Accueil / T Y P E S / Articles / On attendait Ben Laden, c’est docteur House… (4)

On attendait Ben Laden, c’est docteur House… (4)

Le mouvement est donc bel et bien extrêmiste et avant tout privilégie les notions d’ordre et de respect de l’autorité, choses qui peuvent conduire à tous les excès on le sait dans un pays. Un film récent le démontre avec brio, basésur les thèses lumineuses de Milgram sur la soumission à l’autorité, dont on a vu les ravages exemplaires à Abou Graïb. L’analyse que fait un sociologue israélien d’Aish est tout simplement dramatique et fait craindre quant à son influence sur les jeunes personnes, que vise en priorité ce mouvement finalement fondamentaliste : « un leader charismatique; soumission à l’autorité; une idéologie rigide, y compris une approche fondamentaliste de la théologie; une promotion des croyances apocalyptiques; un style de vie communautaire; l’isolement de sa famille; la haine et / ou la peur des étrangers; le travail missionnaire actif, y compris les tentatives de convertir les étrangers à leur mode de vie religieuse; un accent indéfini sur la collecte de fonds. »

On ne s’attendait pas à pareil dégâts dans la société civile : et pourtant ils sont réels. Le dernier point surtout explique la richesse du mouvement et sa chasse au vedettariat comme la pratiquent les kabbalistes. Dans ce sens le scénariste de Docteur House est pour eux une aubaine. La premiére preuve de leur influence, et le bombardement systématique des sites évoquant une quelconque idée qui s’oppose à la leur, notent nos précieux observateurs de la presse .. « Une tactique privilégiée consiste à bombarder les journalistes qui ont critiqué Israël avec des courriels en colère. Les journalistes Robert Fisk et John Pilger ont tous deux rapporté que leurs boîtes de réception étaient inondées d’abus suite à la censure par Honest Reporting. David Leigh du Guardian a raconté une histoire similaire: « Les emails sont apparus sur la boîte  des courriers par centaines, tous faisant les mêmes points allitérairement étranges. Cette publication suivante d’un article de Guardian essayant de comprendre les motivations du chauffeur de bus palestinien qui a bousculé des gens, ce mois-ci, tuant huit Israéliens. Les courriels mystérieusement similaires – du monde entier – ont commencé à arriver aussi chez notre éditeur étranger; à notre site Web et à l’adresse électronique personnelle de notre correspondante au Moyen-Orient, Suzanne Goldenberg. Ils étaient gênants, et parfois même un peu effrayants dans leur ton violent – « The Bloody Guardian … Avez-vous tué un Juif aujourd’hui ? … Êtes-vous anti-juif ? » Or si l’on regarde bien, ici-même chez quasiment tous les sites citoyens, ce type d’argumentaire est déjà paru. On a l’antisémitisme chatouilleux seulement quand c’est nécessaire semble-t-il.

David Shore et son réalisateur préféré Wayne Kopping, un sud-africain, déjà auteur de films fort controversés, et surtout trés orientés, ne sont qu’un bout de l’iceberg qui tente en ce moment même de mettre en place une propagande éhontée dans chaque boîte aux lettres américaine, ou presque, et qui se poursuit dans le monde entier, via Internet. Wayne Kopping, à l’époque, en 2005, n’avait pas trouvé de distributeur pour un de ses films, jugé sans intérêt et bien trop partisan… C’est comme par hasard le même qui est distribué partout depuis peu. Aujourd’hui, ce sont 28 millions de courriers qui ont été envoyés, « scientifiquement » dans les seuls Etats -« Swing States »– où le vote peut basculer, aux Etats-Unis. Et pas les autres. 28 millions d’exemplaires, oui, vous avez bien lu : les amis de McCain de la Republican Jewish Coalition ont les moyens… de le faire réélire. Parmi les promoteurs du film et ses participants, on retrouve des têtes connues dont notre célèbre John Loftus, l’homme qui dénonce des vendeurs de légumes comme étant des terroristes, sans même aller vérifier leur adresse, et qui n’en est pas à  un bobard près, ou l’ineffable Walid Shoebat, cet agent retourné complètement discrédité depuis. Le film n’a pas davantage de crédibilité que celui de Geert Wilders, fait lui aussi on l’a vu à l’emporte pièce. Mais il présente un avantage sur ce dernier : son incroyable distribution gratuite, organisée et planifiée, sur support DVD et non sur Internet. Les plus défavorisés ou les plus isoés aux Etats-Unis, loin encore d’avoir une couverture ADSL intégrale, pourrons le visionner.

