Accueil / T Y P E S / Articles / Onfray… Président ?
Michel Onfray

Onfray… Président ?

La personnalité qui semble pousser Michel Onfray à présenter sa candidature à la présidence de la République n’est pas n’importe qui. Cette homme n’est rien de moins que l’ancien directeur du Service d’information du gouvernement (SIG) de 2012 à 2014. Philippe Guibert serait-il en service commandé. Valls sors de ce corps ! Onfray prendra-t-il ses responsabilités pour nous refaire le coup de Coluche, la plume à la main plutôt que dans le …

Michel Onfray

 

L’article en question, titré « Cher Michel Onfray, assumez vos idées et présentez-vous à la présidentielle », comporte aussi un sous-titre tout aussi percutant ; « Lettre ouverte aux abstentionnistes dépressifs ».

L’auteur du texte, après avoir écouté Onfray samedi soir chez Ruquier, pense-t-il sérieusement que l’intellectuel pourrait se présenter à la présidence du pays en 2017. Le met-il au défi ou sa lettre ouverte ne serait-elle un message subliminal du genre… Il est tellement plus facile et confortable d’enfoncer le pouvoir en place que de passer aux actes.

Car le conseil que donne le philosophe, « d’abstentionnisme » et « d’athéisme social » ne serait que « fantaisie et pirouette » d’intellectuel. En réalité, Onfray penserait à se présenter, mais n’ose pas encore.

C’est qu’ensuite il faudra rentrer dans le concret et écrire un programme qui tienne la route. Remarquez qu’il ne sera pas bien difficile de faire ce que font déjà les autres candidats au suffrage universel. Offrir la promesse d’un changement et après on verra.

Et après tout, pourquoi Onfray ne ferait-il pas du Coluche ?

« J’appelle les fainéants, les crasseux, les drogués, les alcooliques, les pédés, les femmes, les parasites, les jeunes, les vieux, les artistes, les taulards, les gouines, les apprentis, les Noirs, les piétons, les Arabes, les Français, les chevelus, les fous, les travestis, les anciens communistes, les abstentionnistes convaincus, tous ceux qui ne comptent pas pour les hommes politiques à voter pour moi, à s’inscrire dans leurs mairies et à colporter la nouvelle ».

Car Onfray avec d’autres mots, ne dit-il pas la même chose que Coluche ?

« Le peuple : ce prolétariat, ceux qui n’ont pas de pouvoir mais sur lesquels le pouvoir s’exerce ».

D’ailleurs, lorsque Michel Onfray cite le nom de Coluche, qui n’était pas un professionnel de la politique tout comme Beppe Grillo et Pablo Iglesia et d’autres encore qui sont de la société civile et ont pris leurs responsabilités. Ne serait-ce pas la preuve, en tout cas selon Guibert, que le philosophe meurt d’envie d’en découdre avec toute cette classe politique qu’il méprise. Ne disait-il pas  » Marine Le Pen n’est pas plus ma tasse de thé que Hollande ou Mélenchon, Sarkozy ou Bayrou »

Alors bien sûr, inutile de chercher la patte du gouvernement dans cet article de l’ex communicant du pouvoir. Même si Onfray, depuis un certain temps commence sérieusement à les énerver. Ne faut-il pas voir dans l’initiative de l’auteur le contraire d’un encouragement à se présenter à l’élection, mais plutôt le souhait qu’Onfray la mette un peu en veilleuse avec sa critique des socialistes. Ce qui ne risque pas d’arriver avant que le pouvoir change de main. Et pourquoi s’arrêter d’exploiter un filon aussi riche médiatiquement.

Et d’ajouter…

« quand nous nous retrouverons avec Mme Le Pen sur les bras au premier semestre 2017, et des docteurs Folamour qui s’y croient déjà, pensant remporter le pompon au second tour ? Non merci, ne jouons pas à la roulette russe. BHL a fabriqué des droitsdelhommistes naïfs, Finkielkraut des conservateurs scrogneugneu. Vous n’allez pas, vous, encourager les abstentionnistes dépressifs ? A quoi bon être omniprésent dans toutes les gazettes du pays, si c’est pour s’abstenir… Autant que vous continuiez à écrire des livres, on se débrouillera. »

Mais l’idée que Michel Onfray pourrait se présenter à la présidentielle est-elle finalement si improbable ?

 

Coluche

 

Commentaires

commentaires

A propos de gruni 57

avatar
J'ai une fâcheuse tendance à l'ambiguïté. Ce n'est pas ma faute je suis tombé dans le deuxième degré quand j'étais petit. Depuis, pour me soigner, j'ai tenté une cure prolongée sur Agoravox. Le résultat a été désastreux, c'est encore pire qu'avant. Alors ne me prenez surtout pas au sérieux, mon cas déjà désespéré pourrait s'aggraver avec une grosse tête.

Check Also

Ce capitalisme qui doit tout à La Réforme

La Réforme a cinq siècles. Elle a transformé l’économie européenne et a largement contribué à ...

2 Commentaire

  1. avatar

    c’est un crétin, qui se prétend désormais nationaliste…

    un chevénementiste qui s’ignorait, la bonne blague !

    pour le deuxième degré c’est raté : passez donc au 3eme… si vous le pouvez.

    et de grâce, laissez donc Coluche tranquille, il n’a pas mérité ça….