Accueil / T Y P E S / Articles / Pour un Qu?bec qui sent le renferm
Voil? le titre qu?auraient d? mettre les signataires d?une lettre affligeante envoy?e ? la ministre de la Culture, Christine St-Pierre, pour d?noncer la programmation du Festival d??t? de Qu?bec et remettre en question les subventions ??aux spectacles anglophones??. Quelques artistes ont sign??: Raoul Duguay, Yann Perreau, Monique Miville-Desch?nes, Edgar Bori. Je note que Yan Perreau fait [...]

___________________________________ Politicoblogue.com \ Parce que la politique est partout!

Pour un Qu?bec qui sent le renferm?

Pour un Qu?bec qui sent le renferm

festeteqc-150x150

source: www.metaluniverse.net

Voil? le titre qu?auraient d? mettre les signataires d?une lettre affligeante envoy?e ? la ministre de la Culture, Christine St-Pierre, pour d?noncer la programmation du Festival d??t? de Qu?bec et remettre en question les subventions ??aux spectacles anglophones??.

Quelques artistes ont sign??: Raoul Duguay, Yann Perreau, Monique Miville-Desch?nes, Edgar Bori. Je note que Yan Perreau fait partie de la programmation de l??dition 2010 du Festival d??t? de Qu?bec qu?il d?nonce. La vingtaine d?autres signataires, des ex de tous acabits, des intellos, des s?paratistes notoires, des montr?alos-montr?alais qui s?en prennent au FEQ parce que ce dernier fait de la place ? la musique dans la langue de la perfide Albion.

??Toutefois, c?est une tout autre chose que de financer ces initiatives et de les commanditer avec des fonds publics qui doivent normalement ?tre d?di?s au soutien et ? la promotion de la culture d?ici. Pour le festival d??t? 2010, le gouvernement du Qu?bec est plus qu?un ?partenaire majeur?. Avec les nombreuses commandites du secteur public (Hydro-Qu?bec, Loto-Qu?bec, SAQ, Caisse de d?p?t et placement, Mus?e national des beaux-arts, CLD), le soutien gouvernemental est essentiel ? la tenue de ce festival.?? (source)

Wow les moteurs!

? ce que je sache, le Festival d??t? de Qu?bec ce n?est pas les Francofolies, sa programmation n?a pas ? ressembler aux Cahiers de la bonne chanson! Que le FEQ fasse ?voluer le mandat qu?il se donne lui-m?me co?ncide avec un manque ? gagner qui mettait en p?ril l??v?nement. De plus, il y a une volont? ?vidente de rajeunir la client?le, seule fa?on de faire pour assurer la p?rennit? de l??v?nement.

Si l?on devait l?emp?cher de produire des groupes anglophones, il faudrait aussi imposer les m?mes restrictions au Festival de Jazz de Montr?al, au Festival Osheaga, ce qui, ? coup s?r, appauvrirait leur programmation au risque de les faire disparaitre.

Nationaliser la culture?

Que veulent les signataires quand ils demandent que Qu?bec revoie sa politique de subvention au FEQ? Souhaitent-ils que l?on nationalise la culture, les grands ?v?nements culturels tels que le FEQ? Pire, souhaitent-ils que nos grands ?v?nements culturels ressemblent inlassablement ? la Superfrancof?te?

Comme ce fut le cas pour le passage grandiose de Sir Paul McCartney sur les Plaines d?Abraham, le r?flexe des chiqueux de ceinture fl?ch?e est de vouloir isoler le Qu?bec de toutes influences ext?rieures surtout si ?a parle anglais. Au diable que cette position pass?iste donne l?image d?un petit peuple renfrogn? qui vit dans une province o? ?a sent bon le renferm?, la cause avant tout!

Je note au passage que le soutien gouvernemental est essentiel ? la tenue de tous les ?v?nements culturels ou presque. Mieux, il n?y a pas une production t?l?visuelle, cin?matographique, pas un cd ou un clip qui ne se fait sans subvention sauf de rares exceptions.

?a n?a aucun lien, quoi que?

J?ouvre une parenth?se pour souligner qu?hier soir, TV5 diffusait un reportage portant sur la Cor?e du Nord?: Le socialisme en chantant. On y apprend que le dictateur impose lui-m?me les choix musicaux que son peuple a le droit d??couter, de jouer et de chanter. Le Conservatoire national n?enseigne que la musique et les chants autoris?s par Kim Jung-il. Lorsque l?on impose une culture par la force ou par le chantage aux subventions, on l?appauvrit inexorablement. C?est vrai en Cor?e du Nord, c?est vrai aussi au Qu?bec. Je ferme la parenth?se.

Tuer dans l??uf cette fausse controverse

Heureusement, ? l?initiative du d?put? ind?pendant ?ric Caire qui repr?sente une circonscription de la capitale nationale, l?Assembl?e nationale a tu? dans l??uf cette fausse controverse en adoptant ? l?unanimit? la motion qu?il a pr?sent?e jeudi matin?:

??Que l?Assembl?e nationale f?licite Daniel G?linas, Dominique Goulet, directrice de la programmation, le Festival d??t? de Qu?bec, ainsi que leurs partenaires pour l?organisation de l??dition 2010 et qu?elle se joigne aux plus de 60?000 personnes qui, ? ce jour, en ont approuv? la programmation.??

Voil? la r?ponse que n?attendaient pas les signataires!

***
Ce texte a ?t? publi? sur ?CRAN RADAR, le 7 mai 2010

___________________________________
Politicoblogue.com \ Parce que la politique est partout!

Pour un Qu?bec qui sent le renferm?

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

L’arrêt pression

La seule réponse civile Les transgressions se multiplient dans l’indifférence générale. Les braves gens constatent, ...

2 Commentaire

  1. avatar

    @ Pierre Morin:

    Vous prenez le contre-pied de l’article de Louis Préfontaine importé ici des « 7 du Québec » il y a quelques jours… Aux lecteurs de vous donner tort ou raison, à ,un ou à l’autre, mais je suis heureux que le débat soit amorcé.

    Pierre JC Allard

  2. avatar

    @ Pierre Morin :

    Un festival à 50.00$ l’admission générale n’est pas à la portée de tous les citoyens. Ah ! J’oubliais, c’est un événement touristique. Les familles de la Ville de Québec qui travaillent au salaire minimum, avec deux ou trois adolescents à charge (les pauvres ont toujours plus d’enfants que la moyenne), ne sont pas sur le radar des organisateurs. Le Festival d’été de Québec, comme plusieurs autres, s’inscrit dans la culture industrielle «haut de gamme». Et s’il y a une odeur de renfermé quelque part, c’est dans les bureaux des gestionnaires de cette culture industrielle.