Accueil / A C T U A L I T É / Occupy Wall Street dans l??il du FBI (ou comment le pouvoir ?tasunien est au service des banques?)

Occupy Wall Street dans l??il du FBI (ou comment le pouvoir ?tasunien est au service des banques?)

Occupy Wall Street dans l??il du FBI (ou comment le pouvoir ?tasunien est au service des banques?)

L?association Partnership for Civil Justice Fund a r?uni 110 pages de rapport qui d?crivent point par point la guerre secr?te men?e au mouvement Occupy Wall Street en recourant ?au Freedom of Information Act, qui oblige chaque organisme f?d?ral ? devoir rendre compte de ses actes.

Le rapport, intitul? ??potential criminal activity alert??, montre comment le mouvement a ?t? depuis sa cr?ation espionn?, infiltr? et menac?. Des proc?d?s qui avaient d?j? ?t? utilis?s de mani?re similaire dans les ann?es 70 contre les Black Panthers.

Ce qui frappe, c?est que le premier fascicule est dat? du 15 septembre 2011, c?est-?-dire deux jours ? peine avant le d?but des manifestations, et pr?voit avec pr?cision le contenu des protestations?: ??ils souhaitent surfer sur l?onde de choc survenue dans le monde arabe??.

Le FBI fera par la suite circuler de fausses informations pour discr?diter le mouvement. Le journal canadien Adbusters, r?put? ?tre ? l?origine du mouvement, est assimil? ? un ??groupe am?ricain anarchiste r?volutionnaire???; les manifestants sont associ?s aux nationalistes des Nations aryennes et aux hackers d?Anonymous, appel?s pour l?occasion ??terroristes domestiques??.

Le FBI consid?ra donc tr?s rapidement le mouvement Occupy Wall Street comme une menace ? la s?curit? int?rieure, et c?est la raison pour laquelle les ?tats-Unis ont mis sur pied un vaste r?seau de policiers ??anti-occupy?? qui ?voluait jusque-l? dans le plus grand secret.

L?argent ?tant le nerf de la guerre, il ?tait int?ressant de conna?tre le financement de ce r?seau. L? aussi, le rapport est instructif. Il met en ?vidence les nombreuses rencontres survenues entre plusieurs parties, parmi lesquelles la Bank of America, Goldman Sachs et J.P. Morgan qui auraient ?t?, au moins en grande partie, les bailleurs de fond de l?op?ration. On s?aper?oit donc, preuves ? l?appui, que la police et le renseignement ?tatsuniens ont travaill? au profit des banques.

Pour conclure, le FBI a finalement conc?d? par l?cher qu?il restait encore 287 pages du rapport ??anti-occupy?? qui n?ont pas ?t? rendues publiques. On n?est pas pr?ts de savoir ce qui a encore pu ?tre fait au nom de la s?curit? publique?

Capitaine Martin

 

http://www.resistance-politique.fr/article-occupy-wall-street-dans-l-oeil-du-fbi-ou-comment-le-pouvoir-etasunien-est-au-service-des-banques-114258326.html

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

“ What’s in a name ? ”

“ What’s in a name ? ” ou : Shakespeare branlait-il son dard ?   ...