Accueil / T Y P E S / Chroniques / Patch Adams et notre syst?me de sant? gratuit

Patch Adams et notre syst?me de sant? gratuit

En 1998, Hollywood a produit sur grand ?cran l’histoire r?elle et passionnante de Patch Adams. Robin Williams avait interpr?t? avec brio et humour ce r?le principal. Dans la vie de tous les jours, Patch Adams est m?decin, clown et un homme aux chapeaux multiples, mais surtout il est visionnaire et r?volutionnaire. Dans un pays o? le syst?me de sant? est en grande majorit? priv?, il a fond? The Gesundheit Institute dans l’?tat de Virginie aux ?tats-Unis.

Patch Adam a red?fini la relation entre le patient et le m?decin en y introduisant une proximit? relationnelle v?ridique o? l’humour a sa place. Le cœur d’une m?decine v?ridique, selon lui. Depuis des ann?es, il parcourt la plan?te afin de ramasser des fonds afin de financer son Institut, car il offre la gratuit? des soins ? tous ceux qui s’y pr?sentent. Un projet ambitieux ? Oui ! Impossible ? Non, invraisemblable ? concevoir, si vous l’avez d?j? rencontr?.

Presque 10 ans apr?s le film et le livre, je vous parle de cela en raison que depuis quelques ann?es, il y a un d?bat sur l’int?gration du priv? dans notre syst?me de sant? public et gratuit (mais jusqu’? quand ?). Patch Adams devrait inspirer davantage les d?cideurs, politiciens et faiseurs d’opinions m?diatiques au sujet des d?rives de l’int?gration du secteur priv? et aussi, pourquoi pas, revoir les fa?ons de concevoir les relations patients m?decins.

Le syst?me de sant? est essouffl?, fatigu? et il co?te extr?mement cher ? l’?tat — donc ? nous en quelque sorte. Les d?fis sont importants et les solutions rapides seraient, en apparence, ? int?grer le priv? afin de faire des ?conomies et d’am?liorer l’accessibilit? des soins. Est-ce vraiment les r?elles raisons ? J’en doute, car derri?re ces discours, il y a un lobby priv? assez puissant qui vient nous influencer de toute part… Sans compter le discours de certains politiciens…

La situation est beaucoup plus complexe et la solution n’est pas uniquement mon?taire. Par exemple, d’ici quelques ann?es, il y aura une p?nurie de main-d’œuvre dans plusieurs domaines de la sant?. Le probl?me ne sera pas l’argent, mais bien qu’il n’y aura pas assez d’?tudiants gradu?s afin de remplacer les d?parts et les cong?s de maternit? et maladie. Et c’est d?j? commenc? ! ?galement, notre syst?me de sant? est beaucoup trop bureaucratis? et n’axe pas encore assez sur le d?veloppement de saines habitudes de vie et la promotion d’une responsabilisation de la sant? des et par les citoyens. Je le r?p?te, les probl?mes sont multiples, mais ils sont r?glables si la volont? politique et citoyenne est l?. Finalement, peut importe le gouvernement en place, s’il propose des solutions pour l’am?liorer en maintenant la gratuit? totale des soins ; informez-vous, lisez, discutez-en et supportez-le au besoin.

La gratuit? de notre syst?me de sant? est un bien commun que nous devons d?fendre, mais cela demande de l’am?liorer avec des personnes de bonnes volont?s. Pendant trop longtemps, l’argent investi a servi uniquement ? bonifier les conventions collectives des employ?s, l’augmentation des revenus des gestionnaires et l’achat d’appareils (trop) sophistiqu?s. Sans oublier la mont?e vertigineuse des co?ts des m?dicaments. Maintenant, c’est assez, il faut r?fl?chir sur les fa?ons d’assouplir notre syst?me et lui donner de l’oxyg?ne. Le jour o? notre syst?me deviendra enti?rement priv?, et bien ce jour, il n’est pas si loin si on laisse aller les choses. Introduire partiellement le priv? pour des causes pr?tendument nobles va tuer ? long terme notre syst?me.

Je vous laisse cette magnifique phrase qui en dit long au sujet des intentions derri?re l’int?gration du priv?, selon moi, of course :

« Inauthenticity is our moderne form of plague : it kills life. » de Matthew A. Budd, Harvard Medical School

Si vous voulez en savoir davantage concernant son histoire, il existe un livre ? ce sujet : Patch Adams with Maureen Mylander. Gesundheit ! 1998, Healing Arts Press, Rochester, Vermont.

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Coke en stock (CCCVII) : de la coke, des hélicos, des machines à sous… et Bolsonaro !

Les arrestations se sont donc succédées au Brésil durant l’année 2019, avec en vedette les ...

4 Commentaire

  1. avatar

    Patch Adams est un exemple de santé alternative qui fonctionne et qui peut aider le système de santé à faire différemment.

    Nous avons développé un dossier sur la santé alternative qui passe par des coopératives de santé ou encore des projets comme Jonquière Médic pour des visites à domicile.

    Ces projets fonctionnent, s’autofinancent et baissent les coûts d’intervention. Des solutions qu’on aurait dû entendre parler ? Pas vraiment. Depuis 2 ans, nous tentons d’avoir une entrevue avec Philippe Couillard, le ministre de la Santé pour avoir sa position sur ce dossier. Nous n’avons pas encore eu notre entrevue. Donc impossible de comprendre pourquoi le gouvernement ne fait pas la promotion des ces moyens alternatifs qui, pourtant, fonctionne très bien du côté du Canada anglais.

    La seule fois que j’ai politiquement entendu parler de ce sujet, c’est Mario Dumont qui l’a soulevé lors du débat des chefs. Il a questionné André Boisclair et Jean Charest sur les coopératives de santé. Ni l’un, ni l’autre n’ont daigné répondre. Comme si personne n’avait entendu la question. Surprenant que les journalistes n’aient pas soulevé ce mutisme total.

  2. avatar

    @Raymond, toujours aussi pertinentes vos actions ! Pour le ministre, un conseil : écrit directement à Charest sur son site. Une synthèse de ton idée et également, il y a la possibilité de présenter un mémoire à l’assemblée par la suite. 2 fois que je lui écris et 2 fois qu’un attaché politique m’a répondu.

  3. avatar

    Nous avons parlé avec plusieurs attachés politique et/ou de presse et/ou de relation publique… Nous avons eu plusieurs dates d’entrevues possibles. Toujours remises et repoussées à plus tard.

  4. avatar

    Le film de Patch Adams est extraordinaire. À mon avis, il fait réfléchir autant les patients que les professionnels de la santé. Quoique ce n’est pas évident de sortir du moule de la société tellement encadrée.

    Bravo pour ce bel article !

    Patricia Turcotte