Accueil / T Y P E S / Articles / P?lerinage au Qu?bec: prenez la cl? des champs!

P?lerinage au Qu?bec: prenez la cl? des champs!

RAYMOND VIGER

Compostelle au Qu?bec

La famille Pr?vost-Cyr a us? ses souliers sur pr?s de 150 km de bitume mont?r?gien. Reflet de Soci?t? s?est entretenu avec Francis Pr?vost (22 ans), sa m?re Monique Cyr (45 ans) et le grand-p?re maternel, Fernand Cyr (67 ans). Il n?y a pas que le sentier de Compostelle qui vaille pour les p?lerinages?

Marie-Jos?e Richard? Dossier Famille, Communautaire

compostelle-pelerinage-famille-communautaire? la t?te de l?exp?dition, le couple Guy Pr?vost et Monique Cyr. Le but de cette odyss?e p?destre: atteindre le Cap-de-la-Madeleine ? partir de Saint-Hyacinthe, ? raison de 15 ? 20 km par jour. Une vingtaine de jeunes ?g?s entre 12 et 24 ans se sont greff?s ? eux, en vue de se pr?parer aux Journ?es mondiales de la jeunesse qui auront lieu l??t? prochain ? Madrid, soit le plus grand rassemblement de jeunes catholiques au monde. Faisaient aussi partie du voyage, quatre accompagnateurs dans la quarantaine et le grand-p?re Fernand. Retour sur les moments forts de cette escapade.

Se d?couvrir des qualit?s de chef

? travers cette exp?rience, Monique a pu se r?inventer, transcender ses peurs et ses limites. C?est qu?elle avait la responsabilit? de veiller ? ce que tout se d?roule bien, tant au niveau logistique, qu?au niveau humain. ?C??tait tout un d?fi. J?avais beaucoup ? g?rer, mais je crois m?en ?tre bien sortie?, lance-t-elle sur un ton rieur.

La dame avait aussi ? c?ur que ce voyage soit formateur pour le groupe. ?Plus qu?une ?preuve physique, c??tait une occasion de grandir en tant que personne. Je tenais ? ce que les jeunes soient pers?v?rants, qu?ils vivent de mani?re positive la souffrance occasionn?e par les longues heures de marche. J?esp?rais qu?ils voient dans leur fatigue une mani?re de se d?passer et d??tre fiers de leur accomplissement!?

Monique s?est m?me d?couvert des qualit?s de leader: pr?venir les conflits, faire r?gner la bonne entente, ?tre ? l??coute, savoir planifier les d?placements et les activit?s, stimuler les troupes et donner l?exemple? malgr? ses pr?occupations du moment! Son coup de coeur? ?Chaque matin, on se r?servait une heure de silence en marchant. C??tait tr?s ressour?ant.? Au final, malgr? le poids des responsabilit?s, cette semaine lui a apport? un grand bien-?tre.

Renouer avec l?amour

Francis n?en ?tait pas ? sa premi?re sortie du genre. Pourtant, c??tait la premi?re fois qu?il l?exp?rimentait avec sa femme. ??a a ?t? une superbe opportunit? pour se red?couvrir. On avait du temps chaque jour pour discuter, confie le jeune homme, mari? depuis l??t? dernier. Avoir du temps de qualit? en couple, ce n?est pas toujours ?vident avec les vies que l?on a. ?tudiants ? temps plein la semaine, avec un emploi ? temps partiel la fin de semaine. On a vraiment pu connecter ? nouveau.?

Chaque nuit, le groupe dormait dans un endroit diff?rent, accueillis par des b?n?voles des paroisses sur leur chemin. ?Parfois, on dormait au sous-sol d?une ?glise, parfois dans une salle communautaire. En guise de douche, on a m?me eu droit au boyau d?arrosage ? l?ext?rieur! On sortait de notre confort habituel.? Voici qui a demand? ? plus d?un de d?velopper ses capacit?s d?adaptation. ??tre avec les m?mes personnes 24 heures sur 24 demande aussi d??tre patient, ouvert d?esprit et d??tre pr?t ? faire des compromis! confie le futur enseignant au secondaire en ?thique et culture religieuse. Pour moi, une telle exp?rience me permet de me recentrer sur mes croyances. ?a me fait sortir du tourbillon de la vie et de prendre du recul sur ce que je vis, pour mieux replonger dans mes projets.?

Pour Francis, un p?lerinage l?invite aussi ? contempler la nature. ?On appelle ?a la louange: observer le travail du cr?ateur. Chaque fois, c?est ce qui me touche le plus. J?entre ? nouveau avec qui je suis vraiment et avec ce qui m?entoure. Tout va tellement vite de nos jours. Tant dans les transports que dans les communications. Dans un pareil contexte, le silence devient d?or; on apprend ? l?appr?cier, que ce soit seul ou en groupe. C?est bon aussi que de n?avoir qu?une seule pr?occupation pendant plusieurs jours: marcher! Mais ce ne fut pas une t?che facile, tant la chaleur ?tait accablante.? Rappelons que l??t? 2010 a bris? des records de chaleur.

Retrouver ses airs de jeunesse

Pour Fernand, l?a?n? du groupe, cette randonn?e de plusieurs jours lui a permis de se rapprocher de sa fille Monique et de ses petits-enfants, dont cinq sur sept ?taient pr?sents. ?On se c?toie aux f?tes familiales, mais ?a n?adonne pas souvent de discuter en profondeur. En marchant plusieurs heures par jour, on pouvait faire un bout de chemin ensemble et aborder une foule de sujets, comme jaser de sexualit?, d?engagements, de leurs orientations professionnelles, du sens de la vie.?

?J?aime les p?lerinages parce que ?a me rappelle une valeur chr?tienne tr?s importante: celle de s?occuper de son prochain. Dans un pareil voyage, on n?a vraiment pas le temps de se regarder le nombril! On finit par ne plus penser que pour soi. On d?veloppe certains r?flexes collectifs! ?a m?a beaucoup apport?, pas juste comme grand-p?re, mais aussi comme ?tre humain.?

Au fil des conversations, il admet avoir ?t? impressionn? par la curiosit? et la soif d?apprendre des jeunes. Aussi, il a ?t? touch? de voir combien ils se d?vouaient ? la t?che. C?est que chacun avait des responsabilit?s au quotidien. Pour certains, c??tait de s?assurer que rien ne soit oubli? en chemin alors que d?autres s?occupaient du repas du midi ou de recharger les batteries des walkies-talkies chaque soir. ?Il se passe de belles choses chez la jeunesse, mais il faut ?tre l? pour les voir.?

La maladie de sa femme, il y a un an, lui a rappel? l?importance de savourer chaque moment de vie? et de profiter pleinement de sa propre sant?. ?M?me si elle n?a pas pu nous accompagner, je trouvais important de le faire pour moi. Aussi, ?a m?a permis de me retrouver davantage, de faire une sorte de bilan. C?est important de prendre du recul et de se regarder aller. Il faut prendre le temps de s?arr?ter dans la vie, sinon on ne la voit pas passer.? Et pour Fernand, c?est en demeurant actif qu?on reste jeune. ?J?ai juste 67 ans, vous savez??

Autres textes sur Famille

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Le commerce préhistorique (6)

Naissance des cités sumériennes. Le premier « Puissant » à venir s’installer à Sumer fut EN.KI. Il ...

2 Commentaire

  1. avatar

    Merci pour cet article et bravo a ceux qui ont vécu cette expérience. Ca me ramène en mémoire un projet que j’avais eu il y a vingt ans et dont l’heure est peut-être venue. J’en parlerai dans mon article de ce lundi

    PJCA