Accueil / A U T E U R S / LES 7 DU QUÉBEC / André Lefebvre / Particules fondamentales

Particules fondamentales

Adoptons une « prémisse » temporaire, pour l’instant :

« La Masse des particules dépend de la densité décroissante ambiante au moment où ils apparaissent. »

 

L’univers étant un « champ d’espace» en expansion, la densité d’énergie qu’il contient diminue graduellement, sans perdre d’intensité, pendant l’augmentation d’espace. Ce qui nous donne l’apparition successive des particules suivantes :

 

1-Quark Top – Masse = 173.07 GeV

2-Boson de Higgs – Masse = 126 GeV

3-Bosons W (+ et -) – Masse = 80.04 GeV

Ainsi de suite.

 

Ce qui signifie que nous pouvons représenter, sans trop de difficultés, les premiers instants de l’univers dans un dessin démontrant l’apparition graduelle des particules primordiales.

 

 

Donc chacune des circonférences à ligne continue, de ce dessin, représente une densité d’énergie différente, décroissant graduellement à partir du centre.

Par contre, la totalité de l’espace existant possède, à chaque instant qui passe, une densité identique et homogène. Ce qui nous indique clairement que les différences de densité d’énergie sont liées au « Temps » et non à « l’espace ».

Et l’histoire des trois « familles » de particules s’étend sur « trois générations » de particules. De plus, chacun des membres, comme dans toutes « familles », possèdent différentes dates de naissance. Ce qui signifie que chacune des particules furent affectées par la densité énergétique ambiante au moment de leur naissance.

Si on raconte l’histoire « généalogique » de ces familles, on obtient :

Grand-père particules, ayant énormément d’énergie interne à très forte densité, fut obligé de se scinder en deux particules ayant moins de densité interne, pour survivre dans un univers à densité continuellement décroissante.

Arriva un moment où ces deux nouvelles particules, moins massives que grand-père, furent quand même pris dans le même dilemme et optèrent pour la même solution, et, se scindèrent eux aussi.

Cette troisième génération de particules, qui venait d’apparaître, tenta de trouver une autre solution qui ne demanderait pas leur autodestruction. Ils décidèrent de former différents « groupes », pour s’entourer d’une protection capable de résister à la  constante décroissance de la densité ambiante.

Ils tentèrent, en premier, de s’unir en « mésons » (paire de quark-antiquark) ce qui leur était l’union la plus disponible, mais cela ne réussit pas.

Sans se décourager, ils tentèrent d’autres unions appelées « tétraquarks ». Qui consiste en un regroupement de 2 quarks charm/AntiCharm avec un quark Down et un quark Up. Cela échoua également.

Heureusement qu’ils avaient suffisamment de temps pour faire plusieurs tentatives. Ils en firent une troisième appelée « Pentaquarks ». Ce regroupement se composait d’un méson Charm (une paire Charm/AntiCharm) plus deux quarks Up et un quark Down. Le regroupement ne dura qu’une fraction de seconde avant que le méson Charm disparaissent, en laissant en plan les trois autre quarks les moins massifs du groupe qui se recroquevillèrent les uns près des autres.

Oh surprise, ce groupe de trois quarks tellement faibles, réussirent là où rien d’autre n’avait pu réussir jusqu’à date. Réunis par trois ayant chacun une particularité nuancée, ils acquéraient une indestructibilité quasi éternelle.

Le proton était né et les atomes pourraient apparaître éventuellement.

Je garde ce dessin parce qu’il répond à énormément de questions sans réponse, jusqu’ici.

À bientôt.

André Lefebvre

 

Auteur de:

L’Histoire… de l’univers

Les Hommes d’avant le Déluge (Trilogie – Tome 1:  La Science Secrète)

Les Hommes d’avant le Déluge (Trilogie – Tome 2: Le Mystère Sumérien

Le tout dernier livre, paru en novembre 2016 (version gratuite):

Histoire de ma nation

Tous mes livres sont offerts GRATUITEMENT chez:

http://manuscritdepot.com/a.andre-lefebvre.7.htm#menu

Commentaires

commentaires

A propos de Andre lefebvre

avatar

Check Also

Le mensonge en politique

  Un politologue, s’exprimant sur France Culture, tente, un siècle après, un rapprochement troublant entre ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.