Accueil / T Y P E S / Articles / Olivier Martinez presse le citron du Web 2.0

Olivier Martinez presse le citron du Web 2.0

Au d?part, une histoire de flux RSS

Un « blog quelconque » publie une information plut?t banale (en apparence) ? l’effet qu’un acteur fran?ais (Olivier Martinez) aurait repris sa liaison avec une chanteuse australienne bien connue. Fuzz, qui est un site du type « agr?gateur », « pompe » litt?ralement des nouvelles par les flux RSS ? partir de blogues qui s’inscrivent. De cette fa?on, un site agr?ge des nouvelles venues d’ailleurs, les partage sans vraiment qu’elles soient filtr?es et les fait remonter par le buzz cr?? des internautes de passage. Dans le cas qui nous occupe, la nouvelle a ?t? reprise par le site et affich?e pendant plus ou moins longtemps. Elle a ?t? reproduite sur d’autres sites, ?galement. R?sultat… tout ce beau monde ? l’origine de ces sites se trouvent ? ?tre « suspendus ? une d?cision de justice ».

Eric Dupin de PresseCitron au centre de l’action

Trois billets du promoteur du site Fuzz racontent l’action. Dans Bonne nouvelle : Fuzz rapporte enfin beaucoup d’argent !, mon coll?gue du groupe « TheFeedr » d?voile qu’il est assign? en r?f?r? au Tribunal de Grande Instance de Paris, mais ne dit pas qui est ? l’origine de la plainte (mercredi 12 mars). Dans « Fuzz et assignation en justice : le point sur l’affaire », le blogueur Dupin t?moigne de tout le support qu’il re?oit depuis l’annonce de la nouvelle (vendredi 14 mars). Il formule tout de m?me un souhait :

« Je r?ve non seulement d’une victoire (?a c’est pour ma pomme) mais surtout d’une grosse jurisprudence ? la hauteur du buzz et du mouvement de solidarit? que vous me t?moignez, qui permettrait enfin aux ?diteurs de sites d’agr?gation de dormir sur leurs deux oreilles et aux proc?duriers de tous poils d’y r?fl?chir ? deux fois avant de lancer des proc?dures visant ? b?illonner le web. »

Enfin, Eric publie mardi dernier « Fuzz et assignation en justice : et le plaignant est… », dans lequel le nom de celui qu’on n’aime pas est r?v?l?. Depuis ce temps, toutes les passions se d?cha?nent…

Doit-on voir ici une attaque ?hont?e contre le principe de la libert? d’expression ?

L’invitation ? se rendre, « tous ensembles, devant le Tribunal ? Paris, le 26 Mars prochain » est lanc?e ! Jean-Marie Le Ray (un coll?gue des Explorateurs du Web, cette fois) pense qu’on a affaire ici ? un cas de jurisprudence en marche…. Il affirme que « le « droit de la presse » en l’?tat n’est adapt? ni ? Internet ni aux sp?cificit?s techniques introduites par le Web, et encore moins au Web 2.0, dont le lien hypertexte et la circulation de l’information sont la lymphe vitale. » Il fait partie de ceux qui n’aiment pas Olivier Martinez. Certains sont plus nuanc?s et veulent faire contrepoids. Une des vedettes fran?aises des blogues parle m?me d’un « Lynchage d?c?r?br? », expression qu’il nuancera dans la foul?e de la discussion sur son billet.

Une chose est certaine, depuis l’affaire Note2be.com, l’Internet fran?ais vit des secousses qui pourraient avoir un tr?s gros impact sur certaines pratiques du Web 2.0…

A propos de

avatar

Check Also

Écrire, un plaisir sans cesse renouvelé

Si le « plaisir d’amour » ne dure qu’un moment, comme le souligne la célèbre romance de Florian ...

One comment

  1. avatar

    Aujourd’hui 27 mars, le jugement vient de tomber : Fuzz est condamné ! Les avocats d’Oliver Martinez demandaient 35 000 €, mais l’amende se chiffre à 2 500 € pour Eric Dupin. Des détails et un suivi sur ce billet de mon blogue