Accueil / T Y P E S / Articles / POUR EN FINIR AVEC LA ?GAUCHE? DE LA ?GAUCHE?

POUR EN FINIR AVEC LA ?GAUCHE? DE LA ?GAUCHE?

Critique d?un ?virage? de la ?gauche? vers le centre

Un militant politique de ?gauche?, a diffus? r?cemment un long feuillet, rempli de citations ?triqu?es, intitul? ?Changement de mod?le ? Qu?bec solidaire. De l?aust?rit? nordique ? l??quateur extractiviste? que le lecteur pourra consulter ? cette adresse www.marcbonhomme.com.

L?auteur pr?sente d?abord ce qu?il appelle improprement ? diff?rents ?mod?les? de gouvernement dirig?s par des partis politiques que la litt?rature petite-bourgeoise qualifie n?gligemment de ?gauche? ou de ?centre-gauche?, le kal?idoscope de la ?gauche? ?tant pour eux, et ? dessein, immens?ment large, s??tendant de la Su?de ? Cuba. Ensuite, l?auteur de ?gauche? critiquant une certaine ?gauche? nous offre ses commentaires sur le manifeste ? de ?gauche? ? d?Amir Khadir, co-d?put?, de Qu?bec Solidaire, sur la d?marche ind?pendantiste qu?b?coise que le lecteur pourra consulter ? cette adresse: [www.pressegauche.org/spip.php?article14161].

De fait, selon l?analyste, il n?y auraient au Canada que les f?d?ralistes qui seraient de droite et pour faire bonne mesure, il fait une vague mention de l?imp?rialisme am?ricain de ?droite?, mais rien ? propos de l?imp?rialisme canadien, ni qu?b?cois. Tout le reste porte sur les multiples ?gauches? qu?il cherche ? couvrir par des citations tir?es de la litt?rature r?formiste mondiale.

Quelle conception th?orique guide l?auteur pour ainsi ?pouser la phras?ologie petite-bourgeoise occidentale ? propos des variantes infinies des gouvernements de la ?gauche progressiste? menant des ?R?volutions citoyennes? en vue d??riger le ?Socialisme moderne du XXIe si?cle??? On trouvera r?ponse ? cette question essentielle ? partir de la page 6 du document ?que je cite p?le-m?le : ?L??quateur ne vogue nullement ? petits pas, par un programme de transition, vers le socialisme (tous les gras sont de nous, NDLR) et encore moins vers l??cosocialisme (?) La Bolivie un ?tat sans doute un peu plus social, plus distributif et plus ?anticolonial? (?) un socialisme communautaire (?) des politiques aux accents anti-imp?rialistes ? des mod?les nationaux-populaires et de transition postlib?rale?. Bref, tout un salmigondis confus tir? des revues r?formistes qui circulent dans les milieux intellectuels de la ?gauche? d?sorient?e et paniqu?e.

Une conception ?triqu?e de la ? gauche ? d?lur?e

Depuis un peu moins d?un si?cle, chez les infiltr?s dans le mouvement ouvrier, tout comme chez leurs parangons sociaux-d?mocrates pataugeant dans le marais des ?gauches? r?formistes ?La situation des gauches ne peut se comprendre sans partir de la crise, de ses multiples dimensions, et de ses effets sur le champ social et politique. Frappant de plein fouet toutes les organisations et les partis li?s ? l?histoire du mouvement ouvrier, pr?cipitant les ruptures, elle oblige les forces ? se redistribuer autour de nouveaux axes? (1). En r?sum?, pour ces ?pigones r?formistes, est de ??gauche? toute organisation li?e ? l?histoire du mouvement ouvrier ou se pr?occupant des d?sh?rit?s. Faut-il rappeler que le Front National en France et nombre d?organisations fascistes d?Europe de l?Est recrutent leurs sympathisants parmi le mouvement ouvrier tout en embrigadant aussi le lumpenprol?tariat d?sh?rit? comme Hitler et Mussolini le firent avant eux.

