Accueil / A C T U A L I T É / PKP-P?LADEAU, la menace du fils ? papa

PKP-P?LADEAU, la menace du fils ? papa

ROBERT BIBEAU :

Les ?lections d?mocratiques bourgeoises sont des moments forts de la vie politique pour les capitalistes. Nous l??crivions dans un texte r?cent, chacune de ces ?lections est une rixe o? les diff?rents segments de la classe dominante, regroup?s sous diff?rentes banni?res politiques (Lib?ral, PQ, CAQ, QS, ON) s?affrontent, se chicanent, se cr?pent le chignon, se d?nigrent publiquement, et mentent effront?ment, s?exposant ainsi publiquement dans toute la laideur de leur opportunisme sans principe. Tous les coups sont permis pour tromper les salari?s et pour les amener ? voter?(1).

Le temps d?une mise en sc?ne co?teuse (33 jours de mascarade et 100 millions de dollars), le temps du lent d?roulement de ce ?spectacle? m?diatique navrant ? que les m?dias ? la solde ont mission de rendre excitant alors qu?il n?est qu?ennuyant et une perte de temps. Les t?nors politiques bourgeois esp?rent que quelques milliers d??lecteurs tromp?s leur accorderont leur bulletin et une visite au bureau de scrutin. Puis, le figurant d?put? d?arri?re-ban, enfin s?lectionn?, vous oublierez, cher ?lecteur,?promesses, mensonges et duperies, et le spectacle de l?impuissance se poursuit.

Pour comprendre le motif de cette mise en candidature du milliardaire des communications (50% des m?dias au Qu?bec), il faut se rappeler les raisons de cette prise de bec ?lectorale entre les diff?rentes factions bourgeoises. Par cette billeves?e ?lectoraliste, la faction p?quiste esp?re arracher quelques comt?s suppl?mentaires afin d?obtenir une majorit? ? l?Assembl?e des simagr?es pour ensuite mieux attaquer les salari?s.

En effet, ? l??lection bidon de 2012, la population qu?b?coise, dans sa grande sagesse,??avait refus? d?accorder une majorit? aux fourbes p?quistes, pla?ant la clique ?souverainiste? en ?tat de vuln?rabilit?. Situation de faiblesse gouvernementale que les autres factions de la bourgeoisie repr?sent?es ? l?Assembl?e (PLQ, CAQ, QS)??utilisent pour faire ?chanter? la clique p?quiste. La pr?sente mascarade ?lectorale vise, non pas ? r?soudre les probl?mes de la crise ?conomique syst?mique et du ch?mage end?mique, mais ? changer l?all?geance de quelques d?put?s d?arri?re-ban, en profitant de l?effondrement de la clique?Caquiste, de laquelle le grand capital d?sesp?re, et ceci afin de forger une majorit? ? la botte de la matrone multimillionnaire et de son mari, petit homme d?affaire f?d?raliste stigmatis?, et de leur poulain milliardaire (ex-mao?ste du?PCO) afin de mener sereinement toutes les agressions requises contre les salari?s victimes de la crise.

Le milliardaire des m?dias est donc assign? dans un comt??Caquiste,?une??transfuge ?tudiante ayant acquise sa notori?t? sur le dos des ?tudiantes en guerre contre toutes les cliques bourgeoises de l?Assembl?e nationale, est aussi assign?e ? un comt??Caquiste?(voil? bien l?indice qu?il ne suffit pas d??tre f?ministepour participer ? la lutte de lib?ration f?minine).

La chose est toute simple ? analyser, cette ?lection bidon constitue la mise ? mort de la clique?Caquiste?qui n?est plus utile ? la grande bourgeoisie d?affaire chauvine qu?b?coise qui a d?cid? de reconcentrer ses appuis ? ses acquis ? dans ses deux paniers pr?f?r?s, les p?quistes et les lib?raux. Les cliques solidaristes et nationalistes servant de faire valoir et de repoussoir pour les deux pr?c?dentes.

Pour distraire la galerie des ?lecteurs aigris, les commentateurs politiques hypocrites ergotent et s?agiotent ? propos de la foi ?souverainiste? du milliardaire converti; de la vocation ?thique ?d?mocratique? de ce poncif qui n?a jamais h?sit? ? cong?dier un plumitif qui ne chantait pas selon le cantique impos? lors de la c?r?monie des suppl?tifs.

Depuis quelques jours, d?ex-pseudos progressistes p?titionnent pour que leur ma?tre s?ant ? et ex-camarade mao?ste, devenu par son p?re milliardaire, ? ne se d?partisse pas de ses actions monopolistiques sur l?empire m?diatique qu?b?cois nationaliste chauvin. C?est vous dire jusqu?? quel caniveau peuvent s?affaisser ces d?g?n?r?s.

N?ayez crainte, peuple circonspect, ce matamore capitaliste ne songe nullement ? s?parer le Qu?bec du Canada, ?option? r?actionnaire que vous ?tes plus de 61% ? rejeter ex cathedra. Le Parti qu?b?cois n?a jamais ?uvr? pour l?ind?pendance du Qu?bec, il ne milite m?me pas pour la ?souverainet?? des qu?b?cois, et ce n?est pas aujourd?hui que ce parti va s?atteler ? s?parer le Qu?bec de la Conf?d?ration canadienne qui lui apporte des milliards de dollars ? partager entre les amis du r?gime (interrogez le mari de Pauline). R?cemment, la ?souverainiste? Marois d?clarait vouloir conserver le dollar canadien honni (l?instrument le plus important d?une politique ?conomique ?souveraine?) et se battre, in fine, pour obtenir un si?ge de thurif?raire ? la Banque du Canada (2).

Les p?quistes esp?rent simplement rallier quelques votes d??lecteurs mystifi?s par leur phras?ologie nationaliste esquint?e, ce en quoi les ?faiseux d??lections nationalistes? visent une frange de l??lectorat de?Qu?bec Solidaire?et?d?Option Nationale, pas grand-chose ?lectoralement parlant direz-vous, mais n?oubliez pas que dans certains comt?s convoit?s la joute ?lectorale se perdra ou se gagnera par quelques voix.

Pour le reste, la candidature du fils ? papa milliardaire ne pr?sente aucun int?r?t que de savoir que les menaces d?attaques contre la classe ouvri?re et les autres salari?s vont s?accentuer apr?s la pr?sente mascarade ?lectorale de cette ?lection bidon. Mais nous, de la classe ouvri?re, les attendons de pied ferme dans la rue et dans nos usines, dans nos chantiers et nos ateliers, dans nos quartiers et nos cit?s. ?a va chauffer cet ?t?.

  1. http://www.ledevoir.com/politique/quebec/402400/quebec-independant-pauline-marois?utm_source=infolettre-2014-03-12&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Parmi les visiteurs de Normandie, beaucoup d’anciens avions… de la CIA ! (1)

Je ne vous apprends rien en vous disant que j’adore l’aviation.  J’ai donc été ravi ...