Accueil / T Y P E S / Articles / Pourquoi cultiver notre jardin int?rieur?

Pourquoi cultiver notre jardin int?rieur?

?

CAROLLE ANNE DESSUREAULT

Le printemps est arriv?! Dans quelques semaines, la nature bourdonnera, magnifique et vibrante. Les bourgeons dans les arbres vont ?clore, la lumi?re deviendra de plus en plus ?tincelante, l?air plus doux et chaud, les oiseaux se r?pondront d?un arbre ? l?autre, l?herbe poussera, l?eau des ruisseaux coulera comme une musique ? nos oreilles, les jardins seront ratiss?s et ensemenc?s?: tant de merveilles qui, chaque ann?e, sont comme des bouff?es d??nergie qui coulent comme une s?ve dans nos veines et nous rendent plus vivants et joyeux.

Pourquoi ne pas nous inspirer de l?activit? f?brile de la nature qui se renouvelle sans cesse pour cultiver notre jardin int?rieur?

Le travail int?rieur sur soi peut se comparer ? la culture d?un jardin. Il est possible de transmuter les programmations n?gatives et les exp?riences douloureuses en lumi?re pour se lib?rer de leur prison, car il existe dans notre jardin int?rieur un pouvoir-?tre que rien ne peut d?truire, telle une source. M?me si le carr? de jardin est modeste, peu importe, il est possible de le cultiver et de le rendre florissant, on peut mettre dans ce jardin tout ce qu?on aspire ? voir se d?velopper. Prendre le temps d?ensemencer soi-m?me les racines de notre bien-?tre peut devenir un jeu. L?objectif est de r?colter ses propres semences afin de cesser d?attendre comme un mendiant au pied de la verticale du pouvoir. Et couper le courant d?admiration ou de secr?te envie projet? sur les autres ? l?ext?rieur. Se nourrir de ses semences pour vivre l?autonomie, la paix et le contentement.

Une cure printani?re de d?sintoxication

Commencer le printemps en faisant une cure de d?sintoxication des pens?es n?gatives et obs?dantes dans le but d??liminer une bonne partie des pens?es toxiques qui s?journent dans le mental. ? la place, on s?mera ?des graines fertiles d?amour et de paix. Choisir de ne laisser entrer en soi que les pens?es que nous voulons voir se mat?rialiser dans notre vie. Notre c?ur est comme un jardin dans lequel nous semons constamment. Cette attitude agit comme un tonique printanier.

L?embellissement du jardin int?rieur se fait par la surveillance de nos ?motions et pens?es, par le remplacement du n?gatif par le positif. Certes, ce programme n?est pas toujours facile ? appliquer. Pourtant, quoi faire d?autre? Ne rien faire ne fait que nous alourdir. M?me si nous n?avons pas voulu telle ou telle situation, ce n?est pas en cherchant un coupable ? l?ext?rieur que le conflit se r?soudra. Nous sommes responsables de ce que nous transportons. De ce que nous semons.

Choisir ce qu?on veut semer et arracher les mauvaises herbes

En tout premier lieu, il faut choisir ce que l?on veut semer dans son jardin et par la suite s?y conformer.

Si je s?me des graines de moutarde, je ne dois pas m?attendre ? manger des tomates ? la fin de l??t?!

Si je d?sire vivre la paix, l?harmonie, l?abondance, l?amour, la sant?, et que toutes mes pens?es sont concentr?es sur la vengeance, la violence, l??chec, le d?sespoir, le d?couragement, l?envie et la critique, je ne devrai pas me surprendre d?obtenir des circonstances inharmonieuses dans ma vie. Car la pens?e cr?e. Ce sur quoi nous portons notre attention finit par nous ressembler.

Il en va de m?me pour les ?tats d??tre qui nous rendent heureux. Au lieu d?attendre que ces ?tats agr?ables viennent des autres et de l?ext?rieur, il est mieux de commencer par les faire na?tre en soi. Par la suite, ces ?tats magn?tiseront les circonstances et les personnes qui r?sonneront ? cette ?nergie. La mani?re dont la vie nous renvoie le miroir de nos pens?es et de nos ?motions n?est pas toujours la fa?on que nous souhaitons, n?anmoins, l?essentiel est de vivre l??tat d?sir?. Le fond est plus important que la forme.

Si c?est la paix, les graines seront les pens?es de paix ? entretenir. Chasser les pens?es qui y sont contraires?: la haine, la discorde, la violence et les remplacer par la paix.