Du c?t? des ?tats dits de ?gauche? l??ventail s??tire entre la Su?de et Cuba, en passant par le Venezuela, la Bolivie, l??quateur la Chine Populaire et le Qu?bec de la ?R?volution citoyenne ex-tranquille?. Le socialisme ce serait l??tat providence?; additionn? ? Robin des Bois qui distribue des miettes aux pauvres. Le socialisme ce serait la justice distributive qui prend aux riches et donne en aum?ne aux pauvres. Le socialisme ce serait la d?mocratie bourgeoise respect?e et appliqu?e et non pas travestie et trahie; ce serait les banques et les ressources naturelles nationalis?es par un ?tat bourgeois dirig? par des gens d?affaires de la ?gauche? ?clair?e, honn?te (autant que faire se peut) et aimant leur prochain comme eux-m?me. Le socialisme ce serait les adorateurs de la nature, des animaux et de l??cosoci?t? et de Dieu lui-m?me, mais d?froqu? (la gauche est la?c et anticl?ricale telles que les sans-culottes lors de la R?volution bourgeoise fran?aise de 1789).

Pour ces ?Culs blancs? (autre nom donn? aux sans-culottes) de la ?Nouvelle gauche socialiste du XXIe si?cle progressiste, renouvel?e, anti-dogmatique et nationaliste? ? rest?s accroch?s aux objectifs de la R?volution bourgeoise fran?aise du XVIIIe si?cle ? la soci?t? de ?gauche? est harmonieuse; ses guides sont ?lus d?mocratiquement lors d??lections honn?tes que la bourgeoisie accepte de ne pas voler ? de ne pas violer ? de ne pas renverser militairement (Chili), par le peuple des classes moyennes et populaires (exit l?ancienne cat?gorie de classe ouvri?re), emport? par les propos g?n?reux des ?nouveaux pr?tres? de la bonne nouvelle gauchiste et de leurs ap?tres de ?Solidarnosk?.? M?me le milliardaire Warren Buffet fait partie de la gauche quand il r?clame hypocritement que les riches payent de l?imp?t.

Pour tous ces militants communautaires de Qu?bec solidaire et de la multitude des partis de la ?gauche? occidentale, le socialisme c?est une accumulation de petites mesures sociales g?n?reuses et une s?rie de petits pas qui mine de rien m?neront, sans que l?arm?e n?en disconvienne, ni que la bourgeoisie n?en revienne, jusqu?au socialisme, paradis lointain que peut-?tre personne n?atteindra jamais, mais qui demeure l?objectif humaniste pour lequel il faudra beaucoup prier et peut-?tre un jour donner un fr?re-martyr (l?histoire ne dit pas s?il s?agit d?Amir Khadir) en expiation pour tous les p?ch?s des droitistes capitalistes.

Terminons cette oraison par la conception gauchiste d?une strat?gie victorieuse menant droit ? la ?r?volution de la gauche citoyenne et nationaliste du XXIe si?cle moderne?, et j?ai nomm? la ?gr?ve sociale?, g?n?rale, illimit?e, avec manifestations menant au paroxysme, ? savoir, une ?lection d?mocratique o? les ?masses populaires? (mots de pseudo gauche popularis?s par les maoistes) et la classe moyenne (sous-classe qui fournit les convers et les thurif?raires de la ?R?volution citoyenne nationaliste, pacifique, ?lectoraliste?) arracheront le pouvoir par la puissance des urnes puis trottineront directement au parlement voter des tas de lois aux petits pas, nous acheminant en chantant vers la Terre promise du socialisme?Amen. ? moins bien s?r qu?un Pinochet obstrue la voie d?mocratique au passage.

L?examen des pays o? s?vit la ? gauche ? r?formiste

Dans son papier, M. Bonhomme pr?sente quelques pays gouvern?s par la soi-disant ?gauche? telle qu?il l?entend. Il ?tale leurs r?alisations, puis, honn?tement, il constate que rien n?a profond?ment chang? pour les ?masses populaires? de ces pays. Les mesures l?gislatives dans les pays ?tudi?s n?ont pas donn? les r?sultats escompt?s et parfois, apr?s avoir ?t? temporairement profitables aux assist?s sociaux et aux lumens-prol?taires, ces mesures d?apaisements se sont av?r?es trop co?teuses pour la dette souveraine (avec ou sans audit citoyen) de chacun de ces ?tats en quasi faillite. Ces mesures r?formistes d?accalmies ont ?t? remises en cause par la bourgeoisie au pouvoir ? travers ces pseudo partis de ?gauche? qui se sont av?r?s, ? l?usage, de v?ritables nationaux-socialistes de ?droite? (il suffit de penser au secteur priv? qui envahit les h?pitaux en Su?de et au Qu?bec; ? la constitution populiste de Mont?cristo en ?quateur; aux nationalisations en Bolivie; ? la manne p?troli?re qui se tarira au Venezuela?; au capital qui revient par la porte-arri?re ? Cuba, etc.).

