Accueil / T Y P E S / Billets / Pas d?autres Musulmans au Qu?bec
Photo : Flickr al-Taqi (away for few days)

Pas d?autres Musulmans au Qu?bec

Photo : Flickr al-Taqi (away for few days)
Photo : Flickr al-Taqi (away for few days)

Depuis quelques jours, dans la foul?e de cette affaire de minarets interdits en Suisse, on parle beaucoup de racisme en France, en en d?tournant le sens.?? On ?tablit aussi souvent le parall?le Islam-chr?tient? de fa?on qui me semble abusive. Ce que j?en dis ici me semble conforme ? la r?alit?

L?Islam est la plus jeune et la plus ?avanc?e? des?grandes religions monoth?istes. Elle pr?conise un seul champ, sans solution de continuit?, du politique, du social et du religieux. L?Islam est totalitaire, au sens strict du terme, comme aucune id?ologie occidentale n?a pu l??tre, car il a fait l??conomie d?un d?tour par l?individualisme et la notion de nation.

L?islam est un engagement total. On ne peut ?tre un Musulman dans le vrai sens du terme et reconna?tre une separation entre la religion et l??tat qui d?finirait pour chacun un domaine o? il est souverain, les mettant ainsi sur un pied d??galit?.?Pour un Musulman, c?est une h?r?sie.? Dans la probl?matique de l?Islam, l?id?e d?une s?paration entre le religion et l??tat est r?gressive et tous les concepts que nous ?tayons de cette id?e de s?paration, comme la la?cit?, sont simplement?non-avenus.

La la?cit? est un concept inacceptable pour un vrai Musulman. Il?n?y a donc pas de fa?on dont un bon Musulman puisse ?tre une bon citoyen fran?ais ou canadien. Il y a incompatibilit?. Aussi longtemps qu?on ne tient pas compte de cette incompatibilit?, on est dans l?incompr?hension ou l?hypocrisie? et on dit des b?tises. Il est inintelligent de discuter d?une relation Occident-Islam avec des Musulmans ? partir des principes et des crit?res de l?Occident.

J?insiste pour dire que cette vision totalitaire que pr?conise l?Islam N?EST PAS ABSURDE ni intrins?quement MAUVAISE.?Rien ne dit que ce n?est pas celle qui pr?vaudra, car notre d?mocratie, devenue pure corruption, est loin aujourd?hui?d?avoir le haut du pav??dans ce d?bat.?Je dis seulement que l?Islam et notre vision occidentale du monde sont incompatibles. Il n?y a rien a gagner ? vouloir les faire cohabiter.

La d?monstration de l?inacceptabilit?? des? Mulsulmans en Occident ? se? termine quand on accepte que la fusion entre le religieux et le politique ? qui est ESSENTIELLE ? l?Islam?- fait de tout Musulman un objecteur de conscience ? toute gouvernance civile dans tout pays ou ne s?applique pas la sharia.?Il ne peut se soumettre de bonne foi aux lois d?un pays comme la France ou le Canada, et ne peut viser qu?? renverser cette gouvernance.? Est-ce le citoyen que l?on veut??? Comment le Musulman, qui ne PEUT reconna?tre la l?gitimit? absolue de la loi canadienne au Canada, aurait-il sa place au Canada ?

Quand on parle des Musulmans ??mod?r?s??, on joue sur les mots et on triche.?Si un Musulman est mod?r? au point de vouloir s?int?grer ? la vision du monde d?un citoyen? la?que de France ou du Canada, il n?est plus un Musulman.?Il est un ?laique postislamique?, comme il y a des millions de ?laiques postchr?tiens? en Occident. Ce n?est pas lui qui fait probl?me.?Il est aussi assimilable que tous les autres qui sont venus et dont les enfants ou petits enfants sont indiscernables des autres citoyens de souche.?? Le postislamique est le bienvenu, quel que soit son pays d?origine ou sa couleur de peau.

