Accueil / A C T U A L I T É / Pourquoi j?irai voter, moi la ?banane?

Pourquoi j?irai voter, moi la ?banane?

Apr?s avoir anim?, en fran?ais, le nouvel an khmer, je me rendrai au bureau de vote. Cela reviendra ? dire ??merci, maman et papa, d?avoir ?migr? ici??.

?Kanica Saphan – Brossard
J?irai exercer un droit qui a ?t? refus? ? mes parents.

Le Nouvel An khmer a lieu durant la m?me p?riode que les ?lections. Chaque ann?e, d?but avril, la communaut? cambodgienne se r?unit, dans un restaurant, pour manger un repas de 10 services, participer au karaok? et p?ter le feu sur la piste de danse durant les danses en ligne. C?est toujours durant ces chansons de danse en ligne que je r?alise quelle banane je suis?: jaune ? l?ext?rieur, mais blanche ? l?int?rieur. Je ne parle pas la langue, je ne sais pas cuisiner les plats typiques cambodgiens qui prennent une journ?e compl?te ? pr?parer, mais surtout, je ne connais pas la s?quence pour les danses en ligne. D?cid?ment, je ne connais pas ma culture.

Et je bl?me un peu mes parents pour cette lacune. Arriv?s ? Montr?al il y a quelques d?cennies, ils ont beaucoup trop aim? ce pays hivernal de Vigneault qui les a accueillis apr?s le g?nocide, si on peut utiliser ce terme. Mes parents m?ont ?lev?e ? la qu?b?coise et eux-m?mes se sont tr?s bien adapt?s?: ils parlent les deux langues officielles avec un accent comique et m?am?nent annuellement ? la cabane ? sucre. Ils me parlent en khmer sans jamais exiger que je leur r?ponde dans cette langue, donc je ne l?ai jamais vraiment apprise.

Le 5?avril, j?animerai le Nouvel An khmer et je verrai une horde de Cambodgiens dans leur costume traditionnel. Depuis la sc?ne cependant, ce que mes yeux apercevront sur la piste de danse, c?est un rassemblement festif de traumatis?s de guerre. Tous les Cambodgiens, syst?matiquement, ont un membre de la famille qui a p?ri durant le r?gime des Khmers rouges. Mon grand-p?re est mort et personne ne sait comment?: tortur??? De famine?? Ex?cut??? Les Khmers rouges frappaient les b?b?s sur un tronc d?arbre en les tenant par les pieds. Ma grand-m?re a pay? un passeur qui l?a fait traverser, durant la nuit, la fronti?re tha?landaise, elle et ses quatre enfants. Mon p?re, d?un autre c?t?, a ?t? s?par? de sa famille?; a pass? cinq ans dans des camps de concentration ? la Dachau version agriculture. Travailler dans les rizi?res cinq ans avec un canon sur sa tempe, ?a traumatise. Et ce n?est que l?histoire de ma famille. Le r?cit du reste de la diaspora khm?re, je peux l?imaginer.

Alors les Khmers d?barquent dans leur nouveau pays, avec faux noms et fausses dates de naissance. Dans les camps, il ?tait courant de changer de noms ou d?interchanger son pr?nom et son patronyme pour se rendre plus difficilement retra?able. ??Saphan?? est donc le pr?nom de mon grand-p?re paternel. De fausses dates de naissance pour aller plus longtemps ? l??cole. De toute fa?on, ma grand-m?re a vir? Alzheimer pas longtemps apr?s, alors personne dans famille n?a jamais su sa vraie date d?anniversaire, ou son vrai pr?nom ? la naissance. Une gang de traumatis?s, je vous dis. Aujourd?hui, mes parents sont bien cas?s avec une hypoth?que de 45?ans, des emplois stables, deux enfants ??qu?b?cis?s?? pas trop ingrats et une chienne Kiki (nom du chien que ma m?re avait durant la guerre, mais qui fut tu? par des voisins parce qu?ils crevaient de faim et qu?ils commen?aient ? manger des serpents, des tarentules,?etc.). Mes parents sont des h?ros de guerre parce qu?ils ont bien tourn?, mais ils demeurent n?anmoins des traumatis?s.

Les immigrants de deuxi?me g?n?ration n?ont pas v?cu ce genre de drame, les enfants d?immigr?s de mon ?ge ne savent pas ce que c?est que de tout plaquer pour un pays ?tranger avec seulement trente-douze dollars en poche. Brossard est un patelin rempli d?enfants de r?fugi?s politiques?: Iran, Roumanie, Afghanistan, pour n?en nommer que quelques-uns. Tous ayant en commun des parents qui d?barquent avec trente-douze dollars et des miettes de pain dans leurs poches. Implicitement, les enfants ressentent une certaine pression ? honorer le sacrifice de leurs parents. Mes parents n?ont quand m?me pas travers? toute cette merde pour que je flushe l??cole ? 16?ans et que je tombe en amour avec un prox?n?te qui m?aurait fait des yeux doux au m?tro Longueuil?! Mes amis sont donc tous dans des programmes universitaires respectables. La pression des parents peut ?tre implicite, mais tr?s explicite et stricte aussi?:???Tu vas ?tre m?decin, et ton petit fr?re sera un ing?nieur.????a aurait ?t? le r?ve de ma m?re que j?aille en m?decine dentaire et que je marie un dentiste. Quand je la questionne sur son raisonnement, elle me dit que c?est mieux d?avoir de l?argent parce qu?on a plus de chance d??tre heureux. Ce que j?entends par l?, c?est qu??tre malheureux dans une grosse cabane d?nu?e d??me au Dix30 est une meilleure option que de pleurer dans un appartement infest? de coquerelles rue Querbes, l? o? ma m?re a v?cu.

Je n?en veux m?me pas aux parents vieux jeu qui imposent encore un champ d??tudes ? leurs enfants. Ce sont des traumatis?s de guerre, c?est ?vident. Ils veulent tellement ?viter ? leur prog?niture de vivre la m?me merde qu?eux, qu?ils deviennent eux-m?mes des tyrans. Les enfants de deuxi?me g?n?ration sont assujettis ? un autre genre de traumatisme?: certes, ils n?auront pas v?cu la guerre dans la d?finition courante du mot?; mais ils en auront v?cu une, contre leurs parents?: ces derniers les auront tellement aim?s qu?ils leur ont donn? toute la libert? que le Canada et le Qu?bec ont ? offrir, sauf la libert? d??tre eux-m?mes. Apr?s, on reproche aux jeunes de mon ?ge d??tre individualistes. Ma g?n?ration, mon entourage d?amis ne sont pas assez individualistes et ?go?stes, ? mon avis. Ils se sacrifient encore. Ils remboursent une facture imaginaire laiss?e par les parents.

Je ne vais pas faire honneur ? mes parents en finissant dentiste ou mari?e ? un ing?nieur civil avec une maison neuve dans un quartier aseptis? du Dix30. Mais le 7?avril, j?irai voter. Ce qui revient ? exercer un droit qui a ?t? refus? ? mes parents lorsqu?ils avaient mon ?ge (ils ?taient trop occup?s ? faire pousser des l?gumes dans des tranch?es pendant que des Khmers rouges les surveillaient, arme ? la main). J?irai voter, ce qui reviendra ? dire ??merci, maman et papa, d?avoir ?migr? ici??.

C?est pourquoi les jeunes se doivent d?aller aux urnes. De s?informer. De lire. De se faire une id?e. Nous n?avons aucune excuse. Nous sommes constamment connect?s avec nos tablettes et nos cellulaires polyvalents. Aucune excuse d??tre d?connect?s de l?actualit? quand nous sommes toujours connect?s ? tout, quand nous avons toujours les yeux riv?s sur un ?cran lumineux.

Le 7, j?irai voter. Apr?s avoir anim? le Nouvel An khmer. Je suis l?animatrice francophone, et il y aura un autre animateur qui parlera cambodgien. La diaspora khm?re ? Montr?al parle fran?ais (toujours avec cet accent comique inimitable)?: la n?cessit? d?une animatrice francophone le prouve. Le 7, ?a me tient ? coeur de pouvoir voter, car voter ? mes yeux est un devoir et non un droit. Mes amis fra?chement d?barqu?s qui n?iront pas aux urnes?? C?est qu?ils d?laissent d?j? une des raisons pour lesquelles leurs parents ont ?migr?. J?irai faire un x dans une case apr?s m??tre empiffr?e de nourriture cambodgienne, du genre qui prend des jours complets ? pr?parer.

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

S’endetter, oui, mais pour faire quoi ?

A la suite de Keynes, voilà des années que j’en parle et que j’en détaille ...