Accueil / A C T U A L I T É / Pourquoi supprimer nos billets de 500€ ?

Pourquoi supprimer nos billets de 500€ ?

Le billet de 500€ a toutes ses chances de se voir disparaître dans un futur proche en France. Le problème reste pour le moins délicat car le gouvernement repose cette décision sur le fait que c’est une question de sécurité terroriste. Forcément devant un argument pareil, cela reste toujours un peu compliqué de débattre.

Pourtant je le dis ici ! (Et ces propos n’engagent que moi).

Non la suppression du billet violet n’a pas pour vocation première la lutte du terrorisme !

Je trouve cela un peu facile de se cacher derrière cette excuse. Peu de personnes pourront dire qu’elles s’y opposent car forcément dire que quelque part on est pas d’accord avec quelqu’un qui veut lutter contre le terrorisme reste délicat. Surtout avec les événements récents qui se sont passés en Belgique et en France.

Cependant il ne faut pas se leurrer. Ce n’est pas en supprimant le billet de 500€ que cela va changer grand chose. Si vous consultez la récente étude du Centre d’Analyse Terrorisme, vous comprendrez vite que ce n’est pas le billet de 500 le problème. Si vous vous penchez sur l’étude, vous risquez d’ailleurs de prendre peur. Pourquoi ? Vous y découvrirez que Daesh est propriétaire de 2 200 millards de $.  Parmi ces richesses vous trouverez bien sûr des trucs pas très propre comme la vente de drogue, la traite des femmes et enfants mais aussi le commerce de pétrole brute, le commerce de coton et plus surprenant encore …. 130 banques de dépôt.

Alors surpris ?

Mais très sincèrement, vous pensez vraiment vous que les commerçants de l’Etat Islamique règlent tout en liquide ? Il ne faut pourtant pas plus de 2 secondes de réflexion pour se rendre compte que avec de si gros montant, les transferts en liquides ne seraient pas très discrets. Vous ne pensez pas ? Il y a donc forcément de l’argent numérique derrière Daesh et dire que contrôler la monnaie va servir à empêcher des freiner les petits trafiquants de drogue pourquoi pas et c’est très bien. Mais pour Daesh, il lui en faudra plus que ça.

A qui la faute alors ?

Mais si le terrorisme n’est qu’un alibi, pourquoi supprimer les billets de 500€ ?

De plus en plus les pays veulent aller dans un monde de plus en plus numérique. Cela permettra bien des avantages, de sécurité, de travail au noir, de traffic d’armes, de stup ou encore d’humains.

En supprimant l’argent liquide petit à petit l’état pourrait alors contrôler tous les échanges et ainsi mieux réguler le tout. Ce qui a beaucoup d’avantages en surface. Mais attention avant de donner votre aval. Cela peut poser aussi beaucoup de problème de l’autre coté.

  • Tous les petits commerçant obligés de faire une partie « au black » pour survivre.
  • Tous les petits boulots comme le baby sitting de la voisine devront être déclarés et encadrés.
  • Mais surtout le risque de se voir bloquer son argent. Cela peut surprendre mais c’est pourtant ce qui s’est passé récemment en Grèce.

Commentaires

commentaires

A propos de JeanRaoul

avatar
je suis Jean Raoul, mais pour ne rien vous cacher, c'est un nom d'emprunt. J'aime écrire sur un peu tout mais surtout mettre le doit sur le n'importe quoi. Et vous l'aurez compris il y a du n'importe quoi un peu partout !

Check Also

UE: Déconstruire le Pacte de Stabilité…pour assainir l’Europe !

  L’Europe n’est toujours pas tirée d’affaire. Une débâcle est encore possible du fait de ...

One comment

  1. avatar

    Tout ceci indique que l’état semble incapable de faire appliquer toutes les lois qui encadrent différents délits et qu’au lieu de revoir ces lois et/ou les façons de les appliquer, il choisit d’imposer à l’ensemble de la population les mesures qu’il croit dissuasives (ici la suppression des billets de 500 euros). Arrive un constat troublant: à quoi servent les lois, les règlements et les différentes mesures en place, ainsi que les consignes que les institutions financières sont tenues de respecter lors de transactions impliquant des sommes d’argent élevées ? On a l’impression d’être soumis à un ensemble de lois en la matière qui s’avèrent peu utiles puisque les criminels y échappent.

    Un crime s’appuie d’abord sur le caractère intentionnel et le fait de substituer à cette intention une notion qui considère que tous les individus sont présumés criminels au point d’exercer sur eux un contrôle en leur interdisant l’accès à un objet qui n’a de dangerosité que ce qu’il permet d’obtenir, ouvre la porte aux abus et aux interprétations. Dans cette logique, qu’interdire d’autre?

    Pour ce qui est de la disparition programmée de l’argent tangible, c’est une aberration en effet. Il s’agit d’un bien légitime dont le droit de possession physique sera annulé (deviendra caduc) puisque rendu impossible. Cette disparition entraînera la substitution des droits et des privilèges individuels par une servitude (avoirs financiers entièrement détenus par des tiers), ainsi qu’une perte de liberté/vie privée (ajoutons l’obligation de recourir à divers moyens d’accès électroniques).

    J’aurais tendance à dire que l’état s’organise pour contrôler les entrées d’argent qui lui est dû et les sorties de fonds publics. Il n’a pas à exercer un contrôle sur l’argent, en dehors du cadre des obligations des individus et des entreprises (impôts, taxes, permis).

    Bonne journée!