Accueil / A C T U A L I T É / On a tous en nous quelque chose de Moix

On a tous en nous quelque chose de Moix

 

Yann Moix est l’une des têtes à claques du PAF. Beaucoup de téléspectateurs l’ont dans le pif. En fait, ne peuvent tout simplement pas le blairer, ce qui ne semble pas lui déplaire au contraire. Après tout, faire un méchant petit caca partout sur les plateaux télé, c’est sa niche médiatique. Il est payé pour ça.

La définition de polémiste du dictionnaire « linternaute » dit ceci :

« Individu qui possède un certain talent pour provoquer ou entretenir des controverses, généralement sur des sujets politiques ou économiques ».

L’exemple que donne ensuite le site est intéressant :

« Voltaire était un célèbre polémiste qui contestait avec humour la religion et le pouvoir en place ».

Quand même, la comparaison de Yann Moix avec l’auteur du « Traité sur la tolérance » est peut-être un peu prématurée. Certes, Moix est également écrivain mais loin d’être une lumière. Ce qu’il ne revendique pas d’ailleurs, mais peut-être le pense-t-il. Nous n’allons pas revenir sur ses dernières polémiques sur Michael Jackson et sur les femmes mûres. Il faut bien que Moix fasse tourner sa boutique à polémiques en remettant de temps en temps une pièce dans le système. Mais vous valez mieux que ça.

Oui, il y a du nouveau, Yann Moix devient animateur, Cyril Hanouna n’a qu’à bien se tenir. Son émission qui passe le mercredi « en deuxième partie de soirée » s’appelle « Chez Moix ». Une version modernisée du célèbre « Droit de réponse » de Michel Polac, la fumée artificielle en prime à la bien-pensance pour remplacer les cigarettes du passé.

Moix, regrette une certaine époque, « Aujourd’hui, tout le monde se retrouve au tribunal. Nous vivons dans une société de pleurnichards qui portent plainte. »

« Désormais, on a peur de tout : de son ombre, des réseaux sociaux – et on ne devrait pas –, des procès, du regard de l’autre, de se faire virer pour un mot de trop. Il n’y a plus d’émission en direct à la télévision ».

A-t-il vraiment tort ?

Pour ceux qui n’ont pas connu l’émission « Droit de Réponse »…

Par contre, sur Hanouna qui parfois donne l’impression de s’adresser à des débiles, est-il encore une fois dans la provocation lorsqu’il prétend…

« C’est pour cela que c’est une émission que j’adore. Pour moi, le successeur de Hara-Kiri, de Polac – on se moque de moi quand je le dis –, c’est Hanouna. Le seul capable d’assurer une émission de deux ou trois heures, c’est lui  ! J’essaie de créer un semblant de direct dans mon émission, mais elle ne l’est pas vraiment ».

Attention, il ne manque pas forcément une case à tous les gens qui regardent Hanouna, il y a même des citoyens parfaitement sains d’esprit qui suivent l’émission. Ce qui est une affirmation gratuite parfaitement invérifiable. Mais il faut être tolérant dans la vie, pas comme Michel Cymes qui « se paye les Gilets Jaunes » et veut soigner Éric Drouet et Maxime Nicolle ; autant dire mission impossible.

Pour revenir à Yann Moix, qu’on déteste presque autant que BHL avec qui il est ami. D’après lui, on ne peut plus débattre à la télévision (sauf Macron) et pas seulement à la télé. Sur les réseaux sociaux les gens auraient peur de s’exprimer et de se faire « massacrer » ou insulter. En fait, « Qu’est-ce que ça peut faire que quatre millions de gens vous traitent de tous les noms sur une plateforme qui n’a d’existence que si vous allez la voir  ? » dit-il. Autre raison pour laquelle le débat est mort « les gens ne savent plus penser par eux-mêmes. Les journalistes photocopient leurs idées les uns sur les autres ». Il dit également qu’il n’y a plus de nuance, que l’on est obligé de choisir son camp. Là encore il n’a pas tort, c’est noir ou blanc jamais gris.

« On ne débat plus, on pleure »

Pour Moix …on vient pleurnicher sur son propre sort et jamais sur celui des autres. Ce qui est insupportable, aujourd’hui, c’est que chacun se définit uniquement par rapport à ses origines. C’est le cancer de notre société actuelle. Celui qui a vécu quelque chose de traumatisant dans la vie vient l’incarner à la télévision…

Voilà qui est souvent vrai, mais pas toujours. Les temps ont changé, mais ce n’était pas forcément mieux avant. Avant quoi d’ailleurs ? Les réseaux sociaux voire l’Internet. Personne ne vous oblige à montrer votre bobine sur Facebook. Plus grave est le suivisme affligeant des réseaux par les médias. Certes, nous vivons dans une société de plus en plus divisée ou le chacun pour soi devient de plus en plus la règle, raison de plus pour débattre.

Vous pourrez lire la totalité de l’interview de Yann Moix sur Le Point

 

Commentaires

commentaires

A propos de gruni 57

avatar
J'ai une fâcheuse tendance à l'ambiguïté. Ce n'est pas ma faute je suis tombé dans le deuxième degré quand j'étais petit. Depuis, pour me soigner, j'ai tenté une cure prolongée sur Agoravox. Le résultat a été désastreux, c'est encore pire qu'avant. Alors ne me prenez surtout pas au sérieux, mon cas déjà désespéré pourrait s'aggraver avec une grosse tête.

Check Also

L’or et la théorie du complot

Stephen Moore vient de déclarer que les cours du métal jaune devraient remonter à 2.000 ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.