniens ont produit au moins 22 kilogrammes d?uranium enrichi jusqu?? un maximum de 20% de puret?, une difficult? technique qui est le plus difficile ? accomplir pour plus tard en arriver au niveau n?cessaire pour l?armement. Les experts estiment que 20kg est une ?tape significative en vue d?armer une t?te nucl?aire. L?uranium aura tout de m?me besoin de voir sa puret? augment?e jusqu?? 90%, mais ceci est un processus relativement facile.?? (Traduction libre de l?auteur)

Pourquoi donc l?Iran enrichit-elle sont uranium ? 20%? Elle fait cela pour la production d?isotopes m?dicaux, un fait que ce dernier article manque compl?tement de mentionner. En tant que signataire du Trait? sur la non-prolif?ration nucl?aire, tout travail nucl?aire est accompli sous la supervision de l?AIEA. ? ce jour, chacun des rapports de l?AIEA indique qu?il n?y a aucun mat?riel nucl?aire ayant disparu, ni d?uranium ayant ?t? enrichi ? un niveau sup?rieur que le 20% n?cessaire pour la cr?ation d?isotopes m?dicaux.

Vers un sc?nario de Troisi?me Guerre mondiale? Le r?le d?Isra?l dans le d?clenchement d?une guerre contre l?Iran

Nous avons affaire ? une op?ration militaire conjointe des ?tats-Unis, de l?OTAN et d?Isra?l pour bombarder l?Iran, dont la planification est entam?e depuis 2004. Des repr?sentants du d?partement de la D?fense, sous Bush et Obama, ont travaill? assid?ment ? identifier avec soin des cibles iraniennes avec leurs homologues isra?liens de l?arm?e et du renseignement. Sur le plan militaire, toute action par Isra?l devrait ?tre planifi?e et coordonn?e par les plus hautes instances de la coalition men?e par les ?tats-Unis.

Une attaque par Isra?l n?cessiterait ?galement un soutien logistique coordonn? par les ?tats-Unis et l?OTAN, particuli?rement en ce qui a trait au syst?me de d?fense a?rienne isra?lien, lequel est compl?tement int?gr? dans celui des ?tats-Unis et de l?OTAN depuis janvier 2009.

(Voir Michel Chossudovsky,? Unusually Large U.S. Weapons Shipment to Israel: Are the US and Israel Planning a Broader Middle East War? Global Research, janvier 2009 ; en fran?ais : Envois d?un volume inhabituel d?armes des ?tats-Unis vers Isra?l: Ces pays projettent-ils d??tendre la guerre au Moyen-Orient?)

Note: Pour lire la premi?re partie de cet essai cliquez sur le lien ci-dessous: La Troisi?me Guerre mondiale se pr?pare : Objectif Iran/1?re partie : La guerre plan?taire

Pour terminer?

M?me si l?Iran d?veloppait des armes nucl?aires dissuasives, qui pourrait les en bl?mer, apr?s que les ?tats-Unis ait donn? ? l?Iran ainsi qu?au reste du monde une le?on concr?te de ce qui peut arriver ? un pays riche en p?trole ne poss?dant pas d?armes nucl?aires comme ?l?ment dissuasif, comme ce fut le cas pour l?Irak?

Fran?ois Marginean

(Remerciement sp?cial ? Michael Rivero de WRH pour plusieurs des sources utilis?es dans cet article)

Image Flickr par arash_rk

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Impayés des hôpitaux français et Consulats français (d’Algérie) : Les étrangers sont-ils, toujours, les coupables ?

1. D’un souci de fond à une question de taille. Il est certain que le ...