Pour en revenir à Kopping, autant les trois fréres Ripolin de l’islamophobie sont maintenant bien cernés, autant il n’y a pas beaucoup de documents sur le réalisateur, enfin, si l’on peut dire, de ce pathworks de vieilles bandes enregistrés mélangées à des interviews bâclés. Pourtant, il existe un élément dans lequel on peut découvrir qui est ce fameux Wayne Kopping. Sur Fox News, bien sûr… Equipé de sa kippa, il vient conter ce soir là ce qu’est l’islam radical, sur fond d’images de ceintures de bombes en préparation. Et ou il ressort les litanies habituelles sur les enfants manipulés, et le rôle de l’Iran pour Israël. Un internaute, au vu de la prestation lénifante de Kopping conclut « WOW !! Une autre exclusivité de FauxNews! Qui se soucie de ce que ces propagandistes de droite essaient de faire peser sur le public? ». L’homme récidivera à la radio chez Rush Limbaugh, le Jean-Marie de la radio US. L’interviewer au cigare, en citant Hitler encore une fois, ou plutôt à plusieurs reprises. Là encore, manque de chance, un internaute le démonte en deux phrases : « Plus de propagande encore des Right Wingers. Ça sent les Swift Boat Politics. Honte à vous Rush L. «  Kopping ne cesse de parler d’Islam et non de radicaux islamistes, exactement dans le sens d’un autre rabbin figurant dans le fameux DVD.

De tout cela il ressort une énorme tentative de destabilisation de l’électorat américain, organisé par des gens qui ne font ni mystère de leur croyance véritable ni de celle de leurs fonds, nécessaires pour arroser autant d’états avec un film de propagande cherchant avant tout à affaiblir un des deux candidats plutôt qu’à en glorifier un autre. L’événement est exceptionnel dans son ampleur et dans son idéologie. Oui, il existe donc bien un sionisme américain prêt à toutes les bassesses pour faire élire le candidat de son choix et seulement celui-là. En ce sens, c’est démontrer que la politique américaine est devenue entièrement dépendante de sa position vis à vis d’Israël, dont le poids se fait un peu plus chaque jour sentir dans cette élection. L’opération menée est une vaste opération de propagande pro-israêl menée par un groupuscule sectaire davantage qu’un film islamophobe : ces auteurs, tous liés à une mouvance judaïque fort particulière, parlent pour lui. Des gens avant tout déçus de l’intervention de W.Bush auprès des autorités israêliennes de ne pas intervenir en Iran, et qui souhaitent que leur candidat, en l’occurrence John McCain, revienne sur cette décision. Ces gens là préparent un holocauste mondial, mais n’en ont même pas conscience, enfermés dans une religion qui dicte les moindres aspects de leur vie. La distribution de ce DVD est une véritable provocation, dans tous les sens du terme. Heureusement qu’il reste à la communauté juive des gens telle que l’irrésistible Sarah Silverman pour contrecarrer cette influence fort néfaste. Je vous conseille d’aller voir ce qu’elle en pense de la kabbale par exemple, ou de regarder son enthousiasmant « je me tape Matt Damon », son tordant « jews love german cars« , ou mieux encore son tout dernier clip… ou elle conseille de voter Obama, en invitant la communauté juive américaine à faire pareil. Dans cette campagne déplorable devenue parfois hystérique, c’est un vrai rayon de soleil. Au même titre que l’épatant et indispensable John Stewart et son rappel des 5768 années de l’ère hébraïque à propos de l’AIPAC. Et du gain indispensable pour le candidat de la Floride… aux dernières nouvelles, cette stratégie d’attaque se serait déjà révélée vaine, fabriquant même plutôt l’effet inverse de celui escompté : lâchement attaqué, voilà Obama devenu victime d’un acharnement républicain. L’histoire dira plus tard quel aura été l’impact réel de ce DVD sur la campagne électorale. Pour l’instant, il semble bien être un beau fiasco. Exactement comme celui de Wilders, en définitive.

 

Le journal citoyen est une tribune. Les opinions qu’on y retrouve sont propres à leurs auteurs.

Commentaires

commentaires

A propos de ghostofmomo

avatar

Check Also

L’Europe pourrait développer encore un peu plus la pêche électrique !

Alors que les océans se vident progressivement de leurs poissons, les députés européens de la ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *