Accueil / A C T U A L I T É / Pentagone pirat? : 24 000 fichiers vol

Pentagone pirat? : 24 000 fichiers vol

Les mots ont un sens, par Napakatbra

D?faut de s?curisation de connexion Internet caract?ris?…

Cyber-attaque FBI

Jeudi dernier, le minist?re de la D?fense US l’a avou? : frapp? par une cyber-attaque issue d’un « service de renseignement ?tranger« , le Pentagone s’est fait chaparder plus de 24000 fichiers sensibles. C’?tait en mars dernier. L’attaque aurait transit? par un sous-traitant. Aucune information suppl?mentaire n’a ?t? livr?e, ni sur la nature des informations subtilis?es, ni sur l’instigateur de l’attaque.

Le secr?taire d’Etat ? la D?fense, William J. Lynn III, a aussi affirm? qu’au cours des derni?res ann?es, « toutes sortes de donn?es ont ?t? vol?es« , des plus banales aux plus sensibles, y compris dans les domaines de l' »avionique, des technologies de surveillance, des syst?mes de communications satellitaires, et des protocoles de s?curit? r?seau« , par « des intrus ?trangers ? partir de r?seaux d’entreprise de sous-traitants de l’arm?e« .

Cette information cruciale a ?t? balanc?e ? la sauvette lors de la pr?sentation d’un rapport sur la nouvelle « Strat?gie pour le fonctionnement dans le cyberespace ». Selon les pr?conisations des militaires US, toute cyber-attaque devrait d?sormais ?tre consid?r?e comme un acte de guerre pouvant appeler une « r?ponse militaire proportionn?e et justifi?e, o? et quand » le gouvernement le d?cidera. Tout un programme…

Et quand le Pentagone laisse fuiter ses codes de d?fense anti-missile sur eBay, on attaque qui ?

Petit rappel : en Libye, les op?rations militaires (pilonnages quotidiens, livraisons d’armes, financement des rebelles, envoi de militaires) ne constituent toujours pas « officiellement » des « actes de guerre », mais de simples op?rations de protection de la population. Les mots ont un sens… ou pas.

Les mots ont un sens, par Napakatbra

Les drones am?ricains sont piratables ? l’aide de logiciels en vente libre sur Internet, ? des prix d?fiant toute concurrence : moyennant 25,95 dollars et quelques clicks, les insurg?s irakiens interceptent ainsi r?guli?rement les flux vid?o des a?ronefs t?l?command?s de l’assaillant…?Maman, j’ai pirat? l’avion !

Piratage de drones US pour 26 dollars

Pour moins de 26 billets, n’importe quel amateur de t?l?r?alit? militaire peut s’offrir le logiciel SkyGrabber, en vente libre sur Internet, un de ceux qui permettent aux rebelles irakiens de pirater les flux d’images des drones am?ricains, selon les bien innocentes indiscr?tions recueillies par le Wall Street Journal. Le programme exploite une faille qui ferait hurler le premier ?tudiant en informatique venu : les communications entre les avions sans pilote et leur base se fait au moyen de communications non crypt?es, donc ouvertes ? toute personne en mesure de capter le signal. Une simple antenne fera l’affaire. Le logiciel ne permet pas de prendre le contr?le de l’appareil, ni d’interf?rer sur le cours de son vol. Mais il apporte tout de m?me de pr?cieux renseignements, tels que les zones sur lesquelles les am?ricains concentrent leurs efforts, les routes et les b?timents surveill?s et, ?ventuellement, les positions des forces adverses.

Un avion pas vraiment furtif…

Le gouvernement am?ricain est au courant de la faille depuis la guerre de Bosnie dans les ann?es 1990. Mais la corriger co?terait cher et ralentirait le rythme de livraison du mat?riel. Le Pentagone a donc pari? sur le fait que ses ennemis ne s’apercevraient de rien… Sauf que depuis l’ann?e derni?re, les militaires yankees ont appr?hend? ? plusieurs reprises des insurg?s irakiens en possession de fichiers vid?o enregistr?s par leurs drones. Des « jours et des jours » d’enregistrements, selon un responsable, qui conclut que ce genre de piratage a d?sormais sa place dans la panoplie du parfait petit combattant.

… quelle drone d’id?e !

Le probl?me, c’est que l’US Air Force a mis? tout son avenir sur les avions sans pilote. Les drones comptent pour 36% des avions pr?vus dans le budget 2010 des Etats-Unis. Des jouets dernier cri qui coutent entre 10 et 12 millions de dollar l’unit?. Mais ces bijoux technologiques sont tout aussi piratables que leurs pr?d?cesseurs vieux de plus de quinze ans. La compagnie russe SkySoftware, ? l’origine du logiciel SkyGrabber, affirme qu’elle ne savait pas que son programme pouvait ?tre utilis? de cette fa?on. « Il a ?t? con?u pour intercepter les musiques, photos, vid?o, programmes et autres contenus » t?l?charg?s sur Internet, mais « pas les donn?es militaires ou d’autres donn?es commerciales« , a d?clar? son concepteur.

La d?fense antimissile sur eBay, les drones en libre acc?s… les Etats-Unis sont (les pieds dans le) b?ton, question d?fense…

http://www.lesmotsontunsens.com/fbi-pirate-24-000-fichiers-voles-10844

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Plus noir que noir, tumeur…

Il semble bien que les propos rassurants des autorités aient amené plus de suspicion que ...