Accueil / T Y P E S / Articles / Onfray – Dieu, Satan, et nous

Onfray – Dieu, Satan, et nous

bien_maljpg-87a3-ffdac

 

Si Mère Teresa doutait parfois de l’existence d’un créateur, Onfray l’athée qui se veut l’héritier des Lumières en est convaincu. Dieu et Satan n’existent pas. Voilà qui n’est guère surprenant ni même très original puisque plus de 60% des Français se réclament d’aucune religion. La démonstration que fait Michel Onfray sur son site, en prenant l’exemple de l’égorgement du curé de Saint-Etienne-Rouvray, le père Jacques Hamel, ne convaincra pas les croyants qui préféreront ne pas douter des miracles de Sainte Mère Teresa. Pourquoi pas, ils ont comme tout le monde la liberté de penser.

D’ailleurs comment ne pas préférer la vie éternelle entourée des vierges du paradis au néant. Avec comme unique perspective un trou froid, noir et définitif.

Bien sûr les mystères de Dieu sont impénétrables et la spiritualité n’a pas besoin d’autres d’explications que la foi, même si parfois le doute s’installe chez le croyant et l’ébranle.

Cependant, comment ne pas douter du bon sens et de l’humanité d’un créateur après lecture de son journal quotidien, où les mauvaises nouvelles et autres catastrophes s’étalent jour après jour en première page. De quoi se prendre une sacrée déprime et douter à tout jamais d’une bienveillance surnaturelle. Si Dieu était candidat à l’élection présidentielle, qui pourrait croire encore en ses promesses d’un monde meilleur. Depuis le temps que ses fidèles le prient de les protéger du mal. Qu’attend donc le créateur pour intervenir et effacer toute la misère du monde d’un souffle divin.

Selon le philosophe, si Dieu n’est pas intervenu lorsqu’un « pauvre vieux curé normand » s »est fait égorger par un musulman qui a crié « Allahou akbar », autrement dit : « Dieu est grand ». Il faut bien qu’il ne soit pas si grand que ça, ce Dieu, pour justifier l’assassinat d’une personne qui croit elle aussi dans le Dieu Un ».

« Mais je trouve les derniers pauvres mots du curé emblématique de notre époque. Il a dit : « Va-t’en Satan ! ». Or, invoquer Satan, c’est passer à côté du problème. Car, pas plus que Dieu, Satan n’existe, ce serait trop simple. Dieu qui fait le bien mais laisse faire le mal et Satan qui veut le mal et fait le mal, voilà une bien étrange lecture du monde qui ne nous laisse pas grand choix : le mal que Dieu laisse faire ou le mal que Satan fait. »

« Dans cette configuration, Satan s’avère plus puissant que Dieu puisqu’il peut le mal alors que Dieu ne peut pas même l’en empêcher ! Que Satan fasse la loi dans l’église au moment même où le prêtre célèbre la messe, voilà qui témoignerait plutôt pour l’inexistence de Dieu et l’existence de Satan. Cessons-là, Satan est une invocation de la pensée magique. »

Le texte de Michel Onfray va plus loin que simplement sa réflexion sur Dieu et le Diable, la croyance ou l’athéisme. Par contre il s’interroge sur la nature humaine et ses insuffisances.

Conclusion de l’article d’Onfray

« Et qui a fabriqué cette génération décérébrée qui déteste les livres, la lecture, la réflexion, l’intelligence, la fraternité, la communauté, la gratuité, le don, le partage ? Sûrement pas Satan. J’ai mon idée… »

Comment traduire la pensée Onfraysque ? 

Alors si Dieu et le diable sont innocents, qui sont les responsables des malheurs et de l’infantilisation de cette société de surconsommation dénoncée par Onfray. Malgré les dérives qu’on peut constater sur la toile, ce n’est pas internet qui n’est qu’un outil qui permet la communication, l’information et la propagation des savoirs. Alors les médias, le pouvoir politique, les religions ? Et si c’était nous le problème.