Le probl?me, c?est celui qui veut rester un Musulman et est donc imperm?able ? l?id?e de s?paration entre la religion et l??tat. On ne reglera pas ce probl?me en jouant sur les mots, mais en disant clairement?que ce Musulman n?a pas plus sa place au Qubec que je n?aurais la mienne ? La Mecque. Je suis en principe passible de la peine de mort si j?entre ? La Mecque.

Beaucoup de gens imaginent La Mecque comme le Vatican?: un ?glise et quelques d?pendances. La Mecque est en fait une ville plus populeuse que Marseille, dont l?existence comme entit? civile ind?pendante de son caract?re religieux est ni?e au point que les non-musulmans n?y sont pas admis.? Comment mieux exprimer que Islam et ?tat sont indissociables??

Je souligne, encore une fois, que je n?ai pas de querelle avec l?Islam. Seulement avec l?Islam en Occident? Le probl?me que pose l?int?gration de cette minorit? en au Qu?bec d?coule de cette fusion-confusion entre religion et identit?. Beaucoup de? postislamiques ne demandent sans doute qu?? ?tre int?gr?s et assimil?s. Ils? se disent Musulmans, simplement parce qu?ils ne savent pas se d?finir autrement que comme Musulmans?!?? Probl?me tragique, car leur volont? d?int?gration est per?ue par les autres comme une apostasie.

Leur assimilation est alors rendue plus difficile dans le contexte d?une contrainte et de l?ostracisme de leur communaut?. D?o? cette notion qui semble paradoxale, mais qui est pourtant bien ?vidente, que l?int?gration des ?postislamiques? -?qui peuvent devenir d?excellents citoyens canadiens ? sera d?autant plus facile qu?il y aura moins de ?Musulmans? au Canada et au Qu?bec

Respectons les droits acquis de ceux qui ?sont d?j? parmi nous?. Mais n?en acceptons plus?!

http://nouvellesociete.wordpress.com/2008/03/12/170-les-quant-a-soi/

http://nouvellesociete.wordpress.com/2008/03/12/173-un-brin-de-causette/

Pierre JC Allard

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

L’autre conséquence majeure du coronavirus !

Le Covid-19 a précipité une ruée vers le cash, à tout le moins dès que ...

19 Commentaire

  1. avatar

    quelle belle intolérance, Pierre, de ta part.

    Je te croyais plus pour l’égalité des chances pour tous que ça.

    Toi qui a voyagé beaucoup comment expliques-tu la situation de la Turquie ???

    Un pays de 76 millions de personnes de religion musulmane très majoritaire avec un gouvernement élu démocratiquement qui applique la laïcité et qui refuse que les femmes porte le voile.

    Ton intolérance est digne de Jean-Marie Le Pen !!!

  2. avatar

    tout à fait d’accord avec vous Allard,il ne faut pas se leurrer sur les  » bonnes intentions » d’intégration des Musulmans dans la société Occidentale …
    nos valeurs sont diamétralement opposées,et leur conception de la séparation du politique et du religieux est totalement incompatible avec leur culture …

    leurs seul objectif,c’est l’emprise de l’Islam sur le monde entier !

  3. avatar

    Il est triste de lire un tel article. Mauvaise cible, mauvais argûment et mauvaise solution.

    Je suis d’accord avec le commentaire de monsieur Jean-Luc Autret.

    Désolé Monsieur Allard…

  4. avatar

    en région Parisienne,dans la périphérie de la capitale et jusqu’aux endroits les plus reculés de la banlieue ,nous somme confrontés aux comportements provocateurs des islamistes arborant tenues d’imans,avec barbe,gandhoura,sarouel,femmes intégralement voilèes …

    prêches dans les endroits publics notamment à l’intention des jeunes désoeuvrés ,terreau facile à convertir à l’islam radical !

    on a l’impression de se retrouver dans les endroits les plus reculés d’Afrique du Nord ,alors que j’ai connu l’Algérie au début des années 60,et que peu ou pas d’autochtones étaient accoutrés de la sorte ou alors très peu et dans les coins perdus dans les montagnes …

    c’est uniquement de l’ostentation ! et c’est intolérable !

