Accueil / A C T U A L I T É / Pens?es po?tiques et ?lev?es sur le v?ritable amour

Pens?es po?tiques et ?lev?es sur le v?ritable amour


? tant entendre parler de violence, d?injustice, de haine politique, de crimes sordides, de corruption, de sentences contest?es, d??conomie mondiale pr?caire, mon moral tangue dangereusement vers la d?rive.

J?ai eu le go?t de me ressourcer dans la pens?e de deux mystiques qui ont marqu? la spiritualit? au treizi?me si?cle.

Le po?te Rumi (Djalal ad-Din Muhammad) est un mystique perse qui a profond?ment influenc? le soufisme. Son nom est intimement li? ? l?ordre des ?derviches tourneurs? ou?mevlevis, une des principales confr?ries soufies de l?islam, qu?il fonda dans la ville de Konya en Turquie.

On appelait le po?te Rumi le?Ma?tre?tant ses ?crits ?taient v?n?r?s.

Mais, la plupart de ses ?crits lui furent inspir?s par son grand ami, Shams ed D?n Tabr?z?, dont le nom signifie ?soleil de la religion.?

Entre eux, d?s leur premi?re rencontre, une grande histoire d?amour d?buta. Jusqu?? cette rencontre, Rumi n?avait jamais connu l?amour qui fait battre le c?ur et vous change. Ces deux hommes se comprenaient totalement, et s?aimaient d?un amour inconditionnel.

Voici quelques extraits des quarante r?gles du soufisme et quelques pens?es po?tiques et ?lev?es sur le v?ritable amour.

La soie ressemble ? l?amour. Les vers d?truisent la soie qu?ils produisent en sortant de leur cocon. C?est pourquoi les ?leveurs doivent choisir entre la soie et le ver ? soie. Le plus souvent, ils tuent le ver quand il est encore dans le cocon afin de tirer intact le fil de soi.

Le philosophe Ibn Arabi a d?j? dit de Rumi (en le voyant marcher derri?re son p?re)?:?Gloire ? Dieu! Un oc?an marche derri?re un lac.

Sa coupe est pleine ? ras bord, et pourtant il faut qu?il parvienne ? ouvrir la porte de son ?me afin que les eaux de l?amour puissent couler librement dans les deux sens.

Bienheureuse et riche est votre vie, pleine et compl?te ? ? ce que vous croyez. Jusqu?? ce que quelqu?un arrive et vous fasse comprendre ce que vous avez rat? tout ce temps. Tel un miroir qui refl?te plus ce qui manque que ce qui est l?, il montre les vides de votre ?me ? les vides que vous avez refus?s de voir. Ce qui compte c?est de trouver l??me qui va compl?ter la v?tre. Trouvez celui qui est votre miroir!

Y a-t-il moyen de comprendre ce que signifie l?amour sans d?abord devenir celui qui aime?

Leur amour l?un pour l?autre est si visible et si intense, ce qu?ils partagent est si unique, qu?on ne peut s?emp?cher d??tre d?prim?, en leur pr?sence, frapp? par la r?v?lation qu?un lien d?une telle force manque dans votre propre vie.

Rumi dit que nous n?avons pas besoin de chercher l?amour en dehors de nous. Il suffit d??liminer en nous les barri?res qui nous tiennent ?loign?s de l?amour.

Le soufi dit?:??Je dois m?occuper de ma rencontre int?rieure avec Dieu plut?t que de juger les autres. Un ?rudit orthodoxe, cependant, est toujours ? guetter les fautes des autres. Mais n?oubliez pas que la plupart du temps, celui qui se plaint des autres est en faute lui-m?me.?

Tout amour, toute amiti? sinc?re, est une histoire de transformation inattendue. Si nous sommes la m?me personne avant et apr?s avoir aim?, cela signifie que nous n?avons pas suffisamment aim?.

Il faut continuer ? marcher bien qu?il n?y ait aucun lieu o? arriver. L?univers tourne, constamment, sans rel?che, ainsi que la terre et la lune, mais ce n?est rien d?autre qu?un secret enracin? en nous, ?tres humains, qui fait tout bouger.

La voie de la v?rit? est un travail du c?ur, pas de la t?te. Faites de votre c?ur votre principal guide! Pas votre mental. Affrontez, d?fiez et d?passez votre ego avec votre c?ur.

L?intellect relie les gens par des n?uds et ne risque rien, mais l?amour dissout tous les enchev?trements et risque tout. L?intellect est toujours pr?cautionneux et conseille?: M?fie-toi de trop d?extase! Alors que l?amour dit?: Oh, peu importe, plonge!

Quoi qu?il arrive dans ta vie, si troublant que tout te semble, n?entre pas dans les faubourgs du d?sespoir. M?me quand toutes les portes restent ferm?es, Dieu t?ouvrira une nouvelle voie. Sois reconnaissant. Il est facile d??tre reconnaissant quand tout va bien. Un soufi est reconnaissant non pas pour ce qu?on lui a donn?, mais aussi pour ce qu?on lui a refus?.