 

 

Commentaires

commentaires

A propos de gruni 57

avatar
J'ai une fâcheuse tendance à l'ambiguïté. Ce n'est pas ma faute je suis tombé dans le deuxième degré quand j'étais petit. Depuis, pour me soigner, j'ai tenté une cure prolongée sur Agoravox. Le résultat a été désastreux, c'est encore pire qu'avant. Alors ne me prenez surtout pas au sérieux, mon cas déjà désespéré pourrait s'aggraver avec une grosse tête.

Check Also

Disparition d’Emiliano Sala : un rapport nébuleux, mais des découvertes explosives (3)

Au fil des recherches, certains incidents survenus dans les environs de la zone footballistique et ...

8 Commentaire

  1. avatar

    entre une fois c’est plus que léger : de se gausser d’Onfray est chose si facile

    on aurait aimé un développement de la critique sur la phrase :

    « Et qui a fabriqué cette génération décérébrée qui déteste les livres, la lecture, la réflexion, l’intelligence, la fraternité, la communauté, la gratuité, le don, le partage ? Sûrement pas Satan. J’ai mon idée… »

    d’autres philosophes, plus anciens en auraient conclu qu’Onfray est un philosophe de pacotille, puisqu’il est incapable de comprendre ou déchiffrer l’époque dans laquelle il vit, qui est pourtant le propre du philosophe.

    il a aussi conclu ailleurs que les tatoués et ceux qui circulent en trottinette sont aussi « décérébrés »..
    http://www.ledauphine.com/france-monde/2016/08/31/michel-onfray-fustige-les-trottinettes-les-shorts-et-les-tatouages

    certes, certes, mais demain, Onfray va nous trouver quoi d’autre de neuf ou à la mode du jour qu’il n’apprécie pas ? bientôt, il va sortir le mot décadence, le cheval de bataille du FN

    ne rigolez pas : il prépare un livre qui devait porter ce nom… y’a déjà un CD et des propos :

    http://www.fremeaux.com/index.php?page=shop.product_details&category_id=77&flypage=shop.flypage&product_id=1693&option=com_virtuemart

    https://www.youtube.com/watch?v=SaTxHbOcm18

    http://www.theatredurondpoint.fr/spectacle/decadence-2/

    s’est-il posé la question de ce qu’on tatoue, justement le plus souvent ?

    http://www.puretrend.com/media/les-jolies-phrases-philosophiques-sont_m862151

    la philo, version « cheap »
    http://www.purepeople.com/article/hayden-panettiere-il-y-a-une-faute-d-orthographe-sur-son-tatouage_a40969/1

    à quand une phrase d’Onfray comme tatouage ???

    http://www.motive-toi.com/uncategorized/40-des-meilleures-citations-se-faire-tatouer/

    lire ici une page plein d’enseignements sur le personnage..
    https://blogs.mediapart.fr/enavant/blog/031015/la-petite-usine-de-michel-onfray

    Le Normand qui part à l’assaut de Paris en 1989 n’a guère d’aversion pour les mondanités parisiennes qu’il fustige aujourd’hui. Il y a du Rastignac chez le jeune Onfray. Lorsque la très sélecte Revue des deux mondes lui propose d’y tenir un bloc-notes, en 1994, il accepte volontiers. Mais le rédacteur en chef de la revue, Jean Bothorel, n’est guère convaincu par les vingt feuillets qu’il reçoit chaque mois d’Onfray : « Textes confus, touffus, d’un graphomane. Sa plume courait à perdre haleine derrière ses “maîtres”, une plume qui copiait, recopiait », dégageant « une impression de fricot relevé par une sauce pseudo-philosophique ». La rupture se produit en janvier 1995. « Il s’avisa de nous offrir une variation de ce qu’il nomma “libertinages solaires”, et de nous dispenser des cours de maintien sexuel sur un ton doctoral[3] », raconte Bothorel. Incompatibilité d’habitus entre le chroniqueur littéraire du Figaro et le professeur du lycée technique de Caen ? Peut-être. Toujours est-il que Onfray s’empresse de publier son texte refusé dans L’Infini, la revue dirigée par Philippe Sollers, autre éminence des mondanités littéraires parisiennes.