  5. avatar

    @Jean-Luc Autret:

    À part nous faire part de vos états d’âmes multiculturels, serait-il possible que vous partagiez votre vision de l’intégration du citoyen immigrant dans la société d’accueuil?

    Me semble que ce serait plus constructif que de simplement faire référence à des clichés du genre Le Pen pour comprendre votre pensée.

  6. avatar

    Je ne prétends pas connaître l’Islam. Pourtant, je sais qu’au Maroc et en Tunisie et je pourrais inclure la Turquie, l’Indonésie peut-être se pratiquent un islamisme plus ouvert qu’en Arabie saoudite. Comptant un nombre considérable d’adeptes, dispersés et implantés dans des cultures territoriales diverses, je comprends difficilement que l’on veuille réduire le sens de l’islam à une interprétation unique, comme le fait M. Allard. Il y a probablement du vrai dans sa vision, mais sa vision me semble être la plus pessimiste et la moins favorable à l’émergence d’un vivre ensemble chapeauté par des nations fortes. La lecture de M. Allard nous fait courir le risque d’un affrontement, d’un choc des civilisations alors que nous aurions tout intérêt à tout faire pour tenter d’éviter ce choc. Je renvoie à l’article d’Alain Soral, présentement en ligne sur le site de Egalité et Réconciliation. http://www.egaliteetreconciliation.fr/index.php?option=com_content&task=view&id=4753&Itemid=115 Son texte propose une autre lecture de l’Islam et est en tout cas porteur de plus d’espoir. Retenons encore que la position d’Alain Soral est de mettre fin à l’immigration en France mais d’intégrer généreusement ceux qui sont déjà là, dont les musulmans, à travers un patriotisme républicain de bon aloi, que les Français eux-mêmes devraient redécouvrir dans le processus. La recette peut sans doute s’appliquer au Québec, oserais-je dire.

    GV

  7. avatar

    Merci pour vos commentaires.

    D’abord, il me fait plaisir d’aviser tous ceux qui ont trouvé scandaleux mon article que, comprenant qu’il avait été écrit avec respect et soulignait des éléments importants, le site Mejliss el kalam – aussi islamique qu’on peut l’être -l’a reproduit, sans semble-t-il en avoir été offusqué.

    http://www.mejliss.com/showthread.php?p=4596425#post4596425

    Cela dit:

    @ Jean-Luc Autret.

    Je ne critique pas l’Islam: je constate que ses valeurs sont INCOMPATIBLES avec celles que nous voulons promouvoir en Occident. Comme le feu et l’eau, dont les deux ont leurs mérites. J’ai vécu au total des ANNÉES en pays musulman. Non seulement parce que je suis tolérant, mais parce que je m’y suis rendu tolérable. JE me suis accommodé. N’était-ce pas la moindre des choses ?

    La Turquie apporte de l’eau à mon moulin. Ataturk a fait de la Turquie un pays laïque sans s’embarrasser de démocratie. La récente recrudescence de l’Islam tente de revenir à la case départ. La conflit est ouvert et s’aggrave… C’est ce que je prévois aussi en Occident.

    @ Les derniers humains : voir la réponse à Jean Luc Autret.

    @ GV: L’affrontement est là. J’en blàme l’Occident -non pour sa cause, qui est dans l’essence même de l’Islam – mais pour l’incroyable stupidité avec laquelle on a traité ce dossier. Cela dit, trouver la cause ne donne pas le remède. Tout ira mieux si on sépare les parties…

    http://nouvellesociete.wordpress.com/2008/03/12/167-dessine-moi-un-monstre…/

    Je vous souligne que je dis tout comme Soral qu’il faut  » mettre fin à l’immigration en France mais d’intégrer généreusement ceux qui sont déjà là  » en quoi cette solution que vous approuvez chez lui vous déplait-elle dans mon article ?

