Accueil / A C T U A L I T É / La nouvelle loi NDAA fournit le pr?texte pour essayer de museler l?internet et la dissidence grandissante

La nouvelle loi NDAA fournit le pr?texte pour essayer de museler l?internet et la dissidence grandissante

http://infoguerilla.fr/wp-content/uploads/2010/06/house_dees.jpg

NDAA donne au pentagone le feu vert pour d?clencher la guerre de l?internet

Kurt Nimmo

Le 15 D?cembre 2011,

url de l?article original: ICI

~ Traduit de l?anglais par R?sistance 71 ~

En plus de kidnapper les Am?ricains et de les balancer ? camp Gitmo (NdT: le ?petit nom? du camp de concentration am?ricain de Guantanamo Bay) sans autre forme de proc?s, la loi draconienne du NDAA qui est pass?e ? la chambre hier contient un langage qui permettra au pentagone de d?clencher une guerre cybern?tique sur les ennemis de l??tat intra-muros.

Ceci figure dans la loi ?reconsid?r?e? qui va maintenant repartir au s?nat et ultimement finir sur le bureau d?Obama pour signature et validation en loi d?finitive malgr? des assertions disant qu?il? aposerait son veto sur cette l?gislation:

Le congr?s affirme que le minist?re de la d?fense a la capacit? et sur instruction du pr?sident la possibilit? de lancer des op?rations offensives en cyber espace afin de d?fendre la nation, ses alli?s et ses int?r?ts et sujet ?:

(1) Les principes politiques et r?gimes l?gaux que le Minist?re suit pour sa capacit? cin?tique, incluant la loi ou les conflits arm?s et

(2) La r?solution des pouvoirs de guerre(50 U.S.C. 1541 et seq.).

En Juillet, le pentagone a publi? son plan de cyber-s?curit?. Il d?clarait l?internet comme un terrain de guerre mais n?avait pas sp?cifi? comment l?arm?e l?utiliserait pour des offensives. La rapport disait que des parties hostiles ?travaillent pour exploiter les r?seaux classifi?s et non-classifi?s du minist?re de la d?fense et que quelques organisations de renseignement ?trang?res ont d?j? acquis la capacit? de perturber des ?l?ments de l?infrastructure de l?information du minist?re de la d?fense?. De plus, d?apr?s le pentagone, ?des acteurs non-?tatiques menacent de plus en plus de p?n?trer et de perturber les r?seaux et syst?mes du minist?re.?

?Si vous parveniez ? fermer notre grille de courant ?lectrique, peut-?tre balancerions-nous un missile dans une de vos chemin?es? a dit un officiel avant la publication du document. ?Les Etats-Unis sont vuln?rables au sabotage sur leurs syst?mes de d?fense, de distribution ?nerg?tique, de t?l?communication, de banques. Une attaque sur l?une de ces infrastructures essentielles pourrait-?tre aussi d?vastatrice qu?une attaque cin?tique sur le sol m?me des Etats-Unis?, a dit au Guardian en Mai Sami Saydiari, un ancien expert du pentagone qui g?re maintenant une op?ration de consultation appell?e Cyber Defense Agency.

Le pentagone et ses contracteurs gonflent l?affaire, ?crit Ryan Singel de Wired. ?Malgr? les rapports des m?dias de masse, il n?y a pas eu d?attaques incapacitantes de hackers sur l?infrastructure ?tats-unienne. Un rapport r?cent d?un centre de collection du renseignement ?tabli apr?s le 11 septembre, disant qu?une pompe ? eau avait ?t? d?truite dans l?Illinois par des hackers russes, a fini par ?tre caduque et sans fondement et n??tait simplement qu?un des employ?s de sous-traitance se connectant sur le r?seau depuis son lieu de vil?giature au nom de la compagnie de distribution d?eau.?, note Singel.

