O? VA LA R?SISTANCE PALESTINIENNE ?

http://www.robertbibeau.ca/palestine/edito26112010.html

Le peuple palestinien appr?cie que le Hamas ait grandi en son sein et qu’il dirige aujourd?hui la r?sistance nationale. Les sionistes isra?liens sont tr?s heureux eux aussi d?affronter cette organisation ??islamique??. Cela leur permet d?exciter la fibre raciste d?une partie de leur population et de l?effrayer avec le spectre du ??rejet ? la mer?? et des pogroms d???extermination par les roquettes artisanales?? de ces Arabes vindicatifs.

Une aubaine? pour les chancelleries occidentales qui soutiennent les vis?es h?g?moniques de l??tat h?breu. Elles se croient justifi?es de crier?: ??Sus aux islamistes sanguinaires?!?. Il n?y a que les peuples de la Terre qui ne gobent pas ce bobard lamentable et qui s?ent?tent, comme le r?v?lent les sondages, ? consid?rer l????tat juif?? responsable des guerres dans cette?zone de l’h?misph?re. (1)

Mais les choses pourraient changer. ? partir d?un examen minutieux des? d?clarations des porte-parole du Hamas il nous a ?t? facile de percevoir la lutte interne qui d?chire l?organisation entre l?option de r?sister ? l?occupation sioniste, conforme aux d?sirs du Peuple Palestinien et le d?sir de participer aux ??pourparlers directs?? visant ? l?associer au Fatah, histoire de partager les utopiques fruits malodorants de l??tat-bantoustan (2).

Voil? qu?un journaliste palestinien, Abdel Bari Atwan, nous rejoint et pose cr?ment la question?: ??Le Hamas serait-il en train de d?vier ???.

Nous reprenons ci-apr?s l?essentiel de l?interrogation du journaliste?:??Notre reproche va au mouvement ? Hamas ? plus qu?? tout autre. Nous le lui disons avec amertume, car, en tant que chef de file des mouvements constitutifs du camp de la r?sistance en Palestine, il aurait ? facilit? ? ces concessions en fermant les yeux sur la pratique de certains de ses responsables (ou consid?r?s comme tels), pratique exactement comparable ? celle de M. Abed Rabbo : de leur propre initiative, et sans que cela leur ait ?t? demand?, ils ont propos? des projets de r?glement aussi proches de ceux de l?Autorit? palestinienne que tout autre, comme l?acceptation d?un ?tat en Cisjordanie et ? Gaza en ?change d?une tr?ve ou par la reprise de nouveaux pourparlers de r?conciliation avec l?Autorit? dont ils mettent, par ailleurs en cause la l?gitimit?, la repr?sentativit? et la capacit? de traiter au nom du peuple palestinien. Il en fut ainsi de la rencontre ? Damas (?), tout cela en concomitance avec la poursuite des n?gociations directes, auxquelles le Hamas s?est pourtant d?clar? farouchement oppos?. ? (3).

S?il ne s?agissait que de convenir d?une tr?ve en ?change de la paix et de la possibilit? pour la R?sistance de refaire ses forces dans deux enclaves (Gaza et Cisjordanie) sans cession de territoires et sans renonciation aux droits l?gitimes du peuple palestinien, le ??deal?? serait acceptable pour la partie palestinienne, m?me si, comme chacun le con?oit, l?entit? sioniste n?ent?rinera pas de sit?t une telle ??offre g?n?reuse??.? Nous en voulons pour preuve que Mahmoud Abbas vient de se voir offrir par Netanyahu trois mois de moratoire partiel sur la construction de nouveaux logements en Cisjordanie (J?rusalem non compris), en contrepartie de sa renonciation au droit de retour et de l?abandon de 90 % des terres palestiniennes. Qui dit mieux ?

Il n?est plus possible, pour le mouvement mondial de soutien ? la r?sistance palestinienne, de mettre en doute la repr?sentativit? de ces porte-parole du Hamas, quand le chef du bureau politique de cette organisation affirme, dans une d?claration r?cente, ce qui suit?: ??Parce que le Hamas est r?aliste, nous sommes parvenus ? un accord entre les factions palestiniennes et les pays arabes pour accepter un ?tat en Palestine, ?tabli sur la base des fronti?res de 1967, avec J?rusalem comme capitale, et l?application du droit au retour des r?fugi?s??. Le dirigeant du Hamas poursuit?: ??Le plus grand compromis a d?j? ?t? fait par les factions palestiniennes et les ?tats arabes. Il a ?t? d?accepter les fronti?res de 1967, nous laissant 20% de l?ensemble du territoire en litige. Il n?est plus admissible que certaines puissance continuent ? faire pression sur le c?t? palestinien pour lui demander d?autres compromis, parce qu?elles le consid?rent comme le c?t? le plus faible??.

