Accueil / A C T U A L I T É / OUI, LA GUERRE, C?EST LA FRANCE… IMP?RIALISTE

OUI, LA GUERRE, C?EST LA FRANCE… IMP?RIALISTE

(2012. Afrique) Guerre Imp?rialiste de l'?tat fran?ais e

15.01.2013

Quand un grand ponte de l?establishment doit descendre dans l?ar?ne se colleter avec ses acolytes c?est qu?il y a de l?eau dans l?essence, dit-on par ici.

Le citoyen Dominique de Villepin, ex-commis de la ploutocratie de Paris, particuli?rement guerri?re ces temps-ci, a publiquement pris parti contre l?aventure militaire fran?aise au Mali. L?ex-ministre Dominique de Villepin, h?ritier de l??re Raffarin, rentier de l??re Chirac et prostr? de l??re Sarkozy, s?est commis d?un ?crit plein de finesse et d?hypocrisie. Son propos, tout de fil blanc cousu, va comme suit: Ne refaites pas les erreurs du pass? et apprenez de vos billeves?es, bande de demeur?s ?? Non, la guerre ce n?est pas la France d?clame-t-il.

Tout cela coule de source ma foi. L?imp?rialisme fran?ais arrogant, revanchard et p?dant, apr?s avoir ?t? complice dans la destruction de la Serbie, du Kosovo, de l?Afghanistan, de Djibouti, de la C?te d?Ivoire, de la Libye, de la Syrie, de la Somalie, s?attaque aujourd?hui au Mali? pensant probablement que, la proie ?tant plus d?munie, le chacal (ou le Rafale!) en aura vite fini.

Dominique sait d?exp?rience l?engrenage de la d?pendance ? la souffrance (des peuples n?o-colonis?s) et il le dit d?un air d?confit : ??Tirons les le?ons de la d?cennie des guerres perdues, en Afghanistan, en Irak, en Libye.?Jamais ces guerres n?ont b?ti un ?tat solide et d?mocratique. Au contraire, elles favorisent les s?paratismes, les ?tats faillis, la loi d?airain des milices arm?es. Jamais ces guerres n?ont permis de venir ? bout de terroristes essaimant dans la r?gion. Au contraire, elles l?gitiment les plus radicaux. Jamais ces guerres n?ont permis la paix r?gionale. Au contraire, l?intervention occidentale permet ? chacun de se d?fausser de ses responsabilit?s.?Pire encore, ces guerres sont un engrenage. Chacune cr?e les conditions de la suivante. Elles sont les batailles d?une seule et m?me guerre qui fait tache d?huile, de l?Irak vers la Libye et la Syrie, de la Libye?vers le Mali en inondant le Sahara d?armes de contrebande. Il faut en finir.? (1).

Que de sagesse ! Notez que monsieur de Villepin ne dit pas que les imp?rialistes fran?ais devraient s?abstenir de s?immiscer dans les affaires int?rieures de leurs n?o-colonies d?Afrique; en effet, ce n?est pas ce que l?ex-candidat ? la candidature supr?me pr?conise. Il dit simplement que l?espionnage, le magouillage, la manipulation des pions dans la r?gion, quelques strapontins et quelques valises diplomatiques bien garnies sont plus payantes que force ni que rage.

La recette militaire a ?t? essay?e sans succ?s, elle n?a donn? que r?volt?s enrag?s, destruction des infrastructures, famine chez les futurs esclaves salari?s ? bient?t exploiter, moins d?affaires, moins de ressources mini?res ? exproprier??et moins de march?s ? s?emparer. Pourquoi ne pas tenter la solution toute de diplomatie emberlificot?e ?

Lisez plut?t : ?Il faut aussi une dynamique r?gionale, en mobilisant l?acteur central qu?est l?Alg?rie et la CEDEAO en faveur d?un plan de stabilisation du Sahel. Il faut enfin une dynamique politique pour n?gocier en isolant les islamistes en ralliant les Touaregs ? une solution raisonnable. (?) Telle est la responsabilit? de la France devant l?histoire.? (2). Autrement dit, faire faire la guerre de la ?m?re patrie? par les soldats des n?o-colonies. Africains contre africains pour le bien des m?tropolitains.

Les pontifes fran?ais sont prompts ? charger leur nation des missions du trublion que personne pourtant ne souhaite leur voir assumer. Bien entendu quelques ?m?cr?ants? diront que les int?r?ts de la France au Mali sont plus imm?diats, plus sonnants et tr?buchants et plus pressants que le ponte ne veut bien l?avouer. Ces ?ternels palabres africains o? le ma?tre doit ? la fin, de toute fa?on, donner de la cravache et du goupillon, ne garantissent nullement que les pillards pourront conclure leur larcin.