Single note ?galement que le pentagone caract?rise l?espionnage comme un acte offensif. L?espionnage n?est pas un acte de guerre, demandez ? la CIA et ? la NSA, qui d?pensent des milliards de dollars par an pour espionner les autres pays en interceptant leurs communications et persuadant des citoyens ?trangers de donner aux Etats-Unis des renseignements de grande importance. C?est certainement une action agressive et un probl?me diplomatique. Mais si l?espionage ?tait un acte de guerre, chaque agent de la CIA se cachant derri?re une couverture diplomatique compterait pour une cause afin qu?un pays puisse attaquer les Etats-Unis.? Ecrit-il.

Le pentagone a consid?r? l?internet comme territoire ennemi depuis qu?il a produit sa carte des op?rations d?information en 2003. Le document a ?t? mis au domaine public apr?s une requ?te du Freedom Of Information Act par les archives sur la s?curit? nationale de l?universit? George Washington en 2006. Le document d?clare que le pentagone ?combattra la toile? comme il le ferait d?un syst?me d?armement.

Le document ne dit pas comment le Pentagone d?truirait l?internet, mais comment il le d?graderait graduellement.

?L?internet est non seulement utile comme un outil d?affaire mais aussi il est excellent pour tracer et contr?ler les utilisateurs, acclimater les gens ? un monde virtuel et d?velopper des profile psychologiques d?taill?s de chaque utilisateur, parmi bon nombre d?avantages pour le pentagone?, ?crit Brent Jessop. ?Mais un probl?me r?side avec l?internet actuel, c?est celui de la diss?mination potentielle d?id?es et d?information qui ne sont pas consistantes avec le message et les th?mes du gouvernement am?ricain, ceci ?tant commun?ment appel? la libert? de parole.?

La guerre du pentagone sur des menaces cybern?tiques pr?-fabriqu?ee et exag?r?es fut ?tendue afin d?inclure le secteur priv? en 2010.? Dans une rupture avec les politiques pr?c?dentes, l?arm?e est maintenant pr?par?e ? donner une expertise cybern?tique aux autres agences du gouvernement et ? certaines compagnies priv?es afin de pr?venir des attaques sur leurs ordinateurs et leurs r?seaux, a dit le 20 Octocbre le chef de la cyber-politique Robert Butler?, a rapport? Defense News. ?Un accord a ?t? sign? ce mois-ci avec le d?partement de la s?curit? de la patrie (DHS) et une initiative ant?rieure pour prot?ger les compagnies au sein de la base industrielle de la d?fense rend tout ? fait possible que l?arm?e soit une partie clef de la r?ponse ? une attaque cybern?tique.?

Sous les nouvelles r?glementations, nota le New York Times, ?le pr?sident pourrait approuver l?utilisation de l?expertise militaire dans les techniques de guerre de r?seaux informatiques et le DHS dirigerait le travail.?

Quoi qu?il en soit, une mise en garde fut faite pour calmer les craintes d?anticonstitutionalit?. ?Les officiels du gouvernement impliqu?s dans la mise en page de la r?glementation ont dit que le but ?tait de s?assurer d?une r?ponse rapide ? une menace cybern?tique tout en contre-balan?ant les craintes que les libert?s civile soient endommag?es si l?arm?e devait prendre de telles mesures op?ratoires dans le pays.?

Apr?s avoir sign? le NDAA comme loi, Obama aura l?autorit? de d?clencher la guerre contre les ?terroristes domestiques?, d?finis par le DHS comme ?tant de ?l?extr?me droite? et les autres types anti-gouvernementaux. Comme not? ci-dessus, ce sera le DHS qui dirigera le travail contre les ennemis de l??tat. Il travaillera conjointement avec le pentagone pour neutraliser militairement la menace pos?e par les activistes et les m?dias alternatifs.

En Novembre, le DHS s?est entra?n? ? coordonner une r?pression polici?re ? l??chelle nationale sur le mouvement d?occupation de Wall Street. Dans un futur pas si lointain, il pourra utiliser le pentagone, maintenant que la loi Posse Comitatus est morte et enterr?e, dans ses efforts incessants de faire la guerre ? l?opposition politique ? l?establishment.

A propos de

avatar

Check Also

Coke en stock (CCCLX) : de Carlos Ghosn à 1,3 tonne de coke (a)

Cet été a été marqué par une saisie remarquable, celle de 1,3 tonne de cocaïne ...