    Pierre JC Allard

  8. avatar

    Je suis d’accord pour mettre fin à l’immigration au Québec, en tout cas un moratoire immédiat de dix ans sur l’immigration me semble souhaitable. Là dessus j’endosse les idées de Soral et les vôtres. Là où je tique, c’est que, je ne sais pas si je vous lis mal, mais votre approche semble mettre en opposition d’essence l’Islam et la chrétienté (ou ce qui est devenu son héritage). Soral, de son coté met davantage de l’avant ce qui peut réunir les deux dans une nation occidentale forte. Sa foi que les musulmans (à la différence des Juifs, de bien de Juifs !) seront d’abord patriotes français et loyaux à la France, si les Français se tiennent debout. Idem pour le Québec, selon moi. GV

  9. avatar

    bel exemple d’ignorance de l’islam, de petitesse d’esprit, de préjugés à tout va et de stéréotypes glanés ci et là et inspirés des débats byzantins qui sévissent en France en ce moment. On voit bien que la légendaire extrême-droiture française a bien déteint sur vous M. Allard..
    Je suis musulmane et je suis laïque, je ne porte ni le voile, ni la burqa ni la mini jupe, je crois et défend la démocratie et je n’envisage pas de bombarder la tour CIBC de McGill…
    Pouvez-vous expliquer cela vous qui pensez que les musulmans sont tous des terroristes et qu’ils vous attendent au tournant pour perpétrer un attentat contre vos intérêts et ceux des bons citoyens chrétiens comme vous, ou alors suis-je un cas impossible à déchiffrer ?..
    certains québécois sont prêts à tout pour ramener la France au Québec, y compris reproduire son racisme et son intolérance. Personne n’aime vivre dans une société où il paie cher ses impôts et taxes et se retrouve stigmatisé partout où il met les pied à cause de son apparence et de son culte..alors moi je vous dit : il ne fait pas bon vivre en France en ce moment pour les musulmans, alors M. Allard, ne faites pas en sorte que cela devienne pareil aussi au Québec..
    Merci

  10. avatar

    @ GV
    et @ l’auteur par la même occaison :
    En Turquie, Tunisie, Maroc, etc.. on ne pratique pas l’islamisme, on pratique l’islam..
    l’islamisme est le concept qui désigne l’islam politique, ce sont ces musulmans extrémistes qui croient que l’islam et la politique ne font qu’un et combattent dans leur propre pays d’origine pour instaurer l’État théocratique­.
    Heureusement pour moi qui suis musulmane que l’islam n’est pas l’islamisme, et les islamistes ne sont qu’une minorité comme il existe des extrémistes dans chaque religion et dans chaque mouvement idéologique.
    Les seules théocraties musulmanes où la doctrine religieuse est érigée doctrine officielle de l’État sont L’Iran et L’Arabie saoudite (celle ci est un royaume)..
    Tous les autres pays musulmans du monde (et il y en a beaucoup)ne sont pas des théocraties et ne pratiquent pas l’islamisme..

  11. avatar

    Monsieur Pierre JC Allard se dit tolérant ; mais dans les faits, il prône le chacun chez soi car il veut que les Musulmans restent chez eux pour cause « d’incompatibilité » avec l’Occident. Il dit clairement qu’il ne faut plus accepter un seul Musulman de plus au Québec.

    Imaginons comment une telle politique se traduirait concrètement dans la réalité. Il faudrait donner à des fonctionnaires le pouvoir de déterminer qui est Musulman (incompatible) et qui est « laïque post-islamique » (compatible). Comme les fonctionnaires responsables de l’immigration ne sont pas tous détenteurs de doctorat en théologie, ils devront nécessairement appliquer une grille de critères établie par leurs supérieurs.

    Bref, fermer la frontière aux Musulmans, c’est ouvrir la porte grande ouverte au profilage religieux, et de ce fait, à l’arbitraire bureaucratique.

    Une fois que ce précédent aura été créé, je suis sûr que les monsieur Allard de ce monde réussiront à trouver d’autres idéologies religieuses, politiques, ou autres, qui sont « incompatibles » avec l’Occident. Et ainsi l’Occident se transformera irrémédiablement en une forteresse verrouillée à double tour. Et les occidentaux deviendront quant à eux une population captive.

