Accueil / T Y P E S / Articles / P.K. Péladeau: l’homme du réveil

P.K. Péladeau: l’homme du réveil

 

pkp images

Au moment où les Québécois et Québécoises sont encore sous l’effet d’un analgésique de somnolence, face à leur histoire et aux luttes menées par leurs ancêtres, apparaît P.K. Péladeau, homme au langage direct, capable de se battre contre des adversaires coriaces, inspiré moins par une idéologie que par une réalité à transformer et une indépendance à conquérir.

 

Le cordon ombilical qui rattache le Québec comme province au reste du Canada doit être coupé. Il n’y a pas d’autres voies que celle de couper ce cordon ombilical artificiel pour retrouver notre véritable identité comme peuple, comme nation, comme État souverain et indépendant.

 

Le temps n’est pas aux débats idéologiques, mais à l’action menant à cette coupure du cordon ombilical. Il n’y a plus de tergiversation à faire sur les lendemains de cette indépendance. Le peuple sera toujours là pour façonner en son temps le destin qu’il voudra bien se donner.

 

Pour le moment, nous devons être avec K.P. Péladeau pour mener ce premier combat visant à libérer le Québec de la fédération canadienne pour en faire un État capable de s’autodéterminer et de jouer pleinement son rôle dans la communauté des nations. Ses liens avec le nouveau Canada seront ceux d’un peuple indépendant qui traitera d’égal à égal dans le respect réciproque des peuples.

 

Pour ces raisons, j’invite tous les indépendantistes de quelques partis politiques qu’ils soient de voter, aux prochaines élections « provinciales », pour P.K. Péladeau, l’homme fait sur mesure pour ce type de combat.

 

Oscar Fortin

Le 16 mai 2015

 

http://humanisme/blogspot.ca

 

Commentaires

commentaires

A propos de oscar

avatar

Check Also

Il y a cinquante ans, le premier pas sur la Lune (5)

Et puis il y a les hommes aussi, dans cette aventure.  J’en retiendrai deux, un ...

7 Commentaire

  1. avatar

    Il lui reste trois ans pour expliquer clairement « pourquoi » notre nation doit se démarquer sur la scène internationale. Il n’y a qu’une seule raison qui l’exige. Et cette raison est le résultat de notre « apprentissage » historique qui fut unique dans l’histoire des hommes. Ce résultat nous distingue et nous donne le devoir de faire fleurir le meilleur de la nature humaine. C’est là notre « différence »; et cette « différence » doit se faire valoir au niveau international. Nous ne sommes pas « divins », loin de là, mais notre histoire a fait de nous des « hommes » vrais. J’ai tenté de le démontrer dans deux livres. J’espère avoir réussit mais j’en doute beaucoup. Le courage, la détermination et, surtout, le respect des différences sont trois de nos qualités principales. PKP semble les posséder en lui. Du moins c’est ce qui était perceptible lors de son discours après sa nomination comme chef du parti. Nous verrons d’ici quelques années si l’avenir s’ouvre à nous.

    Amicalement

    André Lefebvre

  2. avatar

    on va un peu refroidir l’enthousiasme de Fortin

    « Le candidat à la direction du Parti québécois Pierre Karl Péladeau a suscité un malaise, mercredi, en laissant entendre que l’immigration met en péril le projet d’indépendance du Québec.

    Lors d’un débat réunissant les quatre autres aspirants, M. Péladeau a affirmé que l’évolution démographique et l’immigration font en sorte que le temps presse de faire la souveraineté.

    Le favori dans la course a affirmé que ces changements sont responsables d’un recul constant sur le terrain électoral.

    « On n’aura pas 25 ans devant nous pour le réaliser. Avec la démographie, avec l’immigration, c’est certain qu’on perd un comté chaque année. On souhaiterait pouvoir mieux les contrôler, mais ne nous faisons pas d’illusion. »

    M. Péladeau a insisté sur l’influence du gouvernement fédéral auprès des nouveaux arrivants.

    « Qui prend en charge les immigrés qui viennent s’installer ici au Québec? C’est le gouvernement fédéral, a-t-il dit. Certes, nous avons une compétence partagée, mais on prête serment à la reine. Alors on n’a pas 25 ans devant nous, c’est maintenant que nous devons travailler. »

    se démarquer de façon nationaliste excluant les immigrés ; ça pue un peu, ça, ….

    • avatar

      1)Il n’est pas question d’exclure les immigrés.
      2) Il est question que les immigrés sachent où ils mettent les pieds lorsqu’ils décident de s’installer au Québec.

      À noter que personne ne peut nier que PKP n’ait pas raison dans son raisonnement au sujet des nouveaux arrivants. On verra bien comment il se comportera dans les trois prochaines années. La première sera sûrement un « apprentissage ». On pourra alors deviner de quoi il est fait au fond de lui.

  3. avatar

    ça ou faire taire les gens ??

    http://www.lapresse.ca/actualites/201502/06/01-4842090-pierre-karl-peladeau-cree-un-malaise-durant-un-concert-a-rouyn-noranda.php

    pas sûr qu’il ait la bonne méthode, votre champion….

    http://centpapiers.com/p-k-peladeau-lhomme-du-reveil/#comment-3653

    le morceau du groupe visé par toto s »appelle « The Chase ». Approprié, je pense…

    • avatar
      Gaëtan Pelletier

      Il n’est pas encore politicien… 🙂 En espérant qu’il ne le devienne pas trop…

  4. avatar

    « À noter que personne ne peut nier que PKP n’ait pas raison dans son raisonnement au sujet des nouveaux arrivants.  »

    ce n’est pas un RAISONNEMENT. C’est une déclaration… de guerre.

  5. avatar

    Vouloir expliquer la situation sociale et historique du Québec aux nouveaux arrivants est une déclaration de guerre???