? L?intervention fran?aise, baptis?e ? Op?ration Serval ?, du nom d?un f?lin africain, a ?t? d?cid?e apr?s que les islamistes d?Ansar Edine eurent pris plusieurs positions dans le sud du pays, notamment la r?gion de Komma, et menac? de prendre la capitale Bamako, et donc d?avoir un contr?le total du pays (ce qui aurait plac? cette organisation ? qui est sous le contr?le dont on ne sait qui dans la r?gion ? en position de force pour les n?gociations de la cession du butin de radiation. NDLR). ?

? Une situation qui posait un probl?me ? la France, non pas pour les raisons ?humanitaire? si ch?res ? Bernard Kouchner et autres BHL de ce monde, mais plus vraisemblablement parce que la soci?t? Areva, groupe industriel fran?ais sp?cialis? dans les m?tiers du nucl?aire, en particulier l?extraction de minerai d?uranium, bataille depuis plusieurs ann?es pour obtenir l?exploitation de quelques 5,000 tonnes de minerai qui se trouvent ? Fal?a, une commune de 21 villages et 17,000 habitants, situ?e dans une r?gion isol?e ? 350 kilom?tres de Bamako, capitale du Mali. ? (3).

Ah si tous ces politiciens, ces militaires et ces terroristes-djihadistes ? leur solde ? le probl?me avec les mercenaires djihadistes c?est qu?ils se vendent au plus offrant et que comme les soldats ils sont sans foi ni loi ? seule l?odeur de l?argent les fait changer de camp; si tous ces gens avaient entendu le chaman du Nord Mali que nous avons interview? r?cemment : ? Mes fr?res, d?clara le sorcier malien, croyez-vous que le nouveau Pr?sident puissant, ce monsieur Hollande de France, tirera le?on des massacres afghan et irakien et syrien et libyen ? Aucunement, et nous les attendons bient?t avec leurs arm?es et leur ?quipement de mort, venir engraisser les ploutocrates obs?quieux qui tiennent lieu de Pr?sident-polichinelle ? Bamako notre capitale, entour? de son arm?e de pacotille en guenille, toujours pr?te ? faire feu sur les paysans maliens, ? violer les femmes et ? recruter leurs enfants-soldats. ?

Et le vieux marabout de conclure assis dans sa case de l?Azawad envahi : ? Que tous ces preux demeurent chez eux parmi les leurs en pleurs et qu?ils laissent le malien palabrer avec le malien, le noir discuter avec le blanc, le Touareg avec le Bambara, le Bobo et le Dogon. Qu?ils laissent le chr?tien africain n?gocier avec le musulman africain et qu?ils nous laissent en paix. Tous ces ?trangers ont assez saccag? nos contr?es pour ne pas insister et blesser davantage notre fiert?. Dites au Pr?sident ? Paris, fils de colonialistes proscrits, ce monsieur Hollande ?socialiste?, de ne plus s?en faire : nous Maliens nous saurons r?gler cette affaire sans d?truire la terre-m?re qui nous appartient. ? (4).

La France hors du Mali.
L?Afrique aux Africains.

_______________________________________________

(1) Non, la guerre, ce n?est pas la France. 12.01.2013.?http://www.lejdd.fr/International/Afrique/Actualite/Villepin-Non-la-guerre-ce-n-est-pas-la-France-585627
(2) Non, la guerre ce n?est pas la France. 12.01.2013.?http://www.lejdd.fr/International/Afrique/Actualite/Villepin-Non-la-guerre-ce-n-est-pas-la-France-585627
(3) Spencer Delane. L?intervention militaire fran?aise au Mali. M?canopolis. 13.01.2013.?http://www.mecanopolis.org/?p=26739
(4) L?gende du nouvel an au Mali 5.01.2013.?http://www.partisadi.net/2013/01/legende-du-nouvel-an-au-mali/

ROBERT BIBEAU

robertbibeau@hotmail.com

 

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

La véridique histoire de « Fort Chabrol »

Paris, 10e arrondissement. Quelques clients entrent et sortent du magasin de bricolage Bricolex implanté au ...

One comment

  1. avatar

    Salut camarade,

    Tu oublies de répondre sur Les Voix, alors je viens te tirer par la main pour ta « plume » si tu le veux.

    Bien à toi

    Le Panda