Accueil / A C T U A L I T É / Présidentielles, les couples se forment…

Présidentielles, les couples se forment…

Les premiers à s’être déclarés sont Macron et Bayrou, suivis dans la foulée par Hamon et Jadot…qui seront les prochains ?

Qui va épouser Mélenchon…qui pour l’instant a décidé de faire cavalier seul.

Au moment ou on assiste à une invisibilisation du fascisme ordinaire, et à la banalisation du racisme, quand des français n’hésitent plus à afficher leur « préférence nationale », avec les appuis complices d’une fange marginale, autrefois silencieuse, d’un électorat poussé par l’envie de « voter pour le loup pour emmerder le berger  », et au moment ou le « Pénélope Gate »  rebondit avec la nomination de 3 juges, portés par la volonté de faire toute la lumière sur des agissements probablement peu citoyens, des couples se forment, pour le meilleur, ou pour le pire.

 

 

Cette nomination de 3 juges n’est pas une bonne nouvelle pour le candidat LR, car, de fait, cette décision juridique signifie dans un premier temps qu’il doit oublier l’option « classement sans suite »…et que, secondo, aujourd’hui l’affaire est qualifiée de : « détournement de fonds publics, abus de bien sociaux, complicité et recel, ainsi que trafic d’influence et manquement aux obligations déclaratives ». lien

 

En tout cas, on peut affirmer sans se tromper que François Fillon a la mémoire sélective…Il a du oublier ce jour de 1999 ou il montrait du doigt l’épouse de Jean Tiberi, l’accusant d’emploi fictif.

Il avait déclaré à l’époque : « il y a, au RPR, des milliers de militants, des milliers d’élus qui respectent la loi et qui veulent, encore une fois, être fiers de leur parti. Et bien, ceux qui ne l’ont pas respectée doivent en être exclus, c’est la règle et c’est celle dont nous nous sommes dotés, c’est celle que moi je ferai respecter ». lien

Quant à la femme du candidat LR d’aujourd’hui, elle est prête à s’exprimer, mais n’a pas à ce jour obtenu l’aval de son époux.

Il s’y oppose en prenant l’argument massue : « c’est à moi à être en première ligne ». lien

Pour rester dans le domaine des couples, même si Fillon a rencontré lors d’un repas son ancien président, personne ne sait aujourd’hui s’ils finiront par faire un beau couple, vu les réflexions peu accortes recueillies par le Canard Enchaîné, lequel met dans la bouche de Sarközi, au sujet de Fillon la phrase : « il est complètement paumé ». lien

Ce retour au devant de la scène de l’ex-hyper-président s’accompagne d’un constat cruel, dont Fillon est aussi en partie comptable : dans un livre qui vient de paraître « un quinquennat à 500 milliards », (éditions mille et une nuits), Mélanie Delattre et Emmanuel Lévy, racontent dans le détail la dérive financière du gouvernement Sarközi qui nous a couté plus de 500 milliards en 5 ans. lien

Pour ne rien arranger, une nouvelle affaire implique Fillon, si l’on en croit l’hebdo « le Point  », et « Médiapart ».

Il aurait détourné des fonds publics lorsqu’il siégeait au Sénat, entre 2005 et 2007, empochant une partie des crédits destinés à la rémunération des assistants grâce à un système de « commissions occultes », à hauteur de 25 000 euros. lien

Un autre couple parait improbable, celui de Fillon et Copé, qui assure officiellement soutenir ce dernier, sauf que, s’il faut en croire « Le Point  », en petit comité, il tient un discours assez différent : « Fillon est cerné de toute part (…) il nous emmène dans la falaise d’Etretat (…) mais moi je suis correct, je ne suis pas comme lui, je ne dis rien en public contre lui ». lien

Il vient donc d’en donner la preuve.

Quittons LR pour le FN et à sa candidate « du peuple apaisé », qui se disant en butte aux attaques de quelques médias, s’en prend maintenant à Médiapart, au petit Journal et au Canard Enchaîné, en décidant de les mettre sur liste noire, faisant preuve d’une vision peu citoyenne quant à la transparence de l’information. lien

Coté justice, elle a refusé de se rendre à la convocation des juges, profitant de son impunité de député européenne, décidant de défier la justice, faisant là aussi preuve d’une citoyenneté à sens unique, alors que la cheffe de son cabinet, est mise en examen pour recel d’abus de confiance.

Son argumentation est simple, pour ne pas dire simpliste : « la justice ne doit pas venir perturber, pour une enquête qui pourrait se dérouler plus tard, qui aurait pu se dérouler avec la campagne présidentielle… ». lien

Il fut un temps ou elle réclamait plus de justice, la trouvant trop laxiste, en déclarant : « Tout le monde à piqué dans la caisse, sauf le FN » déclaration non fondée… c’était en 2004, et depuis l’eau a coulé sous les ponts. vidéo

Pour ne rien arranger, Frédéric Chatillon, homme clé des campagnes frontistes, vient d’être mis en examen par les juges le 15 février pour abus de biens sociaux.