    tout est là, chez Onfray… la quête de la mondanité n’a jamais fait le philosophe, Gruni…

    il a déjà des fans.. chez les kids
    http://www.jeuxvideo.com/forums/42-51-45874251-1-0-1-0-onfray-va-sortir-un-livre-decadence.htm

    le site est truffé de fachos, ceci explique cela…

    • avatar

      Je ne pense pas que Gruni se gausse de Onfray, je crois plutôt qu’il se dégausse…

    • avatar

      @ghostofmomo

      « on aurait aimé un développement de la critique sur la phrase… »
      C’est votre point de vue. Je crois que le lecteur est assez instruit des choses de la vie pour se faire sa propre réflexion. C’était le but de cette article.

    • avatar

      @Gaëtan Pelletier

      Juste ! La plupart du temps je critique Onfray. Une fois n’est pas coutume.

  2. avatar

    Dieu n’étant pas de ce monde il à donné la liberté à l’homme de créer et de penser , mais bien sur de ce faite, c’est à lui de se gérer puisqu’il ne peux intervenir que par les prophètes qui ont la possibilités de ce connecter à sa symphonie de bonté et le dernier JESUS ,Christ rois qui est consubstantiel à lui en s’imprégnant de la lecture de la symphonie du Saint Esprit qu’il nous à laissé par le nouveau testament.
    Une chose est sûr , l’humain est d’une tel complexité qu’il ne peux venir du hasard de l’évolution, celle ci ne peux être qu’une évolution quantique, avec des niveaux quantique prédéfini.

  3. avatar

     » l’humain est d’une tel complexité qu’il ne peux venir du hasard de l’évolution… »

    manque de bol pour vous c’est justement le HASARD qui en fait sa complexité, vous pouvez ranger votre bénitier…

  4. avatar

    Onfray est un curieux personnage: il semble tourmenté, frustré, insatisfait. Il a pondu un texte plutôt bâclé, suite au meurtre du prêtre, par besoin de raviver sa popularité je pense, puisqu’il n’y a rien de substantiel dans ce texte.

    S’il tenait à faire une véritable réflexion sur le sujet, il aurait dû se donner la peine de lire qu’à plusieurs endroits dans la bible il est dit que Satan domine sur la terre. Il se serait évité de passer à côté du sujet, en mêlant tout et aurait pu alors en tirer des conclusions plus appropriées, allant dans le sens des observations qu’il aurait pu faire une fois que les principaux personnages qu’il évoque auraient été replacés dans le contexte de la foi dont il prétend avoir démasqué les supercheries. Pour l’heure il a parlé pour ne rien dire et son texte prend des airs de sensationnalisme étudié.

    Comme Momo, je crois que l’élément manquant est cette déclaration incomplète (à dessein):

    « Et qui a fabriqué cette génération décérébrée qui déteste les livres, la lecture, la réflexion, l’intelligence, la fraternité, la communauté, la gratuité, le don, le partage ? Sûrement pas Satan. J’ai mon idée… »

    Sensationnalisme et mystère en bonus. Mais c’est l’été… on peut donc s’attendre à ce genre de choses:)

    Bonne journée !

    • avatar

      « …dans la bible il est dit que Satan domine sur la terre.  »

      Ce qui n’est guère étonnant, puisqu’il y est aussi écrit: « l’homme n’est que poussière » et que le Serpent fut condamné à « ramper parmi la poussière ». Le Serpent étant « Satan, mot qui signifie : »adversaire ». Et fait, selon la tradition c’est le Serpent qui apporta la civilisation aux hommes (ouvert les yeux d’Adam et Eve) et c’est pourquoi il fut puni. Cela m’a aucun lien avec l’esprit régressif actuel Ce serait plutôt le contraire qui s’affirme. Mais bon! L’interprétation « religieuse » tient encore le pavé; même chez les athées.