Accueil / A C T U A L I T É / Plan am?ricain de d?stabilisation de la r?gion, de l?Irak au Liban en passant par le Syrie et la Jordanie

Plan am?ricain de d?stabilisation de la r?gion, de l?Irak au Liban en passant par le Syrie et la Jordanie

 

Syrie atlas

Ce n?est pas exag?r? de dire que l?ambassadeur des Etats-Unis au Liban, Maura Connelly, a donn? le coup d?envoi du nouveau plan am?ricain visant ? r?pandre le d?sordre s?curitaire et ? cr?er une ambiance de confrontation qui conduira au vide dans le pays ? l?occasion des ?lections l?gislatives. Une ?ch?ance que Washington souhaite voir organiser ? la date pr?vue au nom du respect des d?lais constitutionnels, alors qu?en r?alit? il l?utilise pour servir ses desseins.

Les mouvements coordonn?s des groupes extr?mistes takfiristes, leurs discours provocateurs exacerbant les tensions politiques et leurs campagnes m?diatiques contre le Hezbollah font partis de ce plan am?ricain destin? ? encourager l?escalade sur le terrain, avec la complicit? active du Courant du futur et d?entreprises m?diatiques au sein desquelles travaillent des d?l?gu?s des services de renseignements am?ricains du bureau de communication US, bas? ? Duba?. Ces deux derni?res ann?es, tous les efforts des Etats-Unis pour provoquer une discorde sectaire avaient ?chou?.

On pourrait se poser la question sur la relation entre les cheikh Ahmad al-Assir et Da? al-Islam al-Chabal d?un c?t?, les Etats-Unis de l?autre. La r?ponse est claire: cette relation est entretenue via les financiers du Golfe (Arabie saoudite, Qatar, Emirats arabes unis, Kowe?t et le clan Hariri au Liban) de ces deux dignitaires extr?mistes, qui sont directement li?s aux Am?ricains dont ils ex?cutent les instructions ? la lettre.

Le plan am?ricain consiste ? ass?ner un coup ? un des piliers de la stabilit? du Liban, repr?sent? par le formule du pouvoir mise en place au Liban depuis la formation du gouvernement de Najib Mikati. L?action de Washington vise ? relier les dossiers explosifs de la r?gion, notamment la Syrie, l?Irak, le Liban et la Jordanie. Son but est d?am?liorer les conditions des n?gociations afin de renforcer l?influence de ses collaborateurs dans la r?gion. Surtout que cette influence avait s?rieusement recul? apr?s le retrait am?ricain d?Irak et les d?faites isra?liennes au Liban et en Palestine.

Dans ce contexte, Maura Connelly a transmis au pr?sident de la R?publique Michel Sleiman, au Premier ministre Najib Mikati et au ministre de l?Int?rieur Marwan Charbel, des messages leur demandant de commencer les pr?paratifs pour la tenue des ?lections l?gislatives en juin prochain sur la base de la loi de 1960. Car le remplacement de cette loi conduirait ? un recul suppl?mentaire de l?influence de Washington et de ses auxiliaires libanais et r?gionaux, y compris les centristes, dont les liens avec l?Occident ne sont plus un secret pour personne. La demande transmise par Mme Connelly a cr?? un climat ?lectrifi? ? l?int?rieur du gouvernement libanais apr?s que MM. Sleiman, Mikati et Charbel aient c?d? aux ?souhaits? am?ricains, qui refl?tent un changement de la tactique des Etats-Unis qui ont d?cid? de tourner la page de la stabilit? et d?opter pour l?escalade dans la r?gion allant de l?Irak au Liban, en passant par la Syrie et la Jordanie.

Le mouvement entam? par le Conseil de coop?ration du Golfe pour faire pression sur le Liban et menacer d?expulser des milliers de Libanais travaillant dans ces Etats est une des illustrations de ce plan am?ricain. De m?me que la f?roce campagne de d?nigrement lanc?e contre le ministre des Affaires ?trang?res, Adnane Mansour et les informations sur le limogeage du chef de la diplomatie et des deux ministres du Hezbollah. Les fuites sur l?intention du pr?sident Sleiman de demander aux ministres qui lui sont proches de d?missionner s?inscrivent dans ce m?me cadre. Toutes ces mesures, si elles sont mises en ?uvre, porteraient un coup ? la stabilit? gouvernementale et politique aux plus hauts sommets de l?Etat.

Ces donn?es apportent la preuve de l?existence d?un plan am?ricain de d?stabilisation dans le but d??largir le champ de bataille syrien en y incluant le Liban, afin de mettre sur la table des n?gociations la question des armes de la R?sistance. L?ultime objectif ?tant, bien entendu, de garantir la s?curit? d?Isra?l en affaiblissent la R?sistance.

Ghaleb Kandil

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Alain Peyrefitte, De Gaulle et les communistes

« Le Général et Georges Pompidou m’ont inculqué la religion du secret, comme ils l’ont inculquée ...