Est, Ouest, Nord ou Sud, il n?y a pas de diff?rence. Peu importe votre destination, assurez-vous seulement de faire de chaque voyage un voyage int?rieur. Si vous voyagez int?rieurement, vous parcourrez le monde entier et au-del?.

La qu?te de l?amour nous change. Tous ceux qui sont partis ? la recherche de l?amour ont m?ri en chemin. D?s l?instant o? vous commencez ? chercher l?amour, vous commencez ? changer int?rieurement et ext?rieurement.

Il y a plus de faux gourous et de faux ma?tres dans ce monde que d??toiles dans l?univers. Ne confonds pas les gens anim?s par un d?sir de? pouvoir et ?gocentriste avec de vrais mentors. Un ma?tre spirituel authentique n?attirera pas l?attention sur lui ou sur elle, et n?attendra de toi ni ob?issance absolue ni admiration inconditionnelle, mais t?aidera ? appr?cier et ? admirer ton moi int?rieur. Les vrais mentors sont aussi transparents que le verre.

Ne tente pas de r?sister aux changements qui s?imposent ? toi. Au contraire, laisse la vie continuer en toi. Et ne t?inqui?te pas que ta vie soit sens dessus dessous. Comment sais-tu que le sens auquel tu es habitu? est meilleur que celui ? venir?

La seule vraie crasse est celle qui emplit nos c?urs. Les autres se lavent. Il n?y a qu?une chose qu?on ne peut laver ? l?eau pure?: les taches de la haine et du fanatisme qui contaminent notre ?me. On peut tenter de purifier son corps par l?abstinence et le je?ne, mais seul l?amour purifiera le c?ur.

Les oppos?s nous permettent d?avancer. Ce sont pas les similitudes ou les r?gularit?s qui nous font progresser dans la vie, mais les contraires. Tous les contraires de l?univers sont pr?sents en chacun de nous. Le croyant doit donc rencontrer l?incroyant qui r?side en lui. Et l?incroyant devrait apprendre ? conna?tre le fid?le silencieux en lui. Jusqu?au jour o? l?on atteint l??tape d?isan-i-Kamil, l??tre humain parfait, la foi est un processus graduel qui n?cessite son contraire apparent?: l?incr?dulit?.

Il n?est jamais trop tard pour se demander?: suis-je pr?t ? changer ma vie? Suis-je pr?t ? changer int?rieurement? ? chaque instant, ? chaque nouvelle inspiration, on devrait se renouveler, se renouveler encore. Il n?y a qu?un moyen de na?tre ? une nouvelle vie?: mourir avant la mort.

Une vie sans amour ne compte pas. Ne vous demandez pas quel genre d?amour vous devriez rechercher, spirituel ou mat?riel, divin ou terrestre, oriental ou occidental ? Les divisions ne conduisent qu?? plus de divisions. L?amour n?a pas d??tiquettes, pas de d?finitions. Il est ce qu?il est, pur et simple. L?amour est l?eau de la vie. Et un ?tre aim? est une ?me de feu! L?univers tourne diff?remment quand le feu aime l?eau.

? tous, une tr?s belle journ?e ?panouissante!

Carolle Anne Dessureault

?

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Du nouveau dans les toilettes et dans les…verres

Le mardi 13 novembre 2019 sera dédié à la « Journée Mondiale des Toilettes ». Un sujet ...

3 Commentaire

  1. avatar

    Puisqu’on parle de soufis, un ruba ici en exemple, et un lien vers la traduction la plus populaire par FitzGerald du Rubaïyat d’Omar Khayyam.

    Ah, Love! could you and I with Him conspire
    To grasp this sorry Scheme of Things entire,
    Would not we shatter it to bits–and then
    Re-mould it nearer to the Heart’s Desire!

    http://classics.mit.edu/Khayyam/rubaiyat.html

    pjca

  2. avatar

    Ce commentaire est repris de l’article du même titre sur le site « Les 7 du Québec »

    àOn aime lorsque l’on sait pourquoi on aime, lorsqu’on sait que même dépourvu du paraître, l’être l’emporte, lorsqu’au delà du temps avec ou sans joie le coeur demeure touché et se plaît à garder tant les traces de ses essais-erreurs que celles des offrandes reçues. Cela paraît simple mais c’est le plus difficile à reconnaître et à accepter.

    Sinon, il m’est apparu que l’on n’aime sans réserve que ce qui nous est prêté avec grâce, ce que l’on ne peut posséder vraiment, ce que l’on ne maîtrise pas, soit l’essence des autres. Comme un don du ciel l’amour et l’amitié, même brisés, demeurent les seuls précieux gages de notre existence, ceux qui nous rappellent qui nous sommes, ceux qui nous identifient face aux autres et ceux qui nous confirment qui nous sommes.

    Elyan