Accueil / A C T U A L I T É / Pied de nez des français à l’extrême-droite

Pied de nez des français à l’extrême-droite

Les électeurs français, au terme d’une campagne électorale exceptionnellement frustrante et grotesque durant laquelle les principes de démocratie ont volé en éclat, ont pu faire entendre un non catégorique à la possible arrivée de l’extrême-droite au pouvoir.

Il n’en demeure pas moins qu’ils sont nombreux à décrier une telle situation, contre laquelle ils n’ont eu que peu de pouvoir, insatisfaits avec raisons d’avoir été amenés à faire l’ultime choix nécessaire.  Les scandales qui ont entaché certains candidats, les rendant difficilement éligibles, ont occupé une grande place, empêchant la tenue de débats uniquement politiques, pourtant nécessaires.  Malgré leur quasi inéligibilité, ces candidats ont tout de même réussi à diluer le résultat des votes du premier tour, ce qui allait malheureusement avoir un impact majeur sur le choix des candidats pour le deuxième tour.

Ajoutons que depuis, certains se sont tournés vers d’autres partis, abandonnant derrière eux les électeurs qui avaient déjà voté pour eux, même s’il est permis de croire que leur souhait était de faire suivre ces mêmes électeurs avec eux.  Mais voilà, leurs électeurs n’ont pas tous apprécié ces valses hésitations suivies d’un virage à 180 degrés.  Ils se sont fait faire le coup de la chaise musicale!  Ceux qui n’avaient pas voté pour eux n’ont pas apprécié non plus de s’être peut-être fait ravir la victoire de leur candidat, du fait de telles conduites désinvoltes.  Non ce n’était pas une campagne présidentielle digne de ce nom…

Les électeurs ont été bafoués à maintes reprises, sachant de plus qu’ils devront payer pour tout ce cirque indécent qui leur a été présenté, cirque dont ils ont font les frais à tous les niveaux.  Le manque de respect envers les électeurs a été l’élément majeur de cette campagne;  abandon, manipulation, trahison, chantage, malversation, et même violence et peur en bonus.

La victoire, s’il en est une est bien celle contre l’arrivée d’un gouvernement d’extrême-droite et c’est tout. Entre deux maux, les français ont choisi le moindre.  Mais est-ce bien cela la démocratie?

 

ÉLECTIONS PRÉSIDENTIELLES 2017 – Emmanuel Macron s’impose face à Marine Le Pen au 2ème tour de l’élection présidentielle 2017, avec 66,06% contre 33,94%, selon les résultats définitifs du ministère de l’Intérieur. Le résultat de l’élection ville par ville.

Les résultats de 36 170 villes sont déjà disponibles:  Lien

 

 

Tout un pied de nez !

 

 

CentPapiers

Vive la France

Commentaires

commentaires

A propos de CP

avatar
Média citoyen

Check Also

« en marche », c’est mal parti !

Se mettre « en marche » avec un caillou dans la chaussure, n’est pas chose facile, mais ...