  12. avatar

    je ne comprends pas que centpapiers publie de tels articles qui sont en clair des appels à la haine et aux conflits ethniques et communautaires.
    Si c’est cela le journalisme citoyen, je préfèrerai encore consommer la Presse et Le Journal de Montréal, eux au moins ils respectent une vraie déontologie et ethique de rédaction qui les empêche de publier des diatribes à la gloire du racisme et de l’islamphobie.

  13. avatar

    LEUK2, vous avez déjà lu les chroniques de Martineau dans le JDM pour faire une telle affirmation. On se réserve une petite gène, non?

  14. avatar

    Leuk:

    Je suis ébahi de voir à quel point vous pouvez prétendre discuter sans avoir lu l’article.

    1) Je dis clairement que si vous êtes laique VOUS N’ÊTES PAS MUSULMANE. C’est ce que vous diront tous les Musulmans. Vous êtes donc cette personne type à laquelle je fais allusion qui se dit Musulmane parce qu’elle n »a pas d’autre référence d’identification… mais qui est « postislamique » Pourquoi voulez vous porter un chapeau qui n ‘est pas fait pour vous ?

    2) Nulle part je ne parle de terrorisme. En fait, je n’utilise pas le mot « islamisme » dont la définition qu’on en donne ne correspond à rien dont je tente de discuter. Je dis clairement que je n’ai ni haine ni mépris envers l’islam. Pourquoi me faire porter un chapeau qui, de toute évidence, n’est pas fait pour moi ?

    3) « diatribes à la gloire du racisme et de l’islamphobie » C’est un canular ? Vous ne pouvez ne pas comprendre à ce point…

    PJCA

  15. avatar

    @ A.P.

    Profilage religieux, certes. Arbitraire bureaucratique, en aucune façon. Les élments de l’Islam qui sont incompatible avec la culture occidentale sont identifiés et je suis prêt à accepter la déclaration solennelle du postulant à l’effet qu’il ne partage aucune de ces incompatibilités

    L’Occident aujourd’hui est à son déclin et OUI doit avoir des comportements défensifs. Commençant par ne pas porter l’agression sur le territoire des autres cultures, ce qui me semble un premier pas vers une tolérance qui soit autre chose qu’un voeu pieux

    PJCA

  16. avatar

    @ PJCA

    Vous êtes prêts à accepter la déclaration du postulant ? Mais vous n’êtes pas un agent d’Immigration Canada à ce que je sache ! Donc, ce ne sera pas à vous de décider. Une fois que les fonctionnaires seraient investis du pouvoir de procéder à du profilage religieux, vous ne serez nullement en mesure d’empêcher les abus et les dérapages éventuels.

    Imaginons un instant le genre de situation regrettable à laquelle une telle politique de profilage religieux pourrait donner lieu. Prenons l’exemple d’un gars, mettons un jeune québécois moyen pas religieux pour deux cennes qui part à la découverte du monde et s’arrête dans un pays musulman, découvre l’islam et finit par se convertir, devenant ainsi lui-même Musulman. Après quelques années, il décide de revenir au Québec. Après un long interrogatoire aux douanes, les fonctionnaires concluent que ce Québécois converti est un Musulman, donc incompatible avec les valeurs occidentales. Je peux facilement imaginer leur baratin : « Monsieur, vous avez voulut devenir Musulman, alors retournez vivre chez les Musulmans, nous on est des Occidentaux très tolérants mais on ne veut pas de gens comme vous ici, alors cessez de rouspéter et ne nous obliger pas à faire intervenir la sécurité de l’aéroport. »

    Je pourrais trouver d’autres exemples malheureux : une famille immigrante qui ne peut pas se reconstituer au Québec parce que certains de leurs membres qui sont restés dans leur mère-patrie sont Musulmans ; ou un réfugié politique qui fuit la persécution et les mauvais traitements qui se fait renvoyer vers ses bourreaux en raison de ses convictions religieuses.