Enfin, l?auteur aurait avantage ? examiner ces cas de pays temporairement ? ?gauche? que la ?droite? a repris en main rendant caduc les maigres avanc?es populistes temporaires (Islande, Argentine, Libye, Chili, Nicaragua).

Bref, la danse du ?Socialisme populiste-citoyen du XXIe si?cle renouvel?e? et des petits pas de la samba de gauche comme de droite ne semble pas avoir donn? grands r?sultats. Qu?? cela ne tienne, l?analyste conclut qu?il faut vite recommencer et ?mettre en ?uvre la gr?ve sociale globale et g?n?rale de grande ampleur (?) pour l?ind?pendance ?pine dorsale de la strat?gie de lib?ration tous azimuts du peuple qu?b?cois? fin de l??lucubration.

Solution de l??nigme ?gauche? ? ?droite?

Ils sont vingt et cent, ils sont des milliers sur les pas de cet ?crivaillon tra?ant une ligne de ?d?marcation entre l?extr?me gauche du papier jusqu?? l?extr?me droite du cahier (voir le Tableau I ci-dessous); y disposant les partis et les organisations politiques tant ? ?gauche? qu?? ?droite? du ?centre? politique.

TABLEAU I

Paysage politique vu par les ? ? bobos ? du XXIe

sur le mod?le de la R?volution ? bourgeoise fran?aise du XVIIIe

.Limbe?Extr?me gauche???Gauche???Centre???Droite??Extr?me-droite?Limbe.

Anar (1) ?PCR (maoiste)?PCC(ML)?PCC?NPD?PQ?Lib?ral?CAQ?Conservateur

RCC ? ? Trot (2) ? PCQ? ? NCS ? QS ? SPQ-L ? Bloc Qu?b?cois ? ON (3)?__________________________________________

Limbe politique. ? gauche de ce point vous n?existez plus pour les m?dias bourgeois.? (1) ? Mouvance anarchiste ? 2 groupuscules recens?s.?? (2) ? Mouvance trotskyste ? 4 groupuscules recens?s.? (3) ? Option Nationale h?ritier de Lionel Groulx et de son ami Adrien Arcand.??? PCR ? = Parti Communiste R?volutionnaire (mao?ste).?? RCC ? = Reconstruction Communiste Canada.?? CAQ ? = Coalition Avenir Qu?bec.?? PCQ?= ? Parti Communiste du Qu?bec avec la fleur de lys des cap?tiens.?? SPQ-Libre ? = les anarcho-syndicalistes ? libres ? et affid?s du PQ.?? NCS ? = Nouveau Cahier du Socialisme.?? QS ? = Qu?bec Solidaire.?? PCC-PCQ ? = Parti Communiste du Canada. Parti Communiste du Qu?bec.? PCC (ML) = Parti Communiste du Canada (Marxiste-L?niniste). Limbe politique. ? droite de ce point vous rejoignez l?extr?me gauche de l?autre c?t?

________________________________________________

??????????? La question

 

Une question surgit aussit?t, comment d?terminer de mani?re avis?e le positionnement de chacune de ces organisations sur cette ligne partant de la gauche extr?me ? la droite supr?me?

Pour les r?formistes, qui en sont rest?s ? l??poque de la ?R?volution bourgeoise fran?aise citoyenne? la r?ponse est limpide. L?art de la politique consiste ? adopter en congr?s ? ou ? inscrire dans une plate-forme ?lectoraliste ? autant de r?solutions que possible ? la ?gauche? des orni?res balis?es pour ne pas tomber dans les limbes politiques o? ils n?existeraient plus pour la bourgeoisie; ou pour ne pas tomber ? ?droite? des orni?res balis?es et d?border les Conservateurs ou l?UMP et se retrouver dans les limbes politiques, ignor?s des m?dias ? la solde ce qui seraient pour eux la pire des horreurs, l?obsolescence.

Trouvez la plate-forme ?lectoraliste ou l?opuscule de chacun de ces groupuscules et additionnez chacune des propositions populistes (je donne quelques exemples : augmenter le salaire minimum, accorder l?assurance ch?mage illimit?e, fournir des loyers modiques en toute probit?, nationaliser une entreprise quelconque, adopter une l?gislation ? propos de l?environnement, adopter une loi interdisant la pauvret? (sic), d?fendre les droits des animaux et le mariage pour les guays, proclamer le droit ? un environnement ??coresponsable?, r?duire les effets de serre, accroitre l?aide sociale pour les SDF et r?duire les frais de scolarit?, g?rer les centres de d?chets, pr?cher la d?croissance volontaire communautaire, donner aux pauvres et taxer les riches, etc.). Accorder un point par commis?ration et l?addition vous indiquera o? situer la plate-forme ?lectoraliste de ce parti.

