Accueil / A C T U A L I T É / Post-vérité – C’est le plus menteur qui a raison

Post-vérité – C’est le plus menteur qui a raison

images

Quelles seraient selon vous les qualités indispensables d’un grand président de la République ? Réfléchissez deux minutes au portrait robot du chef d’Etat idéal. Vous le verriez comment ?

Nous savons déjà pour l’avoir vérifié que les électeurs français ne veulent pas d’un homme normal. Le profil et surtout l’ego démesuré de l’ancien locataire de l’Elysée ne convenait pas non plus. Décidément le peuple de France devient de plus en plus exigeant. Ce qui explique que de nos jours les présidents ne font qu’un seul mandat. À qui le tour maintenant !

Le peuple avec un P comme pluriel veut rêver paraît-il, mais à quoi je vous le demande. Au plein emploi, au revenu universel, à l’élection d’un Français lambda comme député par tirage au sort, ect. Evidemment chaque citoyen a son propre rêve et il sera bien difficile de satisfaire tout le monde. Surtout que pour un président réenchanter le rêve peut tourner au cauchemar.

Heureusement que nous avons sur la planète des personnalités politiques intelligentes et très observatrices qui maîtrisent parfaitement l’outil internet et les réseaux sociaux. C’est ainsi qu’après avoir lu et écouté avec beaucoup d’attention les désirs et les délires de la population sur la toile, plusieurs anciens élites sont devenus miraculeusement hors-système, et du coup très populaires. D’ailleurs le nouveau système fonctionne bien ! La mutation est une véritable réussite. 2016 restera une année historique qui marquera la fin du politiquement correct et la mort de l’influence des médias mainstream. Faut-il s’en réjouir ou s’en plaindre ? Nous sommes dorénavant rentrés dans l’ère de la post-vérité. Après tout, lorsque la réalité est décevante ou ne nous convient pas, pourquoi ne pas en inventer une autre. Voilà qui est fait, maintenant advienne que pourra !

C’est quoi la post-vérité ?

Selon l’Oxford Dictionnary, d’un adjectif désignant « les circonstances dans lesquelles les faits objectifs ont moins d’influence pour former l’opinion publique que l’appel à l’émotion et aux croyances personnelles ». Donc des contre-vérités ou carrément des mensonges. Ce qui n’est pas très nouveau puisque tous les responsables politiques mentent plus ou moins. Alors quelle différence entre la post-vérité et le mensonge politique ordinaire ? Peut-être tout simplement qu’aujourd’hui contrairement au passé, une personnalité publique peut mentir en toute connaissance de cause sans être décrédibilisé pour autant et même tirer avantage de ses mensonges. Comme si les faits n’avaient plus aucune importance.

Pour conclure, peut-être vous auriez souhaité quelques exemples de post-vérités. D’ailleurs vous avez l’embarras du choix. Mais au fait, et si cet article était de la post-vérité !

 

Commentaires

commentaires

A propos de gruni 57

avatar
J'ai une fâcheuse tendance à l'ambiguïté. Ce n'est pas ma faute je suis tombé dans le deuxième degré quand j'étais petit. Depuis, pour me soigner, j'ai tenté une cure prolongée sur Agoravox. Le résultat a été désastreux, c'est encore pire qu'avant. Alors ne me prenez surtout pas au sérieux, mon cas déjà désespéré pourrait s'aggraver avec une grosse tête.

Check Also

Liban: tout espoir est-il perdu ?

Liban: comment éviter l’autodestruction ?     Je rentre du Liban, pays que je connais ...