Accueil / A C T U A L I T É / Pleine lune sur le web

Pleine lune sur le web

 

Le d?blat?rieum…

C’?tait la pleine lune sur le web… Quand la chamaille prend sur le web, c’est « bar ouvert » . Pas mieux que les miteux passages des rues de la m?tropole.

100 intellectuels d?phas?s, h?lium?s, gonfl?s, s’en vont dans la stratosph?re d’id?es…

Il y a autant de putains sur le web que dans Montr?al, d?clar?  » pivot central de la prostitution ».

Voil? l’arriv?e de la prostitution intellectuelle… On se d?shabille du GBS, du gros bon sens pour tourner alentour d’un poteau virtuel. J’ai d?test? l’universit? parce qu’on y pompait tout ce qu’il y avait d’insipide et d?li? ? la vie.

La cuisse ou le cerveau?

Il n’y a pas de diff?rence quand on se vend au coin d’une rue avec un point com.

J’en ai vu un dire qu’on  » y ?crivait bien ».

So What?

Quand tu veux changer « le monde », tu te changes. ?Il n’y a pas d’autres moyens.

Pour certains, c’est la cuisine au beurre. Du gras et du sel. L’esprit de l’intellectuel peut ?tre ?galement un Big Mac plastifi?, beau en image… Se perdant dans la nuit des temps.

Le catholicisme a ?pluch? les avoirs des peuples, jadis. Maintenant, ce sont les compagnies ? num?ros.

Le savoir peut ?tre un paon sur l’acide. Imaginez son vitrail de mati?re grise et sa queue ?tal?e!

L’humanisme, c’est la simplicit?…

Les po?tes ne changent pas le monde, ni les intellectuels. C’est comme dessiner une maison sur papier sans jamais toucher au moindre mat?riau qui puisse faire qu’un jour on y habite.

Il en est qui sniffent du savoir comme des lignes de coca?ne. Et l’on peut passer sa vie ? se branler le cerveau sans jamais faire l’amour ? quelqu’un.

La pauvret? a toujours fait peur. Alors, la richesse est le pouvoir.

M?me si vous avez 2233 amis sur Facebook, ?a n’arrange pas vos vies. C »est virtuel comme le web, comme les intellectuels d?lav?s, aussi insipides que L?a vendant son corps au coin de la rue Saint-Laurent.

Bizarrement, il n’y a pas de putains en « r?gion ». J’imagine mal Th?r?se Vendeboncoeur au coin des rues du bureau de poste, vendre ses charmes.

Je me demande si le beau style n’est pas ce beau bas de nylon accroch? ? la jambe de la vendeuse sans magasin.

J’en suis ? la conclure que c’est pire d’arr?ter d’?tre intello que de cesser de fumer.

Boucane!

D’ailleurs, moins il y a de fumeurs au Qu?bec, plus il y a de ces intellos fluo.

Ce doit ?tre le « progr?s »!

 

Ga?tan Pelletier

20 septembre 2013

 

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Du nouveau dans les toilettes et dans les…verres

Le mardi 13 novembre 2019 sera dédié à la « Journée Mondiale des Toilettes ». Un sujet ...