Cerise sur le gâteau, un conseiller de Marine Le Pen pendant la présidentielle de 2012 à évoqué, le 26 février 2017, « un système de corruption généralisé au FN » lors de la campagne présidentielle de 2012. lien

Il s’appelle Gaël Nofri, et assure que l’expert-comptable du FN, Nicolas Crochet en l’occurrence, aurait établi pour lui un contrat fictif.

« En septembre 2011, je signe un contrat de campagne avec Marine Le Pen, qui m’a proposé de travailler avec elle. En 2012, on me dit qu’il y a un problème, il faut passer sur un contrat avec le Parlement européen. Je refuse », raconte celui qui a ensuite dirigé la campagne européenne de Jean-Marie Le Pen dans le Sud-est en 2014.

Il explique que son contrat n’était pas un contrat de campagne, mais seulement un contrat de conseil dans le cabinet de l’expert comptable, cabinet dans lequel il assure n’avoir jamais mis les pieds.

Il décide alors, en 2014, de tout balancer aux enquêteurs, et depuis, le FN est soupçonné d’avoir mis en place, via des kits de campagne une escroquerie au préjudice de l’état par un système de surfacturations, renvoyant en correctionnelle le parti, des dirigeants, et des proches de la cheftaine du FN. lien

Depuis l’arrivée de MLP au poste de dirigeante du parti, on a assisté à une cascade de mise en examen, et on en décompte aujourd’hui 13lien

Il est certain que le couple Justice/Front national ne pourra pas se former avant longtemps, d’autant que ce parti est celui qui, en pourcentage, à le taux le plus élevé en condamnations diverses. lien

Mauvaise nouvelle pour elle, puisque le Parlement Européen vient de lever son immunité. lien

Quant à Jean-Luc Mélenchon, il semble que d’éventuelles fiançailles avec Benoit Hamon ne soient plus désormais à l’ordre du jour…

Les rendez-vous semblent compliqués à se faire, et les divergences des programmes ne sont pas de nature à améliorer la situation.

Le candidat des « insoumis » se refuse à envisager la mesure phare de Benoit Hamon, le RdB (revenu de base), ce qui parait un obstacle infranchissable.

S’ajoutent au constat de divergences profondes, la vision de la réforme fiscale, et celle de la politique internationale. lien

En tout cas, jusqu’à présent, Hamon en était resté à ce constat : « aujourd’hui dans les sondages, il y a 17 (pour) Hamon, et 10 (pour) Mélenchon. Ça fait combien ? 27 ! Allez, allez, vive le rassemblement  ».

Ce qui avait amené la réponse des « insoumis » de Mélenchon : « on n’est pas des chiffres  », proférant même l’expression « social-traître » à l’encontre du candidat socialiste. lien

Donc, plus de mariage en vue…

Quant à celui entre Hamon et Jadot, il était menacé par la fronde des vallseurs, qui n’ont pas digéré la chute de leur chef, et qui dénient à Hamon ce rapprochement, affirmant qu’il aurait dû consulter le parti avant d’envisager une telle alliance, même si les écolos consultés ont largement validé le mariage. lien

Une certitude, il n’y aura pas de mariage entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron, lequel, depuis le soutien de François Bayrou creuse l’écart pour le second tour, avec 61% pour Macron, et 39% pour le FN. lien

Cet écart va-t-il perdurer ?

On peut en douter quand on découvre que Macron a décidé d’appliquer au travailleurs quelque chose qui ressemble de plus en plus aux « travaux forcés », mettant en place des contrôles drastiques, offre d’emplois obligatoires, dans une stratégie très claire de mettre les chômeurs au pas. lien

Le mariage entre les chômeurs et Macron semble donc très éloigné, et ce dernier risque de perdre les voix des quelques millions de chômeurs qui souffrent dans l’hexagone. .

Par contre Fillon pourrait finalement faire couple avec Le Pen, puisqu’ils se retrouvent au diapason dans la critique qu’ils font des juges, et des médias « qui perturberaient leurs campagnes respectives ».

Quant à Fillon, il continue sa chute, et il n’est qu’à la barre des 20%, alors que Macron talonne clairement Le Pen, 25% contre 27%… lien

Ceci dit, on sait, depuis Trump et le Brexit, ce qu’il faut penser des sondages…

Comme dit mon vieil ami africain : « nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots ».

Le dessin illustrant l’article est de Kak

Merci aux internautes pour leur aide précieuse

Olivier Cabanel

Commentaires

commentaires

A propos de olivier cabanel

avatar

Check Also

Napoléon

  Napoléon:  Pour ou contre ?   « Du sublime au ridicule, il n’y a qu’un ...