    Je vois difficilement quel effet bénéfique l’Occident pourrait-il retirer en adoptant ce que moi j’appelle une mentalité d’assiégé (et que vous vous appelez pudiquement un « comportement défensif »). J’ai du mal à croire que l’Occident pourrait ralentir son déclin en adoptant en une attitude de repli et en développant sa méfiance envers l’Autre, qui donnera certainement lieu à d’autres injustices et sera ainsi susceptible d’alimenter une fois de plus la haine de l’Occident.

    Non, cette idée est une grave erreur et je vous invite à reconsidérer la chose sérieusement.

  17. avatar

    Je propose un plan. Vous ne pouvez en discuter que la moitié. Je propose qu’on refuse l’immigration au Canada aux Musulman et que dis qu’est considéré comme Musulman quiconque soutient certaines thèses de l’Islam que je juge incompatibles avec le statut de Canadien. J’ajoute que doit être cru a sa déclaration quiconque affirme ne pas professer ces opinions. Ca forme un tout cohérent. Dire que les fonctionnaire ne respecteront pas les règles est vraiment du importe quoi . A partie de cette base, inutile de discuter de quoi que ce soit, puisque l’on n’est jamais sûr que l’un ou l’autre des intervenants ne fera pas le contraire de ses instructions. Ce n’est pas sérieux…

    PJCA

  18. avatar

    Peut-être me suis-je mal exprimé ou m’avez-vous mal lu. D’une façon ou d’une autre, je profite de l’occasion pour préciser ma pensée au sujet de votre proposition.

    Quand j’exprime la crainte que certains fonctionnaires abusent du pouvoir de refuser des postulants sur la base de leur allégeance à l’Islam, ce n’est là qu’un danger que je vois parmi d’autres dans votre proposition.

    Mais supposons un instant, pour le plaisir de la discussion, que les fonctionnaires appliqueraient votre politique à la lettre sans qu’il n’y ait jamais aucun abus ou dérapage.

    Hé bien, je continuerai à condamner avec la plus grande vigueur votre proposition d’exclure les immigrants Musulmans car il s’agit manifestement d’une politique discriminatoire fondée sur une vision ségrégationniste du monde.

    Je réitère que votre proposition entraînerait son lot de conséquences dramatiques sur le plan humain. Si elle était appliquée à la lettre, votre proposition empêcherait la reconstitution de familles immigrantes lorsqu’au moins un de ses membres demeuré à l’étranger est un Musulman. De plus, si elle était appliquée à la lettre, votre proposition aurait également pour effet de fermer la frontière aux réfugiés politiques musulmans qui fuient les persécutions et aux Québécois qui se sont convertis à l’islam à l’étranger.

    Ces éventualités bien concrètes devraient être suffisantes pour entraîner le rejet pur et simple de votre proposition.

    Mais je vais aller encore plus loin.

    J’estime que votre proposition est carrément contre-productive à l’égard de la défense des intérêts de l’Occident.

    Si, par le grand des malheurs, votre proposition était retenue, elle enverrait nécessairement une image déshonorante de l’Occident au reste du monde, soit l’image d’un Occident qui a si peur de l’islam qu’il n’ose même pas se mesurer à lui. Plusieurs ne manquerait pas d’interpréter une telle politique de profilage religieux comme un signe de faiblesse de la part de l’Occident, comme si l’Occident baissait les bras et avouait qu’il ne se sentait pas la force d’affronter les idées de l’islam sur le plan intellectuel ou sur le terrain politique.

  19. avatar

    Lorsque les arguments de part et d’autre ont été exposés de bonne foi – comme je crois qu’entre nous ils l’ont été ici – Il ne reste qu’à laisser les idées suivre leur destin, en se mettant d’accord sur le fait que l’on n’est pas d’accord… Ce que l’on peut faire quand on se soumet à l’arbitrage de la raison.

    Merci de m’avoir fait connaître votre opinion

    Cordialement

    PJCA