En effet, une organisation patriotique qui, avant m?me de se joindre aux n?gociations, annonce qu?elle abandonne plus de 80% de sa terre n?a plus grand-chose ? compromettre. Que ce soient les ?tats arabes qui accordent 80% de la terre palestinienne n?est pas plus acceptable pour le Peuple Palestinien que si c??tait l?ONU qui le donnait.

Le chef du Hamas endosse la mystification qui a cours en Occident ? l?effet que ce seraient les sionistes isra?liens qui d?cideraient du sort de ce monde et ce seraient eux qui donneraient des ordres ? leurs ma?tres am?ricains. Mashal d?clare?ainsi : ? Il est immoral de maintenir la pression sur les Palestiniens tout simplement parce que les Am?ricains et la communaut? internationale ne font pas le poids face ? M.?Netanyahu ? (4). L?homme qui se rend au bureau Ovale pour commander ses F-35 tout neufs n?est pas le ma?tre de celui qui lui accorde ou lui refuse.

La mascarade des r?ticences de Netanyahu pour prolonger de trois mois le pseudo-moratoire sur la construction de nouvelles habitations ill?gales sur une partie de la Palestine occup?e est une farce orchestr?e par la Secr?taire d??tat en personne. Demain, quand Netanyahu mentira et fera mine de se rendre aux suppliques de Madame Hillary Clinton pour ?tendre et prolonger le moratoire d?une ann?e?, que fera le chef du Hamas, qui sera peint dans le coin de la pi?ce avec sa mauvaise foi, alors que Mahmoud Abbas se d?clarera satisfait de cette fourberie et se pr?cipitera vers la table des pourparlers directs pour ent?riner la capitulation finale??

Il est par ailleurs fallacieux de tenter de justifier cette remise en cause de la question palestinienne sous le couvert du ??r?alisme ? et de la ??complexit? ? de l?analyse concr?te d?une situation concr?te, comme le fait le Collectif Cheikh Yassine dans cet extrait?: ??Notre situation de militants de la cause palestinienne n?est en rien comparable ? celle de tous les Palestiniens r?sistants vivant et agissant en Palestine occup?e. (?) avoir plus d’empathie envers ceux qui sont en train de vivre la r?alit? de la r?sistance et qui en paient le prix fort face au collaborationnisme, au soutien et au silence complice de l?humanit? enti?re! La situation est sans aucun doute bien plus complexe que celle que nous arrivons ? observer vue de l?ext?rieur!?? (?)? ?? Dans ce contexte pr?cis, (?) si le Hamas avait refus? la ? tr?ve ? et la possibilit? d??tablir une sorte de refuge (la Cisjordanie et Gaza) permettant ? la R?sistance de se renforcer et de se structurer pour pouvoir mener son combat de mani?re organis?e et efficace, esp?rant par ailleurs, que les masses arabes et musulmanes allaient s?identifier ? cette R?sistance pour l?accompagner par un combat men? ? l?ext?rieur, cela risquait bel et bien de signifier tout simplement l??radication d?finitive de la R?sistance et de la Cause palestinienne!?? (5).

On doit regretter am?rement la collusion des autorit?s arabes et la collaboration du gouvernement ?gyptien dans l??tranglement de la bande de Gaza?; on ne saurait pour autant rejeter le bl?me de la d?sorientation du mouvement mondial de solidarit? avec le peuple palestinien sur le dos des masses arabes, ces masses qui voient chaque jour Mahmoud Abbas, le pr?sident ?chu de l?Autorit? sans autorit?, se prosterner devant les ?tats-Unis, qui ont fourni l?armement et les munitions pour d?truire Gaza et qui ont emp?ch? toute d?nonciation onusienne contre la piraterie en haute-mer envers la?Flottille de la Libert?. Ce sont ces m?mes masses arabes qui aujourd?hui entendent les responsables du Hamas exiger de pouvoir se concerter avec les harkis de l?Autorit? palestinienne et accepter de c?der 80 % de la terre palestinienne avant m?me de s??tre assis ? la table des n?gociations.

Le Vi?t-Cong et le FLN alg?rien ont n?goci? avec les envahisseurs, mais seulement pour discuter des modalit?s du retrait de l?ennemi, et non pas pour convenir du pourcentage de leur terre qu?ils abandonneraient aux colonisateurs.

