Accueil / A C T U A L I T É / Politique (France): La grande lessive ! à qui le tour ?

Politique (France): La grande lessive ! à qui le tour ?

Après la mise au rebut, peut-être provisoire, de Sarkösi, la chute de Juppé, le départ de Hollande, on peut légitimement se poser la question : à qui le tour ?

L’hécatombe ne se limite pas au territoire national : Hillary, que l’on disait gagnante les doigts dans le nez, est finalement battue par un diablotin roux sortie d’une boite à surprise…

Auparavant, avec le Brexit, Cameron a du faire ses adieux, n’ayant pu prévoir que la rupture avec l’Europe était possible…lien

Dimanche, les italiens ont dit non lors du référendum concernant les pouvoirs du Sénat, poussant vers la sortie celui qui avait mis à la porte Berlusconi.

Matteo Renzi était-il visionnaire lorsqu’il avait dit, au moment de prendre le pouvoir : donnez-moi 1000 jours pour accomplir mon programme. lien

Il vient tout juste de démissionner alors qu’il passe juste ce fameux cap des 1000 jours. lien

Les médias n’évoquent pas pour autant la victoire de Beppe Grillo, qualifié à tour d’articles de « populiste », alors que sur de nombreux sujets environnementaux, il a la fibre écolo profondément ancrée : n’est-il pas, depuis longtemps, opposé au Lyon-Turin, ce projet pharaonique à plus de 30 milliards, qui dénaturerait tout le Val de Suze, l’avant-pays savoyard, et le Nord Isère ?

Sa contestation du projet l’a jeté en prison quelques mois, pour avoir brisé des scellées. lien

Comment est-il possible de défendre encore aujourd’hui ce projet, destiné à grappiller quelques minutes entre Lyon et Turin, s’arrêtant à 30 km de Lyon, faisant irrémédiablement perdre les minutes gagnées, projet destiné surtout à enrichir les bétonneur Vinci, et consort, attirant déjà, comme l’ont dénoncé les No-Tav, les appétits de la Maffia. lien

Le même jour, contre toute attente, c’est le candidat écolo qui l’emportait face au candidat de l’extrême droite, soutenu pourtant par Marine Le Pen…est-ce prémonitoire d’un possible échec de celle-ci dans quelques mois ? lien

Les sondages qui la donnent gagnante en 2017 n’ont cessé de se tromper soit sur Trump, soit sur tant d’autres… lien

Ne peut-on aussi s’étonner que les médias unanimes aient surtout évoqué le risque de victoire du candidat d’extrême droite, sans envisager une seconde que l’écologiste l’emporte ? lien

grand_nettoyage

Mais restons en France.

Même après sa victoire aux primaires de la droite, (et du centre ?), Fillon n’est garanti de rien, d’autant que les français portés par une envie de renouveau, mettrait au pouvoir un gouvernement dont la moyenne d’âge dépasse largement la soixantaine. lien

Ajoutons pour la bonne bouche que Fillon à largement soutenu la « manif pour tous », hostile au « mariage gay », à l’IVG, lequel mouvement, par son émanation « sens commun », lui a renvoyé l’ascenseur, en appelant à voter pour lui lors de la primaire. lien

Et puis, la posture très à droite de Fillon, négligeant la partie centriste du mouvement, pourrait bien lui couter cher, d’autant qu’il n’assume pas son héritage politique, car après tout, il a une part de responsabilité importante dans l’échec de son ex-président, vu qu’il en a été 1er ministre pendant 5 ans.

On pourrait d’ailleurs faire un parallèle cruel pour Valls, qui, finalement a assuré la dérive droitière de son futur ex-président…alors que d’autres ministres, par leur démission, ont eu une saine réaction, qui n’handicapera pas, ou moins, leur candidature : Macron, Montebourg, voire Taubira, si, suite aux pressions, aux diverses pétitions, et aux appels citoyens, elle se décidait à se lancer dans la bataille.

N’avait-elle pas avait affirmé : « si Hollande n’est pas candidat, je me lancerais  ». lien

Bref, une grande envie de coup de balais semble être l’obsession d’un grand nombre de français.

Imaginer qu’un second tour opposerait le front national, ce vieux parti ou le pouvoir se transmet de père en fille, et de fille en petite fille…et l’ancien ministre de Sarkösi, fricotant avec les aficionados du mariage pour tous, hostiles à l’IVG, fricotant aussi avec Bilderberg et les puissances de l’argent, porte-t-il l’image d’un renouveau, avec son projet antisocial ? lien

Qui voudrait mettre au pouvoir un homme qui, récemment, à New-York, à fait l’éloge des emplois précaires ? lien

Comme l’affirment des internautes insolents sur leur page FB, c’est pas parce qu’on a dégagé ces deux là, qu’on va se taper leurs premiers ministres…

hollande-sarkozy

 

Comme dit mon vieil ami africain : « le petit du léopard hérite aussi de ses taches ».

L’image illustrant l’article vient de miosrivegauche

Merci aux internautes pour leur aide précieuse

Olivier Cabanel

Commentaires

commentaires

A propos de Olivier Cabanel

avatar

Check Also

Quand les Gilets jaunes volent au secours de LREM

Comme l’on pouvait le pressentir, en cas de présence d’une liste Gilets jaunes aux prochaines ...