Vous constaterez rapidement trois paradoxes :

A) Plus une organisation se situe loin du pouvoir, plus ses r?solutions sont radicales.

B) D?s qu?une organisation s?empare du pouvoir au parlement, la distorsion entre ce qui est propos? ?lectoralement et ce que l?organisation r?alise au parlement est ph?nom?nale.

C) Plusieurs mesures dites de ?gauche?, une fois qu?elles sont adopt?es en chambre par la ?gauche? comme par la ?droite? ne donnent aucunement l?effet escompt?. ? titre d?exemples, la nationalisation de banques priv?es (Islande), l?adoption du dollar comme devise nationale (Argentine, ?quateur), la loi de lutte contre la pauvret? (Qu?bec), les mesures d?aust?rit? (Gr?ce), la nouvelle constitution (?gypte ou Tunisie ou Turquie), etc.

Comment comprendre que les partis soi-disant de ?gauche? fassent la politique des partis soi-disant de ?droite? et que les partis soi-disant de ?droite? fassent la politique des partis soi-disant de ?gauche? et que tous ces partis au pouvoir ne font jamais rien de ce qui r?glerait les probl?mes de la crise ?conomique mondiale, de l?inflation continentale, du ch?mage global, de la pauvret? d?sesp?r?e, du manque de logements ?vident, du ?d?veloppement? capitaliste qui d?truit la plan?te irr?m?diablement? Pourquoi ces gouvernements r?formistes ne r?ussissent pas ? r?gler les probl?mes qui accablent la soci?t??

De la pusillanimit? du r?formisme

La R?volution bourgeoise fran?aise sur laquelle se fonde cette division des organisations politiques (ci-dessus) entre la gauche montagnarde-jacobine et la droite Girondine avait pour objectif tr?s pr?cis de mettre bas l?ancienne soci?t? aristocratique ? f?odale afin de permettre ? la bourgeoisie marchande et manufacturi?re de s?emparer du pouvoir politique, social et ?conomique afin d?ajuster les rapports sociaux de production aux imp?ratifs des forces productives sociales marchandes et industrielles ? capitalistes en pleine expansion. Pour cela il fallait totalement renverser et d?truire les anciens rapports de productions sociaux f?odaux ? paysans ? agraires ? communaux ? aristocratiques afin que la nouvelle soci?t? bourgeoise industrielle-urbaine et d?affaires puissent s??panouir avec le soutien et l?appui de l?appareil d??tat, de ses politiques, de sa police, de ses subsides et de son administration bureaucratique.

Il n?y a pas lieu de retourner ? cette ?poque r?volutionnaire bourgeoise aujourd?hui r?volue au Qu?bec, au Canada, en France, en Belgique, en Tunisie, en Alg?rie, aux ?tats-Unis, etc. La grande bourgeoisie monopoliste et financi?re est au pouvoir et elle dirige le d?veloppement ?conomique et politique dans tous ces pays depuis des d?cennies. Les probl?mes sont?de?:

  1. Comprendre que le vieux syst?me capitaliste, qui fut une innovation r?volutionnaire au temps de la R?volution fran?aise est ? bout de souffle. Il titube allant de mal en pis; moribond, il r?agit de fa?on incoh?rente emport? par ses contradictions internes ? et ses concurrences externes entre grandes puissances h?g?moniques sur lesquelles s?aligne chaque pays imp?rialiste ou n?ocolonial.
  2. Les rapports de production capitalistes-imp?rialistes entravent le d?veloppement des forces productives sociales ? paralysent totalement l??volution communautaire, ?conomique, politique, intellectuelle des soci?t?s modernes. Comme les rapports de production f?odaux ont un jour ?t? renvers?s par la R?volution bourgeoise fran?aise, puis par la Commune de Paris, qui a compl?t? le travail, aujourd?hui, ce sont les rapports de production, la superstructure politique et id?ologique capitalistes qui doivent ?tre d?truits compl?tement ? radicalement ? afin que de nouveaux rapports de production puissent se d?velopper et embrasser l?ensemble de la soci?t?, lui assurant une nouvelle phase de d?veloppement o? les forces productives lib?r?es de toute entrave pourront assurer l??volution de la soci?t? socialiste en harmonie avec la nature. Seule une soci?t? r?ellement socialiste (o? tous les moyens de production et d??changes auront ?t? expropri?s sans compensation) pourra organiser et g?rer un d?veloppement ??cosocialiste? pour reprendre la m?taphore de l?auteur.