Nous convenons avec le Collectif Cheikh Yassine que la collaboration concr?te avec l?occupant concret est plus facile ? r?aliser que la R?sistance. Le fils de Mahmoud Abbas vous expliquera clairement qu?il ne pourrait diriger son entreprise de t?l?communications en Cisjordanie occup?e, ni obtenir de voiture de fonction, ni de sauf-conduits pour passer prestement les check-points, s?il s?aventurait ? frayer avec la R?sistance. Le discours ??r?aliste,?complexe et concret ? a d?j? ?t? servi au peuple palestinien au moment de la capitulation d?Oslo?: il sait o? cela la men?.

La lutte de lib?ration nationale palestinienne ne peut ?tre dirig?e, ni par cons?quent gagn?e, de l?ext?rieur de la Palestine et la libert? ne sera jamais offerte aux Palestiniens par le ge?lier am?ricano-isra?lien. Le Jihad Islamique a bien raison de refuser toute concertation avec le pouvoir harki qui si?ge ? Ramallah. Le Hamas devrait suivre cet exemple. Un proverbe afghan dit ??Vous avez la montre, nous avons le temps??, un proverbe canadien dit ??Le b?uf est lent, mais la terre est patiente, elle se donne ? qui la travaille.??.

Ces maximes devraient guider l?action de la R?sistance palestinienne.

_________________________

(1) La baronne Tonge d?clare qu?Isra?l est la principale cause du terrorisme plan?taire. 18.11.2010.?? http://www.ism-france.org/news/article.php?id=14617&type=analyse

(2)? Le Hamas ? la crois?e des chemins de la r?sistance. Robert Bibeau. 1.03.2010. http://www.robertbibeau.ca/palestine/hamas.doc

(3)? Hamas est-il en train de d?vier ?! Collectif Cheikh Yassine.

http://soutien-palestine.blogspot.com/2010/11/hamas-est-il-en-train-de-devier.html

(4) Notre premier objectif c?est d??tre libres. Khaled Mashal. 22.11.2010.?? http://www.info-palestine.net/article.php3?id_article=9703

(5) Hamas est-il en train de d?vier ?! Collectif Cheikh Yassine.

http://soutien-palestine.blogspot.com/2010/11/hamas-est-il-en-train-de-devier.html

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

L’assassinat de Kennedy : Oswald, ou le parfait pigeon (10)

La Nouvelle-Orléans est devenue l’un des endroits privilégiés des mercenaires anticastristes, qui peuvent d’entraîner dans ...

One comment

  1. avatar

    Comme dans tous les partis politiques, il y a des tendances, des courants, des sensibilités au Hamas comme au Fatah. Et il y a une réalité quotidienne nocturne comme diurne sur le terrain difficile à ressentir de l’extérieur.

    Les frontières dites de 1967 qui sont en réalités plus ou moins celles des cessez le feu de 1949 ne sont pas plus admissibles éthiquement que celle de l’inique résolution181 d 29 novembre 1947 éthiquement inadmissible et, de plus, juridiquement nulle et non avenue puisque ce qui n’était qu’une recommandation n’a même pas obtenu 25 voix « libres » sur 56 possibles ; même si le chiffre officiel est 33, qui n’est pas les deux tiers de 56 (ou 57 avec le Siam) , mais un peu plus que les irrationnels deux tiers, apparemment seulement mieux que la moitié, du seul total des « oui » et des « Non ».

    Les choses étant ce qu’elles sont et le pouvoir de l’AIPAC encore actuel sur les parlementaires et la présidence usaméricaine ce qu’il reste, il semble malheureusement réaliste et stratégiquement pertinent de négocier , avec mille plus un regrets, sans autre concession, sur la base stricte des frontières mal dites de 1967. A condition de bien souligner aux oreilles de tous la réalité historique du mal connu vote truqué de la 181.

    Mais une question se pose alors : les 22 % les moins cultivables de la Palestine (ouest-jordanienne historiquement en fait) permettent-ils à un état palestinien souverain, non confessionnel et démocratique une vie environnementalement et économiquement durable pour tous les Palestiniens de la planète qui, très légitimement, le souhaiteront ? Des économistes fiables ont-ils produit un rapport solide et réaliste sur la question ? Sur la base de quelles sources de financement ? Avec, prioritairement, quels apports financiers sous-réparateurs du considérable préjudice physique et psychique des tous les sionistes de la planète ? Et quels apports réalistement escomptables des hyper-riches potentats pétroliers arabes par solidarité religieuse ou non ?

    Si la réponse est oui, encore faudrait-il soumettre un plus qu’hypothétique accord à l’intégralité des Terriens palestiniens qui souhaiteraient participer à un referendum. Et ce ne sera pas à des sympathisants de la cause ou des grands principes « anti-impérialistes » plus ou moins éloignés de milliers de kilomètres de la réalité palestinienne de juger si les électeurs ont raison ou non.