Un jardin ne se construit pas sans efforts. Il faut arracher les mauvaises herbes, arroser, nourrir la terre. Ainsi pour le jardin int?rieur. La partie la plus exigeante est la surveillance de nos pens?es. Cette discipline constitue l?ingr?dient de base qui permettra aux graines de cro?tre.

Enlever les mauvaises herbes qui poussent en soi sous forme d??motions n?gatives, d?empreintes, permet de faire de l?espace pour accueillir du nouveau.

Ne pas d?terrer nos racines

Quand on s?me des graines en terre, on ne va pas les d?terrer le lendemain parce qu?on doute de la capacit? de la nature ? les faire pousser. On sait intellectuellement qu?il s?agit d?un processus qui doit suivre son cours. On ne tire pas sur les tiges des fleurs pour qu?elles poussent plus vite!

Comment traitons-nous nos semences int?rieures (en passant, il est impossible de ne pas semer, car chaque pens?e est une graine plant?e dans la terre de notre ?tre)? Un jour, nous pouvons vivre dans la confiance, et le lendemain, tomber dans le doute, le n?gatif. Rien ne se cr?e de cette fa?on.

Le mod?le du jardin est extr?mement favorable, car l?acte de semer est positif, joyeux, cr?atif, proche de la vie. Si nous agissons avec nous-m?mes de la m?me mani?re que nous agissons avec la culture d?un jardin, c?est parfait.

Les plantes ont besoin de lumi?re. Nos d?sirs aussi. Une pens?e claire et lumineuse y donnera de la vigueur. Refuser de c?der aux pens?es sombres et laides qui nous plongent dans des ?tats ?motionnels disharmonieux et d?primants.

Ne pas bloquer le courant de vie

Si une personne arrose son jardin en gardant le pied sur le tuyau d?arrosage, bien s?r, l?eau ne coulera pas. Ce ne sera pas la faute du tuyau, ni au manque d?eau de la centrale.

Chaque fois que nous c?dons au doute et au n?gatif, c?est une mani?re de bloquer le courant de vie. Le merveilleux ne peut passer en soi si le canal est bloqu?. Il doit ?tre ouvert.

Cesser d?arroser les herbes mortes

Dans un jardin ext?rieur, il faut d?sherber, enlever les mauvaises herbes, et non pas les arroser pour leur donner de la vigueur.

Le jardin int?rieur est ? l?image de ce mod?le. Plut?t que de d?verser l??nergie de nos pens?es et de nos ?motions sur le n?gatif, r?servons-la pour soutenir nos pens?es positives. Arr?ter de donner du pouvoir au c?t? n?gatif.

Il ne s?agit pas de nier la r?alit?, simplement ne pas l?envenimer.

En g?n?ral, les ?motions et les pens?es n?gatives se r?alisent plus vite que les positives, tout simplement parce que nous ne doutons pas que le n?gatif se r?alisera. La nature humaine est ainsi faite.

La r?sistance

Nous ne sommes certes pas responsables de toutes les pens?es troubles et n?gatives qui circulent dans notre esprit. N?anmoins, nous sommes responsables de les retenir et de nous en nourrir.

Le Sage, pour atteindre la ma?trise de ses pens?es, choisit d??tre un observateur impartial. Il ne r?prime aucune pens?e ni ne la retient, il se contente de les laisser d?filer, sans s?y attacher.??Il vit le moment pr?sent en prenant appui sur ses impressions profondes.

Peut-?tre certains d?entre vous pensez qu?il est impossible de cultiver la paix et la joie dans le monde trouble et violent dans lequel nous vivons, parce que tant que dureront les syst?mes corrompus et les gens de pouvoir qui abusent, et le non-partage qui aggrave les ?carts entre les riches et les pauvres, on ne pourra pas …

STOP

Il ne s?agit ici pas des autres. Il s?agit de soi-m?me. Les injustices est les souffrances sont criantes, c?est vrai, et il ne semble pas y avoir de solution ou si peu. Mais pour soi-m?me, seulement pour soi-m?me, est-il possible de consid?rer qu?on peut cultiver la paix et la joie en soi.

Quant ? moi, j?entreprends tout de suite ma cure printani?re de d?sintoxication.

Carolle Anne Dessureault

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Trump : Gouverner les USA comme le Mississippi (6)

Nous y voici donc, à l’affaire promue dès le premier épisode de cette mini-série. Comme ...