Tout ceci ne peut ?tre le fruit d?une addition besogneuse de r?formes ? ou d?une addiction aux r?formettes, aux demi-mesures alambiqu?es, plus ou moins ?progressistes?, toujours r?formistes, pour faire perdurer le vieux syst?me obsol?te, des mesures souvent renvers?es par la r?action r?install?e au pouvoir. Le socialisme ne peut ?tre le r?sultat de lois et de programmes implant?s au milieu du d?sordre anarchique capitaliste qui rendront pour cela exactement le contraire des effets escompt?s, accroitront la dette souveraine, accentueront l?inflation et emporteront le peuple plus profond?ment dans la mis?re jusqu?? la guerre.

La division des organisations politiques en soci?t? imp?rialiste

Ces pr?mices ?tant bien comprises nous nous retrouvons, comme au temps de la R?volution sovi?tique d?Octobre, avec deux groupes d?organisations politiques antagonistes, divis?s selon une ligne de clivage fort simple ? d?un c?t? du spectre ? le parti r?volutionnaire prol?tarien (marxiste-l?niniste) unique (aucun avantage ? diviser les forces de la r?volution en plusieurs organisations et ce n?est pas ici le lieu de cabaler en faveur de sa chapelle ou de son gourou pr?f?r?); et de l?autre c?t? du Mur de d?marcation r?volutionnaire, toute la panoplie des partis s??talant des vieux pr?tendants r?visionnistes en faveur du passage pacifique au socialisme; aux opportunistes favorables ? la coexistence humaniste entre syst?mes sociaux antagonistes; jusqu?aux groupes fascistes esp?rant sauver leurs ma?tres capitalistes; transitant par toute la panoplie cacophonique des r?formistes et ?r?volutionnaires citoyens de salon? (sic) et les nationalistes chauvins et autres fascistes de tout acabit (voir le Tableau II).

 

TABLEAU II

 

Les partis et ? organisations politiques

?Parti R?volutionnaire Prol?tarien ?? ??? ?? Partis & ? organisations r?formistes

????????????????????????????????????????????| PCR (mao?ste)

????????????????????????????????????????????|? Anarchistes? PCC(ML) ? NPD ? PQ ? Lib?raux ? CAQ

?????????????????????????????? ?OCRC | RCC ? PCC-PCQ ? Trotskystes ? QS ? SPQ-L ? ON

|? PCQ? ? NCS ? Bloc qu?b?cois ? Conservateur?_______________________________________

| = Mur de d?marcation partageant l?organisation r?volutionnaire ? des groupes r?formistes.

OCRC = Organisation communiste r?volutionnaire du Canada. Un seul ? point inscrit ? son programme surtout pas ?lectoralste 😕Organiser le renversement du capitalisme et l??dification du socialisme?.

___________________________________

? droite du spectre, le nombre et l?intensit? des multiples propositions ?d?mocratiques, citoyennes?, populistes, progressistes, essentiellement r?formistes contenues dans leurs diff?rentes plates-formes ?lectoralistes n?a aucune importance puisqu?aucune de ces organisations ne pourra jamais appliquer l?une ou l?autre de ces politiques si elles contreviennent aux int?r?ts de la classe capitaliste monopoliste au pouvoir qui s?y opposera et les rejettera irr?m?diablement dans l?opposition.

En d?finitive, aucun des partis et aucune des organisations ? la droite du Mur de s?paration ne souhaite r?ellement organiser la r?volution jusqu?au bout et renverser radicalement et compl?tement la classe capitaliste monopoliste et la soci?t? capitaliste rendue au stade imp?rialiste de d?composition afin d??riger la soci?t? socialiste, conditions absolues et indispensables pour l??laboration de politiques pour le peuple mais par la classe ouvri?re r?volutionnaire. SVP. M?fiez-vous des contrefa?ons.

POUR UN COMPL?MENT D?INFORMATION?: http://www.robertbibeau.ca/palestine.html

  1. www.pressegauche.org/spip.php?article14072 www.pressegauche.org/spip.php?article14140

?

?

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Jeffrey Epstein : ses « Lolita Express », une Lolita pilote… et Donald Trump

Le monstre se serait donc suicidé.  Ce qui reste difficile à accepter, tant